Topsitestop1top2top3



 

Partagez | 
 

 [Arkania] Ce qui est défait l'est pour toujours [Jude et Feren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Darth Arkana
Avatar : Gwendoline Christie
Messages : 169
Date d'inscription : 25/12/2016

Message [Arkania] Ce qui est défait l'est pour toujours [Jude et Feren]    • Lun 5 Juin - 0:02    



 


Et maintenant ?

Darth Laureus, Darth Sanguis & Darth Arkana


« Je suppose que vous devinez la raison de cet appel. Notre dernière réunion est récente, mais au vu des circonstances présentes, une seconde séance exceptionnelle du Conseil est plus que requise. Notre confrère Darth Zeon étant parti pour une mission qu'il estime nécéssaire au progrès de l’Ordre, il a nommé le Seigneur Sanguis pour le représenter. Il est important que l’on réunisse le plus rapidement possible le Conseil… restreint. » Elle avait insisté sur ce terme. Il était évident que la discussion devait se faire loin des oreilles du plus grand des Siths, du Seigneur qui était responsable de cette situation critique. « Je vous propose donc de me transmettre dès que possible vos disponibilités, et je vous indiquerai le lieu de la réunion. Je compte sur votre réactivité… et sur votre discrétion. »

L’appel avait été lancé aux Seigneurs du Conseil Sombre. Darth Laureus, Darth Anton et, exceptionnellement, Darth Sanguis. Tel était le message qu’ils avaient tous trois reçu en communication cryptée - bien que la responsable de la branche Politique de l’Ordre se doutait qu’elle pouvait user de tant de discrétion qu’elle le souhaitait, mais que Darth Millenial serait toujours au courant, d’une manière où d’une autre, de ce qui se tramait. C’est pourquoi elle avait opté pour le lieu qui, pour elle, était le plus sûr de toute la galaxie: sa planète natale, Arkania.

L’heure était grave. L’acte inconsidéré de Darth Millenial avait bouleversé tous les plans définis lors du dernier Conseil, au cours d’une discussion parfois tendue, mais qui avait abouti à un accord, et cela plus facilement que prévu. En dehors de l’ancien mentor d’Aurora, Darth Anton, qui avait quitté la réunion de manière imprévue, les trois Seigneurs semblaient être sur la même longueur d’onde en ce qui concernait la nécessité de garder l’existence de l’Ordre secrète tant que sa puissance ne serait pas assurée sur la galaxie. A ce propos, Aurora se souvint que Darth Anton était le seul qui n’avait pas répondu à l’appel. Elle n’avait aucune nouvelle de lui depuis son départ précipité de la dernière réunion. Voilà qui était inhabituel chez lui. Elle se doutait qu’il ne viendrait pas, même si quelque chose en elle se refusait encore à y croire. Allait-elle devoir faire face à la témérité de Darth Laureus toute seule ? Par ailleurs, elle ne savait pas quoi penser du choix de Darth Zeon du Seigneur Sanguis pour le remplacer. Elle avait déjà croisé le chemin de ce dernier. Il était même venu sur Arkania pour une affaire délicate qu’elle lui avait confié, en rapport avec l’Archeiacorp. Ce qui voulait dire qu’il avait eu accès à une partie du secret de l’arme préparée par la corporation, contrairement à la plupart des Siths. Elle comptait sur son silence, et espérait que la réunion ne lui fournirait pas une occasion de la trahir, s’il cherchait à le faire. Il était difficile de le cerner. C’était là un motif d’inquiétude supplémentaire pour la Sith, alors que cette réunion s’annonçait tendue.  

Darth Arkana était bien sûr arrivée la première dans le Grand Palais qu’elle avait choisi pour l’occasion. Une ancienne bâtisse comme il y en avait quelques unes sur la planète, construite par un de ces roitelets des tribus qui régnaient et se combattaient farouchement avant qu’un Grand Conseil prenne la direction de la planète en main, unissant les intérêts des firmes technologiques qui y avaient étendu leur empire invisible. La politicienne avait fait en sorte que ledit Conseil, où elle connaissait des personnes influentes, lui apprête cette salle, et cela au nom de l’Archeiacorp. La Sith était donc en territoire bien connu ici. Millenial pourrait bien savoir qu’il y aurait une réunion. Quant à entendre ce qui s’y disait, là, il y avait un pas qui ne serait pas franchi.

La salle était trop vaste pour une réunion de quatre personnes. Les murs étaient ornés d’arabesques translucides, vagues imitations de la glace qui recouvrait parfois les steppes d’Arkania. Une décoration un peu trop chargée pour une telle occasion. Mais on ferait avec. La table dressée au milieu de la pièce, elle, était sobre; assez réduite pour que les participants puissent s’entendre, assez grande pour qu’ils n’aient pas à se côtoyer de trop près. Une table ronde. Une fois n’était pas coutume.

Aurora Tharkh était à présent seule dans la pièce. Elle avait posé sur la surface de pierre de la table un appareil à hologrammes et une boîte noire dans laquelle elle enregistrait de manière cryptée les communications à conserver. Elle sentait au dehors la présence des deux Siths de l’Ordre qui avaient été mobilisés pour monter la garde et déceler toute présence d’un utilisateur de la Force; il y avait aussi quelques Arkaniens en armes dont Aurora avait pu négocier la présence protectrice. Elle était tendue par l’appréhension des choix qui allaient être faits dans les heures à venir. Sa concentration lui permit de déceler une modification ténue dans les courants de Force qui environnaient le lieu, engendrée par l’arrivée ponctuelle d’un de ses collègues. Elle s’apprêtait à recevoir ses trois confrères - ou deux seulement, peut-être -, par un bref discours de bienvenue. Tout était en ordre: bientôt, le Conseil pourrait commencer.

© Codage par Vent Parisien —



_________________

Darth Arkana  -  Ne jamais baisser sa garde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Sith
Avatar : Ben Schamma
Holopad :
Messages : 804
Date d'inscription : 13/03/2017

Message Re: [Arkania] Ce qui est défait l'est pour toujours [Jude et Feren]    • Lun 5 Juin - 1:28    

Les surprises semblaient tomber sur Feren telle une avalanche, ces derniers temps. Lorsque le seigneur Zeon l’avait nommé comme son représentant au sein du Conseil avant de quitter Korriban pour sa quête, le zabrak avait été intérieurement bouche bée, cependant qu’à l’extérieur, il s’inclinait face à la décision de son supérieur, le visage aussi impassible que possible. Et il ne s’était pas passé longtemps qu’il avait été contacté par Darth Arkana pour une convocation dudit Conseil. Par toutes les cornes de l’univers, finalement les seigneurs noirs n’avaient pas l’air de chômer ou de se tourner les pouces entre quelques étranglements de larbins. Le Sith s’en sentait encore perplexe pendant son voyage jusqu’à Arkania, lieu de rendez-vous de cette réunion, une planète sur laquelle il avait déjà eu l’occasion de mettre les pieds une fois, justement pour rendre un service à la chef de la branche politique de l’Ordre. Faisant les cent pas à l’intérieur du vaisseau, grommelant de cet itinéraire à travers l’hyperespace qui était plus complexe par mesure de prudence, il ne pouvait s’empêcher de se ressasser ces derniers événements, s’interrogeant inlassablement sur les raisons de sa nomination. Pourquoi lui, et pas quelqu’un d’autre ? Il n’avait jamais montré le moindre intérêt pour ce genre de montée en grade. Peut-être était-ce pour cela… parce qu’il servirait ainsi au mieux les intérêts de l’Ordre Sith avant d’y chercher le moindre profit personnel. Cependant Feren n’était pas un zabrak particulièrement modeste et il songea avec un certain cynisme qu’il risquerait peut-être d’y prendre goût, à cette position.

D’autre part, se posait également la question des raisons de cette assemblée exceptionnelle et surtout, de cette nécessité à faire preuve d’une absolue prudence. Toutefois, au vu des circonstances actuelles, il y avait fort à parier que cela aurait un rapport avec le grand chef, Darth Millennial. Et sa formidable idée de bombarder Naboo. Le fait que personne n’avait été mis au courant de cette stratégie avait provoqué une certaine défiance chez les Sith, un sentiment amer de trahison ou, en tout cas, d’indignité. A quoi cela servait-il donc de raviver les flammes d’un Ordre plusieurs fois millénaire, pour finalement partir dans son coin, fabriquer ses propres jouets sans y mêler quiconque ? A quoi servaient-ils donc, eux, tous les Sith ? N’étaient-ils ainsi que quelques grains de poussière sans importance aux yeux du vieux Millennial, un plan de secours si ses manigances secrètes n’aboutissaient pas comme il l’entendait ? Et surtout, quel avait été le véritable but de cette bombe psychique, en plus d’avoir présenté aux yeux de toute la galaxie l’existence d’une nouvelle force qui n’était ni la Résistance, ni le Premier Ordre ? Que de questions, et aucune réponse à y apporter pour le moment, si bien qu’il se laissa choir dans un siège, renversant presque Richi qui lui apportait une boisson fraiche. « Vous avez l’air tendu, maître. », s’avança le droïde avec prudence. Feren ne répondit que par monosyllabes, incapable de trouver une raison vraiment rationnelle pour l’appréhension qu’il sentait monter en lui. Autre que le fait de se retrouver avec trois seigneurs noirs pour seule compagnie. Dont deux à qui il n’avait pas eu personnellement affaire.

Concernant Darth Arkana, pour les rares fois où il avait été confronté à elle, le zabrak ne pouvait que la respecter. Pour ce qu’elle accomplissait pour l’Ordre, la tâche qui était la sienne. Au final, c’était sans doutes aussi important que former des apprentis. Elle renforçait les positions des Sith dans la galaxie, cependant que Darth Zeon renforçait les éléments individuels qui faisaient de l’Ordre une entité. Et c’était sans doutes pour cette raison, entre autres, qu’il ne lui était jamais venu à l’esprit, jusque-là, de la menacer d’un odieux chantage sur les bribes ce qu’il avait découvert concernant la compagnie à laquelle elle siégeait. Les deux autres seigneurs, il n’avait fait qu’en entendre parler, plus ou moins brièvement, et plus ou moins en bien ou en mal. Des raisons supplémentaires pour redoubler de prudence et faire en sorte d’être digne du choix de Zeon.

En posant le pied sur la planète Arkania, couvert de son manteau sombre qui masquait aussi le haut de son visage, Feren songea qu’il n’y avait plus de retour en arrière possible. A vrai dire, il n’y en avait jamais eu. A la fois fébrile et curieux, il avançait, étrangement minuscule face au palais qui se dressait devant lui. Et même à l’intérieur, les vastes couloirs auraient eu de quoi le perdre, toutefois le Sith fut guidé jusqu’à la porte de la salle. A vrai dire, ce qu’il espérait le plus en cet instant présent, c’était de ne pas être en retard. Il observa un instant la grande porte qui lui faisait face, avant d’apposer son attention sur les deux Sith qui servaient de cerbères et dont un ouvrit un battant pour le laisser entrer. La mâchoire serrée et une lueur déterminée brillant dans son regard de braise, il fit plusieurs pas et se retrouva happé par la grande salle. Au centre, une table qui semblait bien petite par rapport au reste de l’endroit. Et surtout, Darth Arkana qui se tenait là. Le zabrak s’avança légèrement et inclina lentement la tête en guise de salutations. « Seigneur Arkana. », déclara-t-il d’une voix neutre, ne s’attendant pas à ce qu’il fût seul avec elle, mais songeant que cela ne durerait probablement pas.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Darth Laureus
Avatar : Joseph Morgan
Messages : 200
Date d'inscription : 23/12/2016

Message Re: [Arkania] Ce qui est défait l'est pour toujours [Jude et Feren]    • Lun 12 Juin - 15:08    





CE QUI EST DÉFAIT L'EST POUR TOUJOURS

feat Darth Arkana, Darth Sanguis



Il est enfin l'heure de choisir. Quels seront nous décisions concernant Darth Millenial ? Je dois bien avoué que je ne suis guère enclin à discuter de ce genre de sujet avec les autres membres du Conseil Noir, j'aurais préférer agir en solitaire, en utilisant les connaissances que j'ai vaguement glaner ça et là depuis ma rencontre avec Darth Nihilus. La restructuration mentale est une branche affreusement nébuleuse de l'utilisation du Côté Obscur, et mes faibles tentatives n'avaient pas été forcément concluante. Sur des créatures faibles, ou des humains facilement manipulable, ce n'est pas une grande victoire. Bientôt je devrais mettre en place des expériences plus... Poussés, de la chose. Je n'ai pas réellement eut de démonstration de la part du gamin Nihilus, je ne sais donc pas réellement comment il faut s'y prendre. J’apparente ça à une forme plus poussée de la persuasion de force. Mais de ce que j'ai pu observer chez mes cobayes, c'est quelque chose d'infiniment plus compliqués que ça... bon, je mettrais mes théories en pratique quand j'aurais le parfait cobaye sous la main.

Je suis actuellement dans mon vaisseau, en direction d'Arkania. Je ne suis guère amusé du fait que nous ne nous réunissions pas sur Korriban, mais je comprend l'excès de prudence de la part de Darth Arkana, nous ne savons pas qui est encore fidèle à Darth Millenial, et il aurait été stupide d'utiliser la salle du Conseil en ses temps troublés. Je dois également avoué que nommer un remplaçant pour Zéon, surtout en ce qui concerne une réunion du Conseil Sombre me laisse perplexe. Je sais parfaitement qu'il est partit en mission pour récupérer un Artefact, qu'il juge si important pour la suite des événements, mais je ne peux m'empêcher d'être sur la défensive. J'ai eu quelques informations sur son remplaçant, un Zabrak ayant dormit dans une stase pendant une vingtaine d'années... Mais en dehors de ça, rien de notable.

Je ne suis pas seul dans mon voyage cette fois. Je ne peux pas me permettre de ne pas être prudent. Je ne fais pas entièrement confiance à Darth Arkana. Bien que notre hostilité ne soit pas directement déclarer, elle est suffisamment sous-jacente pour qu'elle s'autorise à avoir plusieurs gardes avec elle... Et j'en ai fais tout autant. J'ai laisser les affaire courantes à Darth Kal'En, et c'est donc Sybil qui me suit comme mon ombre pour la journée. Elle ne s'exprime pas beaucoup, et c'est tant mieux pour l'instant. Je pilote, tout en réfléchissant à comment aborder le sujet sans me faire passer pour un despote en puissance... Après tout, je désire prendre la tête de l'Ordre. Ou du moins avoir une voix en plus en ce qui concerne les décisions. C'est tout simplement normal. Le Conseil est formé de Quatre personnes, et nous n'arriverons que très rarement a des accords ayant la majorité. Si nous ne pouvons remplacer Millenial, il est tout naturel que l'un d'entre nous obtiennent une voix en plus lors des votes, non ?

Mais bon... Ce n'est pas le moment de me faire le conseil dans mon esprit. Arkania se dessine à l'horizon et j’amorce les procédures pour me poser aux coordonnés indiqués par Darth Arkana. La battisse n’a rien de spécial, pour être tout à fait honnête. C'est un bâtiment officiel d'une planète influente, il n'y à pas de chichi dans sa conception, simplement un aspect pratique. Du moins c'est ce que ça représente à mes yeux, mais depuis certaines remarques concernant mes goûts, je préfère ne pas faire de remarque, la piqûre dans mon orgueil est encore vive. Les autres sont déjà là, je peux les sentir sans aucun mal. Toujours accompagnés de Sybil, je me dirige sans me presser jusqu'à la salle de réunion. C'est mignon, elle avait même prévu deux chiens de gardes Sith... Leurs visages ne me disent rien, ils ne sont probablement pas de ma branche, sans quoi j'en aurais été avertis... A moins que quelques manipulations aient eut lieu. D'un regard, Sybil me confirme qu'elle ne les connaît pas non plus. Je passe donc entre eux, en leurs tapant l'épaule avec un grand sourire, plein d'ironie. Je me retiens de faire une remarque, ce n'est pas le moment de m'attirer l'ire de deux chiens de gardes... Surtout avec la présence des arkaniens armés un peu partout. Mon choix de prendre Sybil avec moi se révèle une bonne idée. Je lève la main en sa direction et lui fait signe de m'attendre dehors, tout en se tenant prête à agir si besoin est.

Hum... la salle à quelque chose d'impressionnant, je dois bien l'avouer. Et le choix d'une table minuscule au milieu d'une salle aussi grande et surchargés de détails donne une impression d'écrasement, qui représente assez bien l'humeur que je perçois chez Darth Arkana. Nos décisions vont être capital pour la suite de nos opérations, et elle en à parfaitement conscience. Pour ma part, je ne me sens pas plus à l'aise que ça. En présence de Zéon, mes idées auraient eut un soutien sans faille, je ne sais pas quel lien lie Arkana et Sanguis, mais je crains d'être en défaveur aujourd'hui...

« Darth Arkana, Darth Sanguis. »

Nul besoin de braquer le Zabrak dés le début. D'ailleurs il n'à rien fait pour provoquer mon déplaisir, autant rester courtois. D'un simple mouvement de la main, je referme la porte derrière moi, en lançant un regard furtif à ma garde du corps, qui semble sur le point de faire une remarque, avant de se raviser. Je me tourne de nouveau vers mes collègues et m'approche de la table, les bras croisés dans les manches de ma toge.

« J'espère ne pas être trop en retard. »

Je n'ai pas besoin de me justifier, mon contretemps est de toute façon réel si je suis vraiment en retard, j'avais eu quelques instructions en plus à confier à Darth Kal'En, dés fois qu'une certaine résistante essaye de me contacter... Peu de risque, mais sait-on jamais. Je lui ai simplement ordonner de ne rien dévoilés de l'organisation si jamais elle tentait de me contactée.



_________________
There's days when I wanna give in. But it's hard to be a saint when you're full of sin. Why would I ever think of goin' back, When it feels so fuckin' good to be bad? ~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Darth Arkana
Avatar : Gwendoline Christie
Messages : 169
Date d'inscription : 25/12/2016

Message Re: [Arkania] Ce qui est défait l'est pour toujours [Jude et Feren]    • Jeu 22 Juin - 23:11    



 


Et maintenant ?

Darth Laureus, Darth Sanguis & Darth Arkana



Aurora Tharkh se tenait près de la table translucide où elle avait installé son matériel. Elle marchait lentement près du mur du fond, qui avait l’air d’une fenêtre mais qui révélait en fait un décor factice, qui ressemblait cependant au paysage qui se trouvait réellement derrière cette paroi. Bien sûr, l’arrivée des autres ne se fit pas attendre. La présence qu’elle avait décelée se rapprochait. La Sith s’était tournée vers les fausses fenêtres et sentit son collègue arriver, dans son dos. Une présence massive, une démarche lente mais assurée. Elle se retourna.

C’était le Seigneur Sanguis qui se tenait là, à l’entrée de la large salle. Un homme de haute stature, le teint sombre voire écarlate à certains endroits d’une peau qui semblait particulièrement épaisse et parsemées de petites cornes qui donnaient à son propriétaire cet air de férocité propre à son espèce. Les Zabraks avaient quelque chose de profondément impressionnant; même si elle en avait croisé beaucoup sur la galaxie, ils produisaient toujours sur Aurora cette impression de force. Ils étaient l’antithèse des Arkaniens, sveltes, pâles; ceux-ci avaient d’ailleurs coutumes de mépriser les Zabraks, comme toute espèce qui différait un tant soit peu de la leur. Mais subissant pour son métissage la même discrimination de la part des humains, Aurora avait fini par passer outre ces petites différences entre races, et les Zabraks avaient depuis longtemps retrouvé dans sa considération la place qu’ils méritaient. Celui-ci la salua sobrement. Curieuse situation. Elle ne s’était pas attendue à se retrouver en de telles circonstances en présence de ce receleur d’artefacts, en comité restreint et pour une cause aussi grave. Mais il saurait jouer son rôle, avec le sérieux et la discrétion dont il avait fait preuve dans d’autres circonstances.  

« Bienvenue, Seigneur Sanguis. »

Elle retourna près de la table alors que le nouvel arrivant observait la grande salle, dont la clarté contrastait curieusement avec la pénombre des réunions habituelles du Conseil. D’un geste courtois, Aurora indiqua l’un des quatre fauteuils au Zabrak pour l’inviter à s’asseoir. Elle le fit elle-même, en enchaînant:

« Les circonstances sont bien graves pour une première participation au Conseil… j’espère que nous parviendrons à une décision. » déclara la Sith.



Des paroles qui voulaient tout et rien dire, et qui visaient surtout à ne pas laisser un pesant silence s’installer. Des paroles de circonstance. Mais il s’agissait aussi de marquer le coup. Un nouveau venu au Conseil est toujours un fait notable, même s’il n’est pas destiné à y rester. D’autant que s’il y faisait ses preuves, il serait sans doute parmi les premiers candidats envisagés si, plus tard, l’un des Quatre était amené à quitter ses fonctions.  

Les deux Seigneurs n’eurent pas à attendre longtemps avant d’être rejoints par un troisième. Peut-être le dernier pour cette fois-ci, songea Aurora et pensant à l’étrange absence de son ancien mentor qui ne donnait plus de nouvelles depuis qu’il avait précipitamment quitté le dernier conseil. Darth Laureus, dernier arrivé, salua ses collègues et s’enquit d’un éventuel retard.

« Si peu, » répondit Aurora. « Installez-vous, Seigneur Laureus. »

Pendant que celui-ci s’exécutait, elle tendit une main vers les portes qui se refermèrent lentement.

« Je pense que le Seigneur Anton ne viendra pas. C’est dommage, il nous aurait été utile d’avoir avec nous un représentant de la branche Information, au vu du motif qui nous réunit aujourd’hui… »

Celui-ci était fort connu de tous. A l’intention de Feren Kodrell, elle poursuivit:

« Nous pouvons donc commencer. Seigneur Sanguis, vous savez peut-être que le Conseil s’était réuni peu avant le… l’événement de Naboo. Nous avions conclu à la nécessité de retrouver au plus vite Nihilus et sa marionnette, qui mettent en péril le secret et la sécurité de l’Ordre. »

Puis, s’adressant à ses deux collègues:

« Mais dans les circonstances actuelles, ce même secret est se trouve compromis de manière bien plus importante. Et le danger ne vient plus d’un transfuge de l’Ordre qui se met à agir pour son compte, mais… du coeur même de l’organisation. Bien qu’il avait sans doute une raison d’agir ainsi. »

« Il eut simplement été souhaitable d’informer le Conseil desdites raisons », songea la Sith en son for intérieur. Mais il eut été déraisonnable de faire part de ses doutes de manière si ouverte, et ce dès les premiers instants de la discussion. Elle avait besoin de connaître les positions des autres sur ce sujet.

« Toujours est-il que vous comprenez, je suppose, ma proposition de se réunir ici plutôt que dans des lieux plus… traditionnels. N’y voyez aucune défiance à l’encontre de notre leader… » Sur ce point, il va de soi qu’elle n’était pas vraiment sincère; « Il s’agissait simplement de s’assurer que l’ensemble de l’Ordre gardait un droit de regard sur la situation. »

Aurora Tharkh choisissait ses mots avec soin. Se voir accuser de traitrise était la dernière chose qu’elle souhaitait, et elle avançait sur terrain miné tant qu’elle ne s’était pas assurée de la connivence des autres.

« J’aimerais donc connaître votre point de vue sur la situation. »

Le moment était à l’analyse; mais la Sith le pressentait: le temps de la décision et de l’action serait bientôt venu.


© Codage par Vent Parisien —



_________________

Darth Arkana  -  Ne jamais baisser sa garde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé

Message Re: [Arkania] Ce qui est défait l'est pour toujours [Jude et Feren]    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Arkania] Ce qui est défait l'est pour toujours [Jude et Feren]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le jour fait semblant de se lever. mais c’est la nuit pour toujours. et je suis la seule à le savoir.
» J'AI FAIT LE MORT POUR VOIR QUI DANSE SUR MA TOMBE (CAL)
» Aurore fait son cirque [terminée]
» HAITI POURQUI ET POURQUOI LES LUTTES POUR LE POUVOIR ?LES E
» Haiti le dernier espoir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: In a galaxy far far away :: Bordure extérieure et mondes inconnus-
Sauter vers: