Topsitestop1top2top3



 

Partagez | 
 

 [Terminé] Lars ENDER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Invité
Invité
Message [Terminé] Lars ENDER    • Dim 18 Juin - 0:03    


Lars Ender

Laurence Fishburne

62 ans

Coruscant

Général des Renseignements

Hétérosexuel

Célibataire

Général des Renseignements

Original/Mini-PV/Scénario


Caractère & Histoire
Anecdotes diverses
Inventaire & Compétences
Présentation du joueur


Informations

Caractère :

Un avatar de la vieille école, il est aussi sympathique qu'il le laisse croire, c'est à dire très peu. Militaire puritain et zélé, son grade, son statut est toute sa vie, sa montée dans les échelons son seul objectif. Loyal, il sait toutefois interpréter les ordres à son profit.
Il fait également parti de ces personnes à la rancune tenace, ce genre de rancune qui peut mettre des années à se concrétiser en un coup de poignard. C'est ainsi qu'il traîne un profond et violent désir de vengeance à l'encontre de Luke Skywalker et Leia Organa. Même s'il s'est réjouit de la mort de Han Solo, il aurait apprécier le voir mourir.
Parfaitement endoctriné, sa loyauté va toutefois à l'Empire, ou du moins à la doctrine Impériale, pas au 1er Ordre. Jamais le Suprême Leader, Kylo Ren ou Général Hux n'auront la même importance pour Lars que l'Empereur Palpatine, Darth Vador ou Wilhuff Tarkin.



Anecdotes

Centrées sur votre Personnage :


1. Anecdote sur votre personnage, ses habitudes de vie.
Lars ne fume pas, mais chique, ce qui lui donne une haleine forte et une salive noire. Il dort très peu, à la fois trop paranoïaque pour s'autoriser de vraies nuits, mais aussi parce qu'il refuse de laisser une affaire en suspend.
Il fait de rares efforts pour paraître sympathique, un sourire de sa part est aussi rare que précieux.

2. Un événement marquant dans sa vie.
Lars à vécu l'avènement et la chute de l'Empire, la mise en fonction et la destructions des DeathStars. Toutefois c'est d'avoir servi sous Darth Vador avant et pendant la bataille sur Hoth qui l'a le plus marqué.

3. Quelques petits secrets, des trucs comme ça.
Lars regrette de ne pas avoir de famille, ni femme ni enfant. C'est toutefois un regret qu'il a enfuit au plus profond de lui-même, car il ne regrette rien de son engagement, ni de sa carrière.

4. Accro à l'Holonet et à ses rumeurs ?
Chargé de Renseignement, il surveille les rumeurs avec attention, pratique avec précision la désinformation. Il n'a toutefois rien d'une commère, pas la peine de lui parler de ça pendant les repas.

5. Votre personnage a-t-il du changer d'orientation professionnelle ? (passer du civil au militaire...). Qu'en pense-t-il ?
Suite à la bataille de Jakku, il s'est fait petite frappe, puis mercenaire et enfin à la tête d'une organisation militaire clandestine, s'il était grisant de ne pas avoir de commandement, c'était une situation trop inhabituelle et donc inconfortable pour lui : Rien ne vaut l'Empire et ses rouages.

6. Votre personnage est-il sensible à la Force ? Comment a-t-il accueilli cette nouvelle ? Quels sont ses projets face à cette révélation ?
Absolument pas, il est toutefois grandement fasciné par celle-ci (comme beaucoup), mais d'autant plus qu'il a put en constater la toute puissance (de son point de vue) en servant sous les ordre de Darth Vador.

Centrées sur la TimeLine du Forum :


1. Comment se sent-il face au conflit ?
Lars à toujours été militaire, depuis toujours dans le renseignement, sur le terrain, dans une salle d'interrogatoire ou à son bureau. La guerre c'est toute sa vie, il n'a jamais réfléchit à ce qu'il ferait en temps de paix.

2. Comment votre personnage a-t-il rejoint les rangs du Premier Ordre ?
Par conviction bien sûr, le 1er Ordre étant l'héritier de l'Empire. Lors de la destruction de son organisation militaire clandestine, Lars à rejoint les effectifs du 1er Ordre avec le reste de ses hommes et de son matériel.

3. Quelle est l'opinion de votre personnage sur l'Ordre Sith, ou sur la rumeur de son retour suite aux événements (Intrigue I et Intrigue 2)
La fidélité de Lars va toujours à Palpatine et Vador, malgré leur mort. Si l'Ordre se présentait comme héritier de ceux-ci, Lars se mettrait immédiatement à leur service, en dépit de sa place prestigieuse au sein du 1er Ordre.

4. Quels sont les projets et/ou les objectifs de votre personnage pour la suite ? (rejoindre un groupe, participer aux batailles, rechercher la Carte menant à Luke Skywalker, etc).
Lars souhaite la mort de Skywalker et Organa, la réunification de la Galaxie sous une égide Impériale ou au moins sous un régime sécuritaire et autoritaire.


Inventaire


Assez ironiquement, c'est le pack contrebandier qui me parle le plus ^^

ARMES POSSÉDÉES :
Pistolet Blaster

VAISSEAU POSSÉDÉES :
Navette de classe Upsilon

AUTRES POSSESSIONS :
Armure Légère

Compétences

Tout est expliqué ici (WWW).

Archétype : Général des Renseignements : Charisme, Manipulation, Médecine, Informatique

27 PdC de Base
( 5 + 12 + 10)

Capacités Physiques :
FORCE : ▬▬
CONSTITUTION :
DEXTÉRITÉ/ESQUIVE :
DISCRÉTION : ▬▬
VIGILANCE : ▬▬

Compétences de Combat :
CORPS A CORPS : ▬▬
ARMES BLANCHES :
ARMES A DISTANCE : ▬▬

Compétences Sociales :
CHARISME/REPRÉSENTATION SOCIALE : ▬▬▬
INGÉNIOSITÉ :
MANIPULATION : ▬▬▬▬

Connaissances/Talents :
PILOTAGE : ▬▬
INGÉNIERIE :
MÉDECINE : ▬▬▬▬
INFORMATIQUE : ▬▬▬▬
PROFESSION CIVILE :


Qui est derrière l'écran ?



pseudo : Psyvius
prénom : Simon
fréquence de connexion : rapidement en journée et le soir
comment as-tu découvert may the force ? : ancien joueur sur SW ROF (William Costigan)
souhaites-tu être parrainé ? : Why not



Dernière édition par Lars Ender le Mer 9 Aoû - 7:45, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: [Terminé] Lars ENDER    • Dim 18 Juin - 0:03    



my past define who i am now


Je suis né en 28 BBY, sur Coruscant. A cette époque ma chère Coruscant était le centre de la Galaxie, une Galaxie Républicaine et elle avait encore de belles années devant elle. Palpatine n’était encore qu’un Sénateur, les Jedis menaient leurs honteusement leurs complots dans leur académie et Luke Skywalker n’était pas encore apparut.

Mes deux parents étaient membres du BSI, le bureau de sécurité intérieur, des Judiciaires. Mon père, Lars Ender, en charge de la sécurité des ambassades et ma mère, Emilia Knot, en charge de la sécurité des infrastructures Holonet. Parents attentionnés, ils n’étaient toutefois pas très présents, leurs fonctions respectives requérant un total dévouement et disponibilité constante. Heureusement pour eux, et au final pour moi, le BSI proposait à ses agents les plus dévoués de prendre en charge l’éducation et le développement de leurs enfants.

C’est ainsi que dès mon plus jeune âge, je fus plongé dans une logique militariste et humanocentriste : L’école humaine des Judiciaires. En effet, mes parents, spécistes convaincus, ne pouvaient supportés l’idée que je puisse me développer en présence de non-humains.

J’ai 6 ans quand la guerre des clones commence, loin des batailles, loin du danger. Me passionnant même de l’apparition de nouvelles armées, les clones et les droïdes, je fus de nombreuses réprimandé a jouer à la guerre avec mes copains, les uns imitant des droïdes stupides, d’autres singeant de puissants soldats en armure. Mes parents disparurent de ma vie durant cette époque : la probabilité d’attentat ayant titanesquement augmentée, leurs seul temps libres étaient destinés à la nutrition et le sommeil.

J’avais 9 ans quand l’ordre 66 fut lancé, la rébellion des Jedis matée les autres Jedis traqués et exterminés. Mon père et ma mère me déclarèrent fièrement avoir travaillés sous les ordres du chancelier suprême Palpatine et participé à l’élaboration des plans d’éradication des Jedis.

« Pour garantir la sécurité dans la continuité et la stabilité la République sera bientôt réorganisée et deviendra la première puissance galactique impériale ! Pour une société fondée sur l’Ordre et la sécurité ! » Mes parents et moi-même applaudîmes les propos du chancelier suprême Palpatine, regardant l’holodiffusion en direct du Sénat Galactique depuis le bureau de Maman. Tous deux me regardèrent avec attention tandis que le bruit des clameurs et applaudissements en provenance du Sénat emplissaient la pièce :
« Lars, ce moment est aussi le tien. Un grand avenir s’offre à toi si à l’image du Chancelier Suprême Palpatine tu oses prendre ton destin, et celui de ceux qui te servent, en main. Sert comme il se doit, en tâchant de te servir toi—même et il n’y aura que ton ambition pour te limiter. »

Avec la réforme du gouvernement, de l’administration, vint aussi celle de l’armée : de nombreuses filières jusqu’alors réservées aux clones furent ouvertes aux citoyens, d’autres furent transformées ou tout simplement créés. C’est dans ce climat propice que je portais ma candidature au BSI, à présent Bureau de la sécurité Impériale, avec les recommandations de mes instructeurs. Je me destinais au renseignement, plutôt qu’à la sécurité : mes parents me confortèrent en ce sens : « Les informations de première main apportent le pouvoir et aujourd’hui, avoir du pouvoir est sans doute la plus importante des choses. »

J’eu l’immense privilège d’être accepté à Académie Royale Impériale, à coruscant, officieusement, mes instructeurs me destinaient à rejoindre le BSI dès ma sortie de l’académie. Les tests psychologiques et sécuritaires confirmèrent mon acceptabilité et c’est ainsi que je suivis un cursus spécialisé : formé au renseignement social, technologique et médical, je devais devenir un agent polyvalent, autant capable de mener un interrogatoire, que consulter une database ou filer une cible. Ma préférence et mes prédispositions se trouvaient dans le milieu médical : Capable d’apprendre et de comprendre l’anatomie de plusieurs espèces, de mémoriser les produits toxiques pour chacune et les différentes procédures pour secourir ou éliminer chacune de ses espèces étaient un défi rarement atteint. C’est aussi au sein de cette structure que je compris les paroles de mes parents « Servir comme il se doit, en tâchant de me servir moi-même ». En effet la structure militaire prenait note des résultats d’examens, mais aussi de la fiabilité, de la serviabilité, mais aussi de l’ambition. Suivre, faire suivre, mais saisir les opportunités, parfois à l’instar des autres, parfois à leur insu ou carrément à leur place. Un système concurrentiel au sein duquel je dois avouer m’être parfaitement épanouis.

En 7 BBY, mon père est promu à la sécurité des demeures Impériales : il est chargé de coordonné les forces de Gardes Impériales, sans pour autant avoir le privilège d’en faire partie. Pas de casque rouge, pas d’uniforme légendaire. Deux ans plus tard, il sera tué lors d’une attaque Rebelle visant le Château de Seigneur Vador. Heureusement ils sont repérés, leur transporteur abattu, mais dans un élan sacrificiel, décident de crasher leur vaisseau dans la tour principale de surveillance, plutôt que tenter un atterrissage forcé. La rumeur dit que mon père serait resté pour assurer une évacuation optimale, j’y crois, car s’il savait ne pas pouvoir s’en sortir, alors c’est ce qu’il aurait fait. Pour son courage et son dévouement, il reçut la promotion posthume de Coordinateur Garde Impérial. Une juste reconnaissance de ses états de service pour laquelle ma mère et moi fument reconnaissant envers nos dirigeants éclairés. Cela me conforta dans le sens où une main de fer était nécessaire pour régner. Le sacrifice de mon père n’en fit pas un martyr, mais un héros, mon héros. Un héros que la Rébellion m’avait arraché et que je comptais bien leur reprendre, au centuple.

En 3 BBY je sors d’école : Agent Ender 25 ans, expert médical, spécialiste en filature et en récupération de données. Ma fierté, celle de ma mère. Je suis intégré immédiatement au BSI, une fourmilière aux strates multiples, yeux, oreilles et main gauche de l’Empereur il nous incombait de travailler avec les autres puissances de l'Empire, sans révéler trop de nos informations, dans le cadre du COMPORN. Mes missions de mise a l’épreuve ne mérites pas vraiment leur place ici : insignifiante et sans réel Impact elles visaient simplement à vérifier les évaluations de l’Académie. Je reçu toutefois plusieurs avertissement quant aux limites de mon poste : les diverses stratégies que je recommandais à mon supérieurs étaient certes bonnes et efficace, mais d’y faire mention dans mes rapports revenait à le décrédibiliser auprès de sa hiérarchie, une intention évidente de vouloir prendre sa place. Si ses supérieurs n’en firent rien, je savais avoir attire leur attention et fit en sorte de piéger mon chef : lui suggérant un plan que je savais voué à l’échec, celui-ci le suivi à la lettre, mais proche de la catastrophe je rattrapais ses erreurs, sauvant la vie de deux autres agents. La remise des rapports découlant immédiatement sur sa mise à pied et ma promotion.
« Lars Ender, vous avez attiré notre attention et à raison, car cela a été profitable à l'Empire, sachez que nous gardons vous gardons à l’œil, sachez vous en souvenir. »
Cela signifiait ni plus ni moins que j’étais identifié comme un individu de valeur, mais aussi que l’on ne me laisserait plus agir de la sorte, avec autant de liberté.

C’est à l’occasion de la célèbre contre attaque que j'eu l’occasion de m'illustrer : ayant monté en grade depuis, j’étais alors Major en renseignement, toujours au sein du BSI. Mon équipe fut assignée au décryptage de transmissions Rebelles et c’est sur des transmissions à destination d’une certaine base écho que nous fûmes confrontés. Après plusieurs semaines d’enquête et de campagne la planète Hoth fut finalement identifiée, les transmissions nous permirent d’estimer l’effectif des Rebelles, leur niveau d’équipement et d'armement. Nous réussîmes également à découvrir la présence de « héros » Rebelles, soit la princesse Leia et luke Skywalker. À cette nouvelle, nous passâmes Immédiatement sous le commandement du seigneur Vador, je compris alors que le seigneur Vador ou même l'Empereur trouvait un intérêt particulier à la Princesse Leia, à moins que ce ne soit pour Skywalker.

C’est en me trouvant proche du Seigneur Vador que je compris pourquoi l'Empire était si fort, obéissant si bien, pourquoi l’échec était devenu mortel. Inspirant crainte et respect, chacun de ses ordres, chacune de ses remarques déclenchait une vague d’adrénaline. ‘’ c’est ainsi que les hommes doivent être dirigés, pour le bien de l'Empire ils s'exécuteront dans la peur. '’. Nous lançâmes des droïdes sonde sur Hoth pour identifier la position physique de la base Rebelle, qui fut bien vite identifiée. Vous connaissez la suite : bombardement, attaque avec des AT- AT, la défense futile des Rebelles et finalement, leur fuite. Le Seigneur noir était dans une rage palpable, tenant à distance tous ses officiers, mais je me faisais un devoir d’affronter sa brutalité, de me confronter à mon idéal de commandement :
« Seigneur Vador ? »
« Ender ? Soyez bref »
« Je veux enquêter sur ceux qui ont fait échouer cette attaque. Autorisez mon investigation et je vous ramènerai leurs têtes »
« Faites, ne me décevez pas »
« Merci Seigneur Vador, avec votre permission… »
Le seigneur sith me tourna le dos pour retourner à ses occupations, aussi je quittais l’antichambre pour missionner mes équipes. Que ne donnerais-je pas pour avoir à disposition de tels pouvoirs ? La Force, être second de l’Empereur, une telle puissance brute, tout sinon ma vie et l'Empire.

Avec l’aval du Seigneur Vador, mes agents récoltèrent les archives holonets, communications, emplois du temps et derniers tests de fiabilité des membres de décision de l’opération. Bien entendu, beaucoup firent en sorte de me mettre des bâtons dans les roues, car mon enquête risquait de faire resurgir d’autres affaires, d’autres compromissions. Je su qu’une figure de l'Empire avait tapé du poing quand soudainement tous les blocages sautèrent : jamais je ne saurai qui m’avais débloqué, mais je lui devais une fière chandelle.
Apres de nombreux interrogatoires, des entretiens, des confidences, des dénonciations, c’est une dizaine de têtes qui tombèrent. En récompense je fus promu au rang de Brigadier, plusieurs généraux me félicitèrent pour mon zèle et pour mon ascension fulgurante. Cette purge fut une nouvelle révélation : les humains sont faillibles, aussi les rangs devraient être fréquemment purgé des éléments véreux, mais pas seulement, il faudrait également pouvoir éliminer les faibles et les incompétents.

Alors que je théorisais des modèles de commandement, que la fin de la Rébellion n’était qu’une question de mois, la fameuse bataille d'Endor débuta. Quel cataclysme… quelle dévastation… les premières semaines suivant l’annonce de la destruction de la Deathstar 2, de la mort de l'Empereur et du Seigneur Vador, furent consacrées à vérifier ces faits, ils auraient put survivre grâce à la Force, s’enfuir au dernier instant grâce à leur ingéniosité. Je fus rongé par le désespoir, brisé, anéanti quand je du me résoudre à l’évidence : l'Empire touchait à sa fin. Décapité, personne ne saurait maintenir son unité, faire respecter l’ordre. Bien entendu avec de telles rumeurs la désertion atteignit des sommets, mais aussi les mutineries, les jeux de pouvoirs…
Ne supportant pareille chose dans mes rangs, j’exécutai moi-même une trentaine d’individus qui avaient bafoué les principes de l'Empire. Le blaster encore fumant, du sang sur mes rangers, je fis un discours holodiffusé à tous mes hommes :
« Agents, soldats, sous-officiers, officiers, médecins, techniciens, ingénieurs. Vous avez fait, faites et ferez la fierté du BSI, de l'Empire. Nous avons perdu notre haut commandement, à nous de le venger, de poursuivre son idéal, au mépris des rebelles et de leur guérilla. Ils rêvent d’une République juste, égalitaire, généreuse, bienveillante, une douce utopie qui conduira la galaxie à la stagnation, à la division, à la faiblesse. Seule l’autorité peut permettre de mener des milliers de mondes, des milliers de peuples, des milliards d’individus ensemble.
Mesdames et Messieurs, le BSI est réputé comme l’élite de l’Empire, avec moi, vous avez fait preuve de loyauté, de courage et d’intégrité ! Je peux vous assurer que tant que nous existerons, l’Empire ne sera pas mort, l’Empire ne sera pas tombé, l’Empire ne sera pas vaincu, non ! Gloire à l’Empire Galactique et à son règne indéfectible !
»

Nous dûmes décider avec les officiers supérieurs  entre appliquer les directives du COMPORN, soit bercer les hommes d’illusion et les couper du reste de l’univers, dans une bulle confortable, soit les diriger d’une main de fer, mais en étant franc avec eux. C’est le second choix qui l’emporta et emporta une grande partie de mes effectifs lors de la terrible défaite de Jakku, qui était perçue comme l’ultime défaite de Jakku. Beaucoup partirent, d’autres saisirent l’occasion pour changer de camp, de vocation, c’est finalement sur une suggestion d’une de mes officiers que je quittais les rangs de l’Empire, en l’attente d’un jour plus propice.

Arliz Hadrassian était une femme de caractère et de conviction, membre honorable du BSI, elle disposait de nombreux contacts dont certains étaient prédisposés à infiltrer la Nouvelle République. Rassemblant les plus fidèles de nos hommes, les plus aguerris et les plus zélés, nous formâmes un groupe et nous lançâmes dans le mercenariat. Peu évident au début, la vie de sans foi ni loi fut une découverte pour moi, une découverte désagréable. Il n’était toutefois pas question de renier la doctrine Impériale aussi, même si nous nous étions délestés des grades et du formalisme Imperial, nous conservâmes nos rangs, notre hiérarchie, notre rythme de vie et rigueur militaire. Je dirigeais le groupe, même si j’en laissai la figure « publique » à Arliz, du fait de ses contacts.

Bientôt nous choisîmes un nom issu des rumeurs d’il y a longtemps : Les Guerriers Amaxine. Puissants vendeurs d’armes et mercenaires, ils seraient restés invaincu jusqu’à ce qu’ils décident de quitter la Galaxie. Notre but étant de rassembler une armée, des équipements, en vue de porter un coup puissant à la Nouvelle République, le nom était tout trouvé. Durant plus de 15 ans nous œuvrâmes dans l’ombre, négociant avec la pègre, accomplissant les travaux les plus dégradants dans le seul et ultime but de se venger de la Rébellion, nous finîmes enfin par entrevoir une issue louable, en le nom de Lady Carise Sindian.

Sénatrice au sein de la Nouvelle République, la jeune femme de noble naissance ne rêvait que d’une chose : voir rétablit le privilège des élites et recevoir le pouvoir qui en découlait. Elle s’était servie de ses contacts pour identifier toute nouvelle activité en provenance des Régions inconnues et la cacher au Sénat et en effet, elle avait fini découvrir le 1er Ordre. Nous, nous faisions partie des groupes armés les plus prometteurs aussi Lady Carise décida de nous favoriser et nous intégrer au sein d’une vaste conspiration : Détournant une partie du budget du sénat et investissant les fonds de plusieurs des mondes centristes, déçus de la nouvelle république, ils alimentaient un Seigneur du Crime, qui lui-même nous fournissait arme, homme, fonds et bases. D’une nous sommes bientôt passés à 6 bases et rapidement nous atteignîmes les 5.000 hommes. Dès lors la séparation des tâches entre moi et Arliz fut évidente : elle s’occuperait des relations avec la pègre et la senatrice tandis que je m’occuperai de la doctrine Amaxine, le bon fonctionnement des bases et la mise en place d’entraînement et formation militaire digne des forces Impériales. En 28 ABY nous avions chasseurs, combinaisons, armes, explosifs, effectifs… de quoi surclasser et déborder l’armée Républicaine et porter un coup fatal à Hosnien Prime, qui, selon les dires de Lady Carise, était déjà branlante.

Cependant, il eut fallu que la princesse Leia mette son nez dans nos affaire, cette femme insupportable et détestable, issue d’un lignage heureusement disparut, les Organas. Avec l’aide d’un sénateur traitre à son parti et l’inaction de Lady Carise, celle-ci commença à mener une enquête hasardeuse et fini par nous trouver, aussi improbable soit-il. C’est ainsi qu’en moins d’un trimestre, elle mit en lumière nos activités, nos bases, nos alliés. Malgré un attentat rondement mené pour déstabiliser le Sénat Galactique, la Princesse Peste ne lâcha pas son os et s’évertua à poursuivre son œuvre, toujours sous l’œil passif de Lady Carise. Toutefois et là aussi par le plus grand des hasards, une incroyable et terrible révélation fut faite, sans doute son secret le mieux gardé : le fait qu’elle soit la fille de Dark Vador !
Secret découvert par Lady Carise, confié à l’allié de la Princesse Leia qui en fit une annonce publique, retransmise aux quatre coins de l’Holonet. Cette nouvelle m’avait abattu : Vador, mon idéal de commandement, était le père de celle qui allait contribuer à la destruction de l’Empire ! Lui, détruit par l’alliance conjointe de ses deux enfants.
Cependant et malgré nos efforts, cette nouvelle ne détruisit que la carrière politique de Leia et alors que nous pensions en être enfin débarrassé, elle nous porta de façon incroyable et improbable un coup fatal : Alors qu’elle menait une opération clandestine au sein d’une station marine illégale ultra sécurisée, elle découvrit par hasard le complexe militaire qui abritait la quasi-totalité de nos forces armées. Dans sa fuite, elle fut sauvée par son mari, le Capitaine Solo et échappant à nos vaisseau, détruisit l’intégralité du complexe sous-marin, base militaire comprise.

La perte de tout notre capital fut très dure, trop dure pour Arliz qui se lança dans une attaque suicide afin d’assassiner un important sénateur populiste. De mon côté, je me hâtais d’effacer toute trace de nos 5 autres bases, rassemblant mes hommes, tout le matériel restant et partîmes en direction du contact de Lady Carise avec le 1er Ordre. Nous y fûmes reçu d’abord avec circonspection, mais dès que mes états de service et que je fis rapport des quinze dernières années je fus immédiatement réintégré aux corps armés du 1er Ordre à mon ancien grade : Brigadier au renseignement. Bien entendu, fort des informations que j’avais eu l’occasion d’amasser personnellement et via les Guerriers Amaxines, je n’eus aucun mal à prendre mes fonctions, me sentant de nouveau chez moi.

Durant les années qui suivirent consistèrent à entretenir les diverses taupes que nous avions au Sénat, mener de multiples opérations de contre-espionnage et mener des enquêtes interne afin d’identifier et envoyer les effectifs véreux devant la cour martiale. Le surnom de répurgateur ne tarda pas à m’être donné, ce qui n’était pas pour me déplaire. M’inspirant très directement du règne de Dark Vador, je n’hésitais pas à mettre en place un commandement par la terreur : si je ne pouvais les menacer de mort directement, je pouvais toutefois les y envoyer. Le travail d’agent de terrain est dangereux, parfois devant accomplir des missions, quasi suicidaires pour la cause du 1er Ordre. C’est dans ces termes que j'avais planifié quelques missions « aller simple » avec quelques éléments indésirables : ils pouvaient alors laver leur honneur en mourant pour la cause, ou déserter et être envoyés en cour martiale. Si mon comportement en outragea plus d’un, cela attira l’œil du jeune Général Hux :
« Brigadier Ender, je vais vous poser une question, simple et claire, de votre réponse dépendra votre promotion ou votre mise à pied :
En quoi la mort d’un homme, membre du 1er Ordre, aide notre cause ?
»
« Général Hux, les hommes sont gouvernés par la fierté, l’appât du gain ou la peur. La fierté ne permet de gouverné qu’un groupe restreint d’homme, je laisse cela à mes Lieutenants, l’appât du gain revient à se corrompre, or vous connaissez ma réputation mon Général, alors j’ai choisi la Peur. Afin de maximiser cet effet, j’ai choisi d’incarner personnellement ce rôle, incarner celui qu’ils nomment ‘’Répurgateur’’.
Les missions suicides que j’ai commandé permettent à mes hommes de se racheter auprès du 1er Ordre, ou de lui succombé. Sait-on jamais, peut-être même qu’un jour un de ces soldats en reviendra vivant, devenant un héros lavé de toutes imperfections.
Mon Général, je crois sincèrement qu’une purge bien ajustée est bien plus profitable qu’un discours d’endoctrinement, aussi appréciable et théâtral soit-il. Alors à défaut de pouvoir organiser une purge, je lave mes effectifs avec les moyens que j’ai a ma disposition.
»
« Je vois… Je n’ai pas d’autre question pour vous, Général au Renseignement Lars Ender. »
« Merci mon Général, dans ce cas, je vais me retirer… »

Comme vous le savez, l’année 34 fut lourde en événement : La découverte d’une jeune femme aux grandes dispositions avec la Force ; la réapparition du Faucon Millenium, ce vaisseau de malheur semeur de mort ; La destruction du Système Hosnian par StarKiller ; La défaite de Kylo Ren face à Ray ; La mort de Han Solo et la destruction de la base StarKiller. A l’issue de cette défaite désastreuse, je remis mon arme au Haut Général Hux, le canon de l’arme pointé sur mon front : « Mon Général, en vue de la situation, je ne pense pas être l’homme de la situation, je ne peux accepter cet échec, exécutez-moi ou acceptez mon échec. »
« Lars, vous êtes plus légitime que beaucoup, je ne vous ai pas offert votre place par favoritisme, mais parce que telle est votre place. Remettre en cause votre rang revient à mettre en cause la qualité de ma décision. »
« Veuillez m’en excuser mon Général »
« Relevez-vous, reprenez votre arme et assistez-moi dans la conduite de cette opération, nous avons déjà perdu assez d’homme de valeur pour aujourd’hui. »
« Bien mon Général, merci mon Général »

BesidetheCrocodile pour May the Force


Dernière édition par Lars Ender le Ven 4 Aoû - 19:37, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: [Terminé] Lars ENDER    • Dim 18 Juin - 0:03    



référencement

mettre la main à la pâte, tout un art...

Avatar

Stephen Lang
Code:
<pris>Laurence Fishburne</pris> - Lars ENDER

Métier et/ou grade


Code:
<pris>Général des renseignements</pris> - Lars ENDER


Pseudo


Code:
<pris>Lars</pris>
Code:
<pris>Ender</pris>

Je suis un scénario


Je viens d'ici, je suis un poste vacant et j'appartiens à au forum.

BesidetheCrocodile pour May the Force


Dernière édition par Lars Ender le Dim 6 Aoû - 12:45, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: [Terminé] Lars ENDER    • Dim 18 Juin - 0:11    

Bienvenue
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Résistant
Avatar : Hannah Snowdon
Holopad : SehrinNilsJillRayMashaEchoPré-Intrigue




Messages : 3070
Date d'inscription : 19/02/2017

Message Re: [Terminé] Lars ENDER    • Dim 18 Juin - 0:34    

Bienvenue Excellent choix de pv ! Bon courage pour ta fiche

_________________

Innocence is gone, what was right is wrong

When you feel my heat, look into my eyes
Don't get too close, it's dark inside
It's where my demons hide



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Invité
Invité
Message Re: [Terminé] Lars ENDER    • Dim 18 Juin - 1:47    

Changement de cap !
En tout cas merci pour vos commentaires, ça fait toujours chaud au coeur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Mir'shebs
Avatar : Bex Taylor-Klaus
Holopad :

1m60 | Sportive | Cheveux noirs, courts | Yeux bleus | Presque toujours en armure



Messages : 1158
Date d'inscription : 22/05/2017

Message Re: [Terminé] Lars ENDER    • Dim 18 Juin - 8:39    

Bienvenue ! Il me fait peur le monsieur

_________________

Mandalore the Délinquante Hippie
mandalore the artist

  |  

Bah alors Invité ? Tu veux un cookie ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Chevalier Jedi
Avatar : Alycia Debnam-Carey
Holopad :
Messages : 4281
Date d'inscription : 28/12/2016

Localisation : Quelque part dans la galaxie
Message Re: [Terminé] Lars ENDER    • Dim 18 Juin - 9:45    

Bienv'nue à toi ^^

_________________

When your world is torn apart
« Everyone has three hearts. The first you show only to strangers. The second you show only to your family and your soul mate. And the third you never let anyone see because there's too much truth and risk inside. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Résistant
Avatar : M. FOX
Holopad :



Messages : 459
Date d'inscription : 10/02/2017

Message Re: [Terminé] Lars ENDER    • Dim 18 Juin - 9:55    

Bienvenue par ici

Très bon choix !

Bonne rédaction

_________________
Always ready, always prepared
. by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Hysteria
Hysteria
Avatar : Lily Collins
Holopad :
 
BLOW A KISS
(fire a gun)

When everyone knows you're a monster, you don't need to waste your time doing every monstruous thing. In fact, we're all someone's monster.

 
I WANT TO KI_ _ YOU
(answers may vary)

I would have come for you. And if I couldn't walk, I'd crawl to you, and no matter how broken we were, we'd fight our way out together - knives drawn, pistols blazing. Because that's what we do. We never stop fighting. Remember : I love you.

 
NO MOURNERS
(no funerals)

infiltration - stratégie - collaboration - sont les maîtres mots de ce commando composé de soldats aux talents reconnus. un groupe craint pour son efficacité, et respecté pour ses principes bonifiant l'image du Premier Ordre. (7/10 places restantes)

Messages : 1234
Date d'inscription : 06/01/2017

Message Re: [Terminé] Lars ENDER    • Dim 18 Juin - 11:32    

Courage pour ton revirement !
Pouvons-nous changer ton pseudo ?

_________________
Who we are and who we need to be to survive are very different things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Re: [Terminé] Lars ENDER    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Lars ENDER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: Anciennes Fiches-
Sauter vers: