Topsites
top1top2top3



 

Partagez | 
 

 Un cristal au bout de l'inconnu (Gal'aad)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

avatar
Citoyen
Avatar : Sophie Turner
Holopad :
-----------------------------

Messages : 154
Date d'inscription : 04/10/2016

Localisation : Naboo
Message Re: Un cristal au bout de l'inconnu (Gal'aad)    • Mar 12 Sep - 22:02    




Un cristal au bout de l'inconnu

With Gal'aad Serke
Un spectre, un chevalier. Entre eux se déroule un combat aussi terrible qu'invisible mais malgré mon niveau proche d'un têtard gungan je suis capable d'en ressentir la violence de ces projections de Force. Ce dont je suis par contre bien incapable de faire, c'est d'en deviner l'issue. Tant l'être fantasmagorique a gagné aisément la première manche, tant cette fois-ci la donne a changé. Gal'aad n'est pourtant pas devenu plus puissant en l'espace de quelques minutes mais le spectre s'est ouvert de lui-même à sa faiblesse. Et cela m'offre une nouvelle leçon de vie sans même le savoir. User de l'amour comme d'une faiblesse pour terrasser un ennemi. Est-ce seulement digne d'un Jedi ?

Une question qui restera en suspend car le duel touche à son terme. L'âme morte se retrouve acculer et le chevalier de Ren s'ennorgueille d'une tirade cinglante et sans pitié. Trop le genre de citation que l'on peut sortir au moment de gagner un combat et qui vous donne l'air trop bad'ass. Le démon n'en est pas pour autant anéantis mais il semble avoir perdu toute envie de se battre. Désignant une porte dérobée dans le fond de la salle. Est-ce la sortie ? Un nouveau piège ? Voir une ribambelle de petits spectres de plus à se coltiner ? Mon regard reste incrédule face à cette invitation étrange mais Gal'aad s'occupe lui-même de me ramener sur Terre en mettant en avant l'objectif de mon expédition suicidaire sur cette planète maudite. Le cristal ! Evidemment ! Après tout le mal qu'on... Qu'il s'est donné pour l'atteindre.

Et aussi vite, le spectre disparaît de ma tête. Les filles et les pierres précieuses, c'est une règle universelle non ? On en oublie directement ce qui nous entoure ? Non, je ne suis plus si puérile, et si j'en suis soulagé de découvrir qu'aucun autre piège nous attend une fois la porte franchie, je ne peux ignorer non plus le mal physique que Gal'aad semble contenir en lui. Ce duel ne l'a pas laissé indemne non plus. Pourtant au lieu de s'occuper de lui, le chevalier continue de me guider et de me conseiller. Je suis entourée des ténèbres lui appartenant et je devrais me retrouver en paix ? Pour être honnête, sa cape me réchauffe bien et son sabre laser... Le tenir semble me rassurer. Sans attendre plus longtemps, je m'en sépare en lui tendant aussi bien sa veste que son arme, d'un petit sourire désolé, surtout de voir qu'il fait semblant d'ignorer la douleur comme un homme mais qu'il a enduré tout ça pour moi.

" Je te laisse à tes ténèbres, je ne pense pas avoir les épaules assez solides pour les porter. Et... Vue mon manque de talent certain que j'ai démontré aujourd'hui, je ne pense pas que vous non plus, les Ren, souhaiterez me voir rejoindre vos rangs. "

Une petite boutade, pour détendre l'atmosphère ? Non je ne pense pas qu'il soit sensible à mon humour d'adolescente attardée mais moi, cela me sert pour avancer. Avancer, dans la pénombre de cette pièce au milieu de bibelots d'un autre âge et d'autres reliques oubliées. Un coffre se dresse enfin devant moi, mes pas m'y menant comme un aimant, pas besoin de mots pour savoir qu'il contient exactement ce que je veux, le cristal. Son ouverture ne fait que le confirmer quand l'éclat du cristal se reflète dans un rayon de lune pour napper la pièce d'une lueur apaisante. Un instant j'hésite à enfin me saisir du Graal, les mots de Gal'aad restant tel un écho dans ma tête. Les ténèbres, la paix, la Force.

" Je ne sais toujours pas pourquoi tu m'es venu en aide dans ces ruines et face à ce monstre d'un autre temps mais je t'en remercie. En d'autres circonstances, nous serions surement ennemis et jamais je ne vous pardonnerais vos actes passés mais... Sans toi je n'y serais pas arrivé non plus. Merci. "

Et enfin mes fins doigts touchent le cristal. La sensation est étrange et le ressentie tout autant bizarre car au fond de moi, je sais qu'en prenant possession de ce cristal, ma vie prend un nouveau tournant. Un nouveau destin.

BesidetheCrocodile pour May the Force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Premier Ordre
Avatar : Sebastian Stan
Holopad :




***


Messages : 829
Date d'inscription : 19/09/2016

Message Re: Un cristal au bout de l'inconnu (Gal'aad)    • Ven 15 Sep - 17:48    


Un cristal au bout de la nuit


Dark Crystal


Elle lui rendit la cape, elle lui rendit le sabre. En silence, Gal'aad s'en saisit et se drapa à nouveau de la nuit avant de reprendre la mort à sa ceinture. Il considéra la jeune fille devant lui: elle avait porté le noir déjà, elle le portait encore, celui du deuil, et pour un temps elle s'était réfugiée dans les ténèbres d'un monstre également, lui. Quelles autres ombres l'attendaient encore?
Il n'y avait pas la peur en elle, il y avait la vie, la honte peut être car les temps étaient durs, car elle n'avait rien d'un enfant de prophétie dont l'être tout entier était déjà acquis à la Force.
En souffrait-elle, Myri Allura? Quel était son poids, quelle était son fardeau?

”Petite fille, de quel manque de talent parles-tu?”

Il aurait pu se taire, il aurait du se taire. Ce n'était pas son rôle, donner des leçons, son rôle était d'apprendre, de gagner, de combattre, cela s'arrêtait là. Pourtant il y avait quelque chose à modeler chez la jeune fille, peut-être en paierait-il un jour les conséquences, il ne savait pas.

”C'était une chose terrifiante, là dehors... Tu aurais pu fuir, tu ne l'as pas fait. Tu as choisi de retourner sur tes pas pour affronter tes peurs plutôt que de chercher ailleurs un autre cristal.”

Sa main s'abattit sur l'épaule de l'adolescente, elle n'était pas frèle, elle n'était pas fragile, Gal'aad en sentait les muscles fins par delà le tissu. Il se rappelait de Myri face au spectre, du mouvement qu'elle avait pu avoir, la façon dont elle avait balancé le sabre dans un mouvement fluide, maîtrisé, la simplicité importait peu en de pareils cas.

”Tu as un bon équilibre, tu sais positionner ton poids de corps....L'escrime ne sera pas facile mais tu seras pour ton maître une élève prometteuse.”

Et il y avait le cristal à présent, là, entre ses mains, Gal'aad n'osait y baisser les yeux. Comme un morceau de pureté après tout, ce genre de chose il n'était pas destiné à y poser le regard. Vint le temps des remerciements, avec eux des questions sans réponses, et cela était vrai : pourquoi avoir pris la peine de l'aider? Face au spectre, la mort avait été proche, Gal'aad en sentait encore le souffle en ses veines. Le chemin de retour serait long, difficile, quant aux conséquences que pouvaient avoir un tel combat, le chevalier n'en savait rien.

”Peut-être qu'un jour tu te souviendras de cela et choisiras d'aider quelqu'un de démuni lui aussi?”

Des dettes à payer, un équilibre. Son coeur battait, là, à tout rompre, pour oublier la douleur lorsque Gal'aad n'oubliait pas. Qu'avait-il acheté de son sang, cela avait-il alors la moindre valeur? Cette jeune fille là devant lui saurait se construire un sabre, ce sabre s'opposerait peut-être au sien un jour, à celui de ses frères d'armes, il ne savait pas.

Peut-on jamais pardonner à quelqu'un? Une illusion jedi, rien de plus, je ne te demande pas ton absolution, je ne saurai quoi en faire. Ecoute tes maîtres, désobéit leur parfois et n'ait pas honte de toi.”

Il se penche, sombre toujours, comme un frère, sur le front glacé de la jeune fille, il dépose un baiser, une marque de ténèbres. Cela est dur, cela est cruel et innocent tout à la fois. De lui, à nouveau elle se souviendra...

_________________
Dark and grim, your fate will begin
« Oh my brother, with your courage we can conquer, In your sword I put my trust that you will honor I will be the higher ground should you concede it and my body be your shield if you should need it. »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen
Avatar : Sophie Turner
Holopad :
-----------------------------

Messages : 154
Date d'inscription : 04/10/2016

Localisation : Naboo
Message Re: Un cristal au bout de l'inconnu (Gal'aad)    • Mar 19 Sep - 22:13    




Un cristal au bout de l'inconnu

With Gal'aad Serke
Un petit soupire empli de cynisme s'échappe comme par réflexe quand Gal'aad se demande de quel manque de talent je parle. C'est gentil de vouloir me réconforter et de garder ma confiance en moi mais même au pays des Forces invisibles et des êtres immatériels, je ne suis pas aveugle. Un Chevalier de Ren, un spectre d'un guerrier Sith et une novice à peine padawan depuis le petit déjeuner. C'est un petit miracle si je m'en sors relativement indemne et célibataire en prenant un peu de recul. Nouvel élan de cynisme mental, ouais, je suis chanceuse, c'est tout.

Chanceuse certes, mais comme me le fait remarquer Gal'aad, une chanceuse téméraire et suicidaire. Car si je me demande toujours quelle mouche l'a piqué pour me venir ainsi en aide alors que nous sommes dans des camps que tout oppose. Maintenant l'inverse est vrai aussi, comment je pourrais m'expliquer maintenant que je ne suis plus dans le feu de l'action, que je sois revenue à sa rescousse ?

" J'en avais juste marre de fuir, c'est tout. Depuis votre fichue massacre de Jedi, j'ai l'impression de passer ma vie à fuir mes responsabilité en compagnie de mon père. Maintenant que je sais être aussi une enfant de la Force, je n'ai plus de temps à perdre. Maintenant que le monstre est derrière nous, je crois bien qu'im me terrifie moins que le fait de de nouveau devoir fuir mes responsabilités. "

Mais pourquoi je m'épanche la-dessus ? Surtout face à cet étranger ? Même mon père ignore ma culpabilité d'avoir perdue mon temps depuis toutes ces années maintenant qu'il a rompu sa promesse et m'a révélé ce que je suis. Dans l'ignorance, je me complaisait bien dans cette vie paisible sur Naboo mais maintenant tout est différent. Avec une dizaine d'années de pratiques j'aurais pu signer une prestation bien plus convaincante lors de ce duel de Force. C'est pour ça également que ce sera ce cristal et pas un autre. Après tout ce que l'on a enduré, il n'en a que plus de valeur et représente tout un symbole. J'ignore par contre si je suis assez en paix pour le purifier, les doutes sont légions dans mon esprit comparés à mes certitudes. Ni même si il n'est pas déjà trop tard avec la présence néfaste du spectre depuis des années, voir des siècles si proche de la pierre. Toute cette atmosphère respire le Côté Obscur, comment savoir si le cristal ne s'en est pas imprégné ? Et je doute que ma "lumière", comme aime en parler Gal'aad, vacillante ne suffise à purifier mon âme et mon cristal. De toute façon il est bien trop tard, et il est également hors de question de le laisser ici également, qui sait si un homme pire encore s'en empare ce qu'il serait capable d'en faire. Au moins, c'est ma responsabilité, c'est à moi de gérer cela.

Les remarques sur mon maniement bref de son sabre sont bien accueilli, venant d'un expert en la matière, cela va m'encourager à persévérer un peu plus obstinément dans mes entraînements. J'ignore si j'ai le tempérament d'un guerrier tel quel Gal'aad ou de mon père en moi mais si le potentiel existe, je n'abandonnerais pas. Jamais. Des remarques sur son style, c'est à présent des conseils dignes d'un vieux sage maintenant qui sorte de sa bouche et que je dévore des oreilles. Habituellement, je suis allergique aux donneurs de leçons, mais quand il y a de la vérité dans les paroles, je ne peux qu'écouter en silence et acquiescer. Acquiescer jusqu'à tressauter de surprise en sentant ses lèvres glacés couvrir mon front d'un baiser soudain. Les contacts physiques n'ont jamais été mon fort et je ne peux m'empêcher de rougir bêtement malgré le froid lancinant ma peau. Me reculant quelque peu, mon regard en est fuyant vers le sol avant de revenir sur mon vis-à-vis.

" J'ai failli me marier avec un spectre, alors doucement avec les baisers Chevalier. Non plus sérieusement je ne pense pas pouvoir un jour pardonner le passé, j'ai trop perdu que pour l'ignorer. Mais ces envies de vengeance et de sang, c'est la petite fille qui les souhaite. La jeune femme que je deviens découvre chaque jour une nouvelle façon de voir le monde et de le nuancer. Tes conseils sont bons à prendre, j’essaierai de les suivre dans mon apprentissage et si nos chemin se croise à nouveau, toi ou tes pairs, je me ferais un plaisir de les démontrer. "

Et ceux, même si probablement, nous serons ennemis. Cette pensée me fait peur, serrant un peu plus mon cristal entre mes mains comme pour me raccrocher à quelque chose de bien réel. Me battre pour venir en aide à quelqu'un de démuni, comme Gal'aad me l'a dit et l'a fait c'est une chose. Mais cela reste un combat, comment peut-on se préparer à cela ? Une partie de la réponse se trouve maintenant entre mes mains, j'ai l'arme. Le reste viendra de mon cœur et de mon esprit.

" Si nos chemins se recroisent de nouveau, dans des camps opposés. Promis, je t'offrirais l'opportunité de te rendre. "

Une nouvelle petite plaisanterie sous un sourire un peu gêné, de quoi se donner un peu de baume au cœur avant d'entamer le chemin de retour vers l’extérieur.

BesidetheCrocodile pour May the Force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Premier Ordre
Avatar : Sebastian Stan
Holopad :




***


Messages : 829
Date d'inscription : 19/09/2016

Message Re: Un cristal au bout de l'inconnu (Gal'aad)    • Mar 26 Sep - 21:23    


Un cristal au bout de la nuit


Dark Crystal


”Être une adulte, ce n'est pas forcément fuir la petite fille que tu as été...”

Les doutes et les passions coloraient le visage de la jeune fille comme autant de pensées. Elle les tenait en elle, contre elle, comme un bouquet de fleurs mal arrangé, et les épines lui égratignaient la peau lorsque certaines pouvaient se révéler vénéneuses. Il fallait lui apprendre à le tenir sans avoir peur, en pincer du doigt quelques unes, en agripper d'autres, mélanger les couleurs éparses et les parfums sans avoir peur de s'y perdre. En jeter, en ramasser, pouvoir changer d'avis...
Mais lorsque l'on est jeune, on peut avoir peur des métaphores, aussi Gal'aad resta de marbre et de silence. Il n'était pas son professeur, connaissait trop peu des hommes et des femmes pour essayer comprendre lui-même. Tout ce qu'il connaissait, c'était les coups données encore et encore à la bête en lui, la bête à terre, jusqu'à ce qu'elle se relève. Parfois, il s'accrochait à d'autres choses, un demi sourire comme un secret, un silence différent, le goût du sucre sur sa langue aussi/
Enfin, le chevalier détestait la gentillesse à son égard aussi pouvait-il fort peu comprendre que d'autres en aient besoin, eux.
Rassurer Myri un peu plus lui était donc impossible, il avait simplement analysé le potentiel de la jeune fille au vu de ses actions.

”En ce cas, disons que tu me dois un duel pour services rendus....”

Aurait-elle un jour les capacités de le battre? Il regarda son visage encore marqué des rondeurs de l'enfance, le bleu des yeux, l'esprit vif derrière les piques lancées comme des pirouettes. Mais à force de sauter, attention à ne pas trébucher?
Lui même s'autorisa à sourire un peu, il ne lui laisserait aucune chance de se rendre néanmoins. Parce qu'il n'y avait aucun honneur là dedans, non? Se rendre, c'était parfois s'insulter soi-même, et l'esprit de Gal'aad restait encore par trop rigide pour comprendre l'idée même de charité.
Malgré la cape, il claquait des dents à nouveau, ses blessures le rendaient plus sensible au froid. Ca, ou bien peut être la solitude qu'il ne savait pas lire, celle du spectre qui le hantait encore, qui serait sienne un jour dans l'Obscur, celle du départ prochain de Myri....
Galaad voulu regarder la pièce, se concentrer sur autre chose mais au delà de la glace et des tentures bouffées de moisissures rien ne semblait survivre. Prendre le cristal de l'endroit avait été comme arracher le coeur d'une bête, à présent ne restait que la carcasse.

Dois-je dormir dedans?

Quel sommeil attendait quand il n'y avait que la Mort pour vous entourer? Il frissonna. Une dernière fois, se promit-il, je frissonne une dernière fois. Et puis, mobilisant toute l'énergie qu'il lui restait, ivre du combat étrange qu'il n'avait vraiment remporté, Gal'aad décida de retourner à son propre vaisseau. Il franchit les murs du palais sans même revoir le fantôme, pensa l'avoir rêvé tout autant qu'il avait rêvé Myri peut-être, car la jeune fille aux cheveux roux n'étaient plus à ses côtés désormais.

De quel couleur serait-il, ton sabre, Chipie?

Contre le moignon de chair, son bras de métal était une douleur sans nom, un poids bien plus puissant que celui des remords. Une fois dans le vaisseau, il l'enleva, conscient que le froid l'avait abîmé.
Une chose en lui à faire reconstruire....
Il décolla.

_________________
Dark and grim, your fate will begin
« Oh my brother, with your courage we can conquer, In your sword I put my trust that you will honor I will be the higher ground should you concede it and my body be your shield if you should need it. »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Citoyen
Avatar : Sophie Turner
Holopad :
-----------------------------

Messages : 154
Date d'inscription : 04/10/2016

Localisation : Naboo
Message Re: Un cristal au bout de l'inconnu (Gal'aad)    • Dim 8 Oct - 19:04    




Un cristal au bout de l'inconnu

With Gal'aad Serke
Etre une adulte, c'est être une adulte. J'ignore si un jour je serais capable d'une telle évolution. Bien sur, la vie est plus dure et l'expérience des événements m'apporte énormément sur des leçons aussi bien morales que physique. Tout ce qui m'entoure s'aggrave. La guerre n'est pas faite pour les enfants et la petite fille de Naboo ne cesse de s'endurcir. Mais il y a encore un espoir de garder la petite fille dans un recoin de la Myri Jedi. C'est simple, je ne suis pas prête à devenir aussi sage et respectable que mon père par exemple, modèle de bienveillance et de paternalisme, pas que pour moi, mais pour tout l'ordre Jedi nouvellement reformé. La petite fille que j'étais à même repris de l'emprise sur l'adolescente que je suis maintenant. C'est simple, j'ai l'impression d'être redevenue une gamine depuis ma découverte de la Force. Émerveillement. Découragement. Exploits naïfs. Échecs cuisants. Petite fille avide de connaissances. Garçon manqué bataillant avec un bâton. Je ne l'avouerais pas à mon père ou Gabriel, mais j'adore suivre cet Ordre. Sauf la partie qui me force à affronter des Spectres dans des ruines glaciales. Et sans doute aussi le savon que l'on va me passer si on apprend mon escapade.

Une escapade qui aboutit par un cristal au creux de ma main. Hypnotique, obsédant, il semble presque réagir à la moindre de mes émotions. Mais je ne me laisserais pas faire par un petit bout de pierre brillant et je le dissimule finalement dans l'une de mes poche. Son éclat s'éteint au même moment que l'ambiance oppressant et froid des ruines. Maintenant il fait juste froid. Même le vent semble avoir décider d'abandonner le combat et seul la lueur d'un ciel étoilé éclaire faiblement les lieux à travers le toit morcelé. Le calme, s'accompagnant d'un léger soupir d'apaisement de ma part et d'une dette déclarée comme le prix de cette aventure. Un autre prix, obtenu celui-là, c'est de voir se dessiner un sourire sur le visage du Chevalier de Ren. Pas le genre de sourire sadique d'un être machiavélique, ou de moquerie. Non, un vrai sourire. Et qui peut sourire, aider au péril de sa vie et abandonner le butin, ne peut pas être aussi maléfique que ça réputation ne semble l'indiquer.

" Un duel ? L'idée me plait. Affronter un adversaire aussi doué que toi ne peut qu'être bénéfique pour mon apprentissage. Laisses-moi juste un petit millénaire d'entrainement avant de réclamer ce duel. "

Sur ces mots, cette dernière parade, nos chemins se séparent tout doucement, marchant silencieusement dans les ruines pour revenir à notre point de départ. Le spectre ne se manifeste plus, a-t-il finalement trouvé la paix tant recherché. Je l'ignore, et honnêtement je ne préfère pas rester pour le lui demander. Sa fiancée ? Réellement ? Le pauvre Sith, il ne connait pas mon père. Dehors. Enfin. Gal'aad disparait dans la neige vers son vaisseau. Pas un adieu, pas un aurevoir. La galaxie est grande mais notre monde est petit. Je sais au fond de moi que ma route à de grande chance de recroiser un jour la sienne. Dans quel contexte ? Seul le destin le sait. Voici mon vaisseau, voici Wadee et voici un monstre immense d'une fourrure blanche écarlate assommé non loin de mon droïde. J'hausse les épaules et ne préfère pas poser de question, ce tas de ferraille serait bien surpris de savoir que ce n'est pas la chose la plus étrange que j'ai vu ce soir.

" Allez, on décolle. Quittons cette planète et sa folie ! "

--- Épilogue --- Quelques jours plus tard ---
" Allez Wadee, on y est presque, passe-moi le cristal, cette fois c'est la bonne. "
" Petite Myri, non que je me lasse de vos tentatives de créer de vous-même votre au combien destructeur sabre laser, mais cela fait des heures interminables que vous tentez de l'assembler. Un café ? "
"Robot de peu de foi. Regarde ce sabre, digne arme d'une Jedi de légende ! "
Et enfin le sabre s'alluma fièrement, illuminant la pièce de sa lueur. Sa couleur ? Le rouge écarlate...



BesidetheCrocodile pour May the Force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Re: Un cristal au bout de l'inconnu (Gal'aad)    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un cristal au bout de l'inconnu (Gal'aad)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» joyeux noel et bon bout d'an !
» Un petit bout de parchemin qui dépasse..
» Quête du cristal
» Marabout # Bout de ficelle...
» Le Chamane du bout du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: The Past :: The Galaxy :: Bordure extérieure et mondes inconnus-
Sauter vers: