Topsites
top1top2top3


Partagez | 
 

 burn it up like you’re gonna set everything on fire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
SABRE 4
Avatar :
Emeraude Toubia.

Holopad :


(lexi) (juno) (sabre) (james)



« i know my value. anyone else's opinion doesn't really matter. »


Message burn it up like you’re gonna set everything on fire    • Dim 26 Nov - 16:15    

Tu connais les règles Zul’ekah, tu sais comment on joue. T’as appris depuis que t’as posé les pieds dans l’Académie, depuis que tu as compris que le Premier Ordre n’avait rien à voir avec les rues malfamées. T’as essayé, t’as cherché les limites, tu les as poussées toujours plus loin, tu les as atteintes bien plus tard que tu ne pensais. Tu entends les murmures sur ton comportement frivole et ta langue bien pendue, sur le fait que tu n’agis pas comme un soldat exemplaire mais comme un électron libre. Tu t’en es toujours moquée, jamais souciée, mais le commandant et le capitaine ont eux-mêmes commencé à te dire que tu allais trop loin. Toujours plus loin, t’en as conscience, mais c’est devenu si habituel que te mettre un frein ne te venait même plus à l’esprit. Néanmoins, tu sais que Syn et Thrace ne te l’auraient pas mentionné si ce n’était pas devenu nécessaire, alors t’inspires, tu gardes tes remarques à l’esprit, et même si ta langue se fourche toujours, tu te forces à te calmer. Même dans ce genre de situation. Même alors que trois officiers supérieurs te sont tombés dessus. Même alors qu’ils te moquent, t’insultent, te réduisent à une moins que rien. Tu ne leurs fais pas le plaisir de leur offrir un sourire, mais ta bouche est solidement scellée. Leur répondre serait considéré comme de l’insubordination. Leur répondre serait réduire tes efforts à néant. Leur répondre serait risquer ta place. Et c’est putain d’injuste.

T’ignores les regards, t’ignores les questions, tu files en ligne droite dans la base, tu cours presque jusqu’au hangar des Sabres. Vous êtes positionnés à Borosk depuis quelques jours, besoin de vivres, de réparer vos engins, de récupérer vos missions, et tu hais être coincée ici. Heureusement, le hangar n’est qu’à vous, qu’à ton escadron, et tu sais que ces détestables officiers supérieurs ne viendront pas ici. Ils ne risqueront pas l’agacement et le mépris que Syn semble avoir à leur égard. Cela ne fait rien pour apaiser ta colère. Sans que tu ne le réalises vraiment, tes mains sont entourées de tes bandes d’entraînement et tes poings frappent sans arrêter le sac de boxe que vous avez installé dans un coin du hangar. Tu te sens toujours si en colère, le sang pulsant contre tes tempes, et chacun de tes coups est accompagné d’un cri de rage. Tu n’en peux plus de ce sexisme ordinaire, de cette habitude qu’ils ont de penser que tu veux moins qu’eux parce que tu as une paire de seins. T’es une foutue bonne pilote, et t’en as ras-le-bol de devoir te taire parce que ces hommes ne supporteraient pas un seul coup à leur ego. Chacun de tes coups est plus fort que le précédent, alimenté par ta rage et par ta frustration. Tu pourrais pleurer de colère tant tu te sens humiliée. « Je les hais, je les hais, JE LES HAIS. » Tu perçois une présence apparaître au coin de ton œil, mais tu ne t’arêtes pas pour autant. T’as besoin de laisser le feu qui brûle tes veines s’exprimer ou tu exploseras.

_________________
a half that’s living to destroy
and a half that’s trying to survive ✻ make everything louder, do it till my skin vibrates. make everything louder, i wanna hear my eardrums break. more volts in the system, drown out the symptoms. everything louder, louder. i don’t wanna listen, just wanna feel it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sabre Leader
Sabre Leader
Avatar :
Jake Gyllenhaal

Holopad :



JillZul'ekah Ma'hinJunoRevanDashara


Personnage
 :
Conviction/Croyance:
20/20  (20/20)
Message Re: burn it up like you’re gonna set everything on fire    • Dim 26 Nov - 19:15    


burn it up



Il y avait des moments ou parfois, il aurait aimé oublier des choses. Néanmoins, il ne pouvait oublier ce qu’il avait vu dans les appartements de la Capitaine et ce qu’il avait compris et ce qu’elle lui avait avoué. Il ne c’était pas attendu à ce genre de choses. Il n’avait après tout pas pensé que ça puisse arriver en ce genre de moment, mais la vie lui avait bien montré qu’elle pouvait être capricieuse. Il avait tenté de penser à autre chose, de changer ses habitudes, de passer du temps avec d’autres personnes et pour tout avouer, ça lui avait réussi. Ne plus trop y penser, passer à autre chose, car c’était la chose la plus censée à faire. Ça n’avait été qu’un mauvais moment à passer voilà tout. Ca lui avait fait mal, mais il savait que c’était puéril en un sens qu’ils n’étaient pas ensemble avec la Capitaine. Soupirant de nouveau alors qu’il marchait dans les couloirs de la base de Borosk, il reçut un message inquiétant de l’un de ses pilotes.

Il y avait un accord tacite entre eux. Si leur électron libre que pouvait être Sabre 4 aka Zul’ semblait être en difficulté au niveau de la hiérarchie, ils appuyaient sur le bouton rouge pour sonner l’alerte interne. Ils savaient tous au combien elle était une bonne pilote, mais qu’elle était borderline avec pas mal d’autres choses. L’enfant des rues étaient un bon élément, mais qui avait besoin d’être plus encadrée que les autres… sans pour autant que cela ressemble à une cage pour elle. Les Sabres se protégeaient les uns les autres et James répondit à l’appel de sa famille. Apparemment, il y avait eu un souci avec des hommes qui avaient tentés de la faire craquer, mais d’après ce qu’il pouvait lire, elle n’avait pas craqué, montrant qu’elle devenait de plus en plus maître d’elle-même avec le temps. Souriant, mais crispé, il se mit à la recherche de la brune qu’il retrouva dans un coin du hangar des Sabres.

Seule, elle frappait sur un sac pour se détendre et ce qu’il pouvait entendre, elle était énervée. Très énervée. James devait donc y aller avec des pincettes avec elle pour ne pas qu’elle ne s’enflamme encore plus. « Hey joli cul, ça te dirait un petit rodéo sur un bel étalon pour te détendre ? J’suis sûr que tu ne vas pas le haïr lui ! » Ce n’était pas forcément ça qu’il fallait faire, mais il s’installa derrière le sac pour y mettre un peu de résistance quand elle frappait. Ce n’était pas drôle sinon. « Je veux les noms ou les matricules des gars. » Une simple petite phrase pour lui faire comprendre qu’il savait qu’il y avait des personnes derrière tout cela et que son Commandant allait faire quelque chose. Quoi ? Il ne le savait pas encore, mais il verrait. Il se doutait qu’ils devaient être plus gradés qu’elle pour ne pas qu’elle réponde, mais il y avait pas mal de grades entre elle et lui… Chose qu’il allait faire amèrement regretter à ces gars.

Il lâcha le sac de frappe et retira sa veste avant de mettre des gants. « J’ai moi aussi besoin de me défouler. » Une invitation à se calmer en se frappant mutuellement. « PAS en dessous de la ceinture ok ? » Il préférait le dire avant que ça ne parte en couille...


_________________
SABRE LEADER
A Pilot Who says he never afraid of flying is a liar... He's an asshole — James Syn.@ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
SABRE 4
Avatar :
Emeraude Toubia.

Holopad :


(lexi) (juno) (sabre) (james)



« i know my value. anyone else's opinion doesn't really matter. »


Message Re: burn it up like you’re gonna set everything on fire    • Dim 7 Jan - 15:32    

« Hey joli cul, ça te dirait un petit rodéo sur un bel étalon pour te détendre ? J’suis sûr que tu ne vas pas le haïr lui ! » La colère est un feu dévorant dans ton corps, chacun de tes muscles est contracté et tes poings s'abattent avec brutalité sur le sac de sable, mais c'est plus fort que toi. Tu entends cette voix, tu entends ces mots, et un rire s'échappe de tes lèvres. Il n'est pas tout à fait franc, il n'est pas vraiment joyeux, il respire surtout ta rage et tes nerfs qui éclatent les uns après les autres, mais il est naturel. Ton commandant à cet effet sur toi, de te faire rire peu importe les situations, d'amener toutes tes émotions à s'exprimer vivement. Il est autant capable de te pousser à bout que de te pousser à donner le meilleur de toi-même, et c'est probablement ce qui fait de lui le chef d'escadron le plus talentueux de tout le Premier Ordre. Néanmoins, peu importe ce rire, tes poings continuent de s'abattre sur le sac de sable, avec plus de balance et de férocité désormais que Syn y a apposé une résistance.

Sa prochaine phrase te fait cependant froncer les sourcils, et tes dents se serrent encore plus violemment. Tu comprends son intention, tu sais qu'il peut agir d'une manière que tu ne pourras jamais, pas en tant que soldat, pas en tant que simple pilote, mais tu n'aimes pas ce que cela dégage, ce que cela montre de toi. « Je ne suis pas une demoiselle en détresse. J'ai pas besoin que vous veniez à ma rescousse. » Ça a toujours été ton problème, Zul'ekah, t'as une trop grande fierté et bien souvent mal placée. C'est ce qui te pousse à sans cesse ouvrir la bouche, c'est ce qui t'amène à ne pas pouvoir te taire. Alors te retrouver dans une position où t'es incapable de te défendre toute seule, où tu dois dépendre de quelqu'un pour protéger ton honneur, te protéger tout court, ça te tue, ça te blesse bien plus que le reste, bien plus que leurs remarques et que leurs sourires suffisants.

Heureusement, le commandant te connaît et le petit match qu'il te propose te motive bien plus que taper dans un sac de sable. Tu lui souris de manière de presque amusée face à sa remarque, et tu hausses les épaules tout en détendant tes muscles. « Je vais faire ce que je peux, même si j'avoue que ce ne serait pas fair-play, vous êtes si fragiles quand on s'en approche. » Tu fais des petits sauts pour étirer les muscles de tes jambes, t'étais tellement crispée que tu le sens encore dans tout ton corps. Syn fait deux fois ta taille, et a probablement deux fois ta force, mais t'es rapide et vicieux, et la colère te donne de l'énergie comme jamais. Tu te places face à lui, et une fois chacun en position, tu te lances dans la joute amicale. Ton crochet du droit rencontre son épaule, mais t'es coupée aussi violemment par un coup dans les côtes. Ton souffle se coupe, et tu recules de quelques pas pour évaluer à nouveau la situation. Vous allez finir couverts de bleus et d'ecchymoses, mais tu t'en moques, tu en as bien trop besoin. « On est les Sabre, on est le putain de meilleur escadron de tout le Premier Ordre, et ils sont incapables d'avoir du respect parce que je suis une femme. Ça me rend malade. Gamora et Thrace ont bien plus de pouvoir que moi, et pourtant on entend toutes ce qu'il se dit dans notre dos. Ces hommes restent enfermés dans des bureaux, et meurent de peur rien qu'à l'idée d'aller sur le terrain, mais ils osent se moquer de moi. Ça me... » Ce ne sont pas des mots qui s'échappent de ta bouche, mais un cri de rage et ton poing s'écrase contre la mâchoire de ton commandant. Rien de plus soulageant que de frapper.

_________________
a half that’s living to destroy
and a half that’s trying to survive ✻ make everything louder, do it till my skin vibrates. make everything louder, i wanna hear my eardrums break. more volts in the system, drown out the symptoms. everything louder, louder. i don’t wanna listen, just wanna feel it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sabre Leader
Sabre Leader
Avatar :
Jake Gyllenhaal

Holopad :



JillZul'ekah Ma'hinJunoRevanDashara


Personnage
 :
Conviction/Croyance:
20/20  (20/20)
Message Re: burn it up like you’re gonna set everything on fire    • Lun 8 Jan - 22:13    


burn it up




Elle frappe fort la petite demoiselle. On ne croirait pas qu’elle soit aussi violente comme ça, lorsqu’elle est dans ta tenue de pilote, prête à monter dans sa griffe chiss, mais là, en tenue d’entrainement en train de frapper un sac maintenu par son Commandant, James comprend qu’elle pourrait faire mal à bien du monde. Une chance que ses prothèses aux jambes l’aident à bien se maintenir sur le sol, sinon il pourrait se faire propulser en arrière s’il ne faisait pas attention. La demande de James ne passe pas très bien, oui, elle n’a besoin de personne pour se défendre, non, elle n’a besoin de personne pour prouver sa valeur, mais fort est de constater que les écarts entre les hommes et les femmes n’ont jamais vraiment disparu. « Ce n’est pas là, la question. Ce n’est pas que pour toi, mais bien pour toutes les autres qui n’ont pas forcément ton tempérament. Tu comprends ? » Son grade de Commandant pourrait faire changer les choses à petite dose. Montrer à ces mecs qui avaient mit en rogne Zul que ça ne serait pas impuni et il le mettrait bien sur le ring en face d’elle.

Il se propose à leur place. Enfile des gants et donne quelques règles. Elle semble appréciée l’élan du Commandant et s’amuse même à faire un peu d’humour. « Tu me connais que trop bien. C’est mon petit côté fleur bleu va. » Faut dire, qui ne devient pas faible face à un punch en plein dans les testicules ? Lui, se couchait à terre, c’était certain après un tel coup bas, mais elle allait tenter de ne pas faire cela, il lui en était bien redevable ! Son épaule ne lui faisait pas trop mal, c’était déjà bon signe, mais il se doutait bien que ça n’allait pas tarder à chauffer avec l’ardeur de la brune qui ne tarda pas à se lancer corps et âme dans ce duel au sommet entre Sabres. Ils commencent tranquillement, mais rapidement la rage de la demoiselle se fait de plus en plus vive. Ils arrivent à se toucher, prennent des coups, mais ça n’arrête personne, James a lui aussi besoin de se défouler, l’histoire avec Thrace et sa Mandalorienne de copine l’enrage un peu, alors il rend coup pour coup. Néanmoins, Zul commence à crier, crier sa rage contre ces hommes qui n’arrivent pas à la voir autrement que par un genre.

Elle frappe fort, la garde de James flanche à cause de son épaule déficiente et le coup suivant part directement dans sa mâchoire. Il n’arrive pas à esquiver, mais saute en arrière, déboussolé par un tel coup porté. Il lance un regard surpris à la jeune femme. « Rappel moi de jamais monter sur un ring de nouveau avec toi en mode révoltée. » Il se remet les idées en place en sautillant pour s’approche de nouveau pour en reprendre un peu plus. « Tu ne peux rien y faire à ces types Zul. » Il s’approche, commence par une feinte avec son bras endoloris pour continuer à frapper avec l’autre. « Ils se sentent supérieur parce qu’ils ont une queue, mais comme tu dis, ils flippent dès que l’action arrive. » Il tente de la désorienter en frappant rapidement par ici, par là. Haut, bas, gauche, droite, jamais le même enchaînement, jamais ne laisser le temps à la brune de reprendre le souffle. « Alors ne t’intéresse pas à ces gars. Oublie-les. Ce seront les premiers à venir pleurer à tes pieds quand ça n’ira pas et là, tu pourras les laisser crever. » Quand il y avait de la mauvaise herbe, il fallait s’en débarrasser. Finalement, il parvint à l’avoir. La poussant avec son bras faible, il abattit son poing dans le ventre de la jeune femme avec une violence qu’il ne se connaissait pas, fière d’avoir atteint son objectif.

« Ne te laisse pas atteindre par des merdes comme eux. Tu es une putain de Sabre, chose qu’ils ne deviendront jamais alors ravale ta rage et continue, continue à être la meilleure, car c’est pour ça que je t’ai choisis. Pas parce que tu as des seins et un cul à redonner la vue à un aveugle façon bénédiction divine, mais parce que tu sais y faire dans le cockpit de ta Griffe. Tu fais ce que peu de gens peuvent faire, alors vole haut et n’écoutent pas ce que des rats peuvent cracher. » Il se frotte la mâchoire encore douloureuse, se préparant à la suite. Au pire !



_________________
SABRE LEADER
A Pilot Who says he never afraid of flying is a liar... He's an asshole — James Syn.@ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
SABRE 4
Avatar :
Emeraude Toubia.

Holopad :


(lexi) (juno) (sabre) (james)



« i know my value. anyone else's opinion doesn't really matter. »


Message Re: burn it up like you’re gonna set everything on fire    • Dim 28 Jan - 22:56    

Tu ne supportes pas te dire que tu as tort, Zul’ekah, et supportes encore moins te sentir comme une princesse en danger qu’il faut absolument aider. Néanmoins, tu sais que force de caractère, tout le monde ne la possède pas, encore moins une bonne partie des femmes du Premier Ordre qui ont l’habitude de se taire et de s’incliner pour être laissées tranquilles. Si tu ne veux pas que James vole à son secours, tu sais que toutes les autres n’ont pas ta position et ne peuvent pas se défendre comme toi. Néanmoins, il te faut plus que quelques mots pour te convaincre, tu as besoin d’évacuer ton exaspération  tout d’abord, de laisser ta frustration sortir par tes poings, de brûler la rage qui te sert de carburant, avant que les paroles de ton commandant ne puissent avoir un effet sur toi. Tu laisses le tout s’évacuer, tes cris de colère résonnent contre tes dents serrées, tes poings cognent contre les muscles face à toi et chaque partie de son corps reçoit autant que tu infliges. Tu sais que demain, tu seras couverte de bleus et d’ecchymoses, que chacun de tes muscles te hurlera sa douleur, mais c’est trop satisfaisant, trop nécessaire, trop vital pour que tu arrêtes à l’instant même. Les mots de James résonnent contre ton crâne, se répercutent dans ta mâchoire, et tu frappes, tu continues inlassablement de frapper, alors que le tout résonne dans ton esprit.

Le coup qui t’atteint au ventre te plie en deux, et alors que tu recules en toussant, James continue sur sa lancée. Tu t’accroupis, utilisant tes dents pour retirer ton premier gant de boxe et ta main tremblante pour enlever le deuxième. Quelques longues mèches noires se sont glissées hors de ta queue de cheval et tu les glisses derrière ton oreille. Tu es vidée, vacillante, et la colère t’a quittée pour laisser place à la fatigue. Les bras posés sur tes genoux, tu fixes le sol tout en essayant de retrouver ta respiration. Finalement, tu relèves le regard vers James, soupirant profondément. « Vous savez que je déteste ça. » Un autre soupire quitte tes lèvres alors tu secoues doucement la tête, mais tu sais que tu n’as pas vraiment le choix. « Le lieutenant Besucher et le sergent K’irich’ati. Ce sont eux qui en ont le plus souvent après nous. » Tu considères l’idée de te relever, mais tu sens chacun de tes muscles qui vibre contre ta peau et te dis que finalement, t’assoir semble une meilleure idée. Histoire de ne pas laisser tes muscles se refroidir soudainement, tu te mets à les étirer. Souhaitant changer de sujet, surtout qu’un de plus grande importance te taraude l’esprit, tu relèves le regard vers James. « Vous pensez qu’ils vont faire quoi, le reste des Sabres ? Vous savez, concernant tout ce qu’il se passe avec Thrawn. »

_________________
a half that’s living to destroy
and a half that’s trying to survive ✻ make everything louder, do it till my skin vibrates. make everything louder, i wanna hear my eardrums break. more volts in the system, drown out the symptoms. everything louder, louder. i don’t wanna listen, just wanna feel it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sabre Leader
Sabre Leader
Avatar :
Jake Gyllenhaal

Holopad :



JillZul'ekah Ma'hinJunoRevanDashara


Personnage
 :
Conviction/Croyance:
20/20  (20/20)
Message Re: burn it up like you’re gonna set everything on fire    • Sam 3 Fév - 16:07    


burn it up




James a la mâchoire qui craque, à n'en pas douter qu'elle a déplacé quelque chose la brune avec son coup de poing ! Elle a une sacrée force et pourtant, ce n'est qu'un petit brin de femme, comme quoi, il ne faut jamais se fier à l'image qu'une personne peut vous renvoyer. Le Commandant insiste pour savoir de qui il s'agit et elle lui donne finalement des noms. Des noms récurant dans une hiérarchie qui n'allait pas bien. Ces deux hommes, ce n'était pas la première fois qu'il en entendait parler. C'était deux types, formant un petit groupe, un commando pas si spéciale que ça, tous recruté sur une planète pas forcément agréable à vivre. Ils faisaient le travail, ils faisaient du bon boulot d'après ce qu'il avait entendu dire, mais c'était tout. Ils avaient du mal à oublier leur ancienne nature de connards et il allait falloir que le Premier Ordre ressert les boulots une nouvelle fois. En temps de guerre, on recrute de tout, mais eux, ne méritaient pas d'être sur le Precursor. « C'est noté. » Pas besoin d'en dire plus, il allait s'en occuper. Il n'allait pas forcément venger Zul en son nom, mais plus les victimes de ce sexisme. Ils n'étaient pas des pilotes, il ne pouvait rien faire, mais il pouvait toujours en toucher deux mots à leur supérieur, ça ferait du bien de les envoyer sur les fronts les plus difficiles.

Oui, James était plutôt extrémiste parfois. Il était pour le relâchement de ses pilotes de temps à autres, mais il y avait des limites de respect à ne pas dépasser et franchement ceux les avaient dépassés depuis un long moment à présent. Le duel était terminé apparemment, le coup qu'il avait porté fut nécessaire pour calmer son excès de rage et de colère. Maintenant elle était redescendue à des niveaux moins intenses et plus abordables pour tous ceux pouvant la croiser. Elle changea finalement de sujet, un sujet bien plus délicat, bien trop délicat même. James retira ses gants tout en réfléchissant à l'avenir qui semblait bien délicat. « La plupart des anciens comme toi et moi avons confiance en Thrawn. Je pense qu'ils resteront fidèles à ce dernier sans soucis. Pour ce qui est des nouveaux et de Juno, je crains qu'il puisse y avoir quelques... soucis si la situation venait à déraper. » Les Sabres étaient originaires des régions éloignés, ils avaient forgés leur réputation à ce niveau la avant qu'ils ne deviennent les meilleurs du Premier Ordre. Les anciens étaient tous dévoués à la cause, mais surtout au Grand Amiral.

« J'espère que je pourrais compter sur ton soutien ? » Il n'en doutait pas, il avait confiance en elle, mais il était bon d'avoir une personne de confiance. Malgré ce qui était arrivé à James et Juno l'autre soir, il était toujours certains qu'elle suivrait les Ordres dictés par le Suprême Leader plutôt que le Grand Amiral Thrawn. C'était dommage, vraiment. James pose ses gants dans un coin et regarde le miroir au mur et soupire. « Mon dieu, ma belle gueule Zul' ! Comment je vais faire avec une lèvre pareille et une marque comme ça sur la joue ? Tu voulais me défigurer parce que je te déconcentre trop ou quoi ? » Il avait mal maintenant, bravo !


_________________
SABRE LEADER
A Pilot Who says he never afraid of flying is a liar... He's an asshole — James Syn.@ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Re: burn it up like you’re gonna set everything on fire    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
burn it up like you’re gonna set everything on fire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» You’re gonna miss me when I’m gone ♥ Maddie (terminée)
» Choi Heaven ☆ Always nervous If you’re gonna leave me I just want you to stay
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: Système Corellien :: Corellia-
Sauter vers: