Topsites
top1top2top3



 

Partagez | 
 

 Le temps d'un massacre ♫ (PV : Gal'aad)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Premier Ordre
Avatar : Elodie Yung
Holopad :
Messages : 51
Date d'inscription : 25/04/2017

Message Le temps d'un massacre ♫ (PV : Gal'aad)    • Sam 10 Juin - 20:18    

Le dégoût, c'est le sentiment que j'ai eu en apprenant la nomination du nouveau chef de l'escouade des Rage, mais ce n'était que le début, lorsque la sous chef fut désigné, j'avais envie de vomir et de meurtre, du moins un peu plus que d'habitude. Grant Blanre était donc le nouveau chef des Rage, secondé par Gamora Kelso... Cette traîtresse, comment en sommes-nous arrivés là ? Être dirigé par des pleutres sans couilles ? Viper me manque déjà, c'était l'une des rares personnes avec ma sœur et mon père en qui j'avais un minimum de respect. Comment ose-il mettre Gamora et Grant à la tête des Rage ? Pour moi ça semble totalement impensable et stupide. En tout cas avec ma sœur Aslog on a eu la même réaction, nous ne sommes pas jumelle pour rien. Ma sœur m'a juré que lors de la prochaine intervention des rage, il est fort possible qu'une balle perdue se loge dans le crâne de la sous chef. Pour ce qui est de Grant, il est gérable, faible mais gérable et puis il faisait déjà parti de l'escadron auparavant, Gamora elle non, elle l'a fuit.

Bref, je me tenais dans mes quartier à taper sur mon punching ball lorsque l'on est venu me voir. Une mission sur une petite planète de la bordure extérieure que le premier ordre avait annexé quelques semaines plus tôt, apparemment celle-ci serait en proie à un soulèvement de la part des habitants et une intervention militaire serait de rigueur. Dans un premier temps je fus surprise par le fait qu'on fasse appel pour moi pour faire du maintien de l'ordre, je suis plutôt du genre à semer le chaos, mais apparemment nous n'allons pas sur cette planète pour maintenir l'ordre, mais pour faire passer un message, nous ne sommes pas la république, ce qui veut dire en soit, préparez-vous à un massacre. Rien de mieux pour me remettre un peu de bonne humeur, depuis quelques jours je rumine dans mon coin a taper sur ce foutu mannequin en plastique, je préfère taper dans du vrai, dans une chose qui cri "Aie". C'est avec une vitesse assez fulgurante que je me prépare a partir au combat, armure mise, arme opérationnel, je me présente dans le hangar du croiseur, il y avait déjà tout un escadron de stormtrooper au garde a vous qui embarquait déjà dans les navettes direction la planète. L'opération était dirigé par un chevalier de Ren, Gal'aad Serke, je l'ai déjà vu par le passé mais jamais je n'ai étais sous ses ordres, cela dit très peu d'officier me veulent sous leurs ordres. Bref, j'embarque dans la navette principale ou se tient justement ce fameux chevalier de Ren, je lui fais un salut militaire avant de m'asseoir. Pas besoin d'exposer le plan, tous le monde le connaissait, tuer les rebelles, mettre la misère, montrer qui c'est qui commande. Bref, le plan idéal pour Ulla.

Le silence se fit entendre dans la navette, chacun des stormtroopers étaient concentré, la guerre était proche, le seul son que l'on pouvait clairement distingué, c'était moi en train d'aiguiser ma lame, c'était devenu une petite habitude pour moi de faire ça avant une mission. Les rage étaient habitués a ça, les autres non en témoigne l'espace qu'il y avait entre moi et les stormtrooper. Ma réputation doit probablement me précédé, tous le monde sait qui je suis, tous le monde sait a quel point je peux être instable. Bref, une fois que j'ai terminé d'aiguiser ma lame, je la range dans son fourreau situé dans mon dos, après ça j'adresse un regard a mon supérieur Gal'aad, je lui adresse un sourire amusé avant de sortir :

- Vous les chevaliers de Ren vous n'êtes pas trop emmerdé avec l'aiguisage de lame, avec vos sabre laser. Je lui montre son sabre laser du doigt. Je n'ai jamais eu l'opportunité d'en manier un... Ca doit être assez jouissif de démembrer des gens avec, ça doit être comme couper de la viande bien tendre avec une cuillère... Cela dit je ne me plains pas, ma lame est aussi très efficace ! Je ne compte plus le nombre de vie que j'ai ôté avec elle... Que de bons souvenirs.

Mon épée, c'est mon père qui me l'a offerte il y a de ça quelques années. Ce n'est pas un héritage de famille ou autre, non juste un cadeau venant de lui, chose qui est assez rare il faut bien l'avouer venant de sa part. Elle est forgé dans un métal très dur, oui j'ai oublié le nom, pardonnez moi, il faut dire que ce genre de détail je m'en fou royalement, l'important c'est que ça coupe après le reste, elle peut être fait en corne de Bantha ou quoi que ce soit d'autre, ça me fait une belle jambe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Premier Ordre
Avatar : Sebastian Stan
Holopad :




***


Messages : 828
Date d'inscription : 19/09/2016

Message Re: Le temps d'un massacre ♫ (PV : Gal'aad)    • Dim 11 Juin - 19:13    

Il n'y aurait pu y avoir que les étoiles, de cela Gal'aad avait l'habitude. Les étoiles, leur silence, le peu de lumière qu'elles donnaient, qu'elles apportaient, et tant de glace en elles, comme des milliers de feux brûlants...
Tantôt fleuve, tantôt océan et bien d'autres choses également, la Force pouvait tout autant le noyer que le porter, et par elle le chevalier se laissait dériver vers des méditations au delà du monde. Il n'avait pas peur de son chaos, n'avait pas peur de ses ténèbres. Loin, capable d'errer dans un univers n'appartenant qu'à lui, Gal'aad n'entendait plus le souffle des troopers, le bruit régulier de la lame de la femme... Derrière ses paupières fermées, il imaginait son propre corps en mouvement, la douleur des muscles, la fatigue et l'épuisement de chaque mouvement répété par la pensée, le poids de son sabre aussi, le poids de son sabre toujours...
Mais il était Maître des Chevaliers, on attendait de lui responsabilités et présence.
Eveillé alors qu'il n'avait pas été endormi, Gal'aad tourna l'ombre de ses yeux jusqu'à la femme devant lui. Ulla Kyram, dévouée aux Rages tout autant que sa soeur, Aslog, tout en portant une idée du Commando capable de l'entraver d'après les choses dont on l'avait lui, mis en garde. Un instant, Gal'aad hésita à lui dire qu'il comprenait sa douleur, un peu. Sa colère...
Cette femme, personne ne consolerait jamais les trahisons qu'elle ressentait et comment ne pas se faire broyer par son propre chaos alors?
Il n'avait pas pitié, ses perceptions émotionnelles possédaient des frontières bien trop bruts pour cela. Une curiosité triste simplement, si triste...L'homme savait ce qu'il avait à faire : servir de catalyseur aux rages et pulsions de la guerrière, lui offrir par le sang et le carnage de quoi dompter un peu des passions qui la possédaient, assez pour qu'elle continue à servir l'Ordre, à être une Rage. Parce qu'ainsi était tatoué son coeur, de la même manière que Gal'aad savait être Ren par l'identité avant même d'être Gal'aad.
Être une Rage et qu'elle ait quoi, assez de patience pour apprendre à Grant à l'être aussi, ainsi qu'Ulla l'entendait? Cela ne serait plus du ressort de Gal'aad.

Elle le regardait à présent, elle ne le mettait pas au défi, cela était sa nature voilà tout. Entrer dans sa tête serait comme se faire emporter par une éruption ou le coeur d'un soleil mourant. Il y avait tout cela en Ulla, mais la femme savait vivre avec elle-même là où d'autres n'auraient d'autre choix que de se désintégrer.

Approche.

Sa sombre silhouette se redresse pour faire face à la femme. Il la dépasse bien sûr, grand de taille, il ne la domine pas pour autant. Une femme pouvait se montrer aussi capable qu'un homme, Gal'aad n'avait point de mal à l'entendre, le sexe n'étant en rien un facteur de capacité. Il ne cherchait pas à l'intimider, plutôt à découvrir les chemins de sa pensée.

Prend-le.”

Il ne lui tendit pas le sabre à sa ceinture pour autant, l'invitant à tendre la main, le saisir elle-même. On ne pouvait comprendre une arme sans en éprouver le poids avant. Pour un escrimeur, une arme-laser était toujours un challenge de par l'absence de lame. On ne pouvait se laisser guider par une balance d'équilibre classique, c'était au contraire à l'esprit de se représenter une masse qui n'existait qu'en puissance pour que le corps adapte ses mouvements, son centre de gravité. Et puis il y avait le cristal à dompter bien sûr, et comme à chaque fois Gal'aad songeait à Kylo Ren, obligé de combattre et soumettre sa propre lame à chaque mouvement dans un combat quotidien...

Tuer des gens avec cela, ce n'est pas savourer un repas...

Il laissa sa phrase en suspens, le temps pour Ulla de faire apparaître la lame si elle le désirait, de comprendre la présence qu'elle avait, organique et surnaturelle à la fois, non pas contre-nature mais au delà même de la nature.
Puis, Gal'aad utilisa la Force d'un simple mouvement pour que le sabre jaillisse des bras de la femme jusqu'à sa main à lui.

C'est être un dieu.

Il n'y avait pas d'autres descriptions, et l'homme ne chercha pas un mot de plus pour faire comprendre le ressenti à la guerrière, cela n'était pas la peine.
Et cela n'avait rien à voir avec la puissance, le fait de s'en prendre à plus faibles, plus démunis, non. Parce qu'ils n'étaient pas des victimes mais un chemin à emprunter.
Un choix qu'on ne lui donnait pas.

Montre-moi ton épée...

_________________
Dark and grim, your fate will begin
« Oh my brother, with your courage we can conquer, In your sword I put my trust that you will honor I will be the higher ground should you concede it and my body be your shield if you should need it. »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Premier Ordre
Avatar : Elodie Yung
Holopad :
Messages : 51
Date d'inscription : 25/04/2017

Message Re: Le temps d'un massacre ♫ (PV : Gal'aad)    • Lun 12 Juin - 20:06    

Gal'aad me demande de m'approcher, il se leva de son siège, laissant apparaître son immense masse imposante. Je reste malgré tout de marbre, il ne m'impressionne pas, il faut dire que personne ne m'impressionne dans cette galaxie, sauf mon père... Il est peut être la seule personne que je crains vraiment. Mais ça ne veut pas dire que je trouve Gal'aad ridicule, loin de moi cette idée, bien au contraire, il ne me viendrait même pas à l'idée de vouloir l'affronter dans un combat à mort, déjà d'une parce qu’il est beaucoup plus fort que moi sur bien des points et de deux il possède la force, c'est de la triche donc. Bref, je me lève aussi me retrouvant face à lui, mon regard est toujours concentré sur mon "chef" du jour. Et la surprise, il me demande de lui prendre son sabre laser, a ces mots un immense sourire s'afficha sur mon visage, le même genre de sourire que l'on peut voir sur le visage d'un enfant la première fois qu'on lui donne un couteau avec le bout pointu.

Sans une seule hésitation, je m’empare du sabre laser du de chevalier de Ren. Admirative, je regarde le pommeau sous tout ses angles, touchant chaque centimètre du sabre, comme si je l'analysais. C'était impressionnant, je suis d'ailleurs assez surprise par le poids du sabre, bien plus lourd que je ne l'aurais pensé, il faut dire qu'a l'intérieur il doit y avoir un sacré mécanisme pour pouvoir le faire fonctionner. Gal'aad m'avoua que tuer avec cette arme n'était pas comme savourer un repas, je ne prêta pas attention à ces mots, trop subjuguer par le sabre laser que je portais dans mes mains. D’ailleurs je me permet même de l'allumer, je ne sais pas si j'ai le droit mais j'en ai très envie. D'un coup une lame rougeâtre sortie du pommeau, une intense lumière rouge éclaira la soute du vaisseau, la plupart des stormtrooper me regardaient d'un air inquiet. Je suis sous le charme de cette arme, je me permet même de faire quelques mouvement avec celle-ci tout en faisant bien attention à ne pas toucher quelques choses. Cette lame d'une lumière intense était si attractive, j'aurai presque envie de la toucher, mais je ne vais pas le faire, j'ai beau être complètement folle, je ne suis pas conne. Après ça j'éteins le sabre et la lame disparue laissant de nouveau place à l'obscurité de la soute. Le chevalier de Ren reprit son arme avec la force. Comme a chaque fois je suis toujours aussi émerveillé par la force, je n'ose pas imaginer tout ce que j'aurai pu faire si jamais j'aurai été sensible à celle-ci... Le rêve, du moins pour moi, pour les autres pas vraiment. Gal'aad finit par dire que tuer avec cette arme, c'était comme être un dieu, à ces mots encore une fois un sourire narquois se dessina sur mon visage.

- Il m'en faut un ! Prochain jedi que j'étripe je lui pique son sabre ! Bon par contre je changerai la couleur, je suis pas trop fan du bleu ni même du vert... Je suis comme ça moi, toujours dans la connerie, je suis folle après tout. Suite a ça, Gal'aad me demande de lui montrer mon épée. C'est toujours avec grand plaisir que je montre celle-ci aux autres, j'en suis tellement fier, je ne compte plus le nombre de vie que j'ai ôté avec elle, c'était presque comme une deuxième soeur pour moi, oui oui j'ai bien dit soeur, quoi ? Bien sur que je sais qu'on parle d'une épée voyons je ne suis pas bête. Bref, je la sors de nouveau de son fourreau puis je tend la garde en direction du chevalier de Ren. D'un point de vu visuel, elle n'avait rien d’extraordinaire, c'était une fine lame, très légère, aucune inscription sur la lame, elle a été façonné de tel sorte qu'elle soit le plus aérodynamique possible. La garde quand a elle est assez petite aussi, de quoi faire quelques acrobatie avec et le pommeau reste très simpliste, la seule particularité de l'épée était le seau qu'il y avait en dessous du pommeau, le symbole des Kyr'am, qui se rapproche fortement du symbole mandalorien. Elle n'est certes pas aussi impressionnante que ton sabre laser, il n'en reste pas moins qu'elle découpe parfaitement bien, il est rare que je m'y prenne à deux fois pour découper une tête, ou alors c'est parce que la personne avait un cou trop large.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Premier Ordre
Avatar : Sebastian Stan
Holopad :




***


Messages : 828
Date d'inscription : 19/09/2016

Message Re: Le temps d'un massacre ♫ (PV : Gal'aad)    • Mar 13 Juin - 14:46    

Un instant, ses yeux se voilèrent. Pour que la lame d'un sabre prenne cette teinte pourpre si particulière, il fallait en soumettre d'abord le crystal et toute l'énergie qu'il contenait, l'énergie du coeur des planète de la même manière que certains hommes se prenaient le droit de souiller le corps des femmes peut-être.
Bien sûr, cela il ne l'expliqua pas. La femme, elle exprimait ses rêves, coeur sauvage, coeur brutal, s'en riait également, que dire de plus alors? Et lorsqu'elle lui tendit sa lame, Gal'aad la remercia d'un léger signe de tête.
Fine, équilibrée, celle-ci se glissait dans la paume de votre main avec toute la légèreté d'un soupir. Oui, manier une telle lame était plaisant, et quelque chose dans sa simplicité allait jusqu'à rappeler le visage même d'Ulla.
Tenant l'épée d'une main- l'artificielle- Gal'aad, dans un mouvement animal, arracha le gant de l'autre avec les dents. Et sur sa peau, il appliqua le fil tranchant, jusqu'à ce que vienne le sang, rouge, épais, sur le métal froid.

Ainsi tu pourras dire que ton épée a fait couler le sang d'un Ren. Reprends la...

L’atterrissage était proche, pour Gal'aad cela était comme respirer l'odeur de la terre prisonnière sous les constructions humaines. D'un claquement de doigts, il signifia au capitaine des troopers de suivre les instructions données avant le départ. La destruction, il n'y aurait pas d'autre destiné pour cette journée. Destruction des cibles ou bien destruction de son propre corps en cas d'échec, ainsi était la fatalité des Rens.
Gal'aad n'échouerait pas.
Le masque reprit sa place sur son visage, déjà le chevalier s'éloignait là où aucune émotion humaine ne pouvait exister. Des sentiments épars s'agitaient en ses veines: impatience, soif de sang -soif d'autre chose aussi, mais quoi?-, curiosité, puissance... Il ne ressentait pas la colère, pas encore, cela viendrait peut-être.
Il était Gal'aad, leader des Rens, et son sabre avait pris tant de vies déjà. Est-ce que cela avait des conséquences quelconques? L'homme ne savait pas, aucune voix ne le tourmentait la nuit et les remords n'appartenaient pas à son univers, voilà tout. Drapé de ses propres ténèbres, celles qu'on croyait pourtant voir briller en lui parfois, il quitta le vaisseau sans peur aucune alors que les portes s'ouvraient enfin.
Cette planète abritait un guerrier que l'on disait honorable, non pas un jedi mais quelqu'un qu'il lui fallait battre également avec la même hargne. Un tel guerrier serait forcément entouré de quelques fidèles prêts à se battre pour sa cause. Gal'aad aurait pu sélectionner quelques troopers -car ceux-ci étaient braves- pour l'accompagner, il ne choisit que Ulla. A elle seule, un combat épuisant l'attendait mais la folie capable de la nourrir saurait également la rendre victorieuse.

Suis-moi

Alors que les troopers se dirigeaient vers les villages pour leur moisson de morts -et sans doutes prendraient-ils avec eux quelques enfants parmi les plus courageux-, Gal'aad parti vers le flanc escarpé d'une montagne qu'il lui faudrait gravir pour arriver au sanctuaire du guerrier.
Qu'il leur faudrait gravir.

Cailloux et poussière roulaient sous leurs bottes. Il y avait des arbres, il y avait de la végétation mais aucun oiseau ne chantait. Autour d'eux, la vie s'était tue, attendant le sang à venir comme d'autres attendraient l'espoir.
Un groupe d'hommes apparu alors, plus haut qu'eux. A leurs ceintures, des armes.

Aucune femme... ils ne doivent pas tenir les gens de ton sexe en grande estime pour les arts de la guerre. Ceux que tu vois se font appeler les guerriers les plus forts de cette planète, je te les laisse.

Son défi à lui était ailleurs, dans le temple haut, plus haut encore. Un temple minable, vulgaire imitation voulant copier les constructions jedis, sans rien comprendre de ce qu'elles étaient vraiment. Et là bas, un homme l'attendait, un homme que Gal'aad tuerait tout autant qu'il détruirait.

_________________
Dark and grim, your fate will begin
« Oh my brother, with your courage we can conquer, In your sword I put my trust that you will honor I will be the higher ground should you concede it and my body be your shield if you should need it. »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Premier Ordre
Avatar : Elodie Yung
Holopad :
Messages : 51
Date d'inscription : 25/04/2017

Message Re: Le temps d'un massacre ♫ (PV : Gal'aad)    • Sam 24 Juin - 22:56    

Galaad observa mon arme avec intérêt, on pouvait deviner par sa manière de la manier et de la tenir qu’il était un expert avec ce genre d’arme. Le sabre était l’une de mes armes de prédilection, avec les explosifs bien entendu, j’aime ce qui fait boum, l’odeur que dégage une bombe, la lumière qui en jaillit et bien entendu les dégâts qu’elles peuvent avoir, éradiquer toute une ville ou un simple bâtiment, une telle puissance de feu dans parfois une simple sphère, une chose qui semble si inoffensif au premier abord et qui pourtant peut détruire tout une génération. Mais je m’égare encore une fois, quand je parle de mes hobbies j’ai tendance à oublier que le temps défile. Bref, le chevalier de Ren appuya ma lame contre sa main valide, bien entendu il saigne, ma lame vient a peine d’être aiguiser. Gal finit par dire que ma lame aura eu le mérite de faire couler le sang d’un Ren, je suis censé être honoré de ça, soit, faire saigner un tel guerrier dans un combat a mort, il faut avoir du mérite mais là c’était différent, il c’était juste fait une entaille, il n’y avait aucun mérite a cela. Bref, je lui adressa un sourie avant de reprendre mon épée et de la ranger dans son fourreau.

La bataille était maintenant proche, le vaisseau navette approchait peu a peu de la surface de la planète, chaque stormtrooper étaient paré au combat,, tous debout, arme à la main. Pour ma part je me tins un peu plus en retrait, je suis concentré, si je suis là c’est ni plus ni moins pour mes compétences en explosif au cas ou il y aurait quelques chose a forcer ou a exploser. La tension était à son maximum puis quelques minutes plus tard les portes s’ouvrirent, les stormtrooper déferlèrent de la navette, blaster en main prêt a tirer, ils savaient tous ce qu’ils devaient faire, ils connaissaient les consignes, c’était des soldats surentraîné et cette mission n’etait pas leur première. Bref, alors que je me dirigeais vers le village pour faire mon petit massacre, le chevalier de Ren m’interpella et me demanda de le suivre. Ne cherchant pas trop a comprendre pourquoi je m'exécute. J’espere juste une chose, ne pas être privé de massacre ! Galaad resta silencieux durant le trajet, destination ? J’en ai aucune fichtre idée, la seule chose que je sais, c’est que je ne m’amuse pas, je veux retourner avec les hommes en blanc massacrer des villageois en bas dans la vallée.

Je marche alors, je me tien juste derrière Gal'aad qui avait l'air déterminé. Je ne peux pas croire qu'un guerrier comme lui veut se priver d'un massacre, il cherche forcément un truc, quelques choses de plus important ou même de plus exaltant ? Quelques secondes après j'ai eu une partie de ma réponse. En effet un groupe d'homme venait juste d’apparaître, bien entendu ils étaient tous armés et avaient des regards qui en dit long sur leurs intentions. Le chevalier de Ren parla, apparemment ils étaient les guerriers les plus forts de cette planète et ils considéraient les femmes comme étant inférieur aux hommes dans l'art de la guerre. A ces mots un sourire amusé s'affiche sur mon visage, et celui-ci s'étoffa encore plus quand il m'annonça qu'ils étaient tous pour moi. Le chevalier de Ren continua sa route sans moi, me laissant seuls avec les hommes.

- J'aime ce genre de cadeau ! Je répond à Gal'aad avant de me tourner vers ces messieurs. Bien le bonjour ! Je suis Ulla Kyr'am, et je suis probablement la dernière femme que vous verrez de votre vie. J'entend quelques rires. Bien je propose de commencer ! Lequel d'entre vous est le plus fort ?

A ma demande un homme s'avança, il était massif, du genre a pas rigoler du tout. A sa ceinture il portait une lame d’excellente facture, à la vu de ses cicatrices on pouvait parfaitement deviner qu'il n'était pas a sa première bataille. Mais ce n'était rien, ce n'est pas le genre de chose qui m'impressionne loin de là, j'adresse alors mon plus beau sourire.

- Je suis Pryke Banertan, fils de... Il n'eut même pas le temps de finir sa phrase qu'il écroula au sol raide mort. Je souffla sur le canon de mon pistolet blaster encore chaud avant de le ranger dans mon holster. Oui je venais de l'abattre sèchement alors qu'il était en train de se présenter mais voyez-vous je n'ai vraiment pas le temps pour ses conneries et maintenant les choses sérieuses vont pouvoir commencer.

- Bien... maintenant que les présentations sont faites... Il est temps de danser ! Je sors ma lame de son fourreau et je me met en position de combat, il était temps de faire un petit massacre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Premier Ordre
Avatar : Sebastian Stan
Holopad :




***


Messages : 828
Date d'inscription : 19/09/2016

Message Re: Le temps d'un massacre ♫ (PV : Gal'aad)    • Jeu 29 Juin - 12:22    

La jeune femme possédait en elle de nombreux ouragans, il semblait à Gal'aad qu'arracher la peau de ce corps serait un bienfait pour en libérer toutes les forces. Il ne le fit pas, conscient d'un coeur battant là, dans une poitrine proche, et que signifiait vivre alors?
Elle se jouait des sourires, Ulla, mais les portait malgré tout. La bête sauvage savait l'importance des masques, on la jugeait brutale, on la jugeait monstrueuse, mais elle possédait pourtant une intelligence aigue capable de faire d'elle une guerrière tout autant qu'un soldat.
Savoir attaquer, savoir obéir aussi.
Les troopers possédaient trop peu de personnalité pour espérer une rébellion. Il n'y avait eu qu'une exception, de cela plus personne ne parlait, et jamais cet exemple ne fut suivi . N'importe quel chef d'escadron savait jouer d'eux, les plaçant tels des pions sur un échiquier. En contrepartie, les soldats ne possédaient aucun esprit d'initiative, raison pour laquelle Gal'aad les utilisait peu. Habitué au chaos des batailles et des pensées, chacune de ses stratégies se devait de comporter des imprévus ou des possibilités d'imprévus.
Ulla n'était pas une trooper, elle lui offrait ce dont il avait besoin.
Sa mission -en plus de la destruction de leurs ennemis- était de l'évaluer, de dire qu'un supérieur pouvait compter sur elle, sur son obéissance sans craindre des actions imprévisibles.
Il ne pouvait évaluer cela correctement : pour Gal'aad, avec toutes les failles qu'elle présentait, Ulla était présentement parfaite.

Il y eut comme un début de colère en elle alors que le chevalier lui ordonnait de le suivre. Elle le fit pourtant, elle ne posa aucune question, mais l'homme avait conscience de son corps aux aguets. Gal'aad ne put s'empêcher de penser à un faucon qu'on lui avait fait tenir un jour sur son bras, au petit capuchon cachant les yeux noirs aux muscles bestiaux tendus, prêts à s'élancer sitôt qu'on l'aurait libéré de son obscurité...
Ulla était un faucon qu'il tenait à son bras tout autant, choisissant de la diriger sur des ennemis choisis, non sur ceux que les instincts prédateurs de la jeune femme choisissaient au premier abord.
Une bonne arme.

Le chevalier continua son ascension avec dans le dos, le bruit du massacre. Il ne se retourna pas, ne regarda pas un seul instant comment la jeune femme se défaisait de ses ennemis. Qu'elle se débrouille, voilà tout
Son propre adversaire lui faisait face à présent : plus vieux mais pas vieillard, le visage sévère, les muscles noueux. En lui, aucune Force ne se lisait, sa mort serait rapide, violente aussi. L'épée appelait l'épée.
La terre trembla. Elle trembla parce que Gal'aad le lui commandait, utilisant la Force depuis la froideur de son regard. Quelques pierres roulèrent dans un écho rauque, le guerrier se précipita sur le chevalier, hurlant de peur et de fureur.
Il mourut bien avant son cri, le regard incrédule, incapable de comprendre, incapable d'y croire malgré le sang et la douleur.
Pour lui, Gal'aad n'eut aucune pitié, simplement du dégoût. A dire vrai, le chevalier n'avait pas voulu dégainer son sabre, pas pour lui, cette parodie de guerrier ancien.
Cet homme qui n'était plus rien...
Du dos du cadavre, son bras métallique dépassait. Gal'aad avait enfoncé son poing en accompagnant toute la violence du coup pour défoncer l'armure sommaire, peau, cage thoracique, organes et peau encore.
Il repoussa le corps, tout en lui semblait comme dégouliner de sang.
Le combat ne l'avait pas épuisé, l'homme se demandait juste s'il restait ici bas au moins un guerrier de légende à affronter.
Il y avait Hayden bien sûr, le jedi, mais l'alcool détruisait tout de lui cependant. Tous, ils n'étaient que des hommes, non des héros.

Le chevalier était toujours immobile au milieu du sang et du corps mutilé alors qu'Ulla le rejoignit, le regard tourné vers le ciel, les quelques nuages s'y trouvant.

Ces hommes se disaient les protecteurs de cette planète, en conséquence ils recevaient de nombreux tributs des habitants: nourriture, alcool, argent....et droit de cuissage. Pourtant c'est de ce monde qu'ils rêvent tous, les gens....

Il regarda la femme, tournant pour ce fait complètement la tête vers elle.

"Sert-on véritablement le côté obscur? Nous tuons mais toute guerre a ses victimes, ses massacres aussi..."

_________________
Dark and grim, your fate will begin
« Oh my brother, with your courage we can conquer, In your sword I put my trust that you will honor I will be the higher ground should you concede it and my body be your shield if you should need it. »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Premier Ordre
Avatar : Elodie Yung
Holopad :
Messages : 51
Date d'inscription : 25/04/2017

Message Re: Le temps d'un massacre ♫ (PV : Gal'aad)    • Lun 10 Juil - 17:49    

Gal'aad me laissa donc en compagnie de ses guerriers réputés comme étant les plus aguerris de cette planète. Ce n’est pas pour autant que je suis impressionné, loin de là même. D’ailleurs je ne tarda pas à en abattre un avec mon pistolet blaster, il c’était vanté comme étant le plus fort d’entre eux, ça fera une menace en moins pour moi. Après ça, le groupe de guerrier commencèrent à m’encercler, bien entendu je fais des pas de côtés afin que ça ne soit pas le cas. Mon épée était sortit de son fourreau et j’attendais la première attaque ennemi. Elle ne se fit pas attendre. L’un des guerriers attaqua sur le flanc droit, il m’adressa un coup avec sa vibrolame, je lève mon épée pour faire une parade mais au même moment un deuxième assaillant m’attaque dans mon dos, ce combat sera plus compliqué que prévus.  Je fais un pas de côté pour esquiver l’attaque qui vient de derrière mon dos, c’était moins une mais pas le temps de me reposer un autre assaillant m’attaque, il était temps de réduire le nombre de guerrier pour que je puisse  mettre a profit mes techniques de combats. J’esquive une attaque en bougeant mon corps sur le coté et j’en profite pour taillader la jambe de mon assaillant. Le pauvre homme s’écroule sur le sol et je l’achève d’un coup d'épée dans le crane sous les yeux de ses partenaires choqués de perdre l’un de leurs.

- Ca fait deux en moins, promi pour vous autres je prendrai un peu plus mon temps. J’adresse un sourire amusé avant de foncer droit vers eux.

J’ai l’avantage d’être plus rapide que mes ennemis de part mon armure légère. Eux étaient équipé de grosse armure, certaines ressemblaient d’ailleur étrangement a des armure mandaloriennes mais de mauvaise qualité. J’adresse un coup de pied à l’un des assaillant et j’enfonce ma lame dans la gorge d’un autre qui tombe aussitôt a terre mort de douleur, du sang giclait partout, on pouvait entendre le pauvre homme crachait tout le sang de son corps avant de s’effondrer sur le sol dans une marre de sang. Ce genre de spectacle me réjouissait, c’était l’un de mes petits plaisirs. Mais pas le temps d’admirer la scène, je suis en pleins combat. Je pars de nombreux coups mais hélas je ne peux contrer toutes les attaques et l’un des assaillants parvient à l’enfoncer une lame au niveau de mon épaule droite. Ca fait mal oui, l’homme pensait m’affaiblir, il voyait déjà probablement la fin du combat se profiler, sauf que le vainqueur ne sera pas celui qu’il pense. Alors qui tente de retirer sa lame je l’en empêche en prenant sa mains. Tandis qu’avec l’autre je lui enfonce mon épée dans la gorge, encore un autre qui tombe sécher par terre. Plus que deux ennemis. Je retire la lame qui était dans mon épaule et je la jette a terre. Sur mon visage on pouvait lire l’indifférence la plus totale, ce n’est pas pour autant que je ne ressens pas la douleur, loin de là même, mais avec le temps, ce genre de blessure étaient courante pur moi, j’ai juste appris à canaliser la douleur, surtout en période de combat, j’aurai tout le temps de me plaindre après le bain de sang.

- Ce fils de pute m’a troué ma nouvelle tenue. J’ai du sang partout maintenant. Vous savez a quel point c’est chiant de retirer ces tâches au lavage ?

Les deux derniers ennemis attaquèrent ensemble. Un long combat à l’épée commença, a coup de parade et d’attaque et coup d’estoc. C’était d’excellent combattant, mais ils n’étaient a mon niveau et ce malgré le fait que je sois blessé à l’épaule. J’avais clairement le dessus et ils le savaient. L’un d’eux parvient tout de même à me faire une éraflure au niveau du visage, j’ai mal calculé une esquive, l’enflure va comprend qu’il ne faut pas me faire chier. Je fais mine de l’attaquer au niveau de la tête mais je le feinte et lui adresse un coup en pleins ventre. Du sang gicle partout et m’en fout partout sur mes vêtements et la gueule. Quelques secondes plus tards les boyaux du pauvre homme sortirent de son ventre pour venir s’ecraser sur le sol. Il ne restait plus qu’une seule personne désormais.

- Tu es donc le dernier.

- Tu n’as aucun honneur, je suis peut être seul, mais la force est avec moi,  tu ne peux me vaincre. Le peuple de cette planète compte sur moi et je ne compte pas les décevoir.

- C’est bon t’as finis de parler ? Non parce que ton espèce de laïus tout droit sortit d’un mauvais film d’holoaction me gonfle grandement. D’ailleurs tu m’as casser les couilles j’ai plus envie de jouer. Je sors mon pistolet blaster et l’abat comme un vaurien. L’homme tomba raide mort, comme le premier de tout à l’heure. Voilà.

Le combat était terminé, ce fut une véritable boucherie, le sol était tapi de sang et j’tais moi aussi recouverte de ce liquide rouge. Je me pose alors sur l'un des cadavres et je commence a nettoyer ma lame. Une fois fait je la range dans mon fourreau et j’attend le retour de Gal.  Il ne tarda pas a arriver, toujours avec sa mélancolie habituelle, presque poétique. Il me faisait penser a ma sœur en plus sein d’esprit, enfin saint est un bien grand mot quand on parle des agents du premier ordre. Bref, le chevalier de Ren  partit un nouvelle fois dans ses grandes phrases, il finit par demander s’ils servaient véritablement le côté obscur, une bonne question certes, cela dit, moi je ne sers personne a par moi-même ou à la limite mon père. Je regarde le chevalier de Ren, avec mon visage recouvert de sang, j’étais toujours assise sur l’un des cadavres. Le spectacle devaient être assez affreux pour le commun des mortels, pour moi c’était habituel, je pense que pour le chevalier de Ren ça doit être la même chose.

- Tu te poses trop de questions ! Moi j’aime les massacre et le sang… Je me lève.  On va rejoindre la fête un peu plus bas ? Ma lame à encore soif. J’en oubliais presque ma blessure à l’épaule. Je sors alors d’une de mes poches une seringue, c’était de l'adrénaline pour ne pas sentir la douleur le temps d’un combat. Je faisais souvent ça quand j’étais blessé, histoire de finir la bataille tranquillement avant de me faire soigner. Je m’injecte donc le produit. IlA notre retour il me faudra une nouvelle tenue, ça me fait chier elle était toute neuve putain. Un jour une tenue me fera deux missions, un jour. Je dis ça sourire aux lèvres. Et toi ça c’est passé comment ton combat épique ?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Premier Ordre
Avatar : Sebastian Stan
Holopad :




***


Messages : 828
Date d'inscription : 19/09/2016

Message Re: Le temps d'un massacre ♫ (PV : Gal'aad)    • Ven 14 Juil - 22:53    

D'un geste ennuyé, il congédia la jeune femme, ne retenant que l'usage de l'adrénaline et celle de l vulgarité. Ulla s'exprimait d'une manière bien à elle peut-être mais Gal'aad ne pouvait plus suivre désormais. Il appartenait à un autre temps, aux silences et aux douleurs. Son regard se perdit sur l'horizon, à quoi donc obéissait la Rage si ce n'est un instinct prédateur, bestial ?
Etait-il ainsi ?
Et pourquoi se questionner ?
Parce qu'au delà d'Ulla, il y avait Aslog, même visage, cœur étrange elle aussi. Aslog avait vu la folie de Gal'aad un jour, meurtre et carnage, pas Ulla. Un jour, Ulla tomberait sur plus fort qu'elle, plus patient, assez patient pour la tuer tout du moins. Elle était vive, elle était douée, mais il manquait une forme de discipline à la jeune femme.
Respect, hiérarchie, des notions que Gal'aad avait appris tôt. Sans respect, jusqu'où pouvait-on avancer ?
Ulla ne se montrait pas insolente, ne faisait pas preuve de désobéissance, du moins pas avec lui. Mais Gal'aad n'était pas homme à pouvoir la canaliser.
Elle n'était pas Chevalier.

 « Si cela te va d'avoir une lame ivrogne, va donc étancher sa soif »

Lui voulait réfléchir, méditer. A ses pieds, le cadavre de l'homme était resté. Baissant la tête, Gal'aad comprit qu'il tenait également le cœur dans sa main. Il ne l'avait pas lâché.
Un combat épique ? Non, aucun sentiment n'avait eu lieu ici. Son adversaire aurait peut-être mérité une autre mort après tout, une belle mort, Gal'aad n'y avait pas réfléchi. Le respect, encore une fois, le respect.
Il n'avait pas respecté son adversaire, juste tué. Cela faisait-il de lui un monstre ? Il lâcha le cœur, l'écrasa de sa botte.
Non.

 « Bon travail »

La femme n'avait peut être rien à faire du compliment, de la remarque, qu'importe. Elle avait exécuté les ordres et n'avait pas faillit, tuant ses ennemis comme demandé, ne contestant pas les ordres, obéissant, oui, obéissant.

 « Amuse-toi, j'ai été injuste avec mon commentaire de tout à l'heure et je m'en excuse. Rien ne t'empêche de tuer, ces gens sont les ennemis de l'Ordre. Ils ont choisi. Inutile de nous reprocher à nous leurs choix à eux... »

Apaisé, Gal'aad se tourna vers Ulla et prit la direction du village à nouveau. Dans sa tête, les tenants et aboutissants étaient clairs désormais. Les gens qu'ils venaient de tuer avaient imposé une doctrine à ce village, en désaccord total avec celle du Premier Ordre. On ne pouvait se soustraire à une doctrine, le meurtre restait alors la meilleure façon de l'effacer.
Qu'il n'en reste plus la moindre trace.
Ombres et poussières...

_________________
Dark and grim, your fate will begin
« Oh my brother, with your courage we can conquer, In your sword I put my trust that you will honor I will be the higher ground should you concede it and my body be your shield if you should need it. »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Premier Ordre
Avatar : Elodie Yung
Holopad :
Messages : 51
Date d'inscription : 25/04/2017

Message Re: Le temps d'un massacre ♫ (PV : Gal'aad)    • Lun 24 Juil - 21:47    

Non bien entendu je n’ai pas toujours été comme ça. Jeune, j’étais une petite fille innocente, qui jouait à la poupée, qui n’avait aucune pensée meurtrière. C’est depuis la mort de ma mère que tout a changé, que mon père a changé radicalement la façon de nous élever. Nous sommes passé d’une éducation pour devenir politicienne ou quelconque autre travail de ce genre à une formation pour devenir de véritable guerrière mandalorienne avec chacune une spécialité bien distincte, pour ma part c’était les explosifs, depuis ce fameux jours, ce fameux bombardement, depuis la mort de ma ère j’ai été émerveillé par ce spectacle saisissant. Bref, changer l’éducation d’une gamine comme ça du jour au lendemain, ça laisse forcément des séquelles, c’est comme ça que les jumelles Kyr’am sont nées, guerrières impitoyable, sans pitié, adorant donner la mort sur leur passages, et aimant aussi faire chier les gens. Bien entendu qu’on respecte l’autorité, a notre façon, les seules personnes que ma sœur et moi écoutants sont la chef des rage et notre père, vient ensuite les gens qui gagnent notre respect ou notre sympathie, Gal’aad en fait parti désormais.

Gal’aad traite ma lame d’ivrogne, il n’avait pas complètement tord, voilà bien trop longtemps que es Rage n’étaient pas sortit en intervention, la faute a une leader décédé depuis peu. Les hautes instances n’arrivaient pas à se décider sur qui aller diriger ce prestigieux commando, le leader se devait d’être assez fort pour pouvoir le commander mais surtout assez fort pour pouvoir gérer les sœurs Kyr’am et ça c’était pas de la tarte ? Si on les leaders se choisissent à l’ancienneté dans les autres commando, chez les rage c’était différent, car techniquement ; Alsog et moi-même sont les plus anciennes du commando, mais entre nous qui serait bien assez fou pour nous donner le commandement d’une escadron ? Il faudrait être suicidaire.

- Faut pas lui en vouloir, ça commence à faire un moment qu’elle n’a pas eu droit à sa boisson… Il faut bien qu’elle se désaltère la petite. Je dis ça en tapotant le pommeau de ma lame.

Après ça le chevalier de Ren me fit un compliment, ça fait toujours plaisir même si ça ne m'atteint pas pour autant. Je suppose que recevoir des compliments d’une personne comme Gal’aad n’était pas chose courante ; alors je prend. J’en reçois pas souvent après tout, mise a part quand je fais exploser des choses, il est rare qu’un supérieur hiérarchique me fasse un compliment quand je tue des gens. Après ce bref compliment, il enchaîna sur le fait qu’il a été injuste avec moi, me traitant plus ou moins d’ivrogne, je ne l’ai pas mal pris, loin de là même. Gal’aad était vraiment une personne étrange, et pourtant c’est moi qui dit ça, je l’aime bien. A ces mots, je pris la direction du village, il était temps de rejoindre la petite fête des homme en blanc en bas.

- J’espere qu’ils nous en ont laissés quand même. Et il faut qu’il y ait un peu d’adversité en face, surtout pour toi… Faut bien que tous le monde s’amuse.

Je dis ça avec le sourire aux lèvres, toujours avec ma blessure à l’épaule qui ne me faisait plus mal. Ca sera une autre paire de manche tout à l’heure quand il sera l’heure de se faire soigner. Mais bon pour le moment je profite, il y avait encore des gens à massacrer en bas et puis qui sait, peut être j’aurai l’occasion d’utiliser des explosifs ?

Après un petit moment de marche, nous arrivons enfin au village, les stormtroopers ont bien avancés, les corps jonchent les ruelles du villages, il y a aussi quelques cadavres de soldat blancs. Il y a de la résistance ? Tant mieux ça ne sera que plus amusant, par contre ils sont armées de blaster, l’utilisation de mon épée serait quelques peu risqué, je sors alors mon pistolet blaster de son holster.

- Allez à table les enfants !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Premier Ordre
Avatar : Sebastian Stan
Holopad :




***


Messages : 828
Date d'inscription : 19/09/2016

Message Re: Le temps d'un massacre ♫ (PV : Gal'aad)    • Mer 26 Juil - 1:03    

Ulla, créature étrange que Gal'aad ne cherchait à comprendre. Il cherchait peu de choses des autres, peu de contacts, peu d'échanges, ceux-ci le fatiguaient, l'épuisaient en efforts violents de sa part. La solitude, le silence, rien ne saurait être plus beau. Le chant d'un laser parfois, une épée qui se lève, qui se baisse, un sabre que l'on range, que l'on oublie ou que l'on brandit, le sifflement des dunes et du désert, le silence comme le bruit.
De temps en temps une main essayant de l'attraper, de le ramener à un chemin qu'il n'avait aucun intérêt à suivre quand Gal'aad désirait simplement ses rêves du bout des doigts. Les mots de la rage était bourdonnement. L'écoutait-il? Un peu, pas vraiment. Déjà quelque chose en lui s'échappait, s'enfuyait.
Ces hommes et ces femmes plus bas, avait-il un quelconque intérêt à les tuer? Non, et l'écho d'Ulla vint le ramener pour un instant à la réalité.
Non, comme le disait la jeune femme, il n'y aurait pas de challenge.
Il la laissa s'élancer avec toutes les menaces qu'elle portait au coeur, Gal'aad préféra se détourner, retrouver le calme, le néant.
Les troopers sauraient se débrouiller, sinon ils ne méritaient que la mort après tout. L'homme avait-il peur de tuer? Jamais, cependant il aspirait à des guerriers, non des femmes, des enfants. Il n'y avait plus de guerriers ici, il les avait offert à Ulla, à présent l'homme le regrettait. Qu'avait-elle fait de ce cadeau véritablement?
Elle avait massacré, comme ce que l'on attendait d'elle.
Mais l'honneur, mais la vie?
Et lui, que recherchait-il?
Son coeur battait, cognait...
Pleurait.
Pourquoi?

”J'ai fais ce pour quoi j'étais venu, je ne prendrai pas vos tâches en plus...”

Une maladie s'insinuait en lui, une maladie difficile à comprendre. Des remords, des regrets? Jamais..Quelque chose d'autre le tourmentait, lui, son coeur de pierre. Peut-être une chose enfouie dans sa mémoire, une chose avec un sens, un sens qu'il ne trouvait pas?
Autour d'eux, des cris, des batailles. Les villageois perdaient, le savaient. Et gal'aad regardait cela avec une attention à la fois distraite et fasinée: ces hommes, ces femmes, ne comprenaient-ils pas qu'à la seconde même où on leur enlevait tout espoir, ils pouvaient gagner en puissance?
Un instant, il songea demander à la jeune femme ce qui se passerait le jour où elle tomberait sur des gens à la volonté de survivre bien plus admirables que tout ce qu'elle avait connu jusqu'alors. Mais Ulla n'aimait pas les questions, encore moins y répondre, ors, curieux comme un enfant, Gal'aad désespérait d'en poser.
Une autre fois, une autre personne.

Au lieu de cela, l'homme s'adossa à un mur, complètement dédaigneux à l'écart des tirs de blasters, des cris et des coups que l'on entendait. Il préféra plutôt sortir une pomme de son manteau et, se défaisant du masque, croquer dedans.
Cela manquait de sucre, dommage... Au regard que lui posa Ulla,
il haussa les épaules.

"Tu as dit à table, alors je mange..."

Oui, les métaphores avec lui, parfois ça ne marchait pas trop bien.

_________________
Dark and grim, your fate will begin
« Oh my brother, with your courage we can conquer, In your sword I put my trust that you will honor I will be the higher ground should you concede it and my body be your shield if you should need it. »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Re: Le temps d'un massacre ♫ (PV : Gal'aad)    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps d'un massacre ♫ (PV : Gal'aad)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chronologie explicant le massacre de la Ruelle Vaillant
» C'était il y a 20 ans; massacre à la ruelle Vaillant!
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: The Past :: The Galaxy :: Bordure extérieure et mondes inconnus-
Sauter vers: