Topsitestop1top2top3



 

Partagez | 
 

 Hearts of Stone | PV Gal'aad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Hors la Loi
Avatar : Chappie
Holopad :



Merci Ian cétrobo

Messages : 133
Date d'inscription : 18/12/2016

Message Re: Hearts of Stone | PV Gal'aad    • Lun 31 Juil - 17:23    


 
Hearts of Stone ft.Gal'aad
Hearts of Stone ft.Gal'aad
En quelques secondes seulement, le chevalier brun s’était levé de sa chaise d’un bond si rapide que personne n’eût le temps de le voir la quitter. Il semblait se refléter une lueur nouvelle au fond de ses yeux, une flamme plus vive, prête à envahir tout entière le cercle de ses pupilles. DK, perplexe, n’avait pas le temps de disséquer les subtilités du regard du Ren car le chant, dans sa tête, continuait à le pousser vers l’inéluctable. « Il n’y a pas de raison de se battre» lui scandait-il, se contredisant d’un « il n’y a pas besoin de raison pour se battre ». Bien sûr, qu’il n’en avait pas besoin. Mais quelque chose en lui retenait ses poings. Qu’attendait-il, au juste ?

La tension revint de plus belle lorsque Gal’aad, dans un souffle bref, se téléporta jusqu’au mercenaire qui le menaçait. La cantina toute entière s’était tournée vers la scène : il n’y avait pas un bruit, pas un son, pas même le ronflement d’un client fatigué. Le droïde suivait sans un mot. Il ne voyait plus que des ombres, le chevalier et le bandit se confondant dans un mouvement trop rapide pour qu’il ne soit visible. Il était clair que l’un des deux antagonistes finiraient en charpie mais, DK semblait déjà connaître le fin mot de l’histoire.

Si ce Gal’aad était capable de remporter une partie de carte contre un droïde programmé, il était bien capable de mettre à mal un groupe de cinq pauvres mercenaires. Il ne fût donc pas surpris quand il vit le corps du mercenaire glisser sur le sol. Doué, le chevalier, mais personne, si ce n’est DK, ne semblait pourtant s’affoler de la situation. Pas même les compagnons de l’homme à terre dont les sourires carnassiers s’étaient étendus jusqu’aux oreilles. « - Alors comme ça, t’es bien Gal’aad» avait soufflé un des gros bras qui se trouvait en retrait. « - On va te faire ta peau », avait grogné un des gars, plus frêle mais tout aussi féroce.

L’homme au cheveux blanc, qui ne s’était plus manifesté depuis la partie de carte, s’était aussi levé, la main posé sur un sabre qui semblait sortir d’une autre époque. Il avait suivi le chevalier à l’extérieur, en posture d’attaque, prêt danser avec sa lame au moindre signe de tête. DK, lui, se demandait ce qu’il pouvait bien faire. Il vit le bandit baraqué, celui qui se trouvait légèrement en arrière, brandir un electrostaff en leur direction. Un bruit de laser puis de lame se fit entendre dans la silence pesant de la cité. Après seulement quelques tirs, le son chaotique d’une bagarre s’y installait enfin.

Le droïde n’observa pas longtemps Gal’aad utiliser ses tours pour parer, contrer et anéantir l’ennemi. Il ne vit pas non plus le chevalier blanc, la bouche en sang, réprimer un coup du bout de sa lame. Il n’aperçut que ses mains, soudainement fermées, percuter la mâchoire d’un homme de grande taille. Quant à son instinct (programmé) de guerre, il n’envoyait plus de signal de détresse : c’était tout ce qu’il attendait d’action, de sang, et de coups. Quand le droïde releva la tête, les cinq gus étaient à terre. La victoire, cependant, était loin d’être gagnée.

« - Les gars ! Vous êtes cernés ! » La voix nasillarde ne visaitni les autres chasseurs de prime, ni les quelques passants qui n’avaient pas encore déguerpi. C’était bien à eux, aux trois combattants qui venaient de s’allier, que le message s’adressait. « - Qu’est-ce qu’vous foutez l’droïde et l’vieux ? » DK, qui n’avait pas eu le temps de réfléchir à la question, adressa un signe de tête approbateur au chevalier de Ren. « - Eh, les chevaliers, je me bas pas souvent pour des types comme vous. Il y a tout intérêt qu’on gagne. » Puis, sans plus de discours, il se dirigea vers le mur le plus proche pour y prendre couverture. Un coup d’œil rapide lui suffit à repérer une poignée d’ennemis méthodiquement placé sur les toits. Les autres, à terre, devaient avoir trouvé refuge derrière les structures plâtreuse de la ville. La voix, quant à elle, sortait d’un gros mercenaire aux dents pointues, le genre de ceux qui ne poursuivent que les grosses primes : une armure de plaque couvrait la plupart des zones de son corps et l’on ne percevait que deux yeux perçants surmontés de scarifications rougeâtres.

« - Il semblerait que leur chef soit charmant. », lança le droïde à Gal’aad. « Un gros aux dents pointus, ça dit quelque chose à quelqu’un ? ». Mais à ce moment là , un bruit de blaster se fit à nouveau entendre. Un, deux puis trois corps s’affaissèrent sur les toits. Une silhouette maigre et agile fit un signe et disparut aussitôt. Le chevalier blanc grommela : « - Vous avez de la chance, j’ai un allié de l’autre côté ». DK ne put s’empêcher de s’offusquer : « - De la chance ? Ils doivent être une vingtaine. Contre trois hommes et demi et une machine rouillée, on risque de pas faire de vieux os et de vieux câbles. Maître Ren, une idée ? »

Car la seule idée qui traversait l’esprit de DK était : «Dans quoi je me suis encore engagé, moi.»


_________________
the droid you're almost looking for

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Premier Ordre
Avatar : Sebastian Stan
Holopad :




***


Messages : 773
Date d'inscription : 19/09/2016

Message Re: Hearts of Stone | PV Gal'aad    • Ven 4 Aoû - 12:31    


 
Hearts of Stone ft.DK
Hearts of Stone ft.DK
Il y avait quelque chose d'antique dans la scène qui se jouait soudain, comme une tragédie, comme une plainte, comme une prophétie aussi. En lui, aucune peur, simplement la cendre des combats passés et futurs, pourquoi?
Pourquoi se battre avec lui, non contre lui? Avaient-ils une dette à payer, l'homme à l'épée étrange, archaïque, et le robot? Il n'y avait pas de réponse, il n'y en aurait jamais. On pouvait choisir une cause, un chemin, un sentiment le temps d'un instant, cela suffisait.
Le chevalier tenta de rassembler ses forces. Ses doigts savaient comment serrer la garde de son sabre pour que celui-ci danse plus qu'il ne soit brandit. Parce qu'on brandissait un bâton, une arme d'enfant, parce qu'on brandissait pour être désarmé.
Pas Gal'aad.
La pluie tombait drue à présent, claquant contre les toits sombres, éclaboussant les allées, alourdissant les bottes et lourdes capes des hommes et des femmes. Contre le droïde, elle produisait une musique étrange, mécanique, rappelant à Gal'aad les battements de son propre coeur. Et malgré elle, malgré la pluie, son sabre flamboyait, rouge, sombre, meurtrier. Ne pas avoir l'habitude de se battre pour des gens comme eux, qu'est-ce que cela signifiait, que Gal'aad devait tomber l'épée, mourir?

Mais moi, je ne sais pas qui je suis!

Si, un chiot obéissant, trop obéissant, on ne lui avait pas appris à être autre chose. Bats toi, tais-toi, soit blessé si tu es faible, meurs, meurs et ne pleure pas. Sauf qu'il n'avait pas le droit d'être faible, il n'avait pas le droit de quoi que ce soit. Peu à peu, la boue s'amassait autour de ses bottes, le rendant pareil à un géant aux pieds d'argile. Tuer ou être tué, vivre, survivre et saigner. Pas d'autres but.
Pas dans un monde où on se fichait de ses cicatrices. Et bien qu'importe, il ne serait pas homme ce soir, il serait Guerre et bataille, il serait Victoire.
Très vite, DK sembla distinguer le chef de toute cette bande:

”Un des caïds de cette planète...”, Commença le chevalier, prêt à sortir le cv de leur ennemi principal. L'homme aux cheveux blancs lui coupa la parole, se grattant la joue d'un air presque désolé.

”Exact, j'ai couché avec sa soeur cet après-midi même d'ailleurs... Enfin demie-soeur.”

Une information dont le jeune chevalier se serait passé avec grand plaisir... Il tourna la tête, le regard éberlué, espérant comprendre tout en le redoutant. Et puis, comprendre quoi d'ailleurs? L'homme haussa les épaules, clarifiant ce que Gal'aad appréhendait de moins en moins.

”Le demi est important, ils n'avaient pas beaucoup de gênes en commun. Pour la ressemblance...”

Ah.
Sur les toits, le mendiant les observaient toujours, tirant une blague à tabac de sa poche. La pluie dégouttait de son long chapeau de manière absurde, comique. La pluie... Elle ne semblait pas gêner le tireur embusqué sur l'autre toit. Le tireur dans leur camps...
Gal'aad se souvenait avoir eu à couvrir Kylo de telle façon en des missions lointaines. Et cela le rendait fier, si fier, oh comme un enfant...
Il eut mal au coeur un peu, nostalgique, seul, beaucoup trop seul.

”Dites à votre ami de tirer, peu importe la direction...Maître Robot, notre ami aux dents pointues, décrivez moi précisément où il se trouve ...”

Comme prévu, l'homme tira. Tout cela allait vite, beaucoup trop vite et Gal'aad savait qu'il y perdait une énergie considérable, mais le chevalier n'avait pas d'autres plans. Par la Force, il bloqua le laser, son esprit froid et mathématique lui offrait une vue de la place et des ruelles, l'endroit où se trouvait DK, l'endroit d'où, depuis une demie seconde à peine il bloquait le laser, et puis son emplacement à lui, Gal'aad...Il du trier les informations du robot : donnait-il l'emplacement depuis sa position à lui, celle de Gal'aad?
L'homme dévia le laser, il suait à grosses gouttes, ses yeux ne voyaient plus, trop de points noirs dansaient devant eux. Et le laser tua un homme : était-ce le bon, était-ce le chef? Gal'aad s'écroula à terre, la vision trouble, la nausée au bord des lèvres.
Il tremblait comme un enfant malade mais déjà tentait de se relever. Boire dans cette cantina avait été une erreur, l'alcool lui faisait bien des misères en cet instant précis.
Ne restait plus qu'à espérer que la foule partirait suite au décès de leur chef. Si c'était bien réellement lui qui gisait dans la boue...

”Maître Robot, que voyez-vous à présent?”


_________________
Dark and grim, your fate will begin
« Oh my brother, with your courage we can conquer, In your sword I put my trust that you will honor I will be the higher ground should you concede it and my body be your shield if you should need it. »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hors la Loi
Avatar : Chappie
Holopad :



Merci Ian cétrobo

Messages : 133
Date d'inscription : 18/12/2016

Message Re: Hearts of Stone | PV Gal'aad    • Jeu 10 Aoû - 15:17    


 
Hearts of Stone ft.Gal'aad
Hearts of Stone ft.Gal'aad
Un rire moqueur avait échappé aux lèvres de "gueule-pointue". Les chasseurs de prime, il faut dire, avaient toutes les raisons de croire en leur victoire imminente. Certains, les armes baissées, commençaient déjà à se réjouir de leur prime, pensant avoir attrapé dans leurs filets non pas un chevalier de Ren, mais tout une brigade du Premier Ordre. Dans la pénombre, ils ne distinguaient pas l’état du droïde, trop peu entretenu pour rejoindre les rangs d’une quelconque armée, ni l’armure de mercenaire que portait l’homme aux cheveux blancs. Non, ils ne voyaient rien. Rien, si ce n’est Gal’aad, l’homme en noir, prêt à se battre mais si proche de la défaite.

Il avaient de quoi rire, oui, de quoi chanter à tue-tête et siffloter leur réussite. Mais les trois hommes – disons deux et demi, plutôt – n’abandonnait pourtant pas l’idée de se battre. L’obscurité s’était faufilée jusqu’à la terrasse de la cantina et leur offrait un avantage tactique sur le camp adversaire. DK, abrité derrière son pan de mur décrépi, calculait aussi vite que possible son champ d’action. Il n’y avait pas grand-chose à faire : l’attaque frontale se finirait en catastrophe et la discrétion n’était plus vraiment une option viable. Ils pouvaient donc compter sur l’assurance aveugle de leurs ennemis, la plus grande faiblesse de ce type de raclures, pour les descendre les uns après les autres. N’ayant pas suivi les blagues du guerrier blanc, le droïde reprit conscience lorsque la voix de Gal’aad prononça son nom. « - Il est à 8 mètres mais son armure est bien trop solide pour être abîmée par de simples blasters. Il va falloir les attirer jusqu’à nous. Notre ami sur les toits s’occupera du reste. » répondit-il le plus méthodiquement possible. Cependant, il revint vite à la réalité : « - Ce n’est pas pour vous inquiéter mais nos chances de survie son faibles. Très faibles. »

A ce moment précis, un tir résonna. Des mouvements saccadés envahirent la vision de DK. La tête légèrement sortie de sa couverture, il aperçut le laser rouge que venait de cracher l’arme du caïd : sa trajectoire traçait une ligne droite en direction du chevalier noir. Le tir avait été calculé au centimètre mais sa forme, soudainement, semblait s’être tordue sous la pression d’un pouvoir plus grand.

Le droïde n’avait jamais rien vu de pareil. Le laser s’était arrêté dans sa route et s’était retourné dans une courbe gracieuse. La lumière qu’il dégageait donnait aux traits de Gal’aad une allure féroce, rouge et intense. Il était évident qu’il utilisait la Force. La Force, oui ! Alors que les yeux de DK s’illuminaient d’une couleur nouvelle, forcé d’admettre son respect, les sourires satisfaits des mercenaires se transformèrent en expressions contrariées. Certains, effrayés, avaient relevé la crosse de leurs armes alors que d’autres, moins courageux, s’étaient repliés derrière leurs chefs. Ce dernier n’eût pas le temps de réagir lorsque le laser, tordu et tremblant, revint en sa direction.

Un bruit puis le silence.

A la droite du chef, un homme tomba à genou. Le tir avait ricoché sur l’armure du caïd pour venir se loger dans sa poitrine, résultant à une mort immédiate. Le sourire plein de crocs qu’affichait son supérieur se transforma en une grimace de colère. Si de ses yeux rouges, menaçant, ne transpirait aucune tristesse, son agacement, lui, contrôlait ses moindres mouvements. DK décrocha son regard du camp ennemi pour poser ses yeux sur Gal’aad, épuisé par son geste. « - Debout, soldat, son subordonné est à terre. Je vois le chef, toujours aussi moche. Son armure est trop épaisse pour un simple laser. Mais ses hommes, par contre… Ils sont moins nombreux. J’en vois deux à ses côtés. Les autres ont dû prendre peur. »

Voilà qui réglait le problème du nombre. Dans une tentative maladroite de diversion, le droïde se leva et se mit à marcher : « - Ha-hum. Maintenant que nous sommes sur un pied d’égalité, il serait peut-être temps de lâcher l’affaire, monsieur dents-en-pointes. Ce n’est pas une armure qui va vous protéger d’un gars dans le genre. » Il désigna le chevalier de Ren en l’aidant à se relever. «  - J’ai une bonne idée : pourquoi ne pas régler ça autours d’une bière Corellienne ?  A moins que notre ami derrière en décide autrement. » Personne ne l’avait vu, personne ne l’avait entendu mais l’homme des toits s’était infiltré jusqu’au cœur de l’action. Il avait glissé une lame sous le casque du chef et l’avait poussé en avant. Arrivé au niveau de Gal’aad, il adressa un sourire sarcastique et exerça une pression sur la lame : « Il est à vous, chevalier. J’ai déjà assez de sang sur les mains pour trois vies.»


_________________
the droid you're almost looking for

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Premier Ordre
Avatar : Sebastian Stan
Holopad :




***


Messages : 773
Date d'inscription : 19/09/2016

Message Re: Hearts of Stone | PV Gal'aad    • Dim 13 Aoû - 17:05    


 
Hearts of Stone ft.DK
Hearts of Stone ft.DK
Se sentit-il tomber à genoux, le chevalier? La pluie s'écrasait contre lui, froide, aigue, comme la douleur Il entendit plusieurs voix, les comprit également. Parmi elles le robot, leurs ennemis, des alliés aussi.
Et Gal'aad se perdait en lui-même jusqu'à ce que DK ne le relève. Il en avait trop demandé, son corps, son esprit, cela le glaçait. Limites, frontières, chute, fossé... Il songea à un animal aux crocs féroces dans une nuit noire parmi tant d'autres, et l'animal hurlait, hurlait parce que la douleur l'empêchait de régner.
L'homme releva la tête, soudain debout alors même que l'on poussait son adversaire à ses pieds. Equilibre...
La gorge sèche, Gal'aad comprit alors que son coeur battait encore. Il tourna la tête, regarda le robot sans qui il serait toujours au sol, s'aperçut qu'il le tenait pas sa prothèse aux bras, métal contre métal. Quant à son bras humain, le chasseur de prims aux cheveux cendres lui en toucha le coude légèrement. Un homme et une machine pour le guider alors même qu'on le mettait devant une décision étrange.
Etrange pour le simple fait qu'elle ne lui procurerait aucun remords. Gal'aad regarda le dernier homme enfin, celui des toits dont le visage semblait contenir des rires bien étranges que lui seul comprenait.
Son aîné posait à peine les yeux sur lui, comme fatigué, irrité, pourtant pour le chevalier, il ne faisait aucun doute qu'il avait là affaire à deux frères de souffrances et de combats. Assez de sang pour trois vies? Gal'aad esquissa un sourire, le sang revenait à son visage, lui redonnait des couleurs un peu. Il en avait aussi dans les yeux, des bouts de bleus, des bouts de ciel, le malaise semblait disparaître...

”Vraiment? Alors peut être ces litres de sang sauront-ils me guider...”

Il tendit la main non pas vers le brigand à terre mais plutôt vers l'homme sec aux yeux rieurs et intrépides. Il regarda. La Force lui montra le parfum d'un jardin, une femme comme une forme floue, des chuchotements d'enfants et un homme qui regardait. Sa famille? Non, la femme qu'il aimait, ses enfants à elle, et un choix. Le guerrier aux cheveux blancs, son ami , eux côte à côte, et l'homme qui regardait. Le tuer. Le tuer parce qu'il le méritait. Gal'aad crut sentir la douleur du souvenir, des choses qu'on se sentait incapable d'exprimer. Il y avait le deuil, il y avait des amis disparus, une lame que l'on tire et...

Le Chevalier ne voulu voir le choix final, il retira sa main, songeur. Pouvait-il faire un choix de ce genre, écouter non pas son coeur de pierre mais quelque chose d'autre, dicté par la Force peut-être?

”maître Robot, devrions-nous le tuer?”

Qu'était-ce que le sang pour un robot? Et peut-être rirait-il de la question de Gal'aad, car le chevalier n'avait pas hésité à tuer un autre homme devant lui, devant eux-tous.

Lancer de Dés Moyen – Gal'aad arrive-t-il à faire preuve de charité et ne pas chercher le meurtre? Echec Critiqe

Mais peu importe les arguments d'un droïde, qu'il soit pour ou contre, Gal'aad ne pouvait échapper au Côté Obscur. Pas ainsi, non, et le sabre rougeoya alors dans la main du guerrier. Il tua l'homme à terre, désarmé. Il tua et sut alors dans une intuition froide et glacée que lors de ce même choix dans un jardin de fleurs, le tireur, lui, n'avait pas tué.

"Bah, l'affaire est réglée... Robot, vous laisseriez-vous engager à mon service?"



_________________
Dark and grim, your fate will begin
« Oh my brother, with your courage we can conquer, In your sword I put my trust that you will honor I will be the higher ground should you concede it and my body be your shield if you should need it. »



Spoiler:
 


Dernière édition par Gal'aad Serke le Dim 13 Aoû - 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Admin
Avatar : BB-8
Holopad :

BB-8 approves this forum !

Messages : 1732
Date d'inscription : 21/05/2016

Message Re: Hearts of Stone | PV Gal'aad    • Dim 13 Aoû - 17:05    

Le membre 'Gal'aad Serke' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Capacité Normale' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maytheforce.forumactif.fr

avatar
Hors la Loi
Avatar : Chappie
Holopad :



Merci Ian cétrobo

Messages : 133
Date d'inscription : 18/12/2016

Message Re: Hearts of Stone | PV Gal'aad    • Dim 27 Aoû - 12:11    


 
Hearts of Stone ft.Gal'aad
Hearts of Stone ft.Gal'aad

La pluie s’écrasaient lourdement sur les épaules du droïde.
Le son lancinant des gouttes semblait s’être immiscé jusqu’au cœur de sa carapace. Il ne voyait plus rien, ou presque, et se concentrait simplement sur la métrique de l’averse. Quand il releva la tête, il n’y avait plus de tirs, plus de grognements ni de clameurs. Il ne distinguait presque plus les silhouettes noires qui, gisants de chair et de métal, reposaient sur le sol. Il fit un geste, chassant les torrents d’eau de son bras déjà rouillé, et il remarqua le vide, celui qu’avaient laissé les chants qui tambourinaient dans son crâne. Une dernière goutte tomba sur le haut de sa tête et la question de Gal’aad résonna à nouveau sous son casque.

« Devons-nous le tuer ? », se répéta t-il, deux puis trois fois en silence, mais aucun mot n’arrivait à sortir de ses enceintes. Il hésitait, encore et toujours, cherchait à savoir si la question était sérieuse. L’homme aux dents pointues, lui, ne disait pas un mot mais connaissait déjà la sentence : il avait essayé de détruire un chevalier de Ren, avait essayé d’éliminer un homme aux pouvoirs bien plus grand que les siens. Il avait joué à un jeu dangereux et avait perdu. Tout le reste n’était que torture : savoir si oui ou non il aurait la vie sauve ne lui importait plus. Il mourrait aujourd’hui de la main du chevalier ou d’un autre demain mais il mourrait bientôt.  

DK s’était avancé et avait jaugé d’un œil curieux le regard féroce du condamné, s’appliquant à déceler la haine et le mépris au fond de ses yeux sanguins. Il était évident que le caïd n’attendait rien d’autre que sa sanction mais ce n’était pas à lui d’en décider, ni à lui d’en donner l’ordre : - Je n’ai pas la capacité de décider qui mérite la mort ou qui mérite la vie, maître Ren. Après tout, le contrat n’était pas sur ma tête.

Gal’aad n’avait pas écouté le droïde. Il s’était avancé d’un pas décidé et s’était emparé d’un petit objet à sa ceinture. Une pointe de peur –  ou de soulagement, peut-être - s’était allumé sur le visage de l’homme à terre. Un léger sourire illumina le coin de ses lèvres, une dernière provocation que seul l’acuité du droïde réussit à percevoir. Quant au sabre, il avait traversé le corps d’un seul coup, bref et adroit. Il n’y avait pas eu de sang, pas eu de douleur. Seulement la fin.

Allongé ainsi, l'homme mort ressemblait un peu à un doïde débranché. DK, pourtant, n’avait pas à se poser autant de questions : il vivait lui, et ses disparitions n’étaient jamais finales. Il se remit très vite de l’exécution, ramenant son regard sur l’ombre du chevalier : - Efficace, votre machine. Il désigna le sabre d’un signe de tête. - Je n’aurais rien contre l’idée d’en avoir un ou deux.

La situation en ordre, le droïde félicita Gal'aad d’une tape sur l’épaule. Sa proposition de travail était alléchante, mais il était bientôt l’aube et le Gambler n’attendait plus que lui. Il salua donc ses trois compagnons et reprit sa route vers le centre de la ville. Sur le chemin, il aperçut des portes se fermer à son passage. Celle du Gambler, heureusement, était grande ouverte.


_________________
the droid you're almost looking for

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Re: Hearts of Stone | PV Gal'aad    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
Hearts of Stone | PV Gal'aad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» [Forum RP] Kingdom Hearts Heaven !
» Stone +16
» Cody Rhodes Vs Mark Henry Vs Stone Cold Steve Austin
» Protection energy magic stone of jinaar.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: In a galaxy far far away :: Bordure intérieure et médiane-
Sauter vers: