Topsitestop1top2top3



 

Partagez | 
 

 Chasing it tonight, doubts are running 'round her head. ✖ Angie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Rogue 6
Avatar : Jenna Coleman.
Holopad :
But she said, where'd you wanna go ? How much you wanna risk ? I'm not looking for somebody with some superhuman gifts. Some superhero, some fairytale bliss. Just something I can turn to, somebody I can kiss. I want something just like this.

∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*

Look at the stars, look how they shine for you and everything you do they were all yellow. I drew a line, I drew a line for you. Oh what a thing to do and it was all yellow. You know I love you so and do you know for you I'd bleed myself dry ?
∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*



∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*

BAE:
 


∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*
Inventaire:
 

Messages : 749
Date d'inscription : 09/01/2017

Message Chasing it tonight, doubts are running 'round her head. ✖ Angie    • Dim 19 Fév - 17:41    

Chasing it tonight, doubts are running 'round her head
Moira & Angie

Elle est prostrée sur son lit, roulée en boule sur la couverture. Ses bras serrent avec force l’oreiller contre sa poitrine, son visage est caché dans le tissu imbibé par ses larmes qui ne cessent de couler le long de ses joues. Moira se redresse dans son lit, regarde autour d’elle en prenant de grandes inspirations ; elle a l’impression qu’elle va étouffer dans cette petite chambre dans laquelle elle se trouve. Seule. BB-12 est en veille, une petite lumière violette clignotant pour en informer Moira. Cela ne fait pas longtemps que le petit droïde s’est mis au repos, pendant un long moment il est resté près du lit de sa propriétaire, inquiet de la voir ainsi pleurer sans réussir à sa calmer. Il a bien essayé de lui remonter le moral mais toutes ses tentatives se sont soldées par des échecs, il a fini par laisser la pilote en paix, parfois il vaut mieux attendre que l’ouragan ne se calme. La brune essuie rageusement ses joues humides avant de se lever de son lit, elle ne peut pas rester dans cette pièce, elle ne supporte pas d’être couchée alors qu’elle sait qu’elle ne parviendra jamais à trouver le repos. Moira ne peut pas dormir, pas sans Oz à côté d’elle, pas sans sa présence rassurante à ses côtés. Ses cheveux défaits, uniquement vêtue de ce large et vieux t-shirt décoloré et les pieds nus, elle quitte sa chambre. Quelle heure est-il ? Moira l’ignore. Probablement tard, très tard et elle est assurée de ne croiser personne dans la base. La porte coulisse dans son dos, se referme et la brune reste immobile durant de longues secondes. Ses yeux se sont posés sur la porte de la chambre d’Oz, chambre dans laquelle il est enfermé. La jeune femme fait quelques pas, s’arrête devant le panneau de métal et lève sa main comme si elle s’apprêtait à venir frapper contre. Elle est sur le point de le faire mais au final, elle vient poser sa main à plat contre la porte, sa tête se baisse et ses yeux se remplissent à nouveau de larmes. Il ne veut pas la voir. Il veut qu’elle lui foute la paix, il a été très clair à ce sujet. Ses mots tournent dans sa tête, inlassablement. Tout ce que Moira voudrait c’est l’aider, ne pas le laisser seul face à la mort de sa fiancée mais il ne veut pas d’elle, elle est de trop. Dans le fond, ne l’a-t-elle pas toujours été ? Pourtant elle pourrait prendre son courage à deux mains, frapper à cette porte et rester là jusqu’à ce qu’il ouvre, qu’importe si cela le met hors de lui. N’est-ce pas ce que lui a fait, six ans plus tôt, après la mort de Gavin ? Sauf qu’elle ne le fera pas. La situation est différente. Leur relation est différente d’il y a six ans, ses sentiments sont différents. Alors elle laisse tomber, ne veut pas s’imposer, elle n’a pas à lui imposer sa présence si il ne la désire pas. Moira n’est pas ainsi. Sa main glisse le long de la porte, ses bras viennent se croiser contre sa poitrine et elle se détourne de la chambre.

Quitter le quartier des Rogue, sortir des bâtiments pour respirer de l’air frais. Elle frissonne, l’air est légèrement froid et durant quelques instants elle claque des dents avant de se reprendre. Elle marche sans savoir où elle va, sans but, juste se retrouver loin des autres. Ce qu’elle voudrait pouvoir s’éloigner de ses états d’âme mais eux, ils la suivent. Tout comme son coeur lourd et douloureux qui lui pèse dans la poitrine. Elle se déteste. Elle se déteste d’être retombée dans ce piège des sentiments, dans ce filet qui l’empêche d’avancer. Elle s’était promise d’en rester loin, le plus loin possible mais c’est arrivé sans qu’elle ne s’en rende compte. Moira stoppe sa marche, passe une nouvelle fois sa main sur ses yeux emplis de larme avant de se mettre à inspirer et expirer profondément. Pourquoi lui ? Parce qu’il est parfait, en quelque sorte. C’est lui qui a reconstruit son coeur, morceau par morceau, lui qui sait tout, lui qui apaise de si nombreux cauchemars. Au final, si on y réfléchit bien, cela semble logique, non ? Il est cette main qu’elle serre lorsqu’elle a peur, cette épaule sur laquelle elle pleure, ses bras dans lesquels elle se réfugie. Il est devenu beaucoup trop de choses, a pris une place beaucoup trop importante dans son coeur et Moira n’y peut rien. La brune fait demi-tour, rejoint à nouveau la base, n’ayant aucune idée dans quelle partie elle se trouve. Elle est un peu entrée sans trop regarder, ses pieds commençant à être glacés et Moira ne souhaitant pas être mal pour la mission se profilant dans deux jours, il était préférable qu’elle retourne à l’intérieur. L’endroit est silencieux ; tous dorment probablement. Sa tête est baissée, ses cheveux cachent son visage aux yeux rougis d’avoir pleuré et elle est tellement renfermée sur elle que la brune percute quelque chose. Ou quelqu’un. La jeune femme se rattrape de justesse contre un mur, relève la tête pour tomber sur le visage surprise d’Angharad.

« Oh, pardonne-moi Angie, je ne t’avais pas vue. » Murmure Moira en regardant le sol, soudainement gênée d’être tombée sur quelqu’un.

Made by Neon Demon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
kindness and hope
kindness and hope
Avatar : odette annable
Holopad :





Messages : 691
Date d'inscription : 09/07/2016

Message Re: Chasing it tonight, doubts are running 'round her head. ✖ Angie    • Mar 21 Fév - 19:33    

doubts are running 'round her head
Elle se tourne. Se retourne. Mais rien n'y fait, le sommeil ne vient pas. Ce n'est pas faute d'essayer, cela fait des heures qu'elle gigote dans son lit sans parvenir à fermer les yeux plus de quelque minutes. Là, couchée sous les draps, elle sent son coeur battre à tout rompre et ses poumons devenir lourds. Si lourds qu'elle peine à respirer et se contente de happer par petites inspirations sans s'en rendre compte. Son coeur, à trop battre, lui fait mal. Et bientôt c'est toute entière qu'elle ne se sent pas bien, l'impression d'être minuscule se fait sentir subitement. Elle n'est plus qu'un grain de poussière au milieu du lit, en a la sensation du moins. Le monde parait si grand, si vaste, si imposant et la petite chambre l'avale toute entière.

Elle se décide à allumer la lumière, sortant son bras de sous les draps pour appuyer sur le métal gelé, un soupire lui échappant des lèvres. Ce n'est pas la première nuit qu'elle ne parvient pas à s'endormir sans encombres et ce ne sera certainement pas la dernière, elle en est intimement convaincue. Se redressant dans une position assise, elle regarde à sa droite : son collègue n'a toujours pas terminé son shift et voir son lit vide la rend soudainement inquiète. Elle se sent seule. Seule face à ses démons. Passant une main sur son visage, elle se frotte les yeux tandis que ses lèvres se pincent. Angharad se connait, elle ne réussira à s'endormir que d'ici quelques heures le temps de penser à autre chose car ce qui agite ainsi ses soirées et ses nuits, c'est la perspective d'être bientôt déployée sur Theed.

Se battre. Se retrouver au coeur du conflit. Quelle drôle d'idée avait-elle eu en se proposant. Malgré les conseils d'Ulfric, malgré l'entrainement de Tuiren, elle ne réussissait pas à se sentir sereine. Ce qui au fond n'était pas une mauvaise chose : au moins, elle avait la présence d'esprit d'être terrifiée à l'idée de combattre ceux qui l'avaient tenue en otage toutes ces années. Si elle aurait la force d'en tuer quelques uns ? Elle en doutait, très fortement. Mais au moins elle aurait la conscience tranquille d'enfin se sentir utile à cette cause bien trop grande pour ses frêles épaules. D'un geste fluide, encore un peu dans les nuages, elle soulève d'un coup le draps qui lui recouvre les jambes et pose les pieds par terre avant de les retirer immédiatement. Le sol est glacial, elle n'en a toujours pas l'habitude mais elle n'a pas le choix alors elle se lève doucement et enfile son peignoir en soie bleu pâle acheté plus tôt à Somin lors d'une rare permission sur Seltos. Angie restait une femme. Délicate et douce, un brin coquette, elle aimait les belles choses et les beaux tissus. Cela pouvait paraître niai sur une base militaire, d'autres trouveraient ça rafraîchissant. Elle ignorait les commentaires et restait elle-même : profitant de sa nouvelle liberté acquise pour se faire plaisir. Serrant sa ceinture à la taille, elle se dirigea vers la porte ayant pris l'habitude les soirs d'insomnie de faire un tour dans les couloirs jusqu'à ce qu'elle ne tombe de fatigue. Se dégourdir les jambes était étonnamment une manière de se vider l'esprit, et il lui arrivait parfois aussi de rejoindre l'extérieur et d'observer silencieusement le ciel étoilé. De se demander si l'une d'entre elles brillait pour ses parents et brillerait pour elle si elle venait à tomber au combat. Son père lui avait longtemps fait croire qu'il s'agissait de bougies que les dieux avaient mis dans le ciel pour éclairer les âmes perdues de Borosk, pour les guider vers la sortie du labyrinthe de leurs pensées. Elle y avait crut avec la force et la conviction d'une enfant avant d'apprendre plus tard qu'il s'était moqué d'elle. Ils avaient ris.

Son père lui manquait.

Au détour d'un couloir, elle soupira avant de rentrer de plein fouet dans quelques sensiblement plus petit qu'elle. Il ne lui fallut pas bien longtemps pour reconnaître la silhouette. Moira. "Oh." fit-elle, surprise de la croiser à une heure pareille loin de ses quartiers. "Qu'est-ce..." mais elle n'a pas le temps de lui poser de question que la brune lui coupe la parole, le visage tourné vers le sol. « Oh, pardonne-moi Angie, je ne t’avais pas vue. » Angharad fronce doucement les sourcils, oubliant immédiatement ses propres pensées noires pour s'attarder sur la voix de Moira. Sur les tremblements dans celle-ci et son regard fuyant. Elle pose une main rassurante sur son épaule, sentant au ton qu'elle emploie que quelque chose ne va pas. "He... ça va ?" s'inquiète-t-elle rapidement. Puis l'infirmière penche la tête pour tenter de croiser le regard de Moira, seulement pour découvrir des joues encore humides et des yeux terriblement rouges qui fuient les siens. Son pouce trace une ligne sur son épaule dans une caresse presque maternelle, se voulant réconfortante. Elle comprend vite que Moira a pleuré, cela se voit comme le nez au milieu de la figure et son coeur se serre en voyant son amie dans cet état. "Qu'est-ce qui ne va pas ?" se corrige-t-elle, d'une voix calme.

 

_________________

It's really a wonder that I haven't dropped all my ideals, because they seem so absurd and impossible to carry out. Yet I keep them, because in spite of everything, I still believe that people are really good at heart. × by lizzou.

Pour tout rp avec moi, merci de consulter ma chronologie avant    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rogue 6
Avatar : Jenna Coleman.
Holopad :
But she said, where'd you wanna go ? How much you wanna risk ? I'm not looking for somebody with some superhuman gifts. Some superhero, some fairytale bliss. Just something I can turn to, somebody I can kiss. I want something just like this.

∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*

Look at the stars, look how they shine for you and everything you do they were all yellow. I drew a line, I drew a line for you. Oh what a thing to do and it was all yellow. You know I love you so and do you know for you I'd bleed myself dry ?
∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*



∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*

BAE:
 


∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*
Inventaire:
 

Messages : 749
Date d'inscription : 09/01/2017

Message Re: Chasing it tonight, doubts are running 'round her head. ✖ Angie    • Lun 13 Mar - 20:01    

Chasing it tonight, doubts are running 'round her head
Moira & Angie


Est-ce à cause de la mission prochaine organisée par la Résistance qu’Angie est également éveillée ? Serait-elle troublée par de mauvais rêves ? De vieux démons qui l’empêchent de trouver le repos ? Si Moira n’avait pas été dans un état aussi déplorable, sûrement s’en serait-elle inquiétée, elle aurait joué l’aînée et protectrice en essayant d’aider son amie. Mais pas ce soir, ce soir, la petite brune se sent incapable d’être d’un quelconque secours à qui que ce soit, pas alors que ses joues sont encore humides et que ses yeux sont rouges à cause des pleurs qui secouaient son corps quelques instants plus tôt. A avoir marché sans faire attention au monde l’entourant, la brune s’est retrouvée dans des quartiers qui ne sont pas les siens, pire encore, il a fallu que quelqu’un tombe sur elle dans un instant d’extrême faiblesse. Sa voix n’est qu’un murmure, elle s’excuse mais est-ce véritablement pour cet impact non calculé ? Ou serait-ce plutôt le fait que quelqu’un puisse ainsi la voir le visage ravagé de larmes, dans une posture d’abattement alors qu’elle a toujours pris grand-soin à faire en sorte de ne jamais se retrouver ainsi devant qui que ce soit. A part Oz. Mais lui, il est clairement l’exception à un peu tout. Dans un espoir fou, Moira espère qu’Angie ne remarquera pas son attitude, qu’elle la trouvera simplement fatiguée et la laissera continuer son chemin sans rien lui demander de plus. Oh Moira, tu fais preuve de bien de naïveté ! Comme si Angharad est capable d’être aveugle à ce point ! N’est-elle pas infirmière ? Habituée à lire la douleur physique ou psychique dans les yeux des autres ? Une main se pose sur l’épaule de la pilote qui sursaute légèrement, manquant même de s’écarter de la blonde pour mettre fin à ce contact mais ce serait malvenu. En face d’elle, la jeune femme peut sentir que son amie tente d’intercepter son regard qu’elle fuit au maximum.

«Qu’est-ce qu’il ne va pas ?
-Rien du tout, tout va bien. Tout va très bien. » Répond Moira d’un ton légèrement sec.

Ce n’est pas dans ses habitudes, Moira n’est jamais sèche ou agressive ou pas avec ses amis. La brunette pousse un léger soupir, sa réaction la trahit tout comme elle l’afflige. Elle n’aime pas être ainsi, n’aime pas repousser Angie qui fait ce que tout bon ami ferait dans une pareille situation. Si les rôles étaient échangés, Moira ne lâcherait pas le morceau et ferait en sorte de soulager son amie en souffrance. Lentement, la pilote relève la tête et ses yeux bruns croisent ceux clairs de la blonde. Ses yeux s’emplissent de larmes, brusquement, elles se mettent à dégouliner sans l’accord de Moira. Les épaules de la brune tremblent alors qu’elle tente de retenir au maximum ses sanglots, en vain. Ses mains viennent se poser sur son visage pour camoufler ces maudites perles d’eau qui ne cessent de glisser sur sa peau encore humide.

« Ce… C-c-c’est… Je… » Tente-t-elle de bredouiller entre deux sanglots.

Les mots se bousculent dans son esprit, les phrases n’ont aucun sens et Moira est incapable de s’exprimer correctement à cause des pleurs qui ébranlent tout son corps. Sans parler de ses pensées toutes plus confuses les unes que les autres ! Oh mais quelle terrible idée d’être sortie de sa chambre ! Quelle horreur de se retrouver à pleurer devant quelqu’un qui n’a clairement pas demandé à servir de thérapeute. Puis c’est stupide, qu’elle se sente aussi abattue ; ce n’est pas elle qui vient de perdre quelqu’un. Ou peut-être que si ? Un bras est venu se glisser sur ses épaules, ses yeux sont embués au point qu’elle ne voit pas vraiment ce qu’il se passe autour d’elle, elle se laisse simplement entrainer. Elle n’est pas en état de décider ou de s’opposer à quoi que ce soit, elle est même reconnaissante envers Angie de ne pas être restée en plein milieu du couloir ; là où n’importe qui aurait pu les voir. Moira entend vaguement une porte qui coulisse puis la second qui suit elle est assise sur un matelas. La brune prend de profondes inspirations et expirations, essuie ses yeux noyés de larmes pour regarder l’infirmière avant de secouer doucement la tête de gauche à droite.

« C’est stupide. Je suis juste une idiote… Fait Moira avec une voix enrouée. Il ne veut pas de moi, ni de mon aide. Je suis de trop, je l’ai toujours été de toute façon. »

La fin de sa phrase est prononcée à voix basse, comme si elle se parlait à elle-même. Son coeur se serre à l’extrême, déjà sa mâchoire tremble sous la pression des nouveaux sanglots refoulés. Ses mains sont crispées sur ses genoux, ses paupières se sont fermées quelques secondes.

« Mais c’est injuste ! S’emporte soudainement la brune. Il est… Six ans qu’on partage le même lit pratiquement toutes les nuits et c’est comme si il venait de tout effacer d’un simple revers de la main ! »

Sur le moment, elle ne se rend pas compte de ce qu’elle vient de dire et lorsqu’elle le réalise, elle pousse un long soupir, prend sa tête entre ses mains.

« Ce n’est pas ce que tu crois. Ou ce que ça semble être. C’est… Juste… Rien, ce n’est rien du tout et cela n’a plus aucune importance. »

Made by Neon Demon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
kindness and hope
kindness and hope
Avatar : odette annable
Holopad :





Messages : 691
Date d'inscription : 09/07/2016

Message Re: Chasing it tonight, doubts are running 'round her head. ✖ Angie    • Ven 7 Avr - 23:49    

doubts are running 'round her head
« Rien du tout, tout va bien. Tout va très bien. » son ton est sec, trop sec pour qu'Angharad puisse ignorer le mal être qui devait habiter son amie. Ça n'est pas dans ses habitudes de la repousser de la sorte et un tel écart laisse l'infirmière inquiète. Et lorsqu'enfin Moira lève les yeux vers ceux d'Angharad, les doutes de cette dernière se confirment et elle resserre sa poigne autour de son épaule se voulant réconfortante. "Oh Moira..." lui soupire-t-elle Angharad en l'obligeant à se rapprocher d'elle. Bientôt, ses bras entourent Moira sans qu'elle ne puisse la repousser et l'infirmière la serre doucement dans ses bras, silencieuse d'abord laissant la pilote se calmer. Elle sait que dans ces moments là les gestes parlent plus que les mots et que ses bras autour de Moira suffisent à lui faire comprendre que quoiqu'il lui soit arrivé, Angharad est là pour elle. De longues secondes s'écoulent durant lesquelles seuls les pleures de Moira viennent briser le silence qui s'était installé dans le couloir. Naturellement, la main d'Angharad s'était frayé un chemin jusqu'aux cheveux de Moira qu'elle lissait doucement de caresses maternelles. Elle avait le coeur serré. Ne comprenait pas tout, si ce n'était que Moira avait besoin de quelqu'un là maintenant et que ce quelqu'un serait elle. La pilote lui expliquerait peut-être, sans qu'Angharad ne l'oblige.  

Puis après un moment, elle s'écarte et la prend par la main parce que malgré le temps Moira ne se calme pas. Il lui faut s'assoir, respirer, parler peut-être aussi et le couloir n'était pas le bon endroit. Sans réfléchir, Angharad l'entraine vers ses quartiers profitant que son collègue n'ait pas encore terminé son shift. Elle l'accompagne s'assoir sur son propre lit et la laisse reprendre ses esprits seule alors qu'elle part à la recherche de mouchoirs dans ses tiroirs. Une fois fait, elle sert un verre d'eau et s'approche de Moira la surplombant. « C’est stupide. Je suis juste une idiote… Il ne veut pas de moi, ni de mon aide. Je suis de trop, je l’ai toujours été de toute façon. » Angharad soupire, d'un air de dire qu'elle est ridicule de penser cela sans pour autant savoir de quoi, ni de qui, elle parle. Elle lui tend les mouchoirs d'abord, lui glissant un "Ne dis pas ça..." au passage. Persuadée qu'elle n'était ni stupide, ni idiote. La peine lui faisait dire ça. Un sourire mince se dessine sur ses lèvres pour appuyer ses propos. "Tu sais que c'est faux..." Mais Moira s'emporte soudainement. « Mais c’est injuste ! Il est… Six ans qu’on partage le même lit pratiquement toutes les nuits et c’est comme si il venait de tout effacer d’un simple revers de la main ! » Angharad la laisse terminer sans un mot, préférant lui laisser champ libre pour s'exprimer et dire ce qu'elle avait sur le coeur. C'était le but, la soutenir et l'aider. Pas la juger. Bien que l'esprit d'Angharad ne peut s'empêcher de se demander qui est ce Il qui semble avoir partagé ses nuits très longtemps. Elle n'avait pas souvenir d'avoir entendu parlé d'un homme dans la vie de Moira et elle fronça légèrement les sourcils, ne comprenant pas. « Ce n’est pas ce que tu crois. Ou ce que ça semble être. C’est… Juste… Rien, ce n’est rien du tout et cela n’a plus aucune importance. » Puis elle se recroqueville presque sur elle-même, certainement écrasée par tout ce qu'elle gardait en elle : c'était clair qu'elle avait besoin de se confier à quelqu'un. Et ça tombait bien, Angharad n'arrivait pas à fermer l'oeil. L'infirmière posa le verre d'eau sur la table de nuit d'abord sans dire un mot et s'accroupit devant Moira pour capter son regard, retirant doucement ses mains qui cachaient son visage. "Moira..." commence-t-elle le plus doucement possible ne voulant pas la brusquer. "Moira, écoute moi." lui demande-t-elle presque de manière plaintive. Et une fois qu'elle capte son regard, Angharad lui lance un sourire rassurant. Moira n'est pas seule. "Tout va bien, d'accord ?" qu'elle lui dit, soulignant ses mots d'un regard confiant. "Je ne sais pas ce qu'il se passe, c'est vrai, mais rien n'est jamais gravé dans le marbre." c'était vrai, et faux. Elle avait perdu ses parents et son frère, ça, c'était gravé dans le marbre. Mais elle repoussa cette pensée pour se concentrer sur Moira qui semblait plus bas que terre. "Je suis là pour toi si tu veux en parler, on peut même trouver une solution ensemble ?"

Maintenant qu'elle a l'attention de la pilote, elle se relève sans jamais enlever sa main de celle de Moira qu'elle ne lâche pas. Attrapant le verre d'eau qu'elle avait préparé, elle le lui tend. "Tiens, bois un peu ça te fera du bien." Et elle s'assoit à ses côtés, un sourire doux aux lèvres, dans l'attente que Moira décide ou non de se confier à elle. Inquiète.


 


Spoiler:
 

_________________

It's really a wonder that I haven't dropped all my ideals, because they seem so absurd and impossible to carry out. Yet I keep them, because in spite of everything, I still believe that people are really good at heart. × by lizzou.

Pour tout rp avec moi, merci de consulter ma chronologie avant    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Re: Chasing it tonight, doubts are running 'round her head. ✖ Angie    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
Chasing it tonight, doubts are running 'round her head. ✖ Angie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» and it eats me up, running through my head
» Who is running Haiti for whom?
» Former Crack Cocaine User to the Second Round of Haiti’s Fraudulent Election
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» 07. Girls running wild

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: Anciens RPs-
Sauter vers: