Topsitestop1top2top3



 

Partagez | 
 

 La Mort sur le Dancefloor (Thrace)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Mir'shebs
Avatar : Bex Taylor-Klaus
Holopad : 1m60 | Sportive | Cheveux noirs, courts | Yeux bleus | Presque toujours en armure


Messages : 150
Date d'inscription : 22/05/2017

Message La Mort sur le Dancefloor (Thrace)    • Jeu 25 Mai - 16:45    


Pas de barouderies aujourd’hui ! Pas de recherche de clients ennuyeux, pas de petit orteil cogné contre un compresseur à plasma, pas de doigt coincé dans l’engrenage d’un train d’atterrissage. C’était un jour pas comme les autres, que Jill avait désigné de façon tout à fait arbitraire comme son anniversaire.
Elle n’avait jamais été trop sure du jour de sa naissance, et sur Nar Shaddaa, on lui avait demandé de le choisir sur un panel de quelques jours assez approximatifs. Juste histoire de pouvoir montrer patte blanche sur divers registres galactiques.

Au programme : Gal, ori'skraan, riduur, yaim' dab'ika. Bière, bouffe, copains, et on rentre à la maison !
Enfin, la mandalorienne y avait ajouté un peu sa propre tambouille puisqu’elle avait commencé par se présenter au matin sur le circuit de fonceurs local. Elle avait prévu le coup et s’était inscrite en avance, avec une machine qu’un collègue lui prêtait. Et ce fut épique !
Dès le premier tour, un concurrent mal avisé avait molardé sur son casque. La vitesse avait bien fait partir le fluide visqueux, mais la mandalorienne avait une courte amorce, comme beaucoup de ses pairs. Elle s’était vengée à l’aide d’une habile queue de poisson envoyant l’adversaire dans les choux.
Au second tour, elle avait couru côte à côte avec un brave rodien qui essayait de hurler plus fort que les moteurs pour lui faire du rentre-dedans. Le plus surprenant dans tout ça, c’était probablement sa tenacité et l’habileté qu’il avait au volant pour discuter en pilotant. Finalement, la guerrière l’avait semé dans un virage en épingle. Elle ne l’avait pas laissé remonter jusqu’à elle, de peur qu’il ne continue à être un gros lourd en puissance.
Au troisième, le rodien s’était fait éjecter par un étrange alien qui ressemblait à un poulpe dans un bocal. Son speeder avait de l’allure, le pilote nettement moins. Ceci dit, son look n’entravait pas ses qualités de pilote, puisqu’il était parvenu à doubler Jill après les deux-tiers d’un tour au coude à coude. Et c’était le dernier.

Enfin, seconde, c’était pas si mal, non ? La mise de la pilote était tout à fait respectable, et c’était une façon digne de fêter son anniversaire de vingt-deux ans.
Elle était sortie de son véhicule en sueur, épuisée mais heureuse, au milieux des hurlements du public et des coureurs.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

La coquette somme récoltée pendant la course promettait d’être bien dépensée.
Dans la cantina locale.

Est-ce que Jill avait pris le temps de se doucher avant d’aller là bas ? Pas vraiment. Il fallait conserver un peu l’esprit fougueux de la presque-victoire, et aller vers la boisson avec l’allégresse de la course qui courait dans les veines ! Elle n’était pas là pour boire un sirop à l’eau en bord de terrasse. Elle était là pour faire la fête.

Elle débarqua dans une cantina bondée, où des alcools de toutes sortes coulaient à flots. La plupart des clients revenaient de la course et se posaient par grappes autour de petites tables, ou devant les holo-écrans pour vérifier les résultats et leurs gains aux paris. La guerrière de petit gabarit fendit la foule pour se retrouver au comptoir, où elle n’attendit pas pour imposer sa personne et se faire entendre.

Des shots de retsa, par ici ! Genre, huit. Huit, ça suffit. Vous avez des trucs à bouffer ?

Jill ne s’attendait surement pas à ce qu’on lui propose un gâteau d’anniversaire avec une jolie bougie plantée dessus. Tout au plus, des biscuits apéro, ça serait déjà pas mal. A priori, personne n’était arrivé dans son dos en hurlant “Surpriiiise !” en brandissant une pile de flatcakes. Il faudrait donc faire sans.

Un, ça fait du bien. Deux, c’est encore mieux. Trois, ça pique au fond de la gorge ! Mais la mandalorienne ne s’arrêtait pas là. Quelques autres buveurs assidus avaient commencé à l’encourager, tapant du poing en rythme sur le comptoir à mesure qu’elle vidait les shots.
Quatre, cinq, six, sept, huit !
Jill posa le dernier shot sur le zinc et leva les deux bras, victorieuse, puis se retourna vers l’espace où l’on dansait. Si vous rêviez de voir un Mandalorien danser avant de mourir, alors c’était gagné.

_________________

Mandalore the Adorable
Bah alors Invité ? Tu veux un cookie ?





Dernière édition par Jill Atin le Lun 26 Juin - 17:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Capitaine Thrace
Avatar : Chloe Bennet
Holopad :



Messages : 1248
Date d'inscription : 16/09/2016

Message Re: La Mort sur le Dancefloor (Thrace)    • Lun 26 Juin - 16:48    


La Mort sur le Dancefloor
La Mort sur le Dancefloor

Une permission, enfin. Thrace avait du mal à se rappeler à quand remontait sa dernière soirée de libre. Soirée complète, bien entendu, passer une heure au mess du vaisseau, tard après un service qui s’était éternisé était habituel, mais sa dernière sortie au sol qui dénué de tout but militaire, ça n’avait plus dû arriver depuis avant les funérailles de Solo sur Naboo. Bon, ce n’était pas des vacances non plus, juste une soirée, Thrace avait donc repoussé encore l'idée qui la taraudait d’aller passer quelques jours du côté de son monde natale et qui serait encore pour plus tard… Beaucoup plus tard. Un monde paumé de la bordure extérieur où elle pourrait changer d’air incognito ferait l’affaire, après quelques recherches elle décida qu’une course de fonceur serait une très belle manière de passer sa seule soirée hors de son vaisseau ou d'une base.
Dommage d’ailleurs, cette permission avait été annoncée bien trop tard pour qu’elle puisse s’inscrire comme pilote, même à la dernière seconde. Si elle avait déjà eu un véhicule, peut-être, mais ce n’était pas le cas. Etre spectatrice n’était pas aussi drôle mais là aussi, elle n’allait pas faire la fine bouche et dans la détente comme en stratégie il était nécessaire de savoir exploiter toutes les opportunités à son avantage.
C’est donc ainsi que la navette du Capitaine Thrace se posa un peu avant le début de la course et laissa sortir une Chiss en tenue civile, lunettes teintées sur le nez, veste corellienne et ses cheveux bleu-noir exceptionnellement détachés. C’était dans les détails qu’on se camouflait et les chiss étant assez peu connu : il était facile pour les autres espèces de mettre la ressemblance entre cette inconnue et une des figure de proue de l’invasion de Naboo sur le compte d’une méconnaissance de l’espèce. Encore fallait-ils qu'ils s'intéressent aux affaires galactiques, qui plus est.
Le simple fait de sortir un peu de son rôle militaire était déjà un véritable bol d’air, même dans une atmosphère bruyante et saturée en hydrocarbures. Thrace s’accorda quelques instants pour balayer les lieux du regard avant de se trouver un écran pour consulter la liste des pilotes. Un nom lui sauta immédiatement au regard. Jill Atin. Impossible de l’ignorer et même si la galaxie était vaste il ne devait pas y avoir cinquante mandalorienne pilotes répondant à ce nom-là. Une vielle connaissance ? Assurément. Une amie ? Peut-être, avant tout du moins. Avant que le sujet de leur vie professionnelle n’arrive sur le tapis d’une belle entente et que Thrace refusant de cacher la vérité à une personne qu’elle estimait lui avait dit clairement “Je travaille avec le Premier Ordre.” La nouvelle n’avait pas été facile à digérer, Thrace avait préféré lui laisser le temps. Le Premier Ordre, ce n’était pas l'organisation la plus appréciée de la galaxie et elle-même avait bien grincé des dents, des années auparavant, quand elle avait dû accepter que rejoindre l’armée de Thrawn signifiait accepter l’alliance avec cette mauvaise parodie d’Empire.
Curieux hasard qu’elles aient choisis le même coin aujourd’hui. Peut-être était-ce la Force. Thrace eut un sourire ironique à cette pensée et alla se commander un rafraichissement avant de s’installer en bout de salle, un peu écartée des gens pour se livrer à l'une de ses activité favorite : observer.
La course commença et Thrace ajouta une petite mise sur Jill, rien d’excessif, c’était juste pour dire de profiter du moment, soutenir aussi en quelques sortes la jeune humaine. En suivant la course, Thrace pianotait aussi dans son datapad ses anciens échanges avec l’humaine et haussa un sourcil en consultant les quelques données dont elle disposait : il y avait une date qui était remarquable : aujourd’hui, c’était l’anniversaire de Jill. Décidément…
La course était captivante à regarder et trois tours et deux verres plus tard, Thrace se prit au jeu en encourageant sa pilote sur le dernier tour, toujours plus stoïquement qu’une bonne partie de la population de la cantina mais sortant tout de même un peu de sa réserve. Jill avait fini deuxième, un beau résultat et somme toute une belle course.
Thrace revint à sa place. Il y avait cette atmosphère particulière dans les cantinas après une course : l’effervescence ne diminuait pas, les commentaires allait bon train, c’était une seconde course qui se jouait à présent : celle saupoudrée de l’interprétation des spectateurs. Là aussi c’était des détails que Thrace prenait plaisir à saisir : les manières infiniment distinctes dont chacun interprétait les faits, les avait vécu.
La Chiss songeait à ce qu’elle allait commander à manger et déchiffrait le menu en cherchant ce qui lui était le moins familier. Au terme de son inspection, elle remarqua seulement en relevant la tête que la cantina s’était encore un peu plus remplie. Parmi les nouveaux arrivés, il y avait Jill. Thrace n’était pas certaine qu’elle viendrait ici après la course, il y avait d’autre cantina, mais elle était là. L’heure était donc au choix : devait-elle provoquer la rencontre ? Se faire oublier ? Non, l’approche la plus avisée était de laisser la mandalorienne en décider. Thrace se rendit au bar, paya un verre en donnant ses instructions, puis elle retourna à sa place. Le serveur apporta son verre à la destinataire dansante et désigna l’endroit où se trouvait Thrace, cette dernière se contenta de retirer brièvement ses lunettes teintés, dévoilant à la mandalorienne son regard luminescent caractéristique.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealamande.tumblr.com/ En ligne

avatar
Mir'shebs
Avatar : Bex Taylor-Klaus
Holopad : 1m60 | Sportive | Cheveux noirs, courts | Yeux bleus | Presque toujours en armure


Messages : 150
Date d'inscription : 22/05/2017

Message Re: La Mort sur le Dancefloor (Thrace)    • Lun 26 Juin - 18:36    

Il ne manquait pas grand chose pour que cette soirée devienne une parfaite soirée d'anniversaire : Les vode, l'aliit. L'alcool, c'était fait. La bouffe, c'était prévu. L'action, c'était déjà passé. Mais la présence de bon copains manquait cruellement. C'était un peu récurrent dans la vie de Jill : Elle voyageait en solitaire, et ne s'attardait jamais très longtemps avec les gens qu'elle rencontrait. Elle sautait comme une puce d'un boulot à l'autre, d'une planète à l'autre, et c'était difficile pour entretenir des relations solides.

Enfin. L’alcool lui montait assez vite à la tête, la faute à sa carrure de crevette malgré son entraînement Mandalorien. On avait trouvé beaucoup de solutions pour gagner du poids, pour gagner en force physique, mais la vraie masse et les centimètres en plus, il n’y avait pas trop de solution. De toute façon, elle était venue pour ça. Si elle finissait par vomir à la sortir de la cantina, tant pis ! Tant qu’elle pouvait danser et que ça ne la prenait pas ici et maintenant.

Elle n’écoutait pas ce qu’il se disait autour d’elle. Les résultats du match, c’était déjà du passé ! Elle vivait dans le présent, et n’avait pas envie de se demander pourquoi elle avait été seconde et pas première. Enfin. Jill fut interrompue dans sa frénésie danseuse par quelqu’un qui lui tapotait discrètement l’épaule couverte d’une plaque d’armure.

Me’ven ?

Fit-elle en se retournant, et en découvrant un verre qu’elle n’avait pas demandé. Avait-elle des fans, maintenant ? Dans un coin de sa tête, elle espérait que c’était une fangirl, parce que les fanboys étaient pénibles avec leurs idoles féminines. Elle prit le verre sans rechigner, et tourna avec grande curiosité la tête vers la direction sagement pointée par le serveur. Et se figea quelques instants. On pouvait facilement imaginer les calcul en pagaille dans sa tête, les petits rouages qui s’activaient pour analyser la situation, et le processus de prise de décision qui démarrait lentement. Encore plus lentement après ses nombreux shots.

Thrace ! S’écria une petite voix dans la tête de la mando’ad. Si elle avait été sobre, Jill se serait certainement posé des dizaines de questions avant de bouger. Comme : Jill était-elle toujours en colère contre son amie ? Jill avait-elle envie de voir son amie ? De lui parler ? Jill était-elle capable de faire la paix ?
Au lieu de ça, elle remercia le serveur d’un hochement de tête et prit une démarche absolument assurée pour rejoindre la bleue. Elle avait failli glisser sur une perruque tombée au sol sur le trajet, mais sut reprendre contenance avant d’arriver là, au bar, à côté d’elle.

Est-ce que ça allait être awkward ?
Trop tard.
Elle renifla le verre qu’on lui avait offert, l’air de rien, laissant son nez de mando interpréter les arômes qui s’y trouvaient, et offrit un parfait sourire gêné à celle qui le lui avait offert.

Su’cuy.

C’était déjà ça ! Une salutation en bonne et due forme. Que demandait le peuple ?
Par quoi commencer ? Lui demander des nouvelles, ou attaquer le plat de résistance ? Ha, résistance, elle était bonne celle là. Tout ce qu’elle voulait, c’était essayer de rendre les choses un peu meilleures. Elle appréciait trop Thrace pour la perdre pour une bête histoire de factions. Elle s’était vexée en apprenant qu’elle travaillait pour le Premier Ordre, bien entendu, et avait boudé. Mais elle avait pris du recul. Elle estimait son amie, et elle lui manquait, alors pourquoi ne pas espérer qu’elle soit quelqu’un de bien, dans le fond ?
En somme : Elle ne devait pas sortir des vieilles répliques passives agressives, juste en parler… Clairement. Il y avait beaucoup de sujets qui méritaient d’être traitées. Comme ce qu’elle avait entendu à propos de Naboo. Exemple tout à fait choisi au hasard.

Quoi de neuf ? T’es en permission ?... - Elle passa une main dans ses cheveux pour les repousser en arrière. C’était dans le top trois des gestes qu’elle faisait à longueur de temps quand elle était nerveuse. - On peut discuter ? Sinon on fait la fête et on en parle pendant ma gueule de bois demain.

Jill se sentait capable de prendre son mal en patience, de juste profiter de ce qu’il lui manquait ce soir : Des amis. A moins qu’elle ne veuille en parler tout de suite, et que les choses soient clarifiées. Que la mandalorienne sache si elle faisait la gueule avec de bonnes raisons, ou si il y avait matière à nuancer. Elle demandait à être convaincue, voilà.
Elle posa ses deux coudes sur la table et but une gorgée de sa boisson inconnue avant de poser son adorable bouille imbibée d’alcool sur ses mains.

_________________

Mandalore the Adorable
Bah alors Invité ? Tu veux un cookie ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé

Message Re: La Mort sur le Dancefloor (Thrace)    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
La Mort sur le Dancefloor (Thrace)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: In a galaxy far far away :: Bordure extérieure et mondes inconnus-
Sauter vers: