Topsitestop1top2top3



 

Partagez | 
 

 don't wanna cry nor scream (zulexi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
SABRE 4
Avatar : Emeraude Toubia.
Holopad :

(james) (lexi) (juno) (pré-intrigue) (sabre)



« i know my value. anyone else's opinion doesn't really matter. »


Messages : 147
Date d'inscription : 13/02/2017

Message don't wanna cry nor scream (zulexi)    • Sam 3 Juin - 12:53    


Don't wanna cry nor scream
Lexi x Zul'ekah


Zul’ekah sait qu’elle est fébrile, tremblante même, de colère, de frustration, d’incompréhension. Lexi va se marier, mais surtout Lexi va se marier à Eden. A cet homme qui la manipule, qui la contrôle, qui fait d’elle sa poupée. Zul’ekah pensait qu’elle avait retrouvé ses esprits, mais de toute évidence elle avait tort. Elle ne comprend pas comment, pourquoi, Lexi peut-elle épouser cet abruti. Oui, un abruti. Un homme qui pense que parce qu’il est Sith, il vaut mieux que le reste du monde. Comme si. C’est typique d’un homme, elle pense, elle ricane, elle gronde. Seul un homme pourrait croire que seul son pouvoir le rend maître du monde, seul un homme ne réalise pas que le respect se gagne, se mérite, il n’est pas donné sans raison. Et Lexi le sait. Lexi en a conscience. Alors pourquoi ? Zul’ekah a beau le tourner et le retourner dans sa tête, dans tous les sens, de toutes les manières, elle ne peut saisir les raisons de Lexi. Il lui faut lui demander.

C’est pour ça qu’elle est là, à l’heure actuelle, dans le cockpit de son vaisseau à se diriger vers la bordure médiane, là où elle est certaine de trouver Lexi. Elle a dit à James qu’elle sortait rapidement, reviendrait dans quelques heures, qu’elle avait une affaire urgente et personnelle à régler. Heureusement, son commandant lui fait confiance et a à peine agité la main pour la laisser partir. Zul’ekah a savamment évité Jeanne, se doutant bien que la seconde serait bien moins ouverte à ce genre d’arrangement. Le voyage est court, surtout avec ses réacteurs poussés au maximum, mais Zul’ekah le trouve affreusement long. Les informations qu’elle a vues sur l’holonet lui tournent sans cesse en tête et elle sait qu’elle a besoin de réponses. Finalement elle arrive, plaçant son chasseur dans un coin reculé. Elle n’a pas particulièrement envie qu’on la reconnaisse, elle reste l’une des pilotes d’élite du Premier Ordre, une cible vivante. Sa capuche en cuir rabattue sur son visage, elle rejoint l’appartement où elle est certaine de trouver Lexi, où elle sait que la jeune femme passe une bonne partie de son temps, où elle est venue la trouver à de multiples reprises.

Zul’ekah reste un instant devant la porte, tremblante, sentant la colère lui ravager le corps. Elle inspire longuement, tente de se calmer du mieux qu’elle peut. Entrer et crier immédiatement sur Lexi ne sera absolument pas une bonne solution. Sentant qu’elle a enfin une certaine emprise sur ses émotions, Zul’ekah frappe à la porte. Lorsque celle-ci s’ouvre, elle n’hésite pas une seconde à entrer dans l’appartement, passant à côté de Lexi sans la regarder. Rien qu’à apercevoir ses cheveux roux, ses longues boucles qui tombent en cascade sur son dos, elle sent ses mains trembler à nouveau. Se tournant vers la jeune femme, elle abaisse sa capuche, laissant ses propres cheveux dévaler le long de ses épaules, avant de croiser les bras. Zul’ekah sait qu’elle doit dire quelque chose, elle est celle qui est venue jusque-là. Toute sa position est fermée et elle sent d’avance que la discussion sera houleuse. « Tu vas épouser Eden. » Ce n’est pas une question, mais une affirmation certaine. « Est-ce que tu peux me dire, par tous les mondes, ce qu’il t’est passé par la tête ? Tu es devenue complètement folle ? » Zul’ekah la sent, la colère qui grimpe le long de sa gorge comme un monstre grondant. C’est elle qui a la sensation de devenir folle, alors qu’elle regarde Lexi comme si la jeune femme allait éclater de rire et lui dire que ce n’est qu’un malentendu. Si seulement.

AVENGEDINCHAINS

_________________
a half that’s living to destroy
and a half that’s trying to survive ✻ make everything louder, do it till my skin vibrates. make everything louder, i wanna hear my eardrums break. more volts in the system, drown out the symptoms. everything louder, louder. i don’t wanna listen, just wanna feel it.


Dernière édition par Zul'ekah Ma'hin le Sam 1 Juil - 14:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Kingslayer
Kingslayer
Avatar : (Kit)Kat McNamara
Holopad :


I was not a pet, not a doll, not an animal. I was a survivor, and I was strong. I would not be weak, or helpless again I would not, could not be broken. Tamed.







No one was my master— but I might be master of everything, if I wished. If I dared.


Messages : 211
Date d'inscription : 20/09/2016

Message Re: don't wanna cry nor scream (zulexi)    • Sam 3 Juin - 19:40    

Il n'y avait que deux personnes qui étaient capables de repérer Lexi. Gabriel, et Zul'ekah. Tous les deux avaient accès aux coordonnées de la rouquine, chacun pour des raisons différentes. Pendant longtemps, le couple maudit s'était contenté de se laisser dériver dans l'espace, en nomades. Incapables de se poser quelque part suffisamment longtemps sans être attaqués par des mercenaires ou des chasseurs de primes, qui ne courraient qu'après les crédits même si cela impliquait de devoir assassiner une gamine de dix-neuf ans. Pourtant, plus le mariage approchait, plus les attaques s'étaient espacées, comme s'ils avaient conscience qu'une union n'était certainement pas aussi aisée à organiser qu'une réunion autour d'une tasse de thé. C'est pourquoi, pour quelque jours, les futurs Alwess avaient élus domicile dans ce qui était un appartement temporaire. Ils ne devraient y rester que une ou deux semaines, afin d'établir un plan pour leur union. En réalité, c'est souvent Lexi qui se retrouvait seule à devoir le faire, Eden devant régler un tas d'affaires dont la jeune fille n'avait pas conscience. C'était exactement le cas en ce moment même. Et c'est uniquement lorsque la porte se met à toquer qu'elle se met à paniquer. Car jamais personne ne toquer à la porte de cet appartement, car personne n'est censé savoir qu'il est habité, à part le couple... Et ceux qui avaient accès à ses coordonnées. Tentant de rester très calme, la jeune fille effectue le trajet entre le salon et la porte avec une lenteur exacerbée, comme pour se préparer à l'avance à voir un visage familier, sur lequel elle peut à peine se reposer. Un visage qu'elle allait peut-être devoir effacer de la surface de la galaxie. Prenant une grande inspiration, et tentant de retrouver une contenance, la rouquine retrouve sa prestance, le dos bien droit, le menton relevé comme si elle essayait de maintenir une couronne invisible sur sa tête. Et enfin, elle ouvre.

Cela n'aurait pas du la surprendre de voir Zul'ekah ici. Déjà, car elle faisait partie des deux seules personnes en capacité de savoir qu'elle se trouvait là. Mais aussi car, malgré tous les efforts qu'elle mettait pour contenir ses émotions, elle ressemblait à une boule de rage ambulante. Et sans qu'elle aie à prononcer le moindre mot, Lexi sait déjà de quoi il s'agit. Il y a une raison pour laquelle Gabriel et Zul'ekah ont accès aux coordonnées de la jeune femme : Gabriel était son plus ancien ami, comme un grand frère. Et Zul'ekah... Eh bien elle était ce petit bout de liberté, cette tentation gravée au fond d'elle, refoulée au fin fond de son être. Mais elle était cette douceur à laquelle elle avait envie de céder, cette confiance qu'elle avait envie de donner ; car il était plus qu'établi que la brune était la seule personne qui n'aie rien à voir avec les Sith, les Jedi ou ce qu'il s'est produit sur Yavin IV. Pourtant, leurs rencontres s'étaient espacées, depuis que Lexi avait écopé du titre de régicide et que l'holonet se régalait à passer son portrait dès que possible pour rappeler son méfait. Foutu holonet.

Un air las s'affiche sur le visage de porcelaine de la jeune fille, alors qu'elle tente de trouver les mots justes pour calmer la tornade de jais qui s'invite dans son salon. Elle n'a aucune foutue idée de ce qu'elle peut répondre. Car voilà ce qui taraude son invitée imposée : le mariage avec Eden. Elle le lui dit comme une affirmation, mais Lexi répond sobrement « Oui. » pour confirmer. Tentant de détourner le sujet, Lexi tente un vague : « Tu ne peux pas débarquer comme ça ici. Il aurait pu être là. Il va savoir que quelqu'un est venu. » Pourquoi disait-elle une chose pareille ? Avait-elle peur que cela aie des répercussions sur elle-même ? Qu'Eden ne supporte pas l'idée que quelqu'un soit rentré dans leur nid douillet, leur intimité, alors qu'il avait le dos tourné ? Ou bien craignait-elle qu'il s'en prenne à Zul'ekah. Cette dernière était forte, courageuse. Mais la folie d'Eden était loin d'être négligeable.

Au regard brillant de rage que lui lançait la jeune femme, comme des éclairs de Force, la rouquine comprend bien qu'elle ne pourra pas échapper longtemps à une explication. Croisant les bras sur sa poitrine, elle finit par baisser les armes. « Je peux savoir comment as-tu eu accès à une telle information ? Y'a-t-il eu un article sur Gossip Holonet ? On m'a prise en flagrant délit d'essayage de robe ?» Haussement d'épaules. « Ravie de te revoir aussi » peste-t-elle, sans cacher son amertume. « Après des semaines de silence radio... » Lexi lui en voulait. Un peu. Zul'ekah était sa lumière dans son monde si sombre, et elle avait disparu du jour au lendemain. Dans une nouvelle tentative de dévier le sujet, la rouquine reprend « J'ai su ce qu'il s'était produit sur Naboo. Je me suis doutée que tu étais là bas. Tu n'imagines pas à quel point j'étais inquiète. » Elle croisait les doigts pour que cela soit suffisant.

_________________
La vérité, c’est qu’on est tous le monstre de quelqu'un d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
SABRE 4
Avatar : Emeraude Toubia.
Holopad :

(james) (lexi) (juno) (pré-intrigue) (sabre)



« i know my value. anyone else's opinion doesn't really matter. »


Messages : 147
Date d'inscription : 13/02/2017

Message Re: don't wanna cry nor scream (zulexi)    • Mar 1 Aoû - 18:41    


Don't wanna cry nor scream
Lexi x Zul'ekah


« Qu'il sache, qu'il vienne après moi, je l'attends. Cet homme est un poison dans ta vie, tu le sais aussi bien que moi ! » La voix de Zul'ekah oscille entre sifflement colérique et hurlement excédé. Elle pensait que Lexi était sortie de l'emprise d'Eden, elle pensait qu'elle le voyait enfin pour qui il est réellement. Il est toxique, dangereux, et n'a fait que tuer Lexi à petit feu depuis le premier. Zul'ekah sait que sans lui, elle n'aurait probablement jamais connu la rousse. Padawan au sein des Jedi, elle faisait partie de l'autre camps, de l'autre côté. Elles sont censées être ennemies et elles l'auraient probablement été si les choses s'étaient déroulées autrement. Mais cela n'a pas été le cas. Cela n'a pas été le cas, et Zul'ekah a appris à connaître Lexi, elle a appris à l'apprécier, elle a appris à l'adorer. Et elle ne peut supporter de la voir entre les mains de cet homme plus longtemps. Pourtant Lexi ne semble pas être émue, choquée ou honteuse de la déclaration de Zul'ekah. Au contraire, elle reste impassible, presque agacée même, la voix amère. Zul'ekah en tomberait presque des nues si elle n'avait pas été entraînée pendant des années à ne pas se montrer aussi démunie.

La réponse de Lexi lui donne envie de hurler encore plus, mais elle serre les dents et se contente de la fusiller du regard. Elle sait qu'elle ne devrait pas réagir aussi violemment, de manière aussi extrême. Lexi n'est qu'une amie, une excellente amie certes, mais une amie seulement. Elle devrait s'inquiéter pour elle, se préoccuper d'elle, pas se sentir aussi déchirée, aussi enragée. Cela lui donne encore plus envie de laisser sortir toute sa rage, mais elle ne peut délibérément attaquer Lexi. Sa colère a néanmoins besoin de s'exprimer, et Zul'ekah se sent trembler de tous ses membres, chacun de ses muscles contracté au maximum. Oh si seulement elle pouvait tuer Eden, l'effacer de la galaxie, oublier jusqu'à son existence. Quelle magnifique pensée. Cela n'est cependant pas possible, pas à l'instant même, et Zul'ekah doit supporter les questions de Lexi, l'imaginer en train d'essayer sa robe, se pavaner avec cet homme... cela la tue. « Tu es partout sur l'holonet. » Sa réponse est sifflée entre ses dents, pleine de venin et de rancœur. Lexi ne réalise-t-elle pas à quoi elle s'expose ?

Son amertume fait écho à la colère de Zul'ekah et celle-ci ne se sent que plus énervée. Lui reprocher de ne pas être venue à elle avant alors qu'elle-même ne lui a pas dit pour son mariage... La loyauté de Zul'ekah va au Premier Ordre avant tout, elle est une pilote avant tout et elle ne peut contredire des ordres. « J'avais une mission à accomplir et pas le temps aux visites de plaisance. Je constate que ce n'est pas ton cas, mais nous ne pouvons pas tous nous occuper simplement des événements mondains. »

Zul'ekah veut rester énervée, elle veut rester agacée, elle veut avoir une réponse claire et directe. Mais Lexi reste Lexi. Elle lui montre de l'inquiétude, du soucis, et Zul'ekah sent déjà ses barrières trembler, s'affaiblir. Soupirant profondément, Zul'ekah détourne le regard brièvement avant de reposer un regard tourmenté sur Lexi. Cette femme pourrait la rendre folle. Glissant vers son amie, elle pose ses deux mains sur ses joues, son front contre le sien. Elle impose le silence un instant, se rassure simplement à sentir la respiration de Lexi. « Tu me connais, tu sais que dans les airs je suis maître. Les Sabre sont les meilleurs, nous revenons toujours. » Ses yeux plongent dans ceux de la rousse, tentant de lui exprimer toute la peur qu'elle a pour elle, toute la douleur que cette situation lui impose. « Pourquoi l'épouser Lexi ? Tu sais qu'il est mauvais pour toi. Il te tue à petit feu. »

AVENGEDINCHAINS

_________________
a half that’s living to destroy
and a half that’s trying to survive ✻ make everything louder, do it till my skin vibrates. make everything louder, i wanna hear my eardrums break. more volts in the system, drown out the symptoms. everything louder, louder. i don’t wanna listen, just wanna feel it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Kingslayer
Kingslayer
Avatar : (Kit)Kat McNamara
Holopad :


I was not a pet, not a doll, not an animal. I was a survivor, and I was strong. I would not be weak, or helpless again I would not, could not be broken. Tamed.







No one was my master— but I might be master of everything, if I wished. If I dared.


Messages : 211
Date d'inscription : 20/09/2016

Message Re: don't wanna cry nor scream (zulexi)    • Dim 13 Aoû - 14:44    

Lexi était laconique, perdue. En réalité, elle avait peur qu'en ayant le malheur de faire éclater ses émotions, elle ne touche du doigt une vérité qu'elle s'efforçait d'éviter. Bien sûr qu'Eden ne méritait pas l'oscar du meilleur petit ami. Quitte à recevoir un prix, il devrait obtenir celui du meilleur psychopathe. Ces derniers temps, il avait un comportement d'autant plus étrange à mesure que le mariage approchait. Il se montrait possessif, bien plus qu'à l'accoutumée. Peut-être avait-il senti que le doute avait trouvé refuge dans le cœur de la rouquine. Néanmoins, leur quotidien s'était trouvé relativement inchangé : ils fuyaient toujours, manipulaient toujours, préparaient toujours leur mariage. Eden faisait venir des couturiers manipulés par la Force afin de préparer leurs vêtements pour la cérémonie. Ce refuge temporaire ne servirait que pendant les préparatifs de leur union. Ou pour les autres, de leur condamnation. Zul'ekah semblait être du côté de ceux qui pensaient ainsi. La froideur devenait progressivement une colère.

Cette dernière fit part de son point de vue assez rapidement : il était vrai que son visage traînait de partout sur l'holonet depuis l'assassinat du Roi du Naboo. Cela s'était calmé un certain temps pour mieux revenir lorsque la bombe psychique avait été lâchée sur la planète. Il avait été aisé de pointer du doigt les Régicides pour trouver un coupable. Lexi poussait un soupir. « Ils ne prennent jamais mon bon profil. » La rouquine essayait de relativiser la situation. Elle était plutôt habituée à se voir sur toute les pages des têtes mises à prix. Il n'y avait aucun moyen de défaire ce qu'elle avait fait, alors autant l'accepter, même si elle n'était pas pleinement en possession de ses moyens. Littéralement. La pique de son vis à vis la touchait de plein fouet, et elle eut un rictus mauvais. « Excuse moi, j'avais oublié à quel point tout était merveilleux au Premier Ordre. »

L'agacement dans sa voix était à peine dissimulé. Elle n'avait pas envie d'avoir cette conversation, et même si Lexi appréciait énormément Zul'ekah, elle ne voulait pas la voir si peu avant son mariage, comme si une simple discussion avec elle pouvait mettre en péril son union avec Darth Nihilus. « Écoute, si tu es venue pour me faire la morale, tu peux partir. Je sais ce que je fais. » Non, elle n'en savait rien, mais il valait mieux essayer de s'en persuader, non ? Toute les fiancées hésitent à la veille de leur mariage ? Lexi observait la porte d'entrée avec un mélange d'angoisse et d'appréhension. Elle ne mettrait jamais en doute les capacités de Zul'ekah, mais avant tout, elle ne mettait pas en doute la cruauté et la brutalité dont pouvait faire preuve Eden. Et puis enfin, la jeune fille se laissait éclater d'une colère qu'elle peinait à contenir depuis le début : « Tu ne sais pas ce que c'est, toi ! Tu te complais dans ta vie de super pilote, tu te persuades que tu fais ce qu'il faut pour la galaxie ! Mais moi, j'ai quasiment été élevée par Eden ! Il est tout ce que j'ai, tout ce que j'aurais jamais ! » Elle fit un geste brusque dans le vide. « Merde enfin, tu l'as dis toi-même, je suis recherchée de partout ! Personne ne me pardonnera jamais d'une telle chose, je ne suis même pas sûre que ma famille le ferait ! Alors ma solution, c'est de rester auprès de la seule personne qui ne me laisse pas tomber. Même si c'est Eden. »

_________________
La vérité, c’est qu’on est tous le monstre de quelqu'un d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
SABRE 4
Avatar : Emeraude Toubia.
Holopad :

(james) (lexi) (juno) (pré-intrigue) (sabre)



« i know my value. anyone else's opinion doesn't really matter. »


Messages : 147
Date d'inscription : 13/02/2017

Message Re: don't wanna cry nor scream (zulexi)    • Sam 2 Sep - 22:52    


Don't wanna cry nor scream
Lexi x Zul'ekah


Zul’ekah sait que cette dispute avec Lexi est probablement stupide, mais sa colère est bien trop forte pour qu’elle l’oublie ou la calme. Lexi ne réalise-t-elle donc pas qu’elle met sa vie en jeu en se mariant à l’autre abruti ? Bien plus qu’en le fréquentant, bien plus qu’en couchant simplement avec, bien plus qu’en étant alliée avec cette homme. Le mariage lui donnera tous les pouvoirs sur la rousse, lui permettra de la contrôler totalement, de la posséder dans son entièreté. Pourquoi Lexi refuse-t-elle de le voir ? L’amour rend-t-il si bête et aveugle ? Jetée en plein dans son visage est la raison pour laquelle Zul’ekah refuse de s’engager dans tous ces sentiments et émotions, dans tout ce qui tourne autour de l’amour et de la romance. Cela rend stupide, sans aucun doute, et c’est d’autant plus dangereux que ça permet d’être contrôlé. Quelque chose qu’elle ne permettra jamais. Et elle connaît Lexi, elle sait que la jeune femme est farouche, indépendante, flamboyante. Ce qui rend l’incompréhension face à son comportement encore plus grande.

La pilote sait qu’elle n’est pas rationnelle quand elle est en colère, elle ne l’est déjà pas en temps normal. Elle est bien trop passionnée, elle se laisse emporter par son cœur plutôt que par sa raison. Et son cœur résonne contre ses tempes, son cœur bat à tout rompre dans sa poitrine, son cœur menace d’exploser. Elle a envie d’hurler, Zul’ekah, de secouer Lexi ou tout simplement l’emmener loin d’ici. Même si la jeune femme touche à tous ses nerfs à l’instant même. Zul’ekah croise les bras pour s’empêcher de faire quoique ce soit, ses ongles s’enfonçant dans le cuir de sa veste. « Tout est mieux que chez les Sith en tout cas, c’est quelque chose dont on ne peut pas douter. Après tout, personne ne se fait manipuler mentalement chez nous, et revient en réclamer encore plus en suppliant. »

Elle vibre sous la colère, sent chacun de ses muscles qui s’agitent au rythme de sa respiration saccadée. Ses yeux noirs doivent l’être encore plus, et ses lèvres sont trop rouges à force qu’elle les morde pour s’empêcher d’hurler. Elle regarde Lexi éclater, et elle se sent presque désolée pour son amie, désolée de la voir s’enfoncer dans son propre mensonge, dans sa propre persuasion. Elle est aussi venimeuse que Zul’ekah dans ses mots, mais cette dernière est bien trop agacée pour être blessée par ce que Lexi dit. Elle sait qu’elle agit ainsi pour se protéger, se défendre, comme une rose a ses épines, Lexi essaye d’utiliser ses mots. Sauf que rien ne sonne vraie aux oreilles de Zul’ekah, et elle a juste la sensation de voir un animal blessé tentant de ne pas se noyer. C’est triste, réellement, triste de voir son amie être ainsi acculée contre ses propres défenses, contre sa propre.

Et pourtant, elle ne peut s’empêcher, elle éclate de rire, d’un rire sarcastique et violent. « Tu sais ce que tu fais ? Mais à quel moment tu as su ce que tu faisais Lexi ? Lorsque tu est revenue supplier ton bourreau ou lorsque tu t’es dit "oh, l’épouser me semble une bonne idée" ? Tu veux que je t’apprenne quelque chose ? Ce n’est PAS une bonne idée, c’est la plus stupide et la plus terrible des idées que tu n’aies jamais eu ! » Il y a un grognement au bord des lèvres retroussées de Zul’ekah, une rage qui gronde partout dans son corps. Elle lève une main tendue en face de Lexi, une main secouée par des tremblements de colère. « Ne parle pas de ce dont tu ne sais pas. J’ai grandi entre les rues mal famées des régions extérieures et les cantinas des hors-la-loi, j’ai tout appris dans les cargos des contrebandiers et les vaisseaux des chasseurs de primes. Ma vie n’a rien eu de super ou de magique ou de grandiose, avant que je ne pose un pied à l’Académie. Mais j’en ai eu le contrôle et j’ai décidé de tout changer, j’ai décidé de prendre une autre route. Peu importe à quel point j’étais terrifiée, peu importe à quel point certains hommes pensaient me posséder. J’ai pris ma vie en mains, et tu peux le faire aussi ! Il suffit d’arrêter de trembler de peur et d’agir une bonne fois pour toutes. » Zul’ekah sent ses yeux trembler autant que le reste de son corps et elle prie toutes les étoiles pour ne pas se mettre à pleurer, pas devant Lexi, pas alors qu’elles se disputent. « Je ne t’ai jamais laissée tomber… fais-moi confiance. »

AVENGEDINCHAINS

_________________
a half that’s living to destroy
and a half that’s trying to survive ✻ make everything louder, do it till my skin vibrates. make everything louder, i wanna hear my eardrums break. more volts in the system, drown out the symptoms. everything louder, louder. i don’t wanna listen, just wanna feel it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Kingslayer
Kingslayer
Avatar : (Kit)Kat McNamara
Holopad :


I was not a pet, not a doll, not an animal. I was a survivor, and I was strong. I would not be weak, or helpless again I would not, could not be broken. Tamed.







No one was my master— but I might be master of everything, if I wished. If I dared.


Messages : 211
Date d'inscription : 20/09/2016

Message Re: don't wanna cry nor scream (zulexi)    • Lun 25 Sep - 12:49    

Il n'y avait rien qui agaçait plus Lexi que d'être jugée ; non seulement, tout un pan de sa mémoire n'était qu'un vaste brouillard dont quelques bribes réussissait à s'extirper de manière aléatoire. Cela menait souvent à des situations plutôt désagréables qui étaient passés sous silence, comme par exemple les retrouvailles avec Gabriel ou avec son père. Mais il n'y avait pas que ça : les quelques années qu'elle avait passées au sein de l'Ordre Sith avec Eden, avant qu'ils ne décident de fuir ensemble, avaient été remplies de conflit et de compétitions. Fort heureusement, Lexi n'avait que peu à prouver, elle qui était dotée d'un talent naturel, ou plutôt d'un entraînement latent qu'elle avait oublié. Son esprit avait oublié, mais son corps se rappelait, du moindre détail, de la moindre technique. Elle attisait les regards avec son sabre virevoltant, comme une extension d'elle-même. Les gerbes d'étincelles qui éclairaient sans mal la salle d'entraînement, et elle pouvait sans mal distinguer le sourire satisfait d'Eden dans l'assemblée. Eden. Il s'était toujours montré très ambivalent, très différent de ce qu'il pouvait être aujourd'hui. Après tout ce qu'ils avaient traversé, il s'était retrouvé changé, au plus profond de lui-même. Lexi était certaine d'une chose : même s'il ne voulait pas l'admettre, il avait ouvert son cœur et découvert de nouvelles émotions. Émotions qu'il ne pouvait exprimer autrement que par des moyens extrêmes, sans jamais une demi-mesure pour le rattraper. Au fil du temps, la rouquine avait apprit à accepter cette relation, aussi toxique pouvait-elle être. Après tout, elle n'avait jamais rien connu d'autre, et si c'était le prix à payer pour s'assurer de ne jamais être abandonnée, qui était-elle pour refuser ? Une telle dévotion, une telle passion qu'elle en embraserait des planètes entières, valait-elle le coup d'être oubliée alors qu'elle permettait d'animer la flamme de la destinée ? Mais visiblement, elle était la seule à penser ainsi.

Car Zul'ekah était quelqu'un d'entier, quelqu'un qui ne dissimulait pas ses pensées, et mieux encore, quelqu'un qui se montrait franche. A l'inverse d'Eden qui jouait avec la vérité, Zul'ekah la présentait de manière crue, mais cela n'en restait pas moins l'entière vérité. C'était une qualité indéniable qui avait le don de blesser et d'émerveiller Lexi, elle qui n'était plus capable de démêler le vrai du faux, ces deux entités qui avaient quasiment fusionné depuis le jour où elle avait ouvert les yeux dans le vaisseau de son sauveur. Aussi, la rouquine se sentit presque obligée de répondre aux provocations de son amie ; une amitié étrange mais qui n'en restait pas moins sincère et Lexi cru dénoter une once d'inquiétude dans la dureté de la voix de la brune. « Où qu'on aille on se fait manipuler. On est tous des pions, c'est ce que tu as encore du mal à comprendre. Tu te bats pour la cause et l’ego d'autres personnes en croyant faire ce qu'il y a de plus juste, mais tu as tord. Eden l'a compris, et maintenant, il joue avec l'échiquier. C'est la meilleure façon de gagner. » Elle se savait peu convaincue par ses mots, néanmoins, elle essayait de maintenir sa loyauté, même factice, de peur d'être observée ou enregistrée. Eden aimait avoir des yeux et des oreilles partout. Mais la pilote n'en avait pas fini : à peine après avoir repris son souffle, cette dernière déblatère son passé tragique et ses objectifs. Impossible de rester plus longtemps calme. « Félicitations, Zul. Tu t'es sortie de ta vie de merde, c'est tout à ton honneur. Mais toi, tu n'as pas le meurtre d'un roi sur le dos. Tu n'es pas recherchée dans toute la galaxie. Tu n'as pas à comparer nos deux histoires, la tienne est visiblement très intéressante, mais elle n'a dans l'équation aucun massacre d'enfants, ni de perte de mémoire, ni de toutes permanents, ni de foutues menaces, ni la haine de ta propre famille sur le dos. » Elle prit alors le chemin de la porte. « Je suis ravie que tu sois passée me voir pour essayer de me faire changer d'avis sur mon mariage. Je sais que tu es inquiète pour moi, et moi-même je serais inquiète si la situation inverse se produisait. Tu m'as demandé de te faire confiance, tu dois également me faire confiance. Et si tu n'es pas prête à ça, tu ferais mieux de partir. En revanche, si tu viens pour donner des nouvelles après toute ces semaines de silence, et que tu oublies cette histoire de mariage, je serais ravie de t'accompagner à l'extérieur pour en discuter. Rester ici est bien trop dangereux ; et ce ne serait pas la première fois que je disparais du champ de vision d'Eden pour  quelques heures. »

_________________
La vérité, c’est qu’on est tous le monstre de quelqu'un d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Re: don't wanna cry nor scream (zulexi)    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
don't wanna cry nor scream (zulexi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Girls just wanna have fun !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» [libre] I wanna be, the very best !!
» Make me wanna scream ▬ Jayden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: In a galaxy far far away :: Bordure intérieure et médiane-
Sauter vers: