Topsites
top1top2top3



 

Partagez | 
 

 Viennoiseries et Force

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

avatar
Mir'shebs
Avatar : Bex Taylor-Klaus
Holopad :

1m60 | Sportive | Cheveux noirs, courts | Yeux bleus | Presque toujours en armure



Messages : 1224
Date d'inscription : 22/05/2017

Message Viennoiseries et Force    • Dim 8 Oct - 15:51    


Viennoiseries et Force


Faudra partager, j'en ai pris que pour deux


Jill était mise à rude épreuve par son karma. Enfin, par la Force, comme on aimait le dire jusqu’au fin fond de la galaxie. Elle était pourtant convaincue de n’avoir rien fait pour mériter un tel acharnement. Avait-elle tué des bébés animaux ? Jeté des tookas dans la rivière ? Doublé quelqu’un dans une file d’attente ? Non, rien de tout ça. La Mandalorienne était et avait été exemplaire vis à vis de ses pairs. Rien qui ne justifiait de se faire attaquer sauvagement par un maître du côté obscur.

La seule raison à cet assaut démesuré, c’était la rencontre qu’elle avait fait sur Ondéron. Autrement dit, un acte de charité démesurée qui lui attirait des ennuis particulièrement mortels. Bien sur, elle avait été en colère contre Ralkorb, et celui-ci avait plus ou moins tenté de se dédouaner. Elle aurait pu rester en colère contre lui jusqu’à sa mort, et puis voilà l’affaire serait bouclée !
Sauf que non. Parce que l’encapuchonné de l’autre soir courait toujours. Il se vengerait éventuellement. Et Jill voulait être prête à ça. A survivre. Puisque le mercenaire avait sous entendu connaître son agresseur, elle avait décidé de s’excuser et de le convoquer là, sur une planète on ne peut plus neutre, et qui pour le moment demeurait épargnée par la Guerre. En fait, elle avait même gagné en activité depuis le début de la guerre, puisque les lieux étaient riches en commerces et le climat était agréable, alors beaucoup venaient passer leurs vacances ou leur permissions ici, pour manger, dormir, se promener… Ce qu’on faisait quand on était en repos, quoi. Mais surtout manger.

Porter son armure présentait un certain inconfort pour Jill, parce qu’elle avait été brûlée par les éclairs de son ennemi, mais elle refusait de porter autre chose avec Ralkorb. Pas question. De toute façon, passer inaperçu ici n’était pas bien difficile, puisque les touristes étaient en grand nombre, ça et là, aliens comme humains, civils comme guerriers.

Jill devait parler à Ralkorb, et surtout, lui devait lui parler. Il devait dire tout ce qu’il savait, tout ce qui pouvait sauver Jill et son clan s’ils étaient de nouveau assaillis par des jedi noirs, ou quoi qu’ils soient. Elle ne savait pas encore comment le pousser à l’aider au maximum, mais elle savait qu’il lui devait la vie. Et que ça serait peut-être suffisant.

Parce qu’elle voulait faire les choses bien, elle avait pris quelques viennoiseries et s’était installée sur un banc, dans un parc. A l’écart de tous, à l’abri des regards. Ralkorb avait ses coordonnées. Il n’avait plus qu’à arriver.



_________________

Mandalore the Délinquante Hippie
mandalore the artist

  |  

Bah alors Invité ? Tu veux un cookie ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Darth Cerberus
Avatar : Alexender Ludwig
Messages : 290
Date d'inscription : 22/04/2017

Localisation : Onderon
Message Re: Viennoiseries et Force    • Dim 8 Oct - 16:26    

Ralkorb était assis au commande de sa navette. Jill, la mandalorienne qui lui avait sauvé la vie sur Onderon lui avait demandé de la retrouver sur une planète neutre de la bordure extérieure. Le sith s’inquiétait pour le destin de Jill. Si Zeon avait décidé de la tuer, Ralkorb ne pourrait pas faire grand chose. De plus, il ne pourrait pas s'opposer directement à lui, cela reviendrais à trahir l'Ordre. Mais il ferait tout ce qui est possible pour sortir la mandalorienne de cette mauvaise passe. Il donnerait les clés qui lui permettraient de s'en sortir dans le meilleur état possible. Mais combattre Zeon, jamais. Jamais il ne trahirait l'Ordre. Et si il se retrouvait dans une situation ou faire un choix est obligatoire … Et bien, il ferait ce qu'il a à faire.

Quand la navette sortit finalement de l’hyperespace, Ralkorb se leva rapidement, ajusta sa cape, et recouvrir son crane de sa capuche. Il attendit que le vaisseau se pose pour sortir rapidement. Il ne prit pas la peine de saluer les employés du spatioport. Il se contenta de marcher vers la sortie. Ralkorb regarda son holocom, regardant les coordonnées que Jill lui avait donné. Rapidement, il emprunta un taxi qui le dirigea vers les coordonnées. Il sortir du taxi, payant son trajet sans rien dire puis se retrouva devant un parc. Il n’eut aucun mal à repérer la mandalorienne étant donné que le parc était vide. Il marcha dans sa direction, puis une fois arrivé à sa hauteur prit la parole. « Me voilà. J'ai fais aussi vite que possible. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Premier Ordre
Avatar : Sebastian Stan
Holopad :




***


Messages : 829
Date d'inscription : 19/09/2016

Message Re: Viennoiseries et Force    • Lun 9 Oct - 22:52    


Titre

The good, the bad and...the bad


A nouveau, il errait par delà les étoiles et les souffrances. Des ordres lui parvenaient peu à présent, à mesure que l'ombre de son coeur semblait comme s'agrandir. Des limites, gal'aad en avait, elles approchaient un peu mais Snoke n'avait point de temps à lui offrir, jamais, alors peut-être préférait-il le laisser libre et sauvage plutôt que de poser les yeux sur lui quand toute son attention était à Kylo Ren déjà.
Que cherchait-il, Gal'aad, à quel son, son coeur avait-il envie de battre? La Force appelait parfois, la Force guidait, cela un jedi le lui avait dit avec douceur, les yeux droits dans les siens. Pour sortir des  ténèbres, ou bien de l'amertume le chevalier ne savait pas. Quant au côté obscur, il continuait d'y appartenir dans toutes ses nuances, ne s'y refusait pas...
Et la planète sur laquelle il avait posé le pied aujourd'hui, qu'y trouverait-il?
Il y avait le bleu du ciel, le bruit de la vie un peu, des choses éparses aussi, toujours. Une boutique de pâtisseries, Gal'aad n'avait pas un crédit en poche aujourd'hui. Il n'était pas un voleur, regarda simplement la vitrine avec tristesse, s'en détourna.
Dans sa tête, plusieurs choses résonnaient sans qu'il ne puisse y mettre quelque ordre, cela n'avait pas d'importance. Il savait le chaos, le connaissait. Parfois-même, il n'en avait pas peur....

La terre s'aplatissait sous ses pas. Un parc, aucun enfant ne semblait y jouer, le fond de l'air semblait comme porter quelque chose de lourd, d'irréversible. Gal'aad se demanda, était-il venu ici pour tuer quelqu'un? Le meurtre ne l'avait jamais effrayé, certaines choses se devaient d'être faites parce que barbares et inhumaines justement, sans cela aucun monde ne saurait avancer.
Ce fut alors qu'il la vit, par delà l'armure. Et Gal'aad se souvenait de l'obscurité de la cellule, de la peur de la jeune fille, des mots qu'elle essayait de dire aussi tout en craignant le faux pas. L'artiste... Il avait gardé le dessin.
Les dessins.
Comme des secrets honteux, lui qui ne savait pas que voir lorsque ses yeux croisaient son reflet. Les dessins ne l'aidaient pas, malgré ce que Gal'aad espérait...
Il n'était pas si loin que cela, il pouvait l'observer. Ses yeux saisirent alors la marque qu'il avait lui-même appliqué à l'armure, par le sabre laser. Il n'y avait pas que ça, d'autres traces, d'autres coups, brûlures, chocs... Et aucun d'eux n'émanaient du chevalier. Jill Atin avait ainsi dû croiser un ennemi fort terrible, il ne semblait pourtant pas à Gal'aad que sa route se soit jointe à celle du Premier Ordre à nouveau.

Ce fut alors qu'une silhouette la rejoignit: un ami, un amant? Avant même que Gal'aad ne puisse entièrement formuler la question là, dans son esprit, il comprit autre chose, le ressentit.
Le côté obscur... Celui là même que le chevalier utiliser. Celui là, oui, mais différent également, un autre code, une autre doctrine, qui était cet homme alors?
Et lui, pouvait-il s'approcher pour une confrontation directe?
On pouvait perdre son bras, là où la Force vous menait, Gal'aad le savait.
On pouvait perdre des choses bien plus précieuses aussi...
Mais on pouvait gagner.
Parfois.

Gal'aad n'avait pas conscience de la noblesse qui lui figeait les traits à cet instant précis. Il ne portait pas son casque et, cruel, rabattit le capuchon pour dévoiler son propre visage. Il savait que Jill le verrait, à la jeune femme de porter le poids d'une décision alors: accepterait-elle que les deux hommes se confrontent ou bien préférerait-elle un repli stratégique, emmenant à sa suite son curieux allié?

_________________
Dark and grim, your fate will begin
« Oh my brother, with your courage we can conquer, In your sword I put my trust that you will honor I will be the higher ground should you concede it and my body be your shield if you should need it. »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Mir'shebs
Avatar : Bex Taylor-Klaus
Holopad :

1m60 | Sportive | Cheveux noirs, courts | Yeux bleus | Presque toujours en armure



Messages : 1224
Date d'inscription : 22/05/2017

Message Re: Viennoiseries et Force    • Mer 11 Oct - 14:54    


Viennoiseries et Force


Faudra partager, j'en ai pris que pour deux


Plus ça allait, plus Jill apprenait à s’attendre à l’inattendu. Parce qu’aucun plan ne savait se dérouler sans accrocs dans cette galaxie, elle devrait même envisager de ne plus prévoir de plans du tout. Pour son avenir.
Enfin, encore une fois, rien ne présageait l’orage qui risquait de suivre. Elle attendait, sur un banc, en armure, et grignotait un excellent croissant au beurre en attendant que son conseiller en survie face aux forceux ne débarque. Enfin, s’il voulait vraiment bien la conseiller à ce sujet.
Jill avait songé à se cacher, mais c’était une solution bancale. On la trouverait toujours, éventuellement, et elle n’était pas faite pour vivre dans le secret. Ca impliquait beaucoup trop de choses. Disparaître était hors de question. Elle devait se battre et survivre, comme une Mandalorienne.

Jill vit son camarade étrange arriver de loin. Il filait droit vers elle, difficile de le louper. Monsieur le mercenaire, utilisateur de la Force, avec son respirateur sur mesure. Il l’avait amélioré entre temps, c’était déjà ça.

Su’cuy.

Il arriva à sa hauteur, et elle se leva pour le saluer en serrant son avant-bras, comme le faisait son peuple habituellement. Puis elle désigna le banc et les friandises.

Tu peux t’asseoir, y’a personne, on peut discuter. Et y’a de quoi manger. T’as vu comme je suis soucieuse de ton bien être ?

En voilà, une introduction. Elle ne voulait pas tarder à aborder le sujet principal de leur entrevue. Leur plat de résistance.

Faut vraiment que je sache tout ce qu’y a à savoir sur ce mec qui veut ma peau. Je veux pas me cacher, je veux pouvoir me défendre ou le tenir à distance. Des idées ?

Après, éventuellement, elle lui poserait des questions sur l’évolution de son appareil, de sa santé. Mais pour le moment, ça n’était pas sa priorité. Elle espérait qu’il répondrait sans trop rechigner, qu’il ne lui balancerait pas que des informations minables de surface… qu’elle puisse avoir de la matière à travailler, en somme. Par communicateur, il avait été trop évasif. Jill devait avoir mieux que ça.

Mais il y eut un imprévu.
Comme trop souvent.
Quelqu’un d’autre approchait. Pas un touriste, pas un employé du parc, pas quelqu’un qu’elle s’attendait à recroiser. Pas de sitôt du moins. Il n’avait ni casque ni capuche pour dissimuler ses traits. Jill devait prendre une décision. Elle avait détourné son attention de Ralkorb et croisé le regard du Chevalier. Venait-il pour elle ? Venait-il pour lui ? Jill imaginait assez mal le genre de coïncidences qui les auraient tous menés ici.
Devait-elle craindre une confrontation, ou espérer qu’il puisse l’aider à comprendre et à se défendre ?

En tout cas, elle n’avait pas prévu de se retirer et de se cacher. Le mercenaire fuirait s’il voulait.

Debout, elle fit un pas pour accueillir l’arrivée du chevalier. Elle se tenait droite. Elle n'avait pas peur, parce qu'elle n'avait rien fait pour attirer les foudres du Premier Ordre. Parce que ce Chevalier l'avait bien traitée aussi, il n'avait pas été le sanguinaire monstre que vendait la Résistance.

Su’cuy gar. Qu’est-ce qui vous amène ?

Elle devait savoir. Il était trop tard pour rebrousser chemin, et Jill estimait que l’accueillir était une façon raisonnable d’éviter une confrontation. A sa connaissance, il n’y avait aucune raison pour que cette rencontre tourne mal. A moins que Ralkorb n’aie dissimulé plus de choses que prévu.

Trop bonne hôte pour son bien, elle désigna le sac qui contenait plein de bonnes choses.

"Vous voulez un croissant ?"



_________________

Mandalore the Délinquante Hippie
mandalore the artist

  |  

Bah alors Invité ? Tu veux un cookie ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Darth Cerberus
Avatar : Alexender Ludwig
Messages : 290
Date d'inscription : 22/04/2017

Localisation : Onderon
Message Re: Viennoiseries et Force    • Mer 11 Oct - 21:35    

Ralkorb salua brièvement mais avec respect sa camarade mandalorienne. Bien qu'ils ne se soient que rarement retrouvé ensemble. Même une fois à dire vrai, Ralkorb était heureux de se retrouver avec Jill. Il aimait son caractère, sa façon de pensé si différente de la sienne. Et cette bouille adorable qu'elle affichait de temps en temps.

“Tu peux t’asseoir, y’a personne, on peut discuter. Et y’a de quoi manger. T’as vu comme je suis soucieuse de ton bien être ?”

Le sith hocha la tête et s’assit doucement, se posant dans une position relativement décontractée. Ralkorb ne manqua pas d'afficher un large sourire à la remarque de Jill. Il étouffe un petit ricanement amusé avant de saisir d'une main une viennoiserie. Jill n'avait pas put faire un meilleur choix, ces petites pâtisseries étaient le pêché mignon de Ralkorb. En dehors du combat au sabre laser. De l'autre main, il retira son respirateur avant d'attaquer sa viennoiserie à pleine dents. « Je n'ai jamais douté que tu sois soucieuse de mon bien être. » Dit-il en souriant. Puis il continua de grignoter son croissant.  Puis ayant finit, il réajusta sa position sur son siège puis reprit d'un air plus sérieux. « J'imagine que tu ne m'a pas fait venir ici pour des viennoiseries ? Bien qu'elle soir délicieuse. »

“Faut vraiment que je sache tout ce qu’y a à savoir sur ce mec qui veut ma peau. Je veux pas me cacher, je veux pouvoir me défendre ou le tenir à distance. Des idées ?”

Le regard de Ralkorb se fit pensif. Son sourire s'était évaporé comme neige au soleil. Évidemment, elle voulait en savoir plus sur Zeon. Mais, il devrait peser ses mots. Veiller à ce que tout ce qu'il dit ne trahisse pas l'existence de l'Ordre. Le seigneur sith lui avait bien « expliqué » ses erreurs sur Onderon. Il ne les répéterait pas. Il s'appuya contre le dossier de son siège et prit un air pensif. « Hmmm … Comme je te l'ai dit, ce gars là est du genre coriace. Et si ce que tu m'a dit et vrai, si tu as réellement réussit à le faire reculer. Alors la prochaine fois il ne te sous-estimera pas. » Il marqua une pause soupira puis reprit. « Si tu te retrouve à nouveau face à lui, évite de te retrouver trop proche. Sert toi de ton jet pack, attaque le à distance et surtout ne lui laisse aucun moment de répit. D'après ce que tu m'a dit, tu a déjà eu affaire à ses éclairs. » Ralkorb frissonna à l'évocation des éclairs de Force.  La douleur qu'ils infligeait était insoutenable, il en avait déjà fait l’expérience.

D'un coup, Ralkorb se retourna, il ressentit soudain une présence. Il sentait le coté obscure, mais pas un sith, autre chose. Quelque-part cela le soulageait, ce n'était pas Zeon. Il tourna la tête vers la source du pouvoir. Il put y voir un homme, grand au cheveux noirs. Il portait un sabre laser à la ceinture, tout comme lui, et … un bras métallique. Ralkorb ne put que reconnaître cette allure, un chevalier de ren. Mais que faisait-il là ? Le sith ne portait pas vraiment les chevalier dans son cœur, il ne les détestaient pas, mais de là à dire qu'il les appréciaient …   Ralkorb haussa un sourcil lorsque Jill s'approcha du chevalier, elle semblait le connaître. Le sith se posta derrière la mandalorienne, sur ses gardes. Bien qu'il ne soit pas dans une posture agressive, Ralkorb reste méfiant. « Bonjour ... » Dit-il simplement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Premier Ordre
Avatar : Sebastian Stan
Holopad :




***


Messages : 829
Date d'inscription : 19/09/2016

Message Re: Viennoiseries et Force    • Jeu 12 Oct - 1:12    


Titre


The good, the bad and...the bad


Deux ombres se préparaient, seule Jill les séparait encore un peu, peu importe le soleil ou le bleu du ciel. La Mandalorienne et son armure, les gestes qu'elle tentait d'avoir, ceux qu'elle possédait encore...
Il la laissa s'approcher, se souvenait de ses yeux dans le noir de la cellule, du petit visage sale aussi, des traces de fusain sur ses doigts alors qu'il l'obligeait à dessiner pour sa vie, qu'il l'épargnait malgré tout.
Gal'aad leva la main, lui prit le menton en douceur alors qu'il acquiesçait un salut. Il devinait dans les muscles de la jeune fille des douleurs qui restaient récentes, celles là-même que son armure avait dû encaisser sûrement. Et puis le chevalier glissa sa paume jusqu'à la joue ronde de la brune, l'y appuya avec une douceur étrange, brutale et pourtant non tout à la fois. Un geste d'animal, celui là même avec lequel un loup appuierait la patte pour mimer le chien sans pour autant perdre de sa sauvagerie.
Une manière de dire qu'il était désolé quand le chevalier ne savait pourtant rien des mots à prononcer ou pire, des sentiments à éprouver. Ce geste, Thrace le lui avait appris, qu'il donne une signification au vide qu'il éprouvait plutôt que s'y noyer, parce que même ce vide pouvait dire “pardon”, après tout, alors c'était ce que Gal'aad faisait.

Puis, ses yeux se posèrent sur le sac de pâtisseries. Il acquiesça, reprit sa main pour se saisir d'un croissant et l'entama alors que l'inconnu plus loin se levait pour rejoindre Jill. Pareils à deux blocs de glace, les yeux de Gal'aad ne quittaient pas son potentiel ennemi. Plus de traces du croissant désormais, celui-ci ayant été mangé en bouchées rapides et discrètes. Sa main nue s'agita un peu, il n'avait pas peur, ne craignait pas ce que Ralkorb semblait représenter, pouvait représenter.
Un respirateur, il devait donc utiliser le côté obscur pour aider son corps à tenir, Gal'aad apprécia la valeur de cette information, ses yeux demeurèrent froids cependant.

”Est-ce là ton allié, Jill Atin?”|

Silence, un sabre à la ceinture de Ralkorb, un sabre à la sienne propre. Le Côté Obscur, ce qu'il représentait pour Gal'aad, les enseignements passés, les enseignements à venir, et puis un mot qu'il décida de prononcer enfin, comme une menace. Une menace pour qui, cependant?

”Un...sith.”

Révolu était le temps des siths quand ne devaient plus exister qu'Ordre et Honneur. Pourtant, Kylo Ren continuait à porter l'ombre de Vador en lui, Gal'aad ne portait que celle de son ami. Un chevalier nourri à l'ombre d'un autre chevalier...

Gal'aad n'avait pu que surprendre des bribes de conversation, les marques sur l'armure de Jill lui permettaient d'en comprendre le sens néanmoins, de même que ses propres capacités à déduire les choses.

”Des éclairs de Force..... Hm.”

A nouveau il regarda la jeune femme.

”N'attaque jamais un sith directement, sers toi de ton environnement pour lui faire perdre le plus de temps possible avant de t'enfuir. Néanmoins, tes chances de survie sont faibles. Que s'est-il passé?”

_________________
Dark and grim, your fate will begin
« Oh my brother, with your courage we can conquer, In your sword I put my trust that you will honor I will be the higher ground should you concede it and my body be your shield if you should need it. »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Mir'shebs
Avatar : Bex Taylor-Klaus
Holopad :

1m60 | Sportive | Cheveux noirs, courts | Yeux bleus | Presque toujours en armure



Messages : 1224
Date d'inscription : 22/05/2017

Message Re: Viennoiseries et Force    • Jeu 12 Oct - 19:10    


Viennoiseries et Force


Faudra partager, j'en ai pris que pour deux


Jill aurait aimé faire venir Ralkorb juste pour manger des Viennoiseries. Et encore. Aurait-elle préféré tout manger seule ? C’était possible, en fait.
Enfin, il était là, elle avait posé ses questions. Les réponses n’étaient honnêtement pas encourageantes.
Que son ennemi soit coriace, elle l’avait remarqué. Elle avait tenté sa chance et avait réussi à s’en sortir, mais maintenant qu’il était averti, se débarrasser de lui serait une autre paire de manche. C’était clair et net, et c’était exactement pour ça qu’elle avait convoqué l’utilisateur du côté obscur. Pour avoir des pistes, des bottes secrètes éventuellement… Des solutions durables pour assurer sa survie.
Elle roula des yeux et mais ne lui avait pas répondu, puisque Gal’aad, le chevalier de Ren lui même, était arrivé.

Et il eut un geste tout spécial pour Jill. Elle ne s’y était certainement pas préparée, et s’était laissée faire. Déjà, parce qu’il n’y avait pas grand chose qu’elle puisse faire pour l’en empêcher, et aussi parce qu’elle n’avait pas de raison de vexer le chevalier. En bonne Mandalorienne, les gestes que l’on avait comptaient plus que ses paroles, et Gal’aad, de sa main sur sa joue, lui signifiait comme une inquiétude. C’était la dernière choses à laquelle Jill s’attendait, et ça n’était pas sans l’émouvoir. Parce qu’elle était venue en quête de conseils tactiques, alors qu’elle avait bien trop besoin de réconfort. Et ce contact lui était réconfortant, même s’il pouvait sembler maladroit.

Il avait même accepté le croissant de la part de la Mandalorienne. Les choses se montraient sous un jour intéressant. Elle avait souri, mais pas longtemps.

Je lui ai sauvé la vie, maintenant j’aimerais bien qu’il sauve la mienne.

Expliqua Jill au Chevalier, en désignant Ralkorb. C’était assez bref et ça en disait à la fois beaucoup et pas trop sur la relation qui régnait entre eux. Pour Jill, c’était une dette que le mercenaire devait régler. Il était là, alors elle l’appréciait un peu mieux déjà. Mais ça n’était pas encore tout à fait ça.
Mais était-il un “sith” ?
Elle fronça les sourcils. Gal’aad le disait, et il s’y connaissait évidemment en la matière, vu son statut. Devait-elle se prononcer à ce sujet ? Découvrir que Ralkorb lui cachait des choses à un moment si crucial l’irritait profondément. Elle avait eu des doutes dès sa première rencontre avec le mercenaire : il lui mentait sur sa vie, ou au moins sur son statut. Jill n’avait pas cherché à en savoir plus pour le moment, mais les choses pouvaient s’éclaircir maintenant. Ses explications parleraient peut-être d’elles-mêmes, puis qu’elle allait résumer son affaire au Chevalier de Ren. Lui qui lui fournissait à son tour des conseils d’utilité publique, bien que toujours peu rassurants.

Merci. C’est … bon à savoir.

Elle ne comptait ni l’attaquer de front, ni tenter de le tuer. Mais le plus elle en saurait, mieux elle pourrait se préparer.

J’ai sauvé Ralkorb, et quelques jours plus tard, un homme encapuchonné et masqué m’a trouvée sur Nar Shaddaa. Il m’a posée des questions à propos de lui, puis a tenté de me tuer parce qu’apparemment j’en savais trop. Je l’ai blessé, il s’est enfui, mais il est puissant et il reviendra forcément me chercher.


_________________

Mandalore the Délinquante Hippie
mandalore the artist

  |  

Bah alors Invité ? Tu veux un cookie ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Darth Cerberus
Avatar : Alexender Ludwig
Messages : 290
Date d'inscription : 22/04/2017

Localisation : Onderon
Message Re: Viennoiseries et Force    • Sam 14 Oct - 17:49    

Ralkorb s'était levé. Il faisait maintenant face au chevalier, le toisant de haut en bas. Il ne savait toujours pas ce qu'un ren pouvait faire ici. Et pourquoi il était venu vers Jill et lui. Le sith restait méfiant. Ralkorb sursauta à l'évocation du mot sith. Il déglutit, inquiet. Pour l'instant, il ne répondrait pas à ça. Il n'était pas un sith, il était un mercenaire. Officiellement.  

”N'attaque jamais un sith directement, sers toi de ton environnement pour lui faire perdre le plus de temps possible avant de t'enfuir. Néanmoins, tes chances de survie sont faibles. Que s'est-il passé?”

C'était la technique à adopter. Du moins pour un non sensible à la Force, ou quelqu'un n'ayant jamais reçu d’entraînement spécifique. Quelque-part cela l’arrangeait que ce soit le chevalier qui donne les conseils. Ainsi, le sith ne pourrait pas être accusé de quoi que ce soit contre Zeon. Quoi que au point ou il en était, si l'ordre découvrait toute cette histoire, il était mort. Voilà pourquoi il resterait discret sur cette affaire.  

“J’ai sauvé Ralkorb, et quelques jours plus tard, un homme encapuchonné et masqué m’a trouvée sur Nar Shaddaa. Il m’a posée des questions à propos de lui, puis a tenté de me tuer parce qu’apparemment j’en savais trop. Je l’ai blessé, il s’est enfui, mais il est puissant et il reviendra forcément me chercher.”

Pour l'instant, Ralkorb restait muet. Il se contentait d'écouter la conversation qui avait lieu devant lui. Il romprait le silence au moment voulut. Cette histoire de Jill qui avait réussie à faire fuir Zeon … C'était impossible, comment une simple fille, certes mandalorienne avait-elle réussit à vaincre un seigneur sith. Soit Zeon n'était pas si puissant qu'il semblait le montrer, ce dont Ralkorb doute. Soit il était distrait, il se concentrait sut autre chose de probablement plus important. Ou alors, Jill était définitivement plus forte que ce qu'elle voulait bien montrer. Finalement, au bout de quelques minutes, Ralkorb rompit son silence et prit la parole d'une voix sèche. « Que viens tu faire ici, chevalier ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Premier Ordre
Avatar : Sebastian Stan
Holopad :




***


Messages : 829
Date d'inscription : 19/09/2016

Message Re: Viennoiseries et Force    • Dim 15 Oct - 17:46    


Titre


The good, the bad and...the bad


”Tais-toi, Sith”

La phrase claqua, pareille à un coup d'estoc alors que les yeux de Gal'aad ne quittaient pas la mandalorienne. Il n'avait pas haussé la voix, n'en avait pas besoin. Parce qu'il n'était pas n'importe quel chevalier, savait mener les hommes au coeur des guerres, savait se battre contre eux, avec eux et la puissance faisait partie de son visage comme la Force, de son sang.
Quand ses paroles étaient murmures, elles se lovaient jusqu'à votre gorge, pareilles à de sombres serpents. La menace éclatait alors, doucereuse, celle de l'asphyxie bien plus que de la colère. Car la colère était mots lorsque Gal'aad était gestes.
Que les gestes tuaient.

”Il a plus qu'une dette d'honneur envers toi, puisqu'il est également celui t'ayant condamné....”

Aurait-il lui-même poursuivi quelqu'un, un simple témoin, si cela impliquait un de ses chevaliers? Non, Gal'aad en était certain. Aux guerriers de choisir s'ils acceptaient ou non des témoins dans leurs missions, il n'avait jamais été dans la philosophie des Ren de balayer derrière les uns et les autres.
Au final, plusieurs questions se bousculaient dans son esprit. Il leva la main, chercha le regard de Jill dans une interrogation silencieuse, attendit son consentement.

[Jet de dés Moyen Perception de Force ]

[Petite Réussite]

Le traumatisme de la jeune fille érigeait néanmoins des barrières naturelles dans son esprit sagace. Gal'aad ne pouvait les éviter toutes, sous peine de blesser cruellement la mandalorienne. Les informations valaient-elles ce prix? Il ne le savait pas encore, préféra éviter. Pour le moment. D'autres émotions venaient se cogner à lui, l'envie pour la jeune fille d'être rassurée pour combattre la terreur qui devait l'étreindre encore, on ne sortait pas indemne d'un tel ennemi. Cet ennemi, Gal'aad ne pu correctement l'apercevoir dans l'esprit de Jill, il distingua néanmoins la plupart des attaques dont il avait usité contre la jeune fille et reconnu de ce fait la marque d'un utilisateur du côté obscur.
Un utilisateur confirmé.

Des souvenirs de Jill, il prenait garde à ne rien déranger. Gal'aad ressentait sa peur, le mince éclair de fierté également pour la blessure qu'elle avait retournée. Il acquiesça, la regardant toujours, et Jill saurait ce pour quoi il l'approuvait.
Ainsi donc, la peur de la mandalorienne était on ne peut plus fondée, ce qui le ramenait à Ralkorb désormais.
L'autre ne s'était pas défendu, le regard bleu de Gal'aad accrochait aux yeux jaunes de l'autre homme. Il prit alors conscience que le côté obscur que semblait maîtriser Ralkorb lui paraissait bien plus nauséabond que ses propres actions dans la Force. Etait-ce le credo sith qui donnait ainsi une telle odeur?

”Je doute de l'honneur de ton ami cependant, pas alors que la Force le ronge et le dévore. Tu as vu ses yeux, le respirateur dont il ne semble pas se passer... “

Venait l'heure de le confronter finalement. Etait-il recherché pour une quelconque faute? Probable, avec un amusement détaché, Gal'aad songea qu'il accepterait peu un tel guerrier dans ses rangs. A moins que sa simple existence ne soit en mesure de condamner Jill, l'action de le voir, non de le sauver, de l'aider. Parce qu'il représentait ce que l'on pensait disparu? Des guerriers errants, des renégats voulant encore croire au code Sith et capable d'en suivre les enseignements et les pratiques, cela existait, Gal'aad ne reniait en rien leur existence de la même manière qu'il y aurait toujours des jedis éparpillés au sein de la galaxie pour transmettre les fruits malingres de leurs enseignements. L'idée du secret avait-elle trahi le secret lui-même, possédaient-ils ainsi une fraternité plus étendue que ce à quoi Gal'aad pensait?

”Parle, elle a failli mourir une fois par ta faute, elle mérite de savoir. pourquoi”

Parler d'elle, la protéger en même temps, alors que son bras puissant entourait Jill comme pour la soustraire à l'ombre de l'autre homme. La mandalorienne pouvait devenir le témoin vivant capable de clâmer le retour d'un ordre sith particulier,
de ce fait son existence prenait une valeur toute autre désormais.
Et, Gal'aad, songea, peut-être est-ce là la manière de la Force de m'indiquer que l'épargner était le bon choix?

_________________
Dark and grim, your fate will begin
« Oh my brother, with your courage we can conquer, In your sword I put my trust that you will honor I will be the higher ground should you concede it and my body be your shield if you should need it. »



Spoiler:
 


Dernière édition par Gal'aad Serke le Dim 15 Oct - 18:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Admin
Avatar : BB-8
Holopad :

BB-8 approves this forum !

Messages : 2034
Date d'inscription : 21/05/2016

Message Re: Viennoiseries et Force    • Dim 15 Oct - 17:46    

Le membre 'Gal'aad Serke' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Capacité Normale' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maytheforce.forumactif.fr

Contenu sponsorisé

Message Re: Viennoiseries et Force    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
Viennoiseries et Force
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» RETOUR EN FORCE DE L'INSÉCURITÉ:2 POLICIERS LÂCHEMENT ABATTUS À CROIX BOSSALES
» Laisse la force te guider [libre]
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» NOUVEAU COMMANDANT DE LA FORCE DE LA MINUSTAH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: Anciens RPs-
Sauter vers: