Topsitestop1top2top3



 

Partagez | 
 

 La rencontre filiale surprise [Meetra - Zeon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Seigneur Sith
Avatar : Ben Affleck
Messages : 107
Date d'inscription : 07/09/2017

Localisation : Korriban
Message La rencontre filiale surprise [Meetra - Zeon]    • Jeu 14 Sep - 11:31    

Un sentiment étrange parcourait le corps du Sith alors qu’il voyageait vers Taanab. Une chose qu’il n’avait jamais ressenti, peut-être même était-ce de la joie qui sait. Les informations qu’il était parvenu à soutirer d’Atton Thek ne laissaient que peu de place aux doutes. Apparemment, Galen n’avait pas pris soin de prévenir ce vieux fou de l’importance de ce qu’il lui confiait et surtout, à qui ils appartenaient. Penser que sa propre fille était devenue une jedi était un peu énervant, surtout vu les projets qu’il avait pour son fils et elle mais bon, au moins sa formation n’en serait que plus rapide pour qu’elle lui soit totalement utile. Il ne restait plus qu’à parvenir à la trouver et surtout, la convaincre de rejoindre les Siths et par la même occasion, son père. Habillé comme un simple voyageur avec un pantalon en cuir brun et une chemise noire, Darth Zeon enfila ses bottes et débarqua sur Taanab, non loin de la cantina que sa fille semblait fréquenter régulièrement aux dires de l’homme qui l’avait retenu loin de lui.

Il se dirigea donc calmement vers la ville, observant attentivement les alentours et les éventuelles possibilités de fuite en cas de piège. Après tout, depuis le temps, le corps découpé du vieux Atton avait déjà dû être retrouvé et il se pouvait que sa fille soit protégée vu que les blessures au sabre laser sont assez caractéristiques. Le Sith jubilait déjà à l’idée que la mort de cet homme pourrait servir de catalyseur à sa fille pour passer du côté obscur et se laisser aller à la colère et la haine. Malgré cela, il savait que la confronter directement à la dure vérité serait contreproductif et qu’il valait certainement mieux y aller en douceur. L’homme entra donc dans la cantina, bien conscient qu’il devrait peut-être rester plusieurs jours sur cette planète avant que sa fille n’arrive mais bon, c’était la première fois en vingt ans qu’il était si proche de la retrouver et par conséquent, quelques jours ou semaines d’attente n’allaient certainement pas le faire reculer. Il s’installa au bar et commanda un whisky corélien, scrutant la salle afin de voir si sa progéniture était là, mais sans grand succès.

Ne voulant pas l’alerter si elle débarquait, il ne demanda même pas de renseignement au barman car cela rendrait la rencontre fortuite difficilement convaincante. Il resta donc silencieux, tentant de percevoir la moindre variation dans la Force qui pourrait indiquer la venue d’une jedi. Le plaisir qu’il avait ressenti lorsqu’il achevait Atton semblait revenir à l’idée de retrouver sa progéniture, un peu comme si son rêve de toujours allait se réaliser. Il faut dire que cette quête avait été longue et bien souvent désespérante face à l’habilité du vieil homme à dissimuler son emplacement. A ce niveau, on pouvait dire qu’il avait été particulièrement habile et s’il n’avait pas un peu trop bu dans un bar où se trouvaient des informateurs du Seigneur Sith, il aurait encore pu vivre longtemps. Quoiqu’il en soit, la mort d’Atton Thek n’était que le premier pas de sa vengeance et lorsqu’il aura récupéré sa fille et son fils, Darth Zeon ne manquerait pas une seconde de partir en chasse de Galen Kale pour clôturer ce chapitre de sa vie et en commencer un nouveau avec l’aide de ses enfants.

Soudain, une légère variation se produisit dans la Force signe qu’un utilisateur était tout proche. L’espace d’un instant, l’excitation d’imaginer qu’il s’agissait de sa fille le fit frissonner. Bien qu’elle était techniquement une ennemie, il était impatient de la voir en chair et en os. Sur la photo qu’il avait pu voir, même s’il ne s’était pas rendu compte tout de suite, elle ressemblait énormément à sa mère. Du coin de l’œil, il observa la jeune femme entrer dans la cantina et se diriger vers le bar. Préférant attendre qu’elle se mette à l’aise avant de tenter de l’aborder, il attendit patiemment qu’elle commande son premier verre et même qu’elle le termine. Ce n’est que lorsqu’elle eut fini que Darth Zeon se leva pour aller la rejoindre, s’installant à côté d’elle tranquillement. D’une voix calme et rassurante, comme un père pourrait parler à sa fille, il l’aborda en faisant signe au barman d’approcher.

« Une aussi belle jeune fille ne devrait pas avoir l’air si préoccupée. Permettez-moi de vous offrir un verre pour chasser tous vos tracas, au moins temporairement. »

« Un autre whisky et pour mademoiselle, ce qu’elle veut. »

« Vous savez, la vie peut parfois être une merde mais en fin de compte, si on s’en donne la peine, tout peut rentrer dans l’ordre. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Chevalier Jedi
Avatar : Alycia Debnam-Carey
Holopad :
Messages : 4009
Date d'inscription : 28/12/2016

Localisation : Quelque part dans la galaxie
Message Re: La rencontre filiale surprise [Meetra - Zeon]    • Jeu 14 Sep - 19:30    




thanks for the drink

meetra & zeon
Des menteurs ... Tous des menteurs. Elle ne savait même plus à qui elle pouvait faire confiance. Elle ne savait même plus à qui elle pouvait se fier. Et le pire dans tout cela, c'est qu'elle avait l'impression ... de ne plus savoir qui elle était. Oh, bien sûr, ça ne changeait pas grand chose. Dans le sens où elle était toujours Meetra. Qu'elle avait été élevée selon certaines valeurs. Et qu'elle était à présent une Jedi. Seulement, elle n'arrêtait pas de se dire que sa vie aurait pu être autre chose. Quelque chose ... qui lui faisait peur à dire vrai. Mais ça pouvait peut-être expliquer certains accès de colère, en quelque sorte. Ouais, c'était possible. Après tout, son père était un Sith. C'était ... n'importe quoi. Ouais ... Et elle avait un frère en plus. Enfin, à ce qu'elle avait compris. Son monde s'était plus ou moins écroulé. Elle avait pleuré un homme qui n'était pas son père et pourtant qui l'avait élevé comme sa chair. Et bien sûr, Meetra était perturbée. Et pas qu'un peu à dire vrai. Ouais. Son monde s'écroulait. Son père était mort. Son père n'était pas son père. Ouais. C'était dur. Très dur. Et elle avait l'impression qu'on s'était foutu d'elle pendant toutes ces années. Elle avait l'impression qu'on n'avait pas de considération pour elle. On aurait pu lui en parler. Plutôt que de le découvrir d'une manière plutôt cruelle. Enfin. Elle avait quitté le temps. En colère. Peinée. Vexée. Perdue. Elle traînait souvent sur Tanaab. C'était une planète qu'elle avait toujours apprécié. Même si elle avait failli se faire coincer par Wes y'avait de cela quelques années. Pour autant, elle ne pouvait pas s'empêcher d'y aller. Peut-être parce qu'elle avait établi des liens avec les gens qui étaient là-bas. Et c'était là-bas qu'elle s'était réfugiée. Elle aurait aimé voir Errol en cette période sombre. Mais elle n'avait plus de nouvelles de lui. Pourtant, elle lui avait payé un nouvel Holo. Mais pour autant, il ne répondait pas. Peut-être qu'il lui faisait la gueule. Ouais, en ce moment, sa vie était un véritable merdier. Et Hayden qui lui soutenait que tout irait bien. Et bien non, ça allait de pire en pire à dire vrai. Elle s'était pointée à la cantina. Comme elle le faisait habituellement ces derniers temps. Elle avait besoin d'un verre. Ou deux. Elle avait promis à Hayden qu'elle se limiterait sur l'alcool, surtout après la mort de son père. Mais comme son père n'était pas son père et qu'il était pas mort ... Elle poussa un soupir. "T'as une petite mine." lui avait fait remarqué le barman. Elle eut un hochement de la tête. "C'est la merde dans ma vie en ce moment." Et pas qu'un peu. Ouais. C'était même une véritable galère. "Tu me servirais un peu de ti'haar ?" C'était un alcool mando fort. Elle avait l'habitude d'en boire un peu avec Norin, quand elle était sur le Condor Ecarlate. Mais c'était loin. C'était très loin. Pour autant, elle n'avait pas du perdre l'habitude. Meetra s'était noyée dans ses pensées. Elle ne faisait pas forcément attention à ce qu'elle faisait. Ou qui était autour d'elle. Elle poussa un léger soupir tandis qu'elle venait de terminer son verre. Déjà pensa-t-elle. Un deuxième verre ? Ca serait pas bien conseillé. Après tout, l'alcool n'était pas une bonne chose. Du tout. D'autant plus après l'épisode de la mort de celui qu'elle croyait être son père. Meetra redressa la tête quand elle entendit une voix masculine qui lui parlait. Elle était tellement perdue dans ses pensées qu'elle n'avait pas fait attention qu'un homme s'était assis à ses côtés. Il lui avait fait un compliment avant de lui dire qu'il allait lui offrir un verre. Ce qui la fit sourire quelque peu. "Hélas, je ne suis pas certaine que ça va réellement m'aider." Elle secoua la tête. Mais elle n'allait pas refuser un verre pour autant. Le barman s'était tourné vers Meetra. "La même chose que mon verre précédent." Elle s'était tournée, par la suite, légèrement vers l'homme qui venait de lui offrir ce verre. "Je vous remercie." Elle eut un hochement de la tête. C'était sympa de sa part. Il en vint à lui dire que ... tout allait rentrer dans l'ordre. Il ne connaissait pas ses problèmes. Elle secoua la tête de manière négative. "Dans mon cas, c'est pas vraiment possible." Du tout. Rien ne serait comme avant. Mais alors pas du tout. Le barman lui servit un deuxième verre.

BesidetheCrocodile pour May the Force

_________________

When your world is torn apart
« Everyone has three hearts. The first you show only to strangers. The second you show only to your family and your soul mate. And the third you never let anyone see because there's too much truth and risk inside. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Seigneur Sith
Avatar : Ben Affleck
Messages : 107
Date d'inscription : 07/09/2017

Localisation : Korriban
Message Re: La rencontre filiale surprise [Meetra - Zeon]    • Ven 15 Sep - 16:07    

Il était évident en voyant la jeune femme se morfondre devant son verre qu’elle devait être au courant du sort de son faux père mais bon, ce n’était qu’un imposteur au final et il ne méritait certainement pas autant de sentimentalisme. En tout cas, selon celui qui avait passé sa vie à la chercher et à nourrir l’espoir de revoir un jour sa progéniture. S’il était aujourd’hui en mesure de retrouver sa fille, son fils ne tarderait sans doute pas à réapparaître également. Une fois sa famille réunie, l’Ordre Sith se renforcera naturellement et pourrait sans peine rivaliser avec le Premier Ordre et la Résistance pour imposer sa vision du monde. Quoiqu’il en soit, Zeon devait maintenant agir avec précaution car même s’il s’agissait de sa propre fille, elle n’en restait pas moins une jedi dont l’esprit avait été perverti par des idées absurdes.

La première prise de contact ne se passa pas trop mal et même si le désespoir semblait habiter la jeune femme, il ne comptait pas la laisser se morfondre au contraire. Ce sentiment était un moyen facile de basculer vers le côté obscur, mais ce n’était certainement pas le plus utile pour qu’elle devienne puissante et redoutée par tous. Tout comme pour ses apprentis, le Sith allait devoir dévoiler la colère qui sommeille en sa progéniture afin que son véritable potentiel se révèle au monde. En soit, cela n’allait sans doute pas devoir être trop difficile si elle tenait un peu de lui et surtout, si elle savait que les jedis et son faux père lui avaient menti toutes ces années. Bien qu’il essayait de se montrer amical pour jauger de son état d’esprit, elle ne sembla pas être persuadée que la phrase bateau que les gens disent habituellement lorsqu’ils tombent sur une personne déprimée, s’applique à son cas. Malgré cela, Zeon continua son approche et ne manqua pas de se poser en oreille attentive, utilisant le vieux système de l’anecdote personnelle pour délier les langues.

« Croyez-en mon expérience, les choses arrivent pour une raison mais au final, tout redevient comme cela aurait dû l’être. Certaines personnes nuisent aux autres et tentent de changer les choses, mais ceux-là le paieront tôt ou tard. C’est le destin. »

Evidemment, cette pensée philosophique était clairement orientée sur l’idée que sa fille était destinée à devenir une Sith et que malgré les manigances des Jedis, le destin s’accomplirait sans faille. L’homme but une gorgée de son whisky avant de continuer à exposer un peu son histoire.

« Dans mon cas, mes enfants et ma femme ont été attaqués alors qu’ils venaient me retrouver pour qu’on soit ensemble. Malgré les années qui sont passées, je nourris toujours l’espoir de les revoir un jour car ils font partie de moi. Tous m’ont dit d’abandonner et qu’ils étaient morts, mais un père ne peut pas penser comme cela. Ils sont ma chair et mon sang, ce lien est plus fort que tout et au fond de moi, je sais qu’ils sont quelque part. Vous devez me prendre pour un fou d’espérer ainsi, mais pensez-vous que j’aurais tenu si longtemps en ne pensant pas que les choses allaient redevenir comme elles étaient supposées être ? »

Il continua à boire son whisky, faisant déjà signe au barman d’en remettre un autre. A le voir assis au bar, se tenant droit et bien loin de ressembler aux ivrognes et des déchets submergés par leur souffrance, on aurait pu boire ses paroles comme du petit lait pour peu que son interlocutrice croit à son histoire. Après tout, perdre sa famille détruirait n’importe qui et pourtant, il ne semblait pas abattu, préférant s’accrocher à l’espoir qu’il allait quoiqu’il arrive les revoir.

« On dit souvent que je suis de bonne écoute donc n’hésitez pas si le cœur vous en dit. Parfois parler de ses problèmes avec un inconnu peut les éclairer d’une tout autre façon. »

En fait, le Seigneur Sith était sans doute l’une des pires oreilles du monde, s’énervant dès le premier aveu de faiblesse de ses subalternes et entrant dans une colère noire lorsqu’on venait l’ennuyer avec des problèmes ridicules. Enfin bon, pour sa fille, il ferait un effort et contrôlerait son tempérament explosif qui fait qu’aujourd’hui, presque personne n’ose lui adresser la parole sans que ce dernier ne l’ait expressément demandé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Chevalier Jedi
Avatar : Alycia Debnam-Carey
Holopad :
Messages : 4009
Date d'inscription : 28/12/2016

Localisation : Quelque part dans la galaxie
Message Re: La rencontre filiale surprise [Meetra - Zeon]    • Ven 15 Sep - 20:40    




thanks for the drink

meetra & zeon
La vie était garce. Ou c'était un mauvais coup de la Force. Elle n'en savait trop rien à dire vrai. Et elle ne voulait pas le savoir. Tout ce qu'elle savait, c'est que ... c'est que la vie venait de lui jouer un très mauvais tour et elle n'appréciait pas. Beaucoup. Elle était en colère. Mais elle avait envie de pleurer en même temps. A dire vrai, c'était très très compliqué. Et pas qu'un peu. C'était le bordel dans sa tête. Est-ce qu'elle devait en rire ? En pleurer ? Elle n'en savait trop rien. Mais ça lui faisait mal. Ca lui faisait très mal. Et pas qu'un peu. Et le pire dans tout ça, c'est qu'elle pensait à ce pauvre gars à qui elle avait mis la misère parce qu'elle ne l'avait pas cru. Et en même temps, hein ... Ca aurait été le cas, j'veux dire, elle l'aurait cru, est-ce que Meetra aurait pu le suivre ? Ou elle lui aurait demandé de dégager ? Elle n'en savait rien. Ce qui était fait ... était fait, si on pouvait dire ça ainsi. Ouais. Enfin, passons. Elle allait là, sur son tabouret. A moitié avachie à dire vrai sur le comptoir. A contempler son verre de Ti'haar. Le boire. Ne pas le boire. Honnêtement, elle ne se sentait pas très bien. Elle n'était clairement pas bien. Non. Elle avait l'impression de revenir quelques semaines plus tôt. Quand elle avait perdu ... celui qu'elle croyait être son père et qui n'était pas son père. Et franchement, ouais, c'était la misère. Et pas qu'un peu. Elle renifla quelque peu et elle s'était redressée quand un homme s'était donc approché d'elle pour papoter un peu. Elle n'avait pas trop envie de parler. Mais peut-être que ça lui ferait du bien à dire vrai. Ouais. C'était possible. Elle n'en savait rien. En tout cas, c'était une bonne chose pour lui dans le sens où elle ne l'avait pas envoyé chier sur les roses. Non. Peut-être qu'elle avait besoin d'un peu de ça à dire vrai. Qu'on s'intéresse à elle ... Un tout petit peu. Meetra était certaine que les choses ne s'arrangeraient jamais. Non. Son père n'était pas son vrai père. Elle avait un frère qui était mort. C'était ... la merde, si on pouvait dire ça ainsi. Et pas qu'un peu à dire vrai. Il y avait sans aucun doute tout un tas de choses qu'elle ne connaissait pas. Si ça se trouvait, elle venait tout juste d'effleurer l'iceberg, si on pouvait dire ça ainsi. Et ça l'agaçait. Et pas qu'un peu. Il se voulait rassurant. Lui disant que ... et bien, que c'était la merde, oui, en ce moment, mais que ça pourrait revenir comme avant. Que c'était le destin. Elle eut un léger sourire et secoua la tête. "Je crois pas trop au destin." Du tout. "J'crois plus à la Force. Et au mauvais tour qu'elle vient de me jouer à dire vrai." C'était plus qu'un mauvais tour d'ailleurs. Et c'était la grosse merde. Est-ce qu'elle allait pouvoir s'en sortir ? Est-ce qu'elle arriverait à remonter la pente ? Elle ne pensait pas qu'elle y arriverait. Ou du moins, ça allait prendre un moment. Un long moment à dire vrai. Elle poussa un soupir tandis qu'il reprenait la parole. Lui expliquant son histoire. Il avait été séparé de sa femme et de ses enfants. Il espérait, du fond de son coeur, qu'il finirait par les revoir. Il voulait les retrouver. Même si beaucoup pensaient qu'ils étaient morts et qu'il ne les reverrait jamais. Non. lui, il gardait l'espoir. Il gardait l'espoir qu'ils étaient là. Quelque part. Et qu'il finirait par les retrouver à un moment ou à un autre. Fou de penser qu'il les retrouverait ? Non. Elle ne trouvait pas qu'il était fou. Du tout. "Je suis désolée pour vous. Mais on ne peut pas vraiment comparer ma situation et mon histoire à la vôtre." Non. C'était différent. On lui avait caché la vérité. On lui avait caché sa véritable histoire. C'était pas comme si elle avait perdu quelqu'un après tout, non ? C'était même très différent de ce qu'il avait pu vivre. C'était pas comparable. "Vous les cherchez encore ?" se hasarda-t-elle à lui poser la question tandis qu'elle portait son verre d'alcool à ses lèvres. Au moins, elle n'avait pas le monopole de l'histoire la plus triste au monde. Non. Pas que son histoire était triste. Mais elle était bien bordélique mine de rien. Et pas qu'un peu. Et ça l'ennuyait tout ça. A sa manière, il demandait à Meetra de ... et bien, de bien vouloir se confier. Enfin, si elle le voulait. Elle se contenta d'un haussement des épaules. "Ca risquerait ... de vous mettre en danger si ... si j'vous donnais tous les détails." Elle eut un hochement de la tête. Après tout, elle était une Jedi. Et elle était sûre et certaine que c'était à cause de cela si ... et bien, si Atton était mort. C'était de sa faute. Ca, jamais, oh combien jamais, elle ne penserait à autre chose. S'il était mort, c'était à cause d'elle. Tout simplement. "Sans rentrer dans les grandes lignes, l'homme que je pensais être mon père est mort par ma faute. J'l'ai enterré. J'l'ai pleuré. Et j'ai appris qu'en fait ... c'était même pas mon père." Meetra s'était courbée. Avachie à nouveau sur le comptoir, ou presque. "J'ai appris que j'avais un frère qui serait mort y'a longtemps. Très longtemps ... Et mon vrai père ... J'suis pas certaine qu'on soit du même côté." Elle secoua la tête tandis qu'elle fixait son verre. "Enfin, tout le monde pense qu'il est du bon côté ..." Mais ... Ouais ... Ils étaient dans des camps opposés. Enfin, elle en était pratiquement certaine.

BesidetheCrocodile pour May the Force

_________________

When your world is torn apart
« Everyone has three hearts. The first you show only to strangers. The second you show only to your family and your soul mate. And the third you never let anyone see because there's too much truth and risk inside. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Seigneur Sith
Avatar : Ben Affleck
Messages : 107
Date d'inscription : 07/09/2017

Localisation : Korriban
Message Re: La rencontre filiale surprise [Meetra - Zeon]    • Lun 18 Sep - 12:59    

La vie était parfois étrange car au final, Zeon se retrouvait dans ce bar, à côté de sa fille qu’il avait cherché pendant plus de vingt ans, et il se sentait presque apaisé malgré le fait qu’elle soit devenue une jedi et qu’elle ne sache rien de lui. La discussion semblait être anodine et pourtant, grâce à celle-ci, le Sith commençait à percevoir le doute dans le cœur de Meetra. Elle était clairement dans une phase de faiblesse qui pourrait la mener au côté obscur s’il parvenait à la guider convenablement. Il l’écouta écarter d’un revers de main toutes les histoires sur le destin, affirmant naïvement croire en la Force plutôt qu’à tout autre chose. Il s’agissait bien là d’une mentalité de Jedi. Croire en la divinité de la Force et son contrôle sur les événements alors qu’en réalité, il ne s’agit qu’un outil qu’il faut maîtriser et contrôler pour changer les choses à sa guise. La Force donne certes une impression de splendeur mais au final, ce sont ceux qui l’utilisent qui réalisent toutes ces choses. L’homme but une gorgée de whisky avant de continuer son histoire, ne relevant pas l’information qu’elle venait de lui donner.

Il était amusant de constater que la jeune femme ne voyait pas les similitudes avec son histoire et pour cause, les jedis ne lui avaient certainement pas révélé la vérité sur ses origines, ou même ce qu’ils avaient fait et qui avait conduit à la mort de sa mère. Si sa fille était troublée aujourd’hui, c’était certainement qu’aucune information ne lui était parvenue avant que Ralkorb ne vienne la trouver à la mort d’Atton. Ce jeune fou avait certes raté sa mission, mais il avait provoqué un doute considérable dans le cœur de Meetra et cela était finalement suffisant pour lui éviter un châtiment dont seul un Seigneur Sith à le secret. En plus, vu son état, il n’était peut-être pas nécessaire de l’enfoncer davantage afin de lui exposer ses faiblesses. A ce niveau, en tant qu’instructeur, Zeon était bien souvent partisan de l’échec permettant de grandir, bien que si l’évolution ne se faisait pas, les recrues ne méritaient plus leurs places dans les rangs de l’Ordre. Quoiqu’il en soit, il se tourna vers la jeune femme lorsqu’elle lui demanda s’il cherchait encore sa famille et esquissant un très léger sourire, il lui répondit.

« Je les chercherai toute ma vie sans l’ombre d’un doute. C’est ma chair et mon sang. »

Même la soi-disant mort de son fils, Zeon n’y croyait absolument pas. Atton Thek était un lâche sans envergure qui n’avait fait que se cacher toute sa vie. Il était fort probable qu’après la mort de sa femme et de l’enfant, il n’ait même pas tenté de les rechercher. Maintenant qu’il avait retrouvé sa fille, réunir sa famille n’était plus un rêve, mais quelque chose de bien plus concret. Il ne put s’empêcher de sourire lorsqu’elle évoqua un possible danger si elle lui racontait son histoire, et il la rassura immédiatement.

« Ne vous inquiétez pas pour moi, on ne dirait pas comme ça, mais je sais me défendre et au pire, je n’aurai cas courir vite. »

Malgré cette petite phrase pour la détendre un peu, la jeune femme ne lui livra qu’une partie très épurée de son histoire dont finalement, il connaissait tout. Comme il l’avait supposé, les jedis et Atton ne lui avaient rien dit sur ses véritables parents avant cet événement. Sans l’ombre d’un doute, sa confiance en eux avait dû être ébranlée mais bon, serait-ce suffisant pour qu’elle accepte sa véritable nature, cela n’était pas certain. Elle parla de son frère disparu et finalement, de l’homme qui se tenait à côté d’elle sans qu’elle le sache. Ses sentiments étaient clairement perturbés et il aurait été trop brutal de se révéler à elle maintenant. Le sith garda donc cette vérité pour plus tard, préférant la confronté à une réalité bien plus consistante et qui servirait ses intérêts sur le long terme.

« Je ne comprends pas très bien pourquoi cet homme t’a fait croire qu’il était ton père et pourquoi il ne t’a rien dit … Je ne connais pas les circonstances, mais je ne peux qu’imaginer la douleur de ton véritable père à qui tu as été enlevée. C’est d’ailleurs peut-être à cause de cet événement que l’on t’a caché la vérité. Pour ce qui est de ton frère, penses-tu que croire aveuglément ceux qui t’ont menti toute ta vie soit judicieux ? Peut-être qu’il est en vie quelque part, peut-être qu’il te cherche, qui sait. J’ai bien compris que tu étais une adepte de la Force et qui suis-je pour te conseiller mais de tout temps, les gens se sont battus pour leurs idées ou pour leurs êtres chers, il n’y a pas de bien ou de mal dans la vraie vie. Cette idée n’est que rhétorique. Penses-tu qu’en tuant un homme quel qu’il soit, simplement parce qu’il est dans le camp opposé au tien, tu rends la justice ? Tu fais le bien ? »

La pensée simple que le bien et le mal n’étaient finalement qu’une question de positionnement, était aussi dangereuse qu’efficace pour semer le doute. Malgré tout, cela restait une vérité dure à entendre pour une jedi, eux qui sont tellement persuadées d’agir dans l’intérêt de tous en se laissant guider par la Force. Il entama le deuxième verre de whisky que le barman venait de déposer devant lui, avant de reprendre son argumentaire.

« Il y a tellement de factions, de groupes, d’oppositions dans la galaxie qu’il est souvent très facile de se retrouver dans des camps différents. Maintenant, être dans un camp ne signifie pas en épouser toute la cause. Regarde la République, les sénateurs s’empoignaient sans cesse et se disputaient pour des accords commerciaux ou des divergences territoriales qui en fin de compte, ne préoccupaient absolument pas les populations. Un chasseur de primes peut très bien traquer un homme qui a défendu sa famille, mais qui s’est enfui pour ne pas en être séparé. Je ne suis pas le mieux placé pour te donner des conseils, vu que je ne suis qu’un pauvre fou dont l’unique rêve est de revoir sa famille qui lui a été arrachée de force mais bon, il est possible d’accepter les idées d’un proche, sans pour autant être en accord totalement avec le groupe dans lequel il se trouve. Je suppose que toi-même, tu n’es pas en accord avec toutes les décisions ou les positions de ton groupe sans quoi, tu n’aurais plus de libre arbitre. »

Zeon stoppa sa grande tirade afin de boire une petite gorgée de whisky, avant de conclure pour créer le doute dans l’esprit de sa fille.

« En ce qui me concerne, bien que nos histoires soient différentes, je ne pardonnerais jamais à des gens qui m’ont empêché de connaître ma famille. Rien que d’imaginer le simple fait que mes enfants puissent penser que je n’ai rien fait pour les revoir car on leur a caché la vérité, cela me détruirait. Ton frère est peut-être réduit à l’esclavage dans la Bordure extérieure et si tu avais eu connaissance de son existence, n’aurais-tu pas été plus attentive à certaines choses ? Il en va de même pour ton père, le connaître, connaître son histoire, pourraient très bien changer ta vision des choses sur les camps dans lesquels vous êtes. En connaissance de cause, je peux t’assurer qu’il a dû être dévasté lorsqu’il vous a perdu ton frère et toi. La douleur que tu as ressenti en apprenant que tu avais un frère et un vrai père, tu la portes depuis peu. Il la porte depuis des années. Je peux t’assurer que ce n’est pas facile. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Chevalier Jedi
Avatar : Alycia Debnam-Carey
Holopad :
Messages : 4009
Date d'inscription : 28/12/2016

Localisation : Quelque part dans la galaxie
Message Re: La rencontre filiale surprise [Meetra - Zeon]    • Lun 18 Sep - 21:20    




thanks for the drink

meetra & zeon
Des mensonges. Enfin, pas des mensonges. On lui avait caché la vérité. Meetra se demandait encore pourquoi d'ailleurs. Selon Galen, Atton avait eu peur de la perdre. Il ne l'aurait pas perdue. Meetra aurait toujours ... Oh, elle ne sait pas trop comment elle aurait considéré leur relation. Maintenant, quand elle pensait à lui, elle voyait son cadavre morcelé. Et elle pensait au fait qu'il ne lui avait jamais dit la vérité. Et il n'aurait jamais l'occasion de le faire puisqu'il était mort. Est-ce qu'elle méritait cela ? Est-ce qu'elle méritait qu'on lui fasse ces cachotteries ? N'était-elle pas assez ... comment dire ... Est-ce qu'on pensait d'elle qu'elle ne pourrait pas encaisser ou des petites choses dans le genre ? Elle n'en savait trop. Mais elle l'avait mauvaise. C'était certain. En tout cas, Meetra était désolée pour l'homme. Désolée qu'il ait perdu femme et enfants. Loin de se douter qu'il parlait d'elle en fait. Loin de se douter qu'il venait de retrouver un de ses enfants. Elle était loin de se douter qu'elle était en train de parler avec son père. En même temps, ce n'était pas quelque chose qui se lisait sur son visage. Du tout. Quoi qu'il en soit, il chercherait ses enfants. Toujours. Ce qui provoqua un léger sourire au coin des lèvres de Meetra. "J'comprends." Elle eut un hochement de la tête. "Je serais à votre place, j'ferais sans doute pareil." Ouais. Même si ... Même si elle ne savait pas qui était véritablement son père, Ralk' n'avait pas été très bavard à ce sujet, même lors de leur deuxième rencontre, elle avait envie ... de savoir au moins qui il était. De le rencontrer. Au moins une fois. Ouais. Meetra avait commencé à lui parler un peu de ses déboires. Du fait que ... Et bien, du fait qu'ils n'étaient sans doute pas dans le même camp. Une gentille. Un méchant. Façon de parler. "Même si ... on est pas dans le même camp ... j'aimerais bien le retrouver quand même." Elle eut un hochement de la tête. "Pas forcément pour qu'on s'retrouve dans le même camp. Mais au moins ... pour le connaître." Meetra resta pensive pendant quelques instants. Avant de porter son verre à ses lèvres. C'était le deuxième qu'elle buvait. Elle ferait mieux de s'arrêter là à dire vrai. Ouais. Ca serait sans doute bien mieux pour elle. Elle posa son coude contre le comptoir et déposa sa main dans le creux de sa paume. Pensive. "J'me demande à quoi il ressemble. On m'a dit que c'était un grand entrepreneur ... Mais j'crois que ça aussi c'était un mensonge." Pourtant, ça l'avait fait sourire. "Quelqu'un est venu me chercher ... Pour me dire qu'il me cherchait ... Mais j'pensais que c'était un mensonge donc ... j'ai pas voulu le suivre." En même temps, c'était compréhensible. Pour elle, c'était que des mensonges. Au départ. Et puis, de fil en aiguille, elle apprenait la vérité. Elle apprenait que c'était pas ... vrai. Qu'on lui avait caché des choses. "Ce qui m'ennuie quand même ... c'est que j'ai botté les fesses de quelqu'un qui ne le méritait sans doute pas." Même pas du tout. Il avait cherché à lui ouvrir les yeux. Et elle l'avait envoyé chier. Et surtout, elle l'avait blessé, gravement. Et ça l'ennuyait. En tout cas, lui, il ne comprenait pas pourquoi son père n'avait rien dit. Elle n'en savait rien. Elle se posait la question également. Il lui parlait de son vrai père aussi. Du fait que c'était sans doute douloureux pour lui également. D'avoir perdu fils et fille comme ça, du jour au lendemain. Il lui conseillait ... de faire ses propres recherches sur son frère. Pour savoir s'il était vraiment mort ou bien s'il était en vie quelque part. Elle haussa des épaules. Elle n'avait aucune piste pour le retrouver. Elle ne savait pas qui il était. Elle ne savait pas à quoi il pouvait ressembler. Elle ne savait rien de lui. Comment le retrouver ? Son père, c'était pas pareil. Elle savait que si elle fourrait son nez un peu là dedans, elle trouverait sa trace. Mais son frère ... Comment le retrouver ? Où aller ? Elle n'en savait rien. Et elle partait ... plus ou moins défaitiste si on pouvait dire ça ainsi. "Non." Elle avait secoué la tête. "Je ne tue pas." Elle bottait des fesses. Mais elle ne tuait pas. Elle blessait. Mais elle n'avait jamais ôté une vie. Pourtant, elle avait combattu. Mais jamais elle n'avait tué. Et le fait qu'elle ... avait botté les fesses de Ralkorb et qu'elle l'avait laissé à demi-mort ... ouais, ça l'avait travaillé cette affaire. Il était vivant. Pas forcément bien. Mais il était vivant. "Le bien, le mal ... C'est quelque chose ... d'abstrait." Et pas qu'un peu. Il parlait. Beaucoup. Meetra avait du mal à le suivre à dire vrai. Disons qu'elle n'était pas forcément attentive à ce qu'il était en train de lui dire. Non pas qu'elle s'en fichait. Mais ouais. En tout cas, elle n'avait rien répondu. Peut-être parce qu'elle avait écouté la moitié des choses qu'il avait pu lui dire. Sans doute. Mais il était le vrai sur un point. Ouais. Elle avait appris tout cela ... seulement depuis peu de temps. Son père, lui, il les cherchait depuis ... tellement d'années. Meetra resta pensive. Et silencieuse. Que pouvait-elle répondre à cela ? Pas grand chose. Puisqu'il avait raison après tout. Elle avait passé une main dans ses cheveux et elle avait poussé un soupir. "Si vous ... avez l'occasion de les retrouver ... qu'est-ce que vous ferez en premier ?"

BesidetheCrocodile pour May the Force

_________________

When your world is torn apart
« Everyone has three hearts. The first you show only to strangers. The second you show only to your family and your soul mate. And the third you never let anyone see because there's too much truth and risk inside. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Seigneur Sith
Avatar : Ben Affleck
Messages : 107
Date d'inscription : 07/09/2017

Localisation : Korriban
Message Re: La rencontre filiale surprise [Meetra - Zeon]    • Mar 19 Sep - 9:34    

Si sa fille semblait comprendre son point de vue sur le fait de ne pas abandonner l’idée de retrouver sa famille, il y avait peu de chances qu’elle soit aussi compréhensive si elle venait à savoir qu’il était l’homme ayant torturé et tué celui qu’elle prenait pour son père. Bien sûr, sans cela, il ne se serait sans doute jamais revu mais bon, lui faire comprendre que l’intérêt de beaucoup de monde se retrouve impacté par leurs retrouvailles semblait un peu trop énorme pour qu’elle en appréhende la portée. Darth Millennial le savait également que les enfants de Zeon auraient un rôle important à jouer dans l’équilibre des forces dans le futur et si les Jedis avaient compris qu’ils étaient ses enfants, il y a fort longtemps que ceux-ci auraient été tués. Son éducation de Jedi ne pouvait effacer le côté obscur lattant qui se trouvait en elle et tôt ou tard, ce dernier s’éveillerait pour qu’elle prenne la place qui lui revenait de droit.

Les mots qui suivirent furent particulièrement forts car finalement, la jeune femme avoua vouloir le retrouver et le connaître, même s’il était un ennemi de son camp. Elle ne semblait même pas vouloir le convaincre de venir avec elle, simplement le voir et le rencontrer. Le Sith comprit que la porte était désormais ouverte pour qu’il puisse nouer un lien avec elle et qui sait, la faire venir à ses côtés. Elle parla ensuite de sa rencontre avec Ralkorb et des mensonges qu’il lui avait sûrement dit pour la persuader de l’accompagner. Evidemment, l’idée d’un grand entrepreneur n’était pas la meilleure, surtout qu’il s’adressait à une jedi pour qui l’argent n’avait finalement que peu d’importance. Titiller son intérêt en évoquant un Maître dans la Force, sans vraiment s’attarder sur le côté qu’il maîtrisait, aurait été certainement plus persuasif, même si plus dangereux pour le secret des Siths. Ses mots ne manquèrent pas de faire sourire Zeon car en effet, vu l’état dans lequel l’apprenti était revenu sur Korriban, il était évident que sa vie possédait un grand pouvoir. Il ne restait plus qu’à effacer ces remords de s’être montrée plus puissante que son adversaire.

« On dit souvent de ne pas tirer sur le messager, mais quand la tristesse ou la colère sont là, elles s’évacuent qu’on le veuille ou non. Il ne faut pas vous en vouloir. Le plus important est d’apprendre de ses erreurs. »

Malgré ses paroles qui cherchaient à la faire réagir, Meetra ne semblait pas encore prête à se lancer. Découvrir qu’elle avait un frère n’était pas encore bien assimilé et elle semblait encore un peu hésitante quant à l’idée de partir à sa recherche. Par contre, elle ne manqua pas de réagir lorsque l’homme évoqua le fait de tuer ses adversaires. Il fut même assez surpris d’entendre qu’elle n’avait encore jamais tué de sa vie. Dans des affrontements face au Premier Ordre, cela semblait difficile à croire. Peut-être n’avait-elle jamais porté directement le coup de grâce mais bon, la mort était inévitable sur un champ de bataille et elle allait devoir l’apprendre également. Malgré tout cela, elle le rejoignit sur l’idée que le bien et le mal n’étaient finalement qu’un point de vue dépendant du côté où on se place. C’était déjà un grand pas en avant pour la suite.

Zeon continua son petit discours, semblant difficilement capter l’attention de sa fille perdue dans ses pensées. Il faut dire qu’assimiler tout cela en si peu de temps devait être particulièrement difficile. Il était donc normal qu’elle soit désorientée et pensive sur ce qui allait bien pouvoir se passer par la suite. Malgré tout cela, elle finit par lui demander ce qu’il ferait en premier lorsqu’il retrouverait sa famille. Cette question était difficile car au final, il avait déjà retrouvé sa fille, mais elle ne le savait pas encore. Son premier geste aura été de lui parler de façon anonyme dans une cantina mais bon, c’était nécessaire pour ne pas la brusquer. Bien sûr, il savait que cela allait nécessiter une bonne excuse à leur prochaine rencontre mais bon, tout ce qu’il voulait, c’était la voir pour le moment. Il chercha un peu ses mots et finit par répondre.

« J’y ai souvent pensé et je dois admettre que si je n’écoutais que mon envie, je les prendrais dans mes bras en leur promettant de ne plus jamais laisser personne les emmener loin de moi. Mais cela fait tellement longtemps maintenant qu’ils ne comprendraient certainement pas qui je suis et ce que mes mots veulent dire. Je pense donc que j’essayerais d’apprendre à les connaître et je leur raconterais ma vie, ce que j’ai fait pour les retrouver et combien ils sont importants pour moi. Je réalise avec votre histoire qu’ils ne savent peut-être même plus qui je suis. Je devrais donc être patient et reconstruire une relation avec eux. Même si cela semble difficile, je le ferais sans hésiter une seconde et s’ils veulent que je reste loin d’eux, me voyant comme un étranger, je veillerai sur eux de loin. C’est ça le sacrifice que je suis prêt à faire pour ma chair et mon sang. »

Le Sith but d’un trait le reste de son whisky et déposa son verre sur le bar. Il se tourna ensuite vers sa fille qui était visiblement un peu perdue.

« La vie est une chose bien compliquée mais au final, votre père vous a cherché et il souhaite vous rencontrer. Les liens du sang sont des choses que l’on ne peut défaire. Peut-être qu’entendre son histoire vous fera comprendre ce par quoi il est passé. Pensez-vous pouvoir juste faire cela pour lui ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Chevalier Jedi
Avatar : Alycia Debnam-Carey
Holopad :
Messages : 4009
Date d'inscription : 28/12/2016

Localisation : Quelque part dans la galaxie
Message Re: La rencontre filiale surprise [Meetra - Zeon]    • Mar 19 Sep - 19:37    




thanks for the drink

meetra & zeon
Son père ... Son frère ... Lequel des deux arriverait-elle plus facilement à retrouver ? Son père sans doute. Ouais. D'autant plus s'il était à sa recherche. Ralkorb lui avait peut-être menti sur qui il était. Mais au moins, il savait que son père la cherchait. Peut-être qu'elle tomberait sur lui par le plus grand des hasards. Ou pas. Elle n'en savait rien. En tout cas, oui, elle était ... Elle avait envie ... Oui, elle avait envie d'apprendre à le connaître. Peut-être ... qu'ils seraient ennemis. Il était son père après tout. Ca pouvait peut-être coller même s'ils étaient dans des camps opposés ? Ca arrivait souvent après tout. Loin de se douter qu'il avait fait quelque chose ... d'horrible. Qu'il était responsable de la mort de son père adoptif. Ca, elle ne savait pas. Et Meetra cherchait toujours à savoir qui avait pu faire cet acte odieux à dire vrai. Et pas qu'un peu. Peut-être ... qu'elle finirait par mettre la main sur celui qui était responsable. A aucun moment elle n'aurait pensé que c'était l'homme qui était à côté d'elle. Ouais. Passons. La jeune femme avait des remords. A propos de Ralkorb. Du blondinet qu'elle avait massacré. Façon de parler. Elle l'avait blessé. Gravement. Il était vivant. Mais bien blessé. Et c'était moche. "Peut-être ... mais j'ai perdu le contrôle ... Et c'est pas vraiment ... mon habitude." Elle avait baissé quelque peu la tête. Elle avait perdu le contrôle avec Errol. Mais il ne s'était rien passé. Juste les ampoules des lampadaires qui avaient explosé. Ce qui n'était rien, non ? Par contre, oui, là, elle s'était laissée submerger. Beaucoup. Telle une vague, elle avait déferlé sur Ralkorb. "J'dirais pas qu'il m'a servi de punching-ball ... mais presque." Elle se pinça les lèvres et eut une lente inspiration. Ouais. C'était ... Elle ne dirait pas que c'était pénible. Mais le pauvre Ralkorb ... Elle devait arrêter d'y penser. C'était un fait. Elle devait penser à autre chose. Mais ce n'était pas simple. Ca la travaillait. Un peu. Il devait la trouver stupide. Mais elle était comme ça Meetra. Elle ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter. Ca lui passerait sans doute. Ouais. D'ici quelques jours. Ou quelques semaines. Elle n'en savait rien. Mais elle devait penser à autre chose. C'était certain. Et c'était pas évident. Pas toujours en tout cas. Après le long discours de l'homme, Meetra avait fait sa curieuse. Elle cherchait à savoir ... Ce qu'il ferait ... Une fois qu'il aurait retrouvé ses enfants. Il les prendrait dans ses bras. Du moins, il voudrait le faire mais ne le ferait sans doute pas. Se contenterait, dans un premier temps, de leur raconter son histoire. D'arrondir les angles, en quelque sorte. De leur montrer toutes les démarches qu'il avait pu faire pour ... et bien, pour les retrouver. De la patience. Ouais. Faire preuve de patience. Et voir si ... s'il arriverait à tisser des liens avec eux. Ou pas. Ca serait sans doute compliqué. "J'vous souhaite bon courage en tout cas." Elle eut un hochement de la tête. "Comme vous le dites ... ils doivent pas vraiment se souvenir de vous." Du tout. "Mais parfois, y'a tout à y gagner. J'veux dire ... ce père que je ne connais pas ... j'aurais tout à apprendre de lui." Enfin, si elle finissait par le rencontrer. "Et j'pense qu'on aura pas mal de choses à se dire." Et pas qu'un peu. Ouais. Nul doute qu'ils allaient devoir ... discuter durant des heures et des heures tous les deux. Elle poussa un soupir. Est-ce qu'elle avait hâte ? Elle n'en savait rien. Peut-être. Peut-être qu'elle avait envie de découvrir qui elle était. Même si elle n'était pas certaine qu'elle aimerait tout ce qu'elle allait découvrir. Ca serait à voir. L'homme en vint à lui poser une question. Elle avait tourné la tête vers lui. "Faire quoi pour lui ?" Elle ne comprenait pas le sens de sa question. Ou peut-être avait-elle compris et qu'elle avait juste besoin qu'il le lui confirme. "Entendre son histoire ?" Elle eut un léger hochement de la tête. "J'peux pas vraiment le rayer de ma vie sans avoir eu l'occasion de parler avec lui." C'était un fait. "Il est indéniable qu'il faudra ... qu'on parle ... Si jamais j'arrive à le trouver." Et elle ne savait pas encore si elle allait faire les recherches. "Juste qu'en ce moment ... ça fait beaucoup de choses ... à digérer ... Je suis pas certaine que j'arriverais à survivre à une confrontation avec mon père dans l'immédiat." Elle eut un faible sourire. Si seulement ... Si seulement elle savait que son père était juste là. A côté d'elle.

BesidetheCrocodile pour May the Force

_________________

When your world is torn apart
« Everyone has three hearts. The first you show only to strangers. The second you show only to your family and your soul mate. And the third you never let anyone see because there's too much truth and risk inside. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Seigneur Sith
Avatar : Ben Affleck
Messages : 107
Date d'inscription : 07/09/2017

Localisation : Korriban
Message Re: La rencontre filiale surprise [Meetra - Zeon]    • Ven 22 Sep - 15:12    

De toute évidence, Meetra semblait avoir énormément de remords vis-à-vis de ce qu’il s’était passé avec Ralkorb et c’était peut-être une bonne chose car tôt ou tard, ce genre de sentiment allait être utile à son basculement vers le côté obscur. C’était la première fois qu’elle perdait ainsi le contrôle de ses sentiments et même si n’importe qui aurait compris la situation vu la perte récente de l’homme qu’elle croyait être son père, pour une jedi, cela devait être traumatisant de finalement sortir ce qu’elle avait au fond d’elle. Sans parler du fait d’apprendre que finalement, cet inconnu lui disait la vérité, contrairement aux jedis et à son faux père qui lui avaient menti toute sa vie. C’était à se demander qui méritait le plus sa colère, l’homme qui lui dit la vérité ou ceux qui lui ont menti. Avec un peu de temps, cette idée ne manquerait pas de se faire une place de choix dans l’esprit de la jeune femme et à ce moment, sa venue à ses côtés ne ferait plus aucun doute.

« La colère et la frustration sont des sentiments qu’il vaut mieux extérioriser. Les sentiments donnent une force qui surpasse de loin toutes les autres. Regardez ce qu’on est capable d’accomplir par amour par exemple. »

Ce précepte jedi était sans doute l’une des choses parmi les plus difficiles à appliquer et pour cause, tout le monde aime, déteste ou s’expose à des sentiments positifs et négatifs tout au long de sa vie. Les contenir ne fait que finalement transformer le jedi en une véritable bombe humaine qui lors d’une situation trop pénible, fera tout sortir d’un coup. C’était exactement ce qu’il s’était passé pour Meetra face à Ralkorb. Maintenant qu’elle était consciente de cette noirceur en elle, il ne restait plus qu’à la pousser à l’utiliser un peu plus et d’embrasser pleinement la force puissante et sans limite que les sentiments pouvaient donner.

La discussion semblait se passer plutôt bien et allait dans le sens voulu par Zeon. Petit à petit, la jeune femme semblait plus encline à rencontrer son père et surtout à l’écouter. Toutefois, elle ne semblait pas encore prête à le rencontrer tout de suite. Elle le confirma d’ailleurs quelques minutes plus tard en se demander si elle supporterait une confrontation avec lui aujourd’hui. Evidemment, elle n’avait pas conscience que c’était déjà le cas mais bon, il ne valait mieux pas brusquer les choses et laisser la suite se passer à son rythme. Il l’écouta donc avec attention et comme pour l’encourager, il lui posa la main sur l’épaule.

« Je suis certain que tout se passera bien. Prenez votre temps et lorsque vous serez prête à le rencontrer, il viendra à vous. S’il vous a retrouvé une fois, je peux vous garantir qu’il ne risquerait pas une seconde de vous perdre à nouveau. Peut-être vous a-t-il laissé quelque chose sans que vous le sachiez. »

Il était évident que Zeon n’allait pas la laisser disparaître à nouveau et par conséquent, il avait déjà chargé quelqu’un de la surveiller de loin. De plus, comme elle avait rencontré Ralkorb sur Onderon, il avait laissé un traceur GPS sur la tombe d’Atton Thek. Ce dispositif lui permettrait sans aucun problème de localiser sa fille dès qu’elle l’activerait et par conséquent, venir la rejoindre lorsqu’elle serait prête à le voir. Le risque d’un piège était évidemment envisageable vu qu’elle restait une jedi mais bon, il y avait fort à parier qu’elle préfère discuter avant d’en venir à cette possibilité. Il ne lui restait qu’à voir quand elle récupérerait ce dispositif et surtout, quand elle l’activerait.

« Je vais devoir vous laisser Mademoiselle, mais sachez que cela a été un plaisir de parler un peu avec vous. Votre histoire prouve bien qu’en s’accrochant, tout est possible au final. J’espère que vos retrouvailles avec votre père seront ce que vous espérez. N’hésitez pas à reprendre un verre sur mon compte. Passez une agréable soirée et qui sait, peut-être que nous nous reverrons. »

L’homme se leva tranquillement et salua la jeune femme poliment. Il ne servait à rien de rester plus que de raison à ses côtés car au final, plus il allait lui parler après avoir annoncé qu’elle n’était pas prête à le voir, plus elle pourrait considérer cette rencontre comme une supercherie lorsqu’elle saurait la vérité. Il valait mieux la laisser sur cette bonne impression et de cette façon, son excuse pour ne pas lui avoir dit qui il était réellement, était désormais toute trouvée. Tranquillement, il sortit de la cantina, adressant un regard vers l’homme chargé de la surveiller de loin.


HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Chevalier Jedi
Avatar : Alycia Debnam-Carey
Holopad :
Messages : 4009
Date d'inscription : 28/12/2016

Localisation : Quelque part dans la galaxie
Message Re: La rencontre filiale surprise [Meetra - Zeon]    • Ven 22 Sep - 19:59    




thanks for the drink

meetra & zeon
Elle se pinça les lèvres. L'effet Ralkorb. Ouais. Elle ne s'attendait pas vraiment ... Disons qu'elle avait été surprise de le trouver sur la tombe de son père. Enfin, de celui qu'elle pensait être son père. Et bien sûr, elle avait affronté Ralkorb. Si seulement elle l'avait écouté ce jour là. Mais non. Et puis, après tout, c'était la faute de Ralkorb. Elle lui avait demandé de la laisser tranquille. Et monsieur n'en avait fait qu'à sa tête. Ouais. Il avait fait la sourde oreille. Il aurait pu lui laisser le temps ... Il aurait pu lui laisser le temps de digérer l'information. La laisser en proie à ses doutes. Et revenir à la charge plus tard. Ou bien revenir avec des preuves. Là, il était venu la voir sans preuve. Sans rien du tout. Non. Il s'était contenté de lui balancer ça à la figure. Sans preuve. Et c'en était suivi un combat. Pour l'homme, il fallait parfois ... il fallait parfois extérioriser ses sentiments. Et ça pouvait donner une certaine force. Meetra se contenta d'un haussement des épaules. "C'est pas quelque chose que je fais ..." Extérioriser ses sentiments. Non. C'était même clairement quelque chose qu'elle ne faisait pas à dire vrai. Dans le sens où ... Et bien, dans le sens où elle était une Jedi. Et qu'elle respectait le code, dans la mesure du possible. Et elle ne pouvait pas faire tout et n'importe quoi à dire vrai. Elle ne pouvait pas se permettre de balancer des choses. Ou bien de se mettre en colère. Elle avait perdu le contrôle une fois justement. Sous la colère. Sous l'émotion. Et ça avait ... C'était pas une bonne chose, tout simplement. Ouais. Elle n'avait pas vraiment envie que ça se produise une nouvelle fois. Et avec le fait qu'elle avait appris que son père n'était pas son père et qu'il était là quelque part ... Ouais ... Nul doute que niveau sentiments, elle allait passer par des montagnes russes. Pire encore sans doute quand elle apprendrait que l'homme qui était face à elle ... Etait responsable de cette mort. Quand elle l'apprendrait ... Si elle finissait par l'apprendre d'ailleurs. Enfin. L'idée avait fait son chemin. Et elle avait envie ... oui ... Ell avait envie de savoir vraiment qui il était. Elle avait envie de rencontrer son père. Un bonne fois pour toute. Elle voulait savoir qui il était. Elle voulait savoir si les mises en garde .... étaient justifiées ou pas. Elle voulait se rendre compte par elle-même. Nourir l'espoir qu'ils puissent être dans le même camp et se battre pour les mêmes choses ? Elle ne savait pas trop. Si elle pouvait le convaincre, qui sait ? En tout cas, oui, Meetra ne pouvait pas ignorer que son père était encore vivant. Et elle devait ... Ils devaient se voir. Si elle arrivait à lui mettre la main dessus. Peut-être ... peut-être qu'elle devrait retourner sur Onderon. Le blondinet était peut-être encore sur place et il lui filerait des indices ... S'il était en vie. L'homme en vint à lui dire qu'elle devait prendre son temps et qu'elle le rencontrerait en temps et en heure. Il voulait parler de son père. Elle eut un léger sourire tandis qu'elle regardait son verre. Elle haussa légèrement des épaules. "Peut-être ... je sais pas ... faut dire que j'étais plutôt occupée à éviter de me faire kidnapper. Ou tuer ... Je sais pas s'il aurait été plus loin ..." Et si elle n'avait pas réussi à prendre le dessus sur Ralkorb ? Elle serait où en ce moment ? Elle ne savait pas. Et elle ne voulait pas le savoir. Peut-être qu'elle serait ... peut-être dans une pièce glauque et sombre. A se faire torturer ou des conneries dans le genre. Elle préférait ne pas y penser. Non. Elle avait pris la bonne décision. Elle avait décidé de ne pas le suivre parce qu'elle n voulait pas. Qu'ell avait besoin de temps. Elle passa une main dans les cheveux. Ouais. Sans doute qu'elle allait devoir ... retourner sur Onderon. Et voir si elle trouvait pas des petites choses. Elle n'en savait rien. Elle verrait bien ce qu'elle trouvrait une fois sur place. L'homme avait fini par se lever. Il prenait congé. Il lui proposait même de boire à nouveau à sa santé. Et qu'il payerait la note. "C'est gentil. Merci." Elle eut un léger sourire à son égard. "Bon courage ... pour la recherche de vos proches." Loin de se douter qu'il avait déjà fait un pas dans la bonne direction. Meetra resta encore un moment à la cantina. A penser. A réfléchir. Quitter Tanaab ? Retourner sur Onderon ? Pas forcément une bonne idée. Mais bon, peut-être ... elle ne savait pas trop ce qu'elle pourrait trouver sur Onderon. Des réponses, qui sait ?

BesidetheCrocodile pour May the Force

_________________

When your world is torn apart
« Everyone has three hearts. The first you show only to strangers. The second you show only to your family and your soul mate. And the third you never let anyone see because there's too much truth and risk inside. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Re: La rencontre filiale surprise [Meetra - Zeon]    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
La rencontre filiale surprise [Meetra - Zeon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.
» Surprise !!! (D'un homme commençant par Cu et finissant par Dy ?!?)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: Anciens RPs-
Sauter vers: