Topsitestop1top2top3



 

Partagez | 
 

 Dans l'ombre, l'écho d'un secret [pv Loki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Message Dans l'ombre, l'écho d'un secret [pv Loki]    • Dim 28 Mai - 20:03    

C'est le vrombissement de l’électricité qui lui dresse les cheveux sur la tête. Kiffu, elle y a passé une partie de sa vie, caché sous les jupons de Darth Agony qui avait partagé avec elle son savoir, lui qui avait fait de la jeune Zabrak austère, une arme redoutable. Et pourtant si un lien fort la reliait à Loki, Aava n'avait jamais aimé cette planète, surtout pour son atmosphère. L'éclat de l'orage qui grogne au-dessus de sa tête lui arrache un pincement de lèvre. La seule raison de sa présence ici, c'est Darth Agony et déjà, elle sait qu'elle ne s'éternisera pas. Alors qu'elle lève le visage, la femme observe la haute battisse du palais. Il lui serait possible de passer par la grande porte, de rejoindre son maître en bonne chienne fidèle, mais pas ce soir non. Ce soir, il lui fallait la discrétion absolue.

◈ ◈ ◈

Dans la fraîcheur de la nuit, la sombre silhouette s'est faufilé par le balcon après une escalade qui aurait pu lui coûter cher. Pas seulement à elle mais aussi à la chose qui grandissait dans son ventre. Drapée de son long manteau noir, Aavryn n'est qu'une ombre sous les lueurs dansantes des chandeliers. Elle tend l'oreille, pas un bruit si ce n'est sans doute des bruits de pas lointain. Seul l'orage continue d'imposer sa fureur à l'extérieur et arrache un long frisson de dégoût à la sith qui, rongé par sa récente condition, semble bien moins terrible que d'accoutumer. Elle sait déjà où trouver son maître, un des rares envers qui elle place une confiance absolue, pour qui elle donnerait mille fois sa vie s'il le fallait. Combien de fois avait-elle arpenté ces couloirs avec lui durant sa jeunesse ? Elle ne saurait le dire mais pouvait se souvenir de chacun des moments passés avec Loki.

La femme s'arrête devant une lourde porte aux dorures impressionnantes. À travers le bois et le métal qui constitue la porte, elle pouvait presque sentir cette présence paternel, fraternel... À dire vrai, elle n'avait jamais vraiment sû comment positionner Loki... Elle qui aimait vanter Zeon comme figure paternelle, aimait à penser que Loki l'avait été tout autant. Et bien plus pour dire la vérité. Douze longues années à ses côtés... Comment aurait-il pu en être autrement ? Elle se savait chanceuse la Zabak car rares étaient les apprentis qui pouvaient espérer une telle fusion avec leur maître. Dans un léger grincement, la porte s'ouvre et Aavryn s'engouffre dans la pièce. Dès les premiers instants, elle réalise que Loki n'était pas là...étrange, elle aurait pourtant cru que c'était le cas. D'un pas rapide elle fait le tour de la pièce avant de rejoindre le grand balcon. Le tonnerre gronde, déverse son ignoble colère dans l'atmosphère et durant un instant, Aava reste figée, observant les éclairs qui zébraient le ciel. Jusqu'à ce que la porte grince de plus belle. Hâtivement, elle se cache derrière les lourds rideaux de velours avant de passer discrètement le visage, posant son regard sombre sur la silhouette qui vient d'émerger à son tour. Lentement elle sort de sa cachette, abaissant sa lourde capuche et dévoile son faciès pâle et sinistre avant de souffler avec soulagement.

« Maître... »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sith
Avatar : Eddie Redmayne
Holopad :
Messages : 192
Date d'inscription : 26/05/2017

Message Re: Dans l'ombre, l'écho d'un secret [pv Loki]    • Sam 10 Juin - 0:23    

Dans l'ombre, l'écho d'un secret
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Loki ne savait plus où donner de la tête. Tant de choses se bousculaient dans son esprit, des choses avec plus ou moins d’importance mais jouaient toutes un rôle dans les prochains évènements. L’ordre Sith n’était pas au sommet de leur puissance mais ce n’était pas le pire. Qu’ils soient quasiment trahis par l’un des leurs n’était pas tolérable. Cela avait été mis au point dès le début, pour l’instant, leur existence devait restée cachée. Jeter une bombe psychique alors que leurs ennemis s’entretuaient avait été l’idée la plus stupide jamais eu. Maintenant, ils n’avaient plus qu’à réparer les pots cassés et attendre. Espérant ne pas trop attirer la lumière vers eux, après tout ce temps, il serait idiot que tous leurs efforts soient définitivement gâchés par cette erreur. Mais cela n’était pas la seule préoccupation de Loki. En tant que Sheyf de Kiffu et Kiffex, il avait de grosses responsabilités en ce qui concerne sa planète, et il n’avait pas du tout envie de négliger ses fonctions. S’il avait acquis ce poste, c’est parce qu’il en était digne et qu’il était fait pour diriger, rien ne pourrait le détourner de cette conviction. Rien ni personne, maintenant qu’il avait le pouvoir, il ne le laisserait à un autre pour rien au monde. Surtout que depuis peu, une autre fonction allait lui tomber dessus, celle de père. Sa délicieuse épouse portait en ce moment même le fruit de leur union qui se traduisait par des jumeaux. Loki avait hâte de les voir, il n’avait aucun doute qu’ils deviendraient probablement de puissants siths comme leurs parents. Ils avaient ça dans le sang, ces enfants était la preuve même que le temps des siths allait de nouveau prendre de l’ampleur et gouverner la galaxie. C’était là leur destiné à tous, le premier ordre et l’ordre jedi s’écraseraient sous leur puissance. Cela ne faisant aucun doute.

Actuellement sur sa planète d’origine, Loki pensait à tout cela, pourtant il était en pleine conversation politique avec ses conseillers. Ils parlaient de la nouvelle usine de droïdes qu’il avait fait construire sur Kiffex. Cela ne plaisait pas à tout le monde mais bientôt, tous les kiffars le remercieraient. Tout ce qu’il faisait, il le faisait dans son intérêt à lui et celui de son peuple, bien entendu. Une fois libérée de cet évènement il s’éloigne d’eux et traverse lentement les couloirs. Il entre dans une autre pièce où il sait qu’il sera plus au calme et tranquille. Pourtant, à peine entré il sent une présence, il n’a pas à chercher bien longtemps avant que la personne se dévoile.

« Maître... »

Son regard s’adoucit un peu alors qu’il se pose sur son ancienne apprentie. Aavryn restait une personne très importante pour lui encore aujourd’hui. Elle avait été douze ans à ses côtés après tout, ce n’était pas rien. C’est presque comme s’il l’avait élevé dans un sens. Il lui sourit légèrement, elle semblait avoir quelque chose d’important à confesser et semblait préoccuper, il espérait pouvoir l’aider, de quelque façon que ce soit. Il était toujours enclin à lui apporter son aide.

« Aavryn. Tout va bien ? Je ne savais pas que tu viendrais, ni de façon aussi clandestine. Peut-être y-a-t-il un problème dont tu veux me parler ? Si c’est le cas, je t’écoute bien volontiers. »

black pumpkin

_________________

Loki Lothbrock ☾

Through strength i gain power. the force shall set me free.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
Message Re: Dans l'ombre, l'écho d'un secret [pv Loki]    • Dim 11 Juin - 17:52    

Aavryn. Tout va bien ? Je ne savais pas que tu viendrais, ni de façon aussi clandestine. Peut-être y-a-t-il un problème dont tu veux me parler ? Si c’est le cas, je t’écoute bien volontiers.

Sortit des ombres, le Sith s'affiche avec ses luxueuses parures royales. Elle l'avait toujours connu ainsi, ou presque. Durant un instant, Aavryn garde le silence, laissant ses orbes de sombres ténèbres soutenir le regard clair de son maître qui s'approche doucement, inquiet d'une présence non-officielle. Par-delà la fenêtre ouverte et son balcon, l'orage gronde à nouveau et arrache un discret sursaut à la sith qui semble avoir piètre mine ainsi soumise à la peur de l'orage. Rien d'autre qu'une enfant égarée, elle se sent comme douze ans auparavant, lorsqu'elle se cachait encore derrière les jambes de Loki à chaque coup de tonnerre.

« Je suis désolé, maître... . j'aurais dû vous prévenir plus tôt de ma présence et... »

Lentement son buste pivote et d'un geste du doigt, elle désigne le balcon et ses colonnes de marbres. Dans soupir, elle minaude, comme une gamine prit en flagrant délit de bêtises.

« … Pour la façon dont je me suis introduit ici. »


Il fut un temps où le darth Agony l'aurait sévèrement réprimandé pour cela, parce qu'enfant elle s'était déjà amusé à faire la même chose. Mais ce temps où elle testait les limites de la patience de son mentor était révolue, à présent, il ne s'agissait que de nécessité. Et d'angoisse. Pure, viscérale.

« Maître, je crains d'être dans l'incertitude ces derniers temps et la seule chose qui pourrait soulager mes craintes serait vos conseils. »

Car il en avait toujours été ainsi depuis qu'ils se connaissaient, depuis que les sith lui avait collé entre les pattes, une Zabrak caractériel mais ivre de faire ses preuves. Surprenante était l'idée qu'Agony avait sû dompter cette créature, non pas avec la force et la sévérité mais l'auraient fait ses paires mais avec une étendre patience et une neutralité exemplaire. Et tout cela avait parfaitement porté ses fruits, Aavryn était devenue une sith accomplie. Malheureusement, les récents événements, aussi bien ceux de leur ordre que ceux plus personnels, venaient à mettre en péril cette éducation et cette dévotion qui la liait à Loki. Portant ses mains à son ventre, la jeune femme baisse les yeux doucement, visiblement peu encline à se confier et pourtant, le ton faible de sa voix s'élève, surpassant tout juste les grondements incessants de l'orage de Kiffu.

« Je crois... je crois que j'ai fait une bêtise, maître... Une énorme bêtise. Je ne sais pas comment la chose va être perçue par les sith mais... J'ai cette angoisse malsaine qui me ronge. Je ne dors plus, je mange plus... J'ai cette intense sensation d'un danger qui rôde autour de moi, comme une menace de mort imminente. »

Tremblante, Aava se détourne de son maître, s'éloignant rapidement pour venir prendre place sur un fauteuil. Elle ne cache plus son angoisse, frotte ses paumes moites sur le cuir de son pantalon et souffle, résignée.

« Maître... Je porte la vie en moi. »

Enceinte. Voilà donc le terrible secret qu'elle tente vainement de garder aux yeux des autres et qui lui fait croire aux pires des scénarios.

« Malgré le code, beaucoup des nôtres sont tellement réticents aux émotions et à l'amour que j'ai l'impression que mettre un bébé au monde sur Korriban est la pire chose que je puisse faire. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sith
Avatar : Eddie Redmayne
Holopad :
Messages : 192
Date d'inscription : 26/05/2017

Message Re: Dans l'ombre, l'écho d'un secret [pv Loki]    • Lun 19 Juin - 13:20    

Dans l'ombre, l'écho d'un secret
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Loki était surpris par la présence de son ancienne apprentie en ces lieux. Enfin non, il ne l’était pas tant que ça, étant donné l’importance qu’avait la jeune femme dans son quotidien, mais en temps normal elle ne prenait pas autant de précautions pour ne pas être aperçue de quelqu’un d’autre que lui. Aavryn n’était pas une ennemie de son peuple, bien au contraire, et elle avait déjà foulé ces terres de nombreuses fois. Elle n’avait aucune raison d’avoir peur, à condition que cela soit la peur qu’il l’ait conduit à avoir de tels agissements. Mais Loki pouvait tout aussi bien attendre les indications de la jeune Sith, plutôt que de se faire ses propres conclusions. Cela serait bien plus simple. Surtout que si elle ne souhaitait se montrer à personne d’autre que lui, c’est que cela devait être des plus importants et elle avait bien sûr toute son intention.

« Je suis désolé, maître... . j'aurais dû vous prévenir plus tôt de ma présence et... Pour la façon dont je me suis introduit ici. »

Il fronce très légèrement les sourcils. Aavryn n’était plus une enfant, il n’allait pas se mettre à la gronder comme s’il venait tout juste de récupérer la jeune Zabrak. Ils avaient dépassé tout cela aujourd’hui, forte heureusement. Elle n’était plus son apprentie et ce n’était plus vraiment son rôle de la réprimander pour un oui ou pour un non. Surtout qu’il avait le sentiment que ce qu’elle allait lui annoncer n’était pas sans importance ou sans conséquence.

« Maître, je crains d'être dans l'incertitude ces derniers temps et la seule chose qui pourrait soulager mes craintes serait vos conseils. »

Cela n’était pas très rassurant. Le doute et l’incertitude d’un cœur était dangereux chez un jedi, mais ils pouvaient tout aussi l’être pour un sith. Il espérait fortement qu’elle ne doute pas du pouvoir de la force obscure ou qu’elle n’ait pas subitement des remords ou des regrets, car en effet cela serait fâcheux. Cela ne le réjouirait pas de se séparer d’Aavryn et il pensait sincèrement avoir fait un bon travail avec elle, lui avoir appris les bonnes choses afin d’être un bon atout pour leur cause. Il lui avait appris à se laisser totalement embraser par le côté obscur de la force. Plus elle avançait dans sa confession et moins il avait une bonne appréhension. Mais, encore une fois, il préférait ne pas avoir de conclusion trop hâtive. Il hoche lentement la tête pour lui montrer son soutien et l’encourager à poursuivre sur la voie sur laquelle elle s’était lancée.

« Je crois... je crois que j'ai fait une bêtise, maître... Une énorme bêtise. Je ne sais pas comment la chose va être perçue par les sith mais... J'ai cette angoisse malsaine qui me ronge. Je ne dors plus, je mange plus... J'ai cette intense sensation d'un danger qui rôde autour de moi, comme une menace de mort imminente. »

Il la suit du regard alors qu’elle se déplace mais lui-même reste immobile, attendant le fin mot de cette histoire dont le voile de la gravité semblait s’épaissir au fil que les minutes passaient. Il la regarde de façon impassible, se préparait aussi bien mentalement que physiquement à la nouvelle.

« Maître... Je porte la vie en moi. »

Alors ça pour une surprise, cela en était une. Il n’aurait pas cru cela de la part d’Aavryn. Il ne voyait pas cette nouvelle en mal, il aurait été vraiment mal placé pour en venir à de tels propos, mais il voyait Aavryn comme une enfant parfois et la savoir enceinte le surprenait au plus haut point.

« Malgré le code, beaucoup des nôtres sont tellement réticents aux émotions et à l'amour que j'ai l'impression que mettre un bébé au monde sur Korriban est la pire chose que je puisse faire. »

Il soupire et vient s’assoir en face d’elle.

« Je comprends sans comprendre tes angoisses. Tout d’abord, je me vois très surpris de ton nouvel état, je ne te connaissais aucune romance et je serai bien curieux d’apprendre l’identité de ton paire et parfois tu es encore la petite fille que l’on m’a confié mais je ne te compte pas te réprimander étant donné que Freyja est dans un état similaire au tien. L’avis des autres Siths ne doit pas t’influencer, ni te faire douter de quoique ce soit. Au pire des cas, la naissance de ton enfant n’est pas obligée de se faire sur Korriban. Mais si cela te prose de vrais problèmes, tu peux toujours recourir à l’interruption de ta grossesse. Pour attendre de te sentir mieux préparée à cela. Quoiqu’il en soit, sache que tu as tout mon soutien pour cette épreuve, quoi que tu puisses décider, Aavryn. »

black pumpkin

_________________

Loki Lothbrock ☾

Through strength i gain power. the force shall set me free.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
Message Re: Dans l'ombre, l'écho d'un secret [pv Loki]    • Dim 25 Juin - 20:51    

En silence, Aava laisse son maître prend place face à elle. Alors qu'il se pose tranquillement, elle semble toujours aussi tendu, atrocement nerveuse sans pour autant se défaire de cette froideur qui lui collait au derme comme du goudron. Ses intense yeux sombres fixe le roi de Kiffu, sans même un cillement de paupières. Les mots alors, viennent résonnant avec une neutralité absolue mais avec cette douceur particulière dont Loki avait toujours eu le secret. Il en avait toujours été ainsi entre eux, ou presque. Fut un temps néanmoins, dans les débuts de leur vie commune, où Aavryn avait eu pour ce maître une rancoeur toute particulière. Une rancoeur qu'il avait sût maîtriser et apaiser pour ne récolter ensuite, une profonde soumission et un respect sans limite.

Je comprends sans comprendre tes angoisses. Tout d’abord, je me vois très surpris de ton nouvel état, je ne te connaissais aucune romance et je serai bien curieux d’apprendre l’identité de ton paire et parfois tu es encore la petite fille que l’on m’a confié mais je ne te compte pas te réprimander étant donné que Freyja est dans un état similaire au tien. L’avis des autres Siths ne doit pas t’influencer, ni te faire douter de quoique ce soit. Au pire des cas, la naissance de ton enfant n’est pas obligée de se faire sur Korriban. Mais si cela te prose de vrais problèmes, tu peux toujours recourir à l’interruption de ta grossesse. Pour attendre de te sentir mieux préparée à cela. Quoiqu’il en soit, sache que tu as tout mon soutien pour cette épreuve, quoi que tu puisses décider, Aavryn.

« Oui, je sais... C'est étonnant. Il m'arrive à moi aussi de me dire que... C'est étrange. Moi ? Une romance ? Que les ténèbres m'engloutissent toute crue, je n'y aurait pas cru si on me l'avait prédis ! »

Un rire nerveux se loge dans le fond de sa gorge et armé d'un sourire crispé, la zabrak gigote faiblement sur son assise.

« Et pourtant... C'est arrivé. Je suppose que c'est une expérience de vie comme une autre... Mais le fait est que ma position actuellement m'angoisse au plus haut point. Quand j'ai découvert pour ma grossesse, la première chose auquel j'ai pensé c'est effectivement à y mettre fin mais... Mon compagnon n'était pas de cet avis. »

Sa voix se meurt petit à petit jusqu'à ce qu'un simple soupir ne vienne franchir ses lèvres. Toujours aussi nerveuse et rongé d'anxiété, Aava lève une main, venant gratter la naissance d'une de ses cornes.

« Il avait raison... Malgré mes peurs, je ne me voit pas... Tuer mon enfant. Au fond je sais que ce bébé est une bonne chose pour moi, enfin je crois... »

La jeune femme soupir et se lève doucement de son siège, faisant quelques pas dans la pièce. Elle observe l'immensité du décor, les dorures sur les colonnes, les peintures sur les murs.

« Le père de l'enfant, je pense non sans mal que vous avez probablement entendu parler de lui... » Aavryn pivote doucement le visage, fixant à nouveau son ancien mentir. « Feren Kodrell... ? »

Qui n'avait pas entendu parler de ce féroce zabrak dans les rangs des sith ? Pressenti pour faire un merveilleux successeur au seigneur Zeon. Et ce, à juste titre.

« Il m'aime, vous savez... Profondément. En réalité je ne pensais pas qu'un jour quelqu'un pourrait m'aimer aussi fort, sans condition et avec une telle passion. A part vous peut-être ? à un degré différent, c'est évident... Quoi qu'il en soit, Feren attends beaucoup de cet enfant et je crois qu'il porte aussi beaucoup d'espoir envers le... couple, que nous formons. Tout cela est rapide, j'en suis consciente mais... Je me sent bien avec lui, maître. Je me sent en sécurité. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sith
Avatar : Eddie Redmayne
Holopad :
Messages : 192
Date d'inscription : 26/05/2017

Message Re: Dans l'ombre, l'écho d'un secret [pv Loki]    • Jeu 29 Juin - 18:41    

Dans l'ombre, l'écho d'un secret
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Loki n’allait pas mentir en disait que cette nouvelle ne le surprenait pas du tout. Jamais il n’aurait pu imaginer qu’Aavryn vienne lui annoncer qu’elle était enceinte. Il n’avait jamais vu son ancienne apprentie montrer des signes d’envie de maternité ou même d’enfanter. Il ne l’avait jamais vu non plus montrer des envies de contact charnels ou sentimentaux à l’égard d’autres hommes. Certes, il n’était pas avec elle à chaque seconde d’une journée mais elle était restée de nombreuses années sous son enseignement. La preuve était qu’elle avait vraiment grandi et était devenue une femme accomplie en tous points. Mais quoiqu’il en soit, il tenait à lui montrer son soutien dans cette épreuve qui lui était inconnu. Il ne voyait pas cette grossesse comme une mauvaise chose mais cela dépendait aussi de la façon dont le fœtus avait été enfanté et des relations entre les futurs parents. Relation dont il ne savait rien étant donné qu’il ne savait pas même qu’Aavryn avait une liaison. Jamais il n’aurait pu croire qu’ils auraient un jour des secrets l’un pour l’autre. Ils avaient réussi à établir une relation très soudée et fusionnelle, aussi fort qu’une relation qu’un père et une fille pourraient avoir. Loki n’était pas du genre à s’attacher facilement aux gens, à part son épouse et Aavryn, les autres se comptaient sur les doigts d’une main, mais quand il était attaché à une personne il était souvent prêt à tout pour elle et c’était assez le cas avec son ancienne apprentie.

« Oui, je sais... C'est étonnant. Il m'arrive à moi aussi de me dire que... C'est étrange. Moi ? Une romance ? Que les ténèbres m'engloutissent toute crue, je n'y aurait pas cru si on me l'avait prédis ! »

Il sourit légèrement. Ténèbres et amour n’étaient pas antinomiques selon lui. Au contraire, ils pouvaient être tout à fait complémentaires, quand il voyait la nature de l’amour de Freyja et lui. Il était pur mais étonnamment destructeur et sombre, cela n’était pas comparable aux amourettes à l’eau de rose dont on pouvait être témoin.

« Et pourtant... C'est arrivé. Je suppose que c'est une expérience de vie comme une autre... Mais le fait est que ma position actuellement m'angoisse au plus haut point. Quand j'ai découvert pour ma grossesse, la première chose auquel j'ai pensé c'est effectivement à y mettre fin mais... Mon compagnon n'était pas de cet avis. Il avait raison... Malgré mes peurs, je ne me voit pas... Tuer mon enfant. Au fond je sais que ce bébé est une bonne chose pour moi, enfin je crois... »

Il hoche lentement la tête. Mettre fin à une grossesse ce n’était pas une décision facile et sans conséquences. Ils n’avaient pas eu à se poser cette question avec Freyja mais jamais il ne lui serait venu à l’esprit de ne pas vouloir de ces enfants mais la situation était différente, ils étaient mariés. Il ne savait pas dans quelle situation se trouvait Aava.

« Le père de l'enfant, je pense non sans mal que vous avez probablement entendu parler de lui... Feren Kodrell... ? »

Il était d’autant plus surpris. Feren était un bon ami à lui et aussi bien qu’il le connaisse, il ne pensait pas que l’amour et ses choses est un quelconque intérêt pour lui mais les femmes avaient le pouvoir de changer le cœur des hommes après tout.


« Il m'aime, vous savez... Profondément. En réalité je ne pensais pas qu'un jour quelqu'un pourrait m'aimer aussi fort, sans condition et avec une telle passion. A part vous peut-être ? à un degré différent, c'est évident... Quoi qu'il en soit, Feren attends beaucoup de cet enfant et je crois qu'il porte aussi beaucoup d'espoir envers le... couple, que nous formons. Tout cela est rapide, j'en suis consciente mais... Je me sent bien avec lui, maître. Je me sent en sécurité. »

Il l’écoute avec attention, sans chercher à l’interrompre, la laissant se confier sans crainte.

« Je vois. Je connais bien Feren, nous sommes relativement proches. C’est quelqu’un sur qui on peut compter. Votre couple me surprend sans vraiment le faire, vous avez quelques similitudes de personnalités et c’est assez amusant quelque part. Si votre couple est solide et que l’amour vous uni je pense que garder l’enfant est une bonne chose, qu’il ait des bases saines et solides pour s’épanouir correctement mais, il ne faudrait pas qu’il devienne un instrument ou une arme. Cela doit rester avant tout votre enfant. Tu comprends ce que je veux dire ? »

black pumpkin

_________________

Loki Lothbrock ☾

Through strength i gain power. the force shall set me free.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
Message Re: Dans l'ombre, l'écho d'un secret [pv Loki]    • Mar 11 Juil - 11:32    

Malgré l'austérité dont Feren faisait preuve, il était toujours amusant de voir qu'il avait sût attirer le respect de ses paires et même l'affection de certain. N'était-ce pas son cas après tout? La seule différente était qu'elle était sa compagnon, son grand amour et la mère de leur enfant à naître. Autrement dit, avec toute la modestie du monde, Aava se savait privilégié et à l'abri du moindre écart de la part de Feren. Malgré elle, la Darth offre un rictus amusé à son mentor, soufflant dans sa direction.

« Dois-je comprendre que j'ai votre bénédiction? »

Oh bien que Loki était un merveilleux diplomate et un homme très doux et patient envers elle, Aavryn savait que jamais il n'aurait accepter à ses côtés un mâle qui n'était pas digne d'elle. C'était donc un bon point, indéniablement. Pourtant bien vite, le sourire de la sith fane et alors qu'elle se détourne de son mentor, elle marche tranquillement jusqu'à l'entrée du balcon sans pour autant s'y engager. Ses sombres prunelles se perdent sur le ciel orageux, sur les éclairs qui zébraient le ciel par intermittence avant que le grondement sourd et puissant du tonnerre ne vient la faire frémir jusqu'aux entrailles. Les paroles de Loki la rendent soucieuse à l'évidence et là encore, il y a toute les raisons du monde pour cela. Veiller à ce que l'enfant ne deviennent pas une arme? Si les choses étaient aussi simple....

« Il le deviendra. On ne grandit pas sur Korriban pour jouir d'une vie confortable. J'en sais quelque chose... »

Le petit zabrak à venir ne serait pas le seul enfant sur Korriban, mais ce qui effrayait autant la darth c'était de savoir à quoi se résumerait sa vie. Bien que la sienne lui ai offert un semblant de stabilité, elle savait mieux que personne combien cela pouvait être difficile. C'était grandir sans compassion, dans la dureté, forgé un futur dans la violence, le sang et pour le pouvoir. Au fond, ce n'est pas ce qu'elle voulait pour ce bébé. Elle savait aussi ce qu'il advenait en cas d'échec... C'était la mort, purement et simplement.

« Et si... S'il naît sans la force? »

Ah, la question qui fâche. Si l'enfant n'avait pas la force en lui, n'était pas sensible au côté obscure? Aavryn pivote doucement, dardant son sinistre regard sur Loki avant de murmurer gravement.

« Qu'adviendra t-il de lui? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sith
Avatar : Eddie Redmayne
Holopad :
Messages : 192
Date d'inscription : 26/05/2017

Message Re: Dans l'ombre, l'écho d'un secret [pv Loki]    • Mar 18 Juil - 19:58    

Dans l'ombre, l'écho d'un secret
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Loki était toujours un peu surpris et abasourdi par cette nouvelle si soudaine. Il ne s’attendait pas à cela de la part de son ancienne apprentie. Ce n’était pas quelque chose de mal, pas du tout, et puis cela aurait été rabat-joie et très mal vu de sa part d’affirmer ce genre de choses en vue de sa propre situation avec son épouse. Il était encore plus surpris que cela soit avec Feren qu’elle ait une relation et qui plus est sentimentale de ce qu’il en avait compris. Si les deux siths se complaisaient dans cette situation alors c’était tant mieux pour eux.

« Dois-je comprendre que j'ai votre bénédiction? »

Oui, certainement. Il n’allait pas la brider et il n’avait plus à lui interdire quoique ce soit ou la forcer à se débarrasser de l’enfant. Il espérait que Feren prendrait soin d’elle et de son futur enfant. Dans tous les cas, il y veillerait consciencieusement. Il ne tolèrerait pas qu’on ne prenne pas soin d’Aavryn ou qu’on participe pleinement à son malheur. C’était comme si elle était un peu sa fille après tout et il refusait qu’on lui fasse du mal quel qu’il soit. C’était ainsi. Il la regarde se lever et aller au balcon, n’effectuant aucun geste, il comprenait qu’elle soit perplexe et pas rassurée, la situation était nouvelle et son statut n’était pas des plus faciles à gérer et il tenait à être là pour l’aider du mieux qu’il pouvait.

« Bien sûr que tu l’as. »

Il soupira, la situation s’annonçait délicate apparemment mais il ferait en sorte que tout se passe bien pour tout le monde, du moins il essaierait d’y participer du mieux qu’il le pourrait. Pour Aavryn et pour son enfant. Pour Feren aussi qui au final était un camarade qu’il appréciait assez. C’était quelqu’un sur qui on pouvait compter en règle générale.

« Il le deviendra. On ne grandit pas sur Korriban pour jouir d'une vie confortable. J'en sais quelque chose... »

Ce n’était pas faux, mais il ne fallait pas être aussi défaitiste. Ce n’était pas aussi noir qu’elle le pensait, et puis, il n’y avait pas que Korriban, elle pouvait très bien essayer de leur cacher sa grossesse et mettre l’enfant au monde ailleurs, dans le secret. Mais il comprenait son point de vue, elle avait grandi là-bas. Lui qui avait grandi ici, à Kiffu n’avait pas eu une enfance qui faisait rêvée non plus, mais Freyja l’avait sauvé.

« Et si... S'il naît sans la force? Qu'adviendra t-il de lui? »

C’était une autre question qu’elle était capable de se poser, néanmoins, il ne fallait pas tout dramatiser sinon elle ne s’en sortirait pas. Si à chaque fois elle trouvait une nouvelle inquiétude elle finirait totalement névrosée. Et ce n’était pas une chose souhaitable.

« Rien que tu ne souhaites pas. S’il naît insensible à la force tu en feras ce que tu voudras. Cesse donc de te torturer ainsi, c’est inutile. Tu sais qu’avec des si on referait un monde. N’essaye pas de trop anticiper les choses. L’ordre ne tentera rien contre ton enfant s’il y a assez d’opposants face à eux. »

black pumpkin

_________________

Loki Lothbrock ☾

Through strength i gain power. the force shall set me free.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Re: Dans l'ombre, l'écho d'un secret [pv Loki]    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans l'ombre, l'écho d'un secret [pv Loki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cinéma : La valse dans l'ombre.
» Dans l'ombre des alcôves [Rôles Privés]
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» ▬ dans l'ombre { season finale : groupe 4
» Axiomes et fuseau dans l'ombre totalement différents d'en dehors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: Anciens RPs-
Sauter vers: