Topsitestop1top2top3



 

Partagez | 
 

 Until we meet again [Echo, Angie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Message Until we meet again [Echo, Angie]    • Lun 13 Fév - 20:23    


Rhiswel était en train de dessiner la véranda d’un restaurant pour un riche client, quand son datapad sonna indiquant qu’elle venait de recevoir une communication. Elle lâcha ce qu’elle faisait pour jeter un regard curieux, et fronca les sourcils lorsqu’elle vit le nom du destinataire. S’écartant un instant du croquis, elle s’empara du datapad. Interdite, elle fixa durant un moment le nom sorti tout droit de sa mémoire. Angharad Dre’quoria. Elle se rappelait d’elle, mais cela faisait combien de temps qu’elle n’avait plus eu de nouvelles d’elle ? Des années depuis qu’elle avait rompu tout contact. Surprise mais vaguement heureuse, elle découvrit le message.

Celui-ci n’était pas très long, et vide de détails sur ce qu’elle avait fait durant les derniers temps où elle ne s’était pas manifestée, mais elle désirait renouer le lien, et s’excusait d’un trop long silence. Rhiswel n’était pas rancunière et d’ailleurs cela ne lui traversa même pas l’esprit d’être en colère. Peu importait qu’on cesse de lui parler durant des lustres, elle renoua avec cette vieille amitié avec joie.

Elles s’étaient rencontrées lors d’un forum étudiant il y avait longtemps de cela, et elles avaient tout de suite accroché. Elles se ressemblaient toutes les deux, tranquilles et sans histoires.

Elles s’étaient revues ensuite. Rhiswel avait même été chez elle. Angie était ensuite venue à son tour, traversant la galaxie entière. Elles avaient ensuite gardé le contact, et étaient devenues amies au fil du temps.

Elle se dépêcha de répondre. Evidemment qu’elle était contente et qu’elle désirait reprendre le contact.

Elle s’enthousiasma lorsqu’elle lui recut la suite, moins lorsqu’elle découvrit les raisons de son silence. Elle avait demandé simplement comment ca allait, qu’est-ce qu’elle avait fait.

Elle ne s’était sans doute pas attendue à une telle réponse, et au fil des mails qu’elles s’envoyèrent, la mine de Rhiswel se teintait de plus en plus d’incompréhension.

Anghara racontait comment le Premier Ordre l’avait forcée à les rejoindre, qu’ils avaient éliminé sa famille.

Le souci de Rhiswel n’était pas tant l’empathie. Elle était horrifiée et aurait très certainement voulu faire plus qu’un simple « je suis vraiment désolée ».

Rhiswel ne savait simplement comment réagir ni quoi dire. Elle vivait tellement loin de tout cela, une existence normale où la guerre n’avait pas lieu d’être. Elle avait l’impression d’être gauche. Stupide. A chaque fois qu’elle écrivait, c’était pour mieux effacer ensuite. Mais que dire dans ces cas-là. Elle ne se voyait pas demander des détails, mais elle ne voulait pas montrer de l’indifférence qui n’avait pas lieu d’être.

Est-ce que tu vas bien….
Non cela n’allait pas.
Qu’est-ce que tu as vécu….
Et rajouter voyons que ce n’était pas tellement grave tant qu’on y était ?

Heureusement elle finit par trouver quoi dire. Elle ne s’étala pas sur ce qu’elle faisait elle-même. Son existence semblait soudain terriblement terne. Et à la fois elle se sentait chanceuse.

Elle découvrit ensuite qu’Angie avait rejoint la Résistance, et évidemment là encore Rhiswel se trouva incapable de répondre quelque chose d’intelligent. Elles qui étaient semblables avaient  emprunté des chemins différents. Elle aurait voulu la voir mais évidemment Angharad ne pouvait donner plus de détails sur l’endroit où elle se trouvait, et Rhiswel n’insista pas.

L’occasion d’être réunies depuis une éternité s’esquissa vite, Rhiswel ayant fait mention qu’elle serait sur Seltos à la fête des Saisons. Un jour elle recut un nouveau message d’Angharad lui demandant si elle voulait l’y retrouver. Elle allait y être disait-elle. Rhiswel eut simplement une réaction d’enthousiasme, et lui donna rendez-vous avec joie.

Dans sa valise il y avait suffisamment de vêtements pour un mois, ce qui était totalement inutile pour le court moment qu’elle serait sur Seltos. La superficialité était un trait de caractère qui lui restait de son existence dans le Secteur corporatif, et qui était resté sur Coruscant. Elle monta ensuite dans une navette longue distance aux dimensions effarantes, et s’installa dans une cabine qu’elle avait réservée. Elle s’endormit directement quand le vaisseau décolla.

Elle débarqua enfin sur Seltos, ravie de revoir la terre ferme. Voler n’était certainement pas un souci, mais rester cloitrée durant des heures avait fini par la rendre claustrophobe, et elle se dépêcha de se rendre à son hôtel pour une douche, puis s’empressa de s’habiller. Elle sortit ensuite faire la fête. Angharad ne devait la rejoindre que le lendemain.

Le jour ensuite à l’heure indiquée, elle était assise dans un restaurant en train de siroter un verre, vêtue d’une robe légère, ayant choisi d’être décontractée pour retrouver cette amie qu’elle n’avait plus croisée depuis longtemps.

Elle espérait quand même la reconnaitre malgré tout.

Elle se leva quand la silhouette familière franchit l’entrée, et elle reconnut immédiatement les traits délicats et les cheveux longs blancs. Elle se leva et la serra dans ses bras.

« Comment vas-tu ? Ca fait tellement longtemps. »

Elle se retourna vers la femme qui l’accompagnait, sans être étonnée de la voir.

En revanche elle s’égara un instant dans le regard de cette femme, qui semblait soudain remplir la salle. Elle lui sourit stupidement et lui tendit la main.

« Rhiswel enchantée. Asseyez-vous, vous voulez quoi à boire, manger, c’est moi qui invite ! »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
kindness and hope
kindness and hope
Avatar : odette annable
Holopad :





Messages : 691
Date d'inscription : 09/07/2016

Message Re: Until we meet again [Echo, Angie]    • Lun 13 Fév - 23:10    

until we meet again
Neuf ans. Neuf ans qu'elle n'avait pas vu Rhiswel, pire, qu'elle ne lui avait pas adressé la parole. Et pourtant la jeune femme lui avait répondu aussi chaleureusement que si elles ne s'étaient jamais quittés, comme si leur amitié avait seulement était mise en pause quelques années et qu'en reprenant contact, rien n'était à refaire. Rhis était toujours la même, ou du moins, en avait l'air. Heureuse, joyeuse, pleine de vie mais toujours aussi douce et chaleureuse. Comme si rien depuis n'avait su l'atteindre et que quelque part dans la galaxie existait un endroit où le premier ordre n'était qu'une lointaine menace et pas un véritable bourreau. Angharad s'était surprise à l'envier au départ, elle, sa vie simple. Elle donnerait tout pour être à sa place et était persuadée que Rhis n'échangerait la sienne pour rien au monde. Une vie sans soucis, c'était à ça qu'Angharad rêvait.

Elle voulait vivre sur une petite planète au temps clément et aux paysages verts. Une planète calme et sans histoire où elle pourrait, qui sait, un jour élever une famille et vivre sans avoir à se cacher ou obéir à un tyran. C'était le plus simple des souhaits mais le plus difficile à atteindre dans sa position. Alors l'infirmière vivait presque par procuration, lisant avidement les messages que lui envoyaient Rhiswel sur ses voyages. Elle avait vu plus de planètes qu'Angharad pouvait citer de mémoire, et rien que pour ça, elle trouvait sa vie trépidante de la meilleure manière qui soit. Pas comme la sienne qui tombait dans l'excès. Excès d'aventures, excès de drames, excès de tout. Mais elle avait beau lui envier sa vie qui à ses yeux était des plus parfaites, elle ne pouvait lui en tenir compte. Le destin leur avait choisi deux chemins différents, voilà tout. Malgré tout, elle avait terriblement envie de la voir. Neuf ans, c'était presque une éternité et elle se demandait si elle la reconnaitrait aussi facilement qu'elle l'aurait fait il y a des années. Elle se souvenait que Rhis était une belle fille, et si elle était blonde comme elle, Angharad avait toujours eu les cheveux bien plus clairs. Presque blancs. Rhis aurait pu passer pour sa soeur, pourtant, tant leurs caractères étaient semblables. C'est donc le coeur lourd d'appréhension et d'excitation qu'elle accompagna Echo en ville ce jour là.

Echo avait besoin de son aide pour récupérer du matériel médical en préparation pour la mission sur Naboo. Et Angharad avait accepté avec joie car malgré l'apparence froide de la médecin, Angie l'appréciait réellement. Elle avait cette aura rassurante qui lui rappelait tantôt ses professeurs, tantôt sa propre mère, et qu'elle soit médecin -qui plus est sa supérieur directe- lui avait au fil du temps permis de la considérer comme un mentor. Un vrai modèle qu'elle ne voulait pas décevoir. Alors Angharad travaillait durement pour satisfaire la jedi. Lorsqu'elle avait apprit qu'elle se trouverait en ville pour la journée, elle lui avait demandé si un détour était possible pour retrouver une vieille amie ce qu'Echo avait accepté. L'infirmière l'avait chaudement remercié et avait prévenu Rhiswel d'un possible rendez-vous.

Son sourire ne l'avait pas quitté depuis. Elle avait brièvement expliqué la situation à Echo : Rhiswel était une amie qu'elle n'avait pas vu depuis presque dix ans à cause du premier ordre et avec qui elle avait repris contact depuis. Une amie de longue date, qui datait du temps où elles étaient étudiantes. L'un des derniers morceaux de son passé pouvant attester de l'existence de sa famille. C'était une particularité triste, mais un véritable espoir aussi : les épreuves et le temps ne pouvaient pas tout détruire sur leur passage et parfois certaines personnes résistaient. Comme Rhiswel, qui était revenue dans sa vie et avait immédiatement reprit sa place d'amie.

Elles approchaient maintenant du restaurant dans lequel elles avaient rendez-vous. Son coeur se serra soudain alors qu'elle marquait une pause avant d'entrer, hésitante tout à coup. Et si Rhiswel n'était pas là ? Et si elle avait -trop- changé ? Et si... Elle chassa ses inquiétudes et entra la première, laissant Echo la seconder.

Elle était là.

N'avait pas changé.

Le visage d'Angharad s'illumina lorsque Rhiswel se leva pour la saluer. Elle se dirigea sans hésiter vers elle, la reconnaissant immédiatement. Le même sourire, les mêmes yeux bleus. Toujours bien habillée. Rhiswel l'a prise dans ses bras, ce à quoi elle répondit par la serrant à son tour des siens. Que c'était bon de retrouver quelqu'un, alors, comme si rien n'avait changé. De retrouver un semblant de normalité dans un monde au fond duquel Angharad avait parfois tendance à boire la tasse et se noyer. Rhiswel était comme une bouffée d'air frais.

« Comment vas-tu ? Ca fait tellement longtemps. » Angharad sourit plus encore, comme si cela était possible et lui répondit immédiatement. "Très bien, et toi ? Ça me fait vraiment plaisir de te voir..." lui souffla-t-elle alors que son amie se tournait pour se présenter à Echo. Angie l'imita et s'adressa à Echo elle aussi. "Donc voilà l'amie en question avec laquelle je te bassine depuis des heures..." dit-elle en plaisantant. Puis elle suivit Rhiswel jusqu'à leur table, s'asseyant face à cette dernière laissant Echo choisir entre la chaise à ses côtés ou celle proche de son amie. L'heure approchait de midi et cela aurait été mentir que de dire qu'elle n'avait pas faim, alors Angharad attrapa un menu. "On partagera l'addition tu veux dire..." rectifia-t-elle Rhiswel. La perspective de manger ici plutôt qu'au réfectoire de la résistance n'était pas pour lui déplaire. Mais elle regarda d'abord ce que le restaurant proposait à boire, la gorge sèche. Rien ne lui donnait vraiment envie pour étancher sa soif, alors elle se décida pour le plus simple des liquides. "Je vais commencer par de l'eau." dit-elle en posant le menu près d'elle, refermant celui-ci. "Tu nous as attendu longtemps ?" demanda-t-elle un peu inquiète de l'avoir fait trop attendre. Echo et elle n'avaient pas trop trainées sur la route, le chargement était prêt à partir et dès qu'elles finiraient leur entrevue avec Rhiswel, elles reprendraient la route vers la base. Mais pour le moment, elle n'y pensait pas, concentrée sur son amie qu'elle détaillait du regard comme pour se souvenir de ses moindres traits.

 

_________________

It's really a wonder that I haven't dropped all my ideals, because they seem so absurd and impossible to carry out. Yet I keep them, because in spite of everything, I still believe that people are really good at heart. × by lizzou.

Pour tout rp avec moi, merci de consulter ma chronologie avant    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Maître Jedi
Avatar : Gal Gadot.
Holopad : + couleur : #008080

Messages : 358
Date d'inscription : 24/12/2016

Message Re: Until we meet again [Echo, Angie]    • Mar 14 Fév - 17:22    

Echo doit l’avouer, sortir de la base de la Résistance – même pour quelques heures – ne lui déplaît, bien au contraire. Les préparatifs en vue des missions sur Naboo se font de plus en plus pressants, et la base est animée d’une énergie électrique qui a tendance à lui donner mal au crâne. Pour ne pas la ressentir, elle se coupe souvent de la Force, mais rester ainsi lui donne la sensation d’être perdue, sans repères. Dans un cas comme dans l’autre, ce n’est pas idéal et elle se sent mal à l’aise. Alors quand on lui a annoncé qu’il fallait aller chercher du matériel médical sur Seltos, elle n’a pas hésité une seconde. On lui a proposé d’envoyer des juniors le chercher, ou même des infirmiers, et Echo les a balayés du revers de la main. Être Jedi et être à la tête de la MedicBay ne voulait pas dire qu’elle ne pouvait plus rien faire, bien au contraire. Ne souhaitant pas voir leurs têtes de poissons globuleux plus longtemps, elle avait annoncé qu’elle irait et était allé chercher Angharad pour l’accompagner. La jeune femme est une présence apaisante. Elle a, certes, eu une histoire compliquée, et ses regrets sont parfois lourds à porter, mais c’est justement pour ça qu’Echo s’est donnée pour mission de lui changer les idées. Elle ne supporte pas de la voir aussi mal. Alors quand Angharad lui a parlé d’une amie à elle, dénommée Rhiswel, qui souhaitait la revoir sur Seltos et lui a demandée si elles pouvaient aller la voir justement, Echo a immédiatement dit oui. Voir cette amie fera un bien fou à Angharad, et cela offrira également une pause bien méritée à Echo. Elles en ont toutes deux besoin.

Ce qu’elles ont à faire en ville est rapide, et Echo ne perd pas un instant pour expliquer aux commerçants comment organiser leur chargement. Il lui faut vérifier l’inventaire, surtout, mais avec l’aide d’Angharad, le travail est simplifié. Echo s’assure que rien ne peut se perdre en route, et si elle moleste quelque peu les commerçants, qui le lui reprochera ? Ils ne sont pas connus pour être des personnes de toute confiance. Avec ses yeux froids et un regard sur son pistolet blaster, elle sait qu’elle est assez convaincante pour qu’ils se dépêchent. Quand le chargement est finalement en route, les jeunes femmes prennent une route différente pour rejoindre le restaurant que Rhiswel a indiqué à Angharad. Son amie aborde un sourire rayonnant depuis qu’elles ont fini leur travail, et Echo ne peut s’empêcher d’en être satisfaite. Angharad a un besoin fou de joie, de ressentir du bonheur elle aussi. Les gens sont toujours tendus en sa présence, sur la base, même si certains – heureusement – l’ont également pris sous leur aile. Revoir cette amie ne pourra que lui faire du bien, et si son sourire est un signe, alors ces retrouvailles se passeront à merveille. Echoe envierait presque sa joie, sa lumière, alors que cela fait bien longtemps qu’elle ne les a pas ressenties. Evidemment, retrouver plusieurs des Jedis lui a été bénéfique, mais chacune de ses émotions est teintée d’une tristesse nostalgique et d’une peur constante. Et si ? Et si cela se passait à nouveau, et s’ils étaient à nouveau massacrés ? Tout n’est que questions, attention, surveillance. Elle est constamment sur ses gardes, et c’est épuisant.

Lorsqu’elles arrivent au restaurant, son sentiment ne fait que se renforcer alors que l’amie d’Angharad arrive à leur niveau. Jolie jeune femme aux cheveux blonds, elle est vêtue d’une petite robe, et Echo se sent presque hors de place face à elle. Toute de noir vêtue, elle ne se sépare pas de sa veste en cuir, ni de son sabre laser et de son pistolet blaster. Elle est toujours parée pour la guerre, et cela lui semble si étrange dans ce petit restaurant, bien loin des cantinas auxquelles elle est habituée. Néanmoins, elle offre un sourire à la jeune femme et serre la main qu’elle lui tend. « Enchantée Rhiswel. Je me nomme Echo. » Alors qu’elle écoute Angharad discuter avec elle, Echo ne peut s’empêcher d’observer ses alentours, habitude accrochée au plus profond d’elle-même. Rien ne semble sortir de l’ordinaire, pour le moment en tout cas. S’asseyant à la table avec les deux jeunes femmes, elle regarde la carte rapidement, juste pour vérifier que la boisson qu’elle désire s’y trouve. « Ce sera une Gizer Alepour ma part. » Il s’agit d’une bière, choix de boisson probablement surprenant à cette heure de la journée, mais cela fait longtemps qu’Echo ne fait plus attention à ce qui est alcoolisé ou non. Cela la rafraichira, c’est tout ce qui importe. « Et évidemment, nous partagerons les frais. Nous n’allons pas vous laisser tout payer. »

Echo se surprend à offrir un autre sourire à la jeune femme. Elle trouve sa présence étrangement apaisante, de par sa simplicité et de sa tranquillité. Cela lui change de l’ambiance survoltée de la base résistante. « Rhiswel, Angharad m’a dit qu’elle vous avait connue lorsque vous étiez étudiantes, mais que vous faites-vous donc dans la vie ? » Ses yeux volent au-dessus de la tête de la jeune femme, observant à nouveau les alentours. Elle espère que cela n’irritera pas les deux jeunes femmes, car il s’agit probablement de quelque chose qu’elle va faire souvent. Elle peut néanmoins calmer cette petite habitude en s’ouvrant à la Force, et elle laisse ses sens s’imprégner doucement de l’énergie qui l’entoure. « Je me permets de vous vouvoyer, car je sais que quelques personnes préfèrent, mais si vous êtes plus à l’aise avec le tutoiement… » Elle sent… quelque chose. Quelque chose d’étrange. Quelque chose qui n’est pas à sa place. Ses yeux balayant la salle, alors qu’elle laisse la Force scanner chaque être vivant présent. Finalement, son regard revient plus près et tombe sur Rhiswel. « Oh. » Serait-elle… sensitive ?
© code par Nostaw.

_________________
one thousand words
'save your tears 'cause i'll come back' ✻ i could hear that you whispered, as you walked through that door. but still i swore to hide that pain when i turn back the pages




Dernière édition par Echo Vijaya le Ven 7 Avr - 9:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
Message Re: Until we meet again [Echo, Angie]    • Jeu 16 Fév - 19:58    

Elle souriait de son plus beau sourire, leur montrant une joie de vivre qu’une guerre qu’elle ne connaissait pas n’avait pas entamé. Elle avait encore la joie, non de la naiveté, mais non écorchée par la tristesse, elle restait hors de tout cela.

Elle était heureuse dans cette existence tranquille. Elle lui souriait et trouvait en retour cette satisfaction d’être là où elle était. Elle ne vivait pas de grande aventure mais elle se complaisait ainsi. Et elle voyait le sourire qui illuminait le visage d’Angie, qu’elle se rappelait belle et rayonnante, et qui n’avait pas changé, mais elle voyait également la fatigue et la tristesse qui entachaient cette beauté. Mais elle n’esquissa nul geste de compassion, ne voulant commencer la discussion des retrouvailles sur une note triste.

Quant à sa collègue Echo, elle la colla tout simplement à sa chaise. Car tout chez elle la rendait guerrière, et face à elle Rhiswel n’était plus que la moitié d’une femme. Certes elle réussissait ce qu’elle entreprenait mais ce que lui renvoyait cette femme forcait le respect.

Elle secoua la tête lorsqu’Angie lui demanda si elle attendait depuis longtemps.

« Non je viens juste d’arriver. »

Angie commanda très sobrement de l’eau, Echo se tourna vers quelque chose de plus fort. Elles refus`rent de se laisser inviter, ce qui fit sourire la demoiselle qui se retrancha pour l’instant dans la capitulation mais ne manquerait pas de revenir à la charge au moment de régler le tout. Son salaire confortable lui laissait tout loisir d’inviter ceux dont elle avait envie.

« Je suis là depuis hier, je n’ai pas encore mangé ici mais j’espère avoir fait un trop mauvais choix, mais le menu a l’air très sympa, j’ai hâte d’y goûter. »

Des mots tellement loin de la guerre, à croire qu’elle ne faisait que l’effleurer sans la toucher. Elle mettait encore de l’importance dans ce qu’elle mangeait, dans les fringues qu’elle choisissait. Des détails qui semblaient futiles. Mais qui montraient le côté encore confortable de l’existence. Elle avait néanmoins entendu dire que la résistance s’était installée dans le coin. Angie elle avait dit qu’elle les avait rejoints. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour repérer leurs tenues. Les armes qui trônaient dans leur holster. Elle avait même entrevu le sabre d’Echo sans réellement comprendre que c’était l’arme des jedis, une espèce de mythe pour elle d’ailleurs. Elle ne releva pas plus la tendance de cette dernière à regarder de tous les côtés, imaginant qu’elle se sentait peut-être inconfortable de se retrouver avec elles. Mais ce n’était pas cela, et finalement la jedi se mêla à la conversation. Rhiswel renvoya un sourire radieux.

« On se tutoie sans soucis ! »

L’idée n’avait même pas effleuré son esprit qu’elle vouvoie une femme de son âge amie avec Angharad.

« Je suis dans la construction de maisons et édifices divers, je suis assistante de chef de chantier et je dessine également les croquis. »

La femme en face d’elle sembla un instant troublé.

« Un souci ? »

Elle regarda rapidement Angharad en recherche de réponses.

« Et toi ? »

Elle se doutait qu’elle glissait sur un terrain sensible mais elle voulait savoir.

« Angie m’a raconté que tu étais…. »

En lancant un regard inquiet à d’éventuels gens trop fouineurs, elle se pencha au-dessus de la table et chuchota.

« Que tu étais également dans la résistance. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
kindness and hope
kindness and hope
Avatar : odette annable
Holopad :





Messages : 691
Date d'inscription : 09/07/2016

Message Re: Until we meet again [Echo, Angie]    • Sam 18 Fév - 22:09    

until we meet again
C'était tellement étrange. Tellement irréel. Comme si la guerre n'avait pas eu lieu. Elles étaient là, toutes les trois, dans un petit restaurant bondé. Pour un inconnu, cela aurait pu totalement passer comme des retrouvailles entre amies, rien de plus. Comme un rendez-vous entre filles. Quelque chose de banal, de niais, de futile. Pourtant c'était bien plus. Et si Echo ne se laissait pas aller et semblait rester sur ses gardes, Angharad ne pouvait s'empêcher d'oublier tout ce qu'on lui avait appris à la résistance pour survivre dehors. Elle redevenait cette fille de Borosk, cette petite infirmière sans prétention et ce rendez-vous était alors comme un avant-goût de ce que sa vie pourrait avoir l'air une fois la guerre terminée, remportée. Une vie simple, sans problèmes. Une vie qui ferait enrager n'importe quelle personne rêvant d'aventures mais qui lui plaisait à elle, une vie sédentaire. Loin des conflits. « Non je viens juste d’arriver. » lui répond Rhiswel. Angie lui sourit, rassurée. "Ah, tant mieux, j'avais peur qu'on t'ai fait attendre..." lui confie-t-elle, en soufflant. « Je suis là depuis hier, je n’ai pas encore mangé ici mais j’espère avoir fait un trop mauvais choix, mais le menu a l’air très sympa, j’ai hâte d’y goûter. » Angharad ne lui répond pas et laisse ses paroles flotter dans l'air un moment alors qu'elle regarde le menu. Rhis n'a pas changé, et l'infirmière trouve ça extraordinaire. Se demande même un instant si elle ne pourrait pas suivre cette dernière et quitter la résistance du jour au lendemain. La rejoindre là où la guerre ne vous touche pas. Là où tout semble simple. Mais la présence d'Echo la ramène sur terre : la résistance a besoin de tout le personnel possible. Et même elle, petite infirmière, elle leur est utile. Les mots de Lyana lui reviennent comme un claque, aussi : "si l’idée vous vient de déserter, croyez-moi que je serai la première volontaire à vous traquer." Elle se pince les lèvres et décide de pousser ces pensées au plus loin dans son esprit, préférant profiter du moment plutôt que se perdre dans des pensées utopistes et s'approchant plus de l'imaginaire que du réel. Elle était résistante à présent et n'aurait cette vie tranquille et rangée que lorsque la guerre serait terminée.

Entre temps, Rhiswel et Echo semblent faire connaissance ce qui ravit la blonde. Le serveur arrive et dépose les boissons en face de chaque invitée et Angharad n'attend pas pour prendre une gorgée d'eau. Son attention se reporte soudainement sur Rhis qui se penche sans crier gare sur la table pour souffler des mots qui dans sa bouche ne semblent pas à leur place. « Que tu étais également dans la résistance. » Angie sourit à son amie, visiblement peu à l'aise avec l'idée et répond à la place d'Echo. "Oui, Echo est ma supérieure si tu veux." commence-t-elle. "C'est une excellente médecin, tu serais étonnée de voir ce qu'elle peut faire, et à quelle vitesse !" rajoute-t-elle en lançant un regard à la jedi qu'elle complimente. Angharad avait terminé ses études de médecine au sein du Premier Ordre et même là-bas, elle n'avait jamais vu quelqu'un d'aussi doué. Peut-être était-ce simplement du au fait que cette dernière était jedi... enfin, maître jedi. Quelque chose comme cela. Angharad n'en était pas sûre, ne connaissait rien de ces derniers et le fait qu'Echo soit dotée de "pouvoirs" lui semblait complètement onirique. "À côté, j'ai presque l'air d'une amateur..." elle plaisante, se permet même de rire un peu avant de reprendre une gorgée d'eau. Le serveur les interrompt, souhaite prendre les commandes et Angharad prise de court replonge dans le menu avant de commander un plat dont elle a du mal à prononcer le nom. Les langues vivantes n'avaient jamais été son fort de toute façon et ce plat d'origine totalement inconnue n'échappait pas à la règle. Une fois que ses amies passèrent commande, elle se permit d'engager la conversation à nouveau. "Tu travailles sur quoi en ce moment ? Tu as des dessins sur toi ?" demanda-t-elle, ses yeux pétillant à mesure qu'elle parlait. Elle venait de se souvenir du talent de Rhis pour les dessins, et des heures qu'elle avait passé à la regarder dessiner silencieusement lorsqu'elles étaient encore étudiante. Elle avait essayé de lui apprendre, mais Angharad avait totalement échoué. Puis elle se tourna vers Echo, "Rhis a un talent fou pour le dessin et le pire, c'est qu'elle dessine terriblement vite. Et bien." C'était la vérité. Quand d'autres devaient se concentrer pour bien faire, Rhiswel semblait tout faire avec une facilité déconcertante.


 

_________________

It's really a wonder that I haven't dropped all my ideals, because they seem so absurd and impossible to carry out. Yet I keep them, because in spite of everything, I still believe that people are really good at heart. × by lizzou.

Pour tout rp avec moi, merci de consulter ma chronologie avant    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Maître Jedi
Avatar : Gal Gadot.
Holopad : + couleur : #008080

Messages : 358
Date d'inscription : 24/12/2016

Message Re: Until we meet again [Echo, Angie]    • Jeu 23 Fév - 23:57    

La Force l’a surprise, et Echo ne sait pas vraiment que penser, que dire, comment agir. Elle ne s’attendait pas voir une sensitive ici, c’est le moins qu’on puisse dire. Cela fait longtemps qu’elle n’en a pas rencontré, et encore moins une personne aussi vieille. Vieille pour être padawan, cela s’entend. Les derniers sensitifs qu’elle a croisés étaient des enfants. Des enfants qu’elle a menés sur Yavin IV, à sa plus grande horreur, à sa plus grande tristesse. Elle ne pouvait pas savoir, évidemment, elle ne pouvait pas deviner ce qu’il se passerait dans le futur. Il n’en reste pas moins que ce sont des enfants sacrifiés pour la Force et cela lui serre le cœur, porte la nausée au creux de ses lèvres. Echo n’a jamais eu d’enfant à elle et ne sait pas si elle pourra en avoir un jour. Cela ne l’a jamais intéressée, perdue dans sa douleur, dans sa peine, accrochée aux anciennes règles des Jedi. Elle sait qu’aujourd’hui, elle pourrait, Luke a changé le Code Jedi, mais elle ne sait pas si cela l’intéresse vraiment. Ses apprentis, tous les apprentis du temple : ce sont eux qu’elle a toujours considérés comme ses enfants. Et elle en a perdu tellement… mais ce n’est pas l’instant pour y songer, ce n’est pas le moment de sombrer dans ses souvenirs les plus noirs. Il lui faut surtout songer que faire à propos de Rhiswel. Doit-elle lui dire ou se taire ? Elle n’a pas vraiment envie de se taire, mais c’est si compliqué à annoncer. Heureusement, la jeune femme a remarqué son désarroi et vient interrompre le cours de ses pensées. Echo force un sourire sur ses lèvres et secoue la tête face à sa question. « Tout va bien, ne t’inquiètes pas. » Elle ne peut décemment pas lui sauter dessus et lui demander si elle a conscience de pouvoir communiquer avec la Force. Echo a un peu plus de décence que cela.

Rhiswel semble reprendre leur discussion précédente sur leurs occupations, et Echo en est reconnaissante. Cela lui permet de continuer de sonder leur entourage, d’observer la jeune femme en face d’elle, de chercher quelle est sa maîtrise de la Force. Elle semble si… pure, en un sens, dénuée de toutes intentions malicieux, et sa réponse respire la vérité. Elle la trouverait presque adorable, et cela la perturbe. Elle n’a pas l’habitude de s’attacher à quelqu’un qu’elle vient juste de trouver, cela ne lui ressemble en rien. La discussion dérive à nouveau, sur la Résistance cette fois-ci, et Echo est reconnaissante d’avoir Angharad avec elle. Les deux jeunes femmes semblent douées pour discuter tranquillement, là où ce n’est pas vraiment dans ses habitudes. Echo acquiesce, un sourire au coin des lèvres, et elle en oublierait presque le fait que Rhiswel est une sensitive. Presque. Lorsqu’Angharad se sous-estime, Echo fronce légèrement des sourcils. Elle ne peut reprendre son amie alors que le serveur arrive, et commande plutôt un plat dont elle a l’habitude. Dès que l’homme est parti, cependant, elle tend la main et saisit celle d’Angharad. « Tu es très douée Angie, ne crois pas le contraire. » La discussion glisse à nouveau vers Rhiswel, et elle lui jette un regard intéressé, curieuse bien malgré elle. La jeune femme semble dessiner, cela correspond au métier qu’elle a évoqué plus tard, et Echo se trouve curieuse. Elle n’a jamais eu de talent pour l’art, ne s’y est jamais réellement intéressée. Elle est néanmoins fascinée par ceux qui en sont capables, adorent les observer faire. « Tu dois être impressionnante en dessin, je suis curieuse de voir ça. Je crois que… » Tâtant les poches de sa veste en cuir, Echo retrouve un bout de papier et un crayon, instruments qu’elle garde toujours sur elle dès qu’elle doit s’occuper du matériel et de l’inventaire de ses produits. « Si tu le veux bien, je serais vraiment intéressée par te voir faire. »

Echo glisse le papier et le crayon devant Rhiswel, lui offre un sourire rassurant. Cela peut sembler surprenant de sa part de vouloir voir la jeune femme dessiner, et elle espère que celle-ci ne la trouve pas étrange. « Evidement, si tu ne veux pas, je comprendrai. Cela doit être gênant d’avoir une étrangère qui te demande ainsi de le faire. » Elle ne veut pas la mettre mal à l’aise, et espère ainsi l’apaiser si elle se sent stressée. Reculant dans sa chaise, Echo est ravie de voir leurs plats arriver. La discussion est coupée le temps de commencer à manger, et Echo avoue qu’elle est plutôt satisfaite de pouvoir manger de la nourriture plutôt raffinée pour une fois. Se recalant dans sa chaise, elle sent son sabre laser et se souvient d’une question précédente. Elle se rapproche alors des jeunes femmes, accroche le regard de Rhiswel, et lui offre un sourire. « Je n’ai pas répondu à ta question plus tôt, sur ce que je faisais. Comme Angharad t’a dit, je suis médecin dans la Résistance. » Ses mots sont à moitié prononcés, à moitié murmurés. Il ne faudrait pas que leur discussion soit captée par des oreilles indésirables. « Mais je ne suis pas que ça. Je suis également une Jedi. Une maître Jedi. Je suis connue pour mes talents de guérison, au sein des miens, d’où mon rôle de médecin. » Par cette révélation, Echo souhaite autant montrer à Rhiswel qu’elle lui fait confiance, ne sentant qu’une énergie pure venir d’elle ; que jauger sa réaction face à ses paroles.

© code par Nostaw.

_________________
one thousand words
'save your tears 'cause i'll come back' ✻ i could hear that you whispered, as you walked through that door. but still i swore to hide that pain when i turn back the pages




Dernière édition par Echo Vijaya le Ven 7 Avr - 9:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
Message Re: Until we meet again [Echo, Angie]    • Dim 26 Fév - 13:46    

Elle était curieuse malgré le fait qu’elle n’avait jamais manifesté la moindre envie de les rejoindre ou de ne serait-ce que donner son avis sur la question. L’idée qu’une ancienne camarade, qui avait foulé les bancs de l’université comme elle, ait rejoint leurs rangs, la laissait dans une contemplation totale. Son histoire également la laissait effarée. Mais finalement la voir aider le reste ne la surprenait pas tant que ça. Elle en avait la capacité, ses études de médecine devaient lui être plus qu’utiles là-bas. Sur ces dernières Rhis n’avait pas le moindre doute sur le fait qu’Angie, qu’elle avait connue décidée, était désormais douée dans ce qu’elle faisait, et ce malgré l’auto-critique qu’elle se faisait. Cette raillerie ne sembla pas tromper Echo qui la reprit rapidement. Rhis se contentait d’un regard malicieux, sans s’immiscer dans la conversation. Elle était néanmoins sûre qu’il fallait mieux croire l’amie d’Angie, qu’elle avait tout à fait ce qu’il fallait pour être un élément indispensable.

Elle au contraire et en admettant qu’elle ait voulu rejoindre la résistance, qu’aurait-elle pu donner ? Ce n’était pas un talent pour la construction qu’il fallait pour la guerre. Néanmoins elle n’en souffla mot parce qu’elle n’envisageait pas du tout de les joindre, donc la question ne se posait même pas.

Elle avait commandé une assiette de calamars farcis en sauce qui avait titillé sa curiosité. Angie relancait déjà la conversation, en lui demandant ce qu’elle dessinait. Cela ravit la demoiselle. Evidemment elle avait sur elle ses croquis, gardés dans la mémoire de son datapad, et elle était contente que l’on s’y intéresse, et disposée à les montrer.

Elle avait de tout, de simples croquis de gens à des dessins de bâtiments compliqués. Elle faisait de tout, du simple local dans un haut building sur Coruscant à la salle culturelle d’un monde tranquille. Mais ce qu’elle aimait par-dessus tout, ce n’était pas tellement un modèle ou un autre, c’était plus la diversité. Qu’importe la construction il fallait s’adapter au monde, et chacun avait ses spécificités.

Echo la surprit soudain en lui demandant de dessiner. Elle marqua un temps, l’incompréhension marquée sur son visage face à l’enthousiasme de cette femme. Mais elle était teintée d’un sourire, Rhis appréciant qu’une inconnue puisse s’intéresser à ce qu’elle faisait. Sans doute y avait-il la Force en elle qui l’attirait inexorablement vers cette femme, mais cela elle ne le savait pas encore, et sans se l’expliquer, pour l’instant elle se sentait motivée et fière. Sans doute désormais avec le devoir de bien faire pour ne pas faire mentir celles qui mettaient tellement d’espérance en elle.

« Non je le fais sans souci »

Elle avait la voix enthousiaste, ne s’étonnant pas plus que ca de la demande. Ce n’était certes pas ce qu’elle aurait espéré d’une femme qu’elle ne connaissait pas, elle aurait misé sur de la conversation classique, mais finalement, ce n’était pas très grave.

Mais elle n’eut pas le temps de commencer. La nourriture fut servie, et durant un moment la quiétude ne fut troublée que par le serveur déposant leurs commandes, et le tout semblait exquis. Rhis était déjà motivée à se lancer. La fourchette en main, elle imaginait déjà le délice gustatif rien qu’en humant les senteurs qui s’échappaient.

Maintenant le dessin attendrait qu’elle y ait goûté.

Mais Echo n’avait pas terminé avec les surprises et celle-ci fut déconcertante, lorsqu’elle lui annonca qu’elle était maitre Jedi, et cette fois-ci, les traits de Rhis furent marqués d’un doute.

Maitre jedi ?

Qu’est-ce que c’était que ca ?

Histoire de mieux replacer l’histoire dans son contexte, il fallait se dire que Rhis venait d’un monde éloigné dans lequel ce qui était normal dans cette galaxie ne tombait pas forcément sous le sens. Quand elle avait débarqué sur Coruscant, elle ne savait rien du tout, et forcément les jedis qui déjà n’étaient qu’une légende elle en savait encore moins.

« Je suis désolée je….je ne voudrais pas être impolie mais qu’est-ce exactement un maitre jedi ? »

Elle se sentait stupide.

« Enfin j’ai entendu dire qu’il y avait un vieux temple jedi sur Coruscant. »

Elle venait de se rappeler d’avoir été fascinée par l’architecture de cet endroit, mais sans jamais s’y intéresser plus que ca. Le reste elle n’était pas certaine de savoir quoi dire.

« Enfin au moins je trouve ca super que vous travaillez ensemble. Ce n’est pas trop difficile ? »

Rhis espérait que la jeune femme ne soit pas exaspérée qu’elle soit ignorante. Elle avait encore la feuille devant elle et le crayon, vide de tout dessin. Elle s’en rappela mais ne voulut changer la conversation. Cela attendrait qu’elle ait les réponses, qu’elle sache ce que cela voulait dire. Elle jeta ensuite un regard à Angie. La conversation tournait énormément d’elle-même et la jeune femme se sentait mal à l’aise. Elle ne manquerait pas plus tard de revenir à elle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
kindness and hope
kindness and hope
Avatar : odette annable
Holopad :





Messages : 691
Date d'inscription : 09/07/2016

Message Re: Until we meet again [Echo, Angie]    • Mar 28 Fév - 23:18    

until we meet again
Angharad était quelqu'un d'humble. Elle n'aimait pas être sous le feu des projecteurs, ni au centre de l'attention, se plaisant à évoluer sous la lumière tamisée que pouvait lui prodiguer l'ombre. Il y avait là de quoi profiter du calme, loin des brouhahas dont étaient victime les personnes au centre. Et l'infirmière qui n'aspirait qu'à une vie paisible se contentait de cela. Alors quand Echo lui fit remarquer ses propres capacités, qu'elle avait tenté de rendre moindre pour souligner celles de la jedi, elle ne pu s'empêcher de lui sourire dans un soupire. Un petit "Merci" lui traversa les lèvres, avant de chanter les louanges de Rhiswel à son tour en racontant à quel point la blonde pouvait bien dessiner. Un atout pour son métier, mais une passion avant tout, elle en était certaine. Peu de personnes pouvaient se vanter d'avoir de si grandes facilités dans un domaine et Rhis les cumulait. Echo se montra soudainement intéressée. « Tu dois être impressionnante en dessin, je suis curieuse de voir ça. Je crois que… Si tu le veux bien, je serais vraiment intéressée par te voir faire. » dit-elle à son amie en lui tendant de quoi dessiner. Un sourire s'incrusta sur les lèvres d'Angharad alors qu'elle se redressait sur sa chaise, heureuse de la tournure légère que prenaient ces retrouvailles. "Oh oui, bonne idée." commenta-t-elle immédiatement en lançant un regard à la résistante. "Ça fait tellement longtemps que je ne t'ai pas vu faire !" rajouta-t-elle en se tourna cette fois-ci vers son amie. Posant les coudes sur la table pour maintenir son visage entre ses mains, elle patienta, attendant que Rhis foule le papier d'un coup de crayon savamment réfléchi. Mais rien ne se passa, car Echo venait de faire une révélation qui fit tourner le visage d'Angharad dans sa direction, incrédule. Un serveur arriva avec leurs plats, mais aucune n'y toucha. « Mais je ne suis pas que ça. Je suis également une Jedi. Une maître Jedi. Je suis connue pour mes talents de guérison, au sein des miens, d’où mon rôle de médecin. » venait-elle vraiment de révéler à Rhis sa vraie nature ? N'était-ce pas censé être un secret, gardé d'ailleurs depuis des années et seulement assumé au grand jour depuis peu. Le visage d'Angharad trahissait sa surprise, qu'on pouvait aisément lire sur ses traits fins. Elle ne comprenait pas du tout pourquoi Echo venait de faire une telle révélation, ne connaissant Rhis que depuis quelques minutes et la situation la dépassa rapidement. Mais soit. Echo avait fait ce choix et il devait bien y avoir une raison derrière cela. « Je suis désolée je….je ne voudrais pas être impolie mais qu’est-ce exactement un maitre jedi ? »

Angharad se retourna vers Rhis, un sourire sur ses lèvres. "Ne t'inquiète pas, je ne savais pas ce que c'était vraiment avant de rentrer dans la résistance non plus." lui avoua-t-elle d'un voix qui se voulait rassurante. « Enfin au moins je trouve ça super que vous travaillez ensemble. Ce n’est pas trop difficile ? » Un rire échappa à Angharad face à la question que posait Rhiswel. "Au contraire, ça se passe très bien je dirais ?" dit-elle en s'adressant à Echo cherchant son approbation. Puis elle s'effaça pour laisser à la jedi le luxe de répondre à son amie sur ce qu'était un maître jedi, tendant l'oreille. Elle n'en était pas vraiment sûre elle non plus, et tout ce qui tournait autour des jedi lui était à peu près inconnu. Elle en connaissait pourtant deux plutôt bien : Tamsin et Echo. Mais leur... comment pouvait-elle appeler cela... croyance ? religion ? style de vie ? don ? Elle n'en connaissait rien. Son estomac se nouant d'être si proche de nourriture sans en goûter la rappela à l'ordre et elle commença à manger après avoir glissé un "Bon appétit" poli dans la discussion. Discussion qu'elle écoutait avec attention, gobant à la fois son plat et les paroles d'Echo.

Une pensée pour son frère fit soudainement son apparition. Revoyant les meubles vibrer, la poussière se soulever lors de leur arrestation. Angharad reposa sa fourchette, subitement ailleurs. Maintenant plus informée sur la force qu'elle ne l'avait été neuf ans plus tôt, elle était certaine que s'il avait été enlevé, ce n'était que parce qu'il était sensible à la force lui-même. Elle avait du mal à l'imaginer, à l'accepter. Elle l'avait toujours vu comme un enfant sans défense. Comme son petit Bran. Une tête brune qui aimait la faire tourner en rond. Et maintenant le savoir doté de tels dons changeait la donne mais rien ne changeait pour autant. Il était toujours loin. Peut-être en vie. Peut-être mort. Elle n'en savait rien. Son regard se perdit sur les passants qui marchaient dans la rue, perdue dans ses pensées, ayant totalement décroché de la conversation pour n'avoir qu'à l'esprit que son frère et ce qu'il était possiblement devenu. Sans qu'elle n'en ait aucune idée.

 

_________________

It's really a wonder that I haven't dropped all my ideals, because they seem so absurd and impossible to carry out. Yet I keep them, because in spite of everything, I still believe that people are really good at heart. × by lizzou.

Pour tout rp avec moi, merci de consulter ma chronologie avant    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Maître Jedi
Avatar : Gal Gadot.
Holopad : + couleur : #008080

Messages : 358
Date d'inscription : 24/12/2016

Message Re: Until we meet again [Echo, Angie]    • Mer 29 Mar - 22:05    

Echo sait qu’il doit sembler surprenant qu’elle révèle aussi aisément qu’elle est un maître Jedi. Pour Angharad, en tout cas, qui connaît les tenants et aboutissants de cette condition. Elle a bien vu le regard de la jeune femme. Elle doit se poser des questions. Après tout, Echo ne connaît Rhiswel que depuis quelques instants, même pas une heure pour tout dire. Il semble dangereux qu’elle révèle ainsi son statut, alors que les Jedi sont poursuivis dans toute la galaxie par le Premier Ordre. Qu’ils viennent la trouver, ces Chevaliers, jamais elle ne leur cèdera. Néanmoins, ce n’est pas dont il s’agit à l’instant même. Echo ne risque rien en révélant son statut de Jedi à la jeune femme, elle en est persuadée. Rhiswel ne lui inspire rien de négatif, et elle ne ressent rien de suspect autour d’elle, excepté ce statut de sensitif. La jeune femme peut maîtriser la Force, même si elle n’en a pas conscience, et c’est bien en raison de cet état de fait qu’Echo se sent libre de révéler cet état de fait. Elle veut l’introduire peu à peu à la notion de Jedi, avant de lui lâcher cette information sur le coin du nez. Et elle a de toute évidence bien fait, au vu de la question que Rhiswel lui pose ensuite. Echo lui sourit doucement, pour lui faire comprendre que sa question n’est pas stupide. Elle laisse néanmoins Angharad répondre en première, se doutant que la jeune femme pourra rassurer son amie. Leur amitié est touchante, réellement. Echo est heureuse de constater que même en ces temps de guerre, ce genre d’amitié continue d’exister. Leurs âmes humaines (ou presque humaines) en ont besoin, rien n’est plus apaisant que la présence d’un être cher. En être témoin est un honneur peu accordé ces derniers temps, alors qu’on tente de cacher ceux auxquels on tient pour qu’ils ne soient pas des victimes collatérales.

Percevant la question dans le ton d’Angharad, Echo ne peut qu’acquiescer. « Tout se passe bien, effectivement. Angharad est déterminée à apprendre, et elle s’est très bien intégrée à la MedBay. Elle est une grande aide, nous avons toujours besoin de mains supplémentaires. » Echo estime qu’il est mieux de passer sous silence l'hostilité dont certains peuvent faire preuve à l’égard d’Angharad. Echo ne l’approuve absolument pas, intervient souvent pour calmer les ardeurs des colériques. Elle ne croit pas aux secondes chances pour tout le monde, mais Angharad ne lui inspire que confiance et compassion. Elle sait qu’elle ne les trahira pas ; et même si, dans un moment de folie, la jeune femme venait à le faire, Echo serait la première à la chasser autour de la galaxie. Néanmoins, cela n’arrivera pas, elle en est persuadée. Angharad n’a pas à subir les rancunes de tout le monde, non pas envers elle-même, mais envers le Premier Ordre. Cependant, Rhiswel n’a pas à savoir tout ça, n’a pas à supporter le poids de savoir son amie mal traitée.

Profitant plutôt du détournement de conservation, Echo sourit en direction d’Angharad, avant de tourner son attention vers Rhiswel. « Comment t’expliquer tout cela… Chaque être vivant est constitué d’énergie, qui circule en lui grâce aux midi-chloriens. Toute ces énergies sont reliées entre elles pour former un champs d’énergie, la Force cosmique. La Force, comme nous l’appelons, consiste ainsi en un champs énergétique qui traverse tout chose en cette galaxie. La majorité des gens n’ont pas conscience que nous sommes traversés par la Force, mais certains personnes peuvent la ressentir. Nous les appelons “sensitifs”, ou “sensibles”. Ils peuvent sentir la Force, mais aussi la manipuler avec de l’entraînement. Les Jedi font partie de ces sensitifs. Nous nous entraînons pendant des années pour apprendre à maîtriser la Force, et surtout à l’utiliser à bon escient. Nous choisissons la voie de “la Lumière”. Nous sommes les gardiens de la Paix, nous luttons pour la liberté des peuples. D’autres êtres dans la galaxie ont choisi une autre voie, celle du côté obscur, et utilisent la Force à de mauvaises fins. C’est à cause de ces êtres, les Siths » et sa voix se fait un chuintement à la prononciation du mot que les Jedi ont été obligés de se cacher depuis des années. Le temple de Coruscant, aussi dénaturé qu’il soit aujourd’hui, a pendant longtemps été le temple de notre Ordre. J’y ai moi-même reçu mon entraînement. Les Siths nous y ont attaqués, nous obligeant à fuir. C’est pour cela que tu ne sais pas ce qu’ils sont. C’est normal. » Son sourire se veut rassurant. Echo a énormément réduit l’histoire des Jedi et de la Force, n’est pas partie dans des explications détaillées. Elle souhaite simplement que Rhiswel comprenne l’essence de ce qu’elle est, de ce qu’elle peut venir. Echo hésite sur le fait de révéler désormais à la jeune femme qu’elle est une sensitive, sans aucun doute. N’est-ce pas trop tôt ? Elle est néanmoins divertie de son idée par le bruit que la fourchette d’Angharad fait en tombant sur la table. Echo lève un regard inquiet vers la jeune femme. « Angharad ? Qu’est-ce qu’il se passe ? »

© code par Nostaw.

_________________
one thousand words
'save your tears 'cause i'll come back' ✻ i could hear that you whispered, as you walked through that door. but still i swore to hide that pain when i turn back the pages




Dernière édition par Echo Vijaya le Ven 7 Avr - 9:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
Message Re: Until we meet again [Echo, Angie]    • Mer 5 Avr - 21:53    

Until we meet again
En réalité ce que voulait savoir Rhis c’était comment cela allait dans la résistance. Entre les deux elle n’avait pas tellement de doute sur le fait qu’elles savaient être ensemble, elle le voyait juste en les regardant. Rhiswel n’avait jamais attentive aux gens. Sauf que quand elle le faisait elle se trouvait assez douée pour lire les gens, n’ayant pas conscience de cette capacité.

Angie cela faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas vue, alors peut-être qu’elle avait changé, c’était néanmoins les souvenirs de quelqu’un facile à vivre qu’elle avait. Quant à sa collègue Echo, elle le se l’expliquait pas, elle la trouvait juste impressionnante et forcément elle lui donnait le bénéfice du doute. Ce qu’elle voulait savoir en revanche c’était comment était l’existence dans la résistance. Le quotidien de ces gens qui luttaient contre le Premier ordre, qu’on présentait tour à tour comme de simples bandits ou des héros ou encore des illuminés.

Quant aux jedis elle ne connaissait tout simplement pas. La Force lui était inconnue. Jamais sur l’holonet elle n’avait vu quoi que ce soit sur ces légendes. Pour elles c’en était et elle ne s’était jamais attardée à savoir de quoi elles en retournaient. Néanmoins elle écouta avec attention l’explication de la maitre Jedi. La Force lui expliqua-t-elle était comme une espèce de champ d’énergie qu’elle semblait contrôler. Comme elle ne sentait rien l’idée semblait surréaliste, et néanmoins elle ne ressentait aucun mépris. Peut-être de l’incompréhension, peut-être de la suspicion, qu’elle était disposée à mettre un instant de côté, ne serait-ce que pour écouter. Ca sonnait un peu folklorique, cela dit le temple existait.

Le bruit de la fourchette les interrompit et Rhiswel se tourna vers son amie, dont la mine sombre, le regard fuyant, n’avaient plus rien à voir avec  l’expression joyeuse qui illuminait ses traits quand elle était arrivée.

Rhiswel posa une main sur la sienne dans l’espoir de lui arracher un sourire.

Elle ne doutait pas que les dernières années avaient été éprouvantes, que c’était peut-être difficile de se trouver ici et de songer aux jedis attaqués. Sauf qu’en touchant sa main elle n’eut pas cette impression et sans qu’elle comprenne réellement la raison, elle trouva soudain ce qui tracassait Angharad.

« C’est ton frère c’est ca ? »

C’était elle qui disait cela mais c’était une volonté autre qui lui souffla, quelque chose qu’elle ne remarqua néanmoins pas. Ce fut simplement naturel. Angharad lui avait parlé de son frère quand elles s’envoyaient des lettres, elle l’avait même rencontré une fois. Alors qu’est-ce qui l’a mis sur la voie, elle ne sut pas.

Elle leva les yeux vers Echo, cherchant de l’aide dans son regard. Echo avait l’air de mieux savoir s’exprimer qu’elle quand il s’agissait de rassurer les gens, ce qu’elle ne savait pas faire.

« Si tu veux nous en parler ou je ne sais pas, que vous deviez en parler entre vous…. »

Elle voulait se faire discrète, songeant que peut-être elle n’était pas celle la mieux indiquée pour qu’elle se confie à elle. Elles étaient amies certes. Rhis ne voulait néanmoins pas la brusquer. Elle lui offrit son sourire.


ad_libitum | gifs @tumblr

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message Re: Until we meet again [Echo, Angie]    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
Until we meet again [Echo, Angie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» "Never be the same, if we ever meet again."
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» [The Preston Sisters : Meet Anna, the one with the eyes that look ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: Anciens RPs-
Sauter vers: