Topsitestop1top2top3



 

Partagez | 
 

 life must have its mysteries (nova)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Invité
Invité
Message life must have its mysteries (nova)    • Mar 9 Mai - 18:05    


life must have its mysteries


« Nous arrivons sur Tatooine, maître. », déclara la voix métallique de Richi à l’entrée des quartiers de Feren, occupé à lire des ouvrages récents concernant sa planète natale. Le zabrak éteignit l’holopad et rejoignit le droïde au poste de pilotage. Il venait tout juste de faire l’acquisition de son propre vaisseau qu’il avait encore un peu de mal à y prendre ses marques, à avoir ses repères. Et surtout à se dire que oui, ce vaisseau était bien à lui, et rien qu’à lui. Fini, le covoiturage ! Fini, le casse-tête interminable pour aller d’un point A à un point B pour pouvoir réaliser ses missions. Fini, les voyages dans des cargos parfois louches voire branlants et souvent moisis, en compagnie de voyageurs tout aussi bizarres. Et puis il avait enfin de quoi entreposer les objets qu’il mettait au jour, dans une cale toute spécialement adaptée à cette fin. Bref, le vaisseau parfait. Et en plus, c’était Richi qui pilotait. Parce que c’était bien connu, le pilotage, c’était bon pour les droïdes. Les baies vitrées du cockpit révélaient en effet la petite planète désertique et perdue dans le fin fond de la bordure extérieure. Feren prit place et ne put s’empêcher d’admirer leur entrée dans l’atmosphère et les couleurs éclatantes de la planète. Elle paraissait si pâle en comparaison avec Korriban, plus lumineuse, au point où cela l’éblouissait presque.

« Pose-nous à proximité de ces coordonnées. », lança-t-il à Richi en entrant la suite de chiffres dans l’ordinateur de bord. Bientôt, le relief de Tatooine se précisa, le détail des villes telles que Mos Eisley, dont ils approchaient, se dessina sous la lumière imposante des deux soleils. Survolant de loin la cité toujours grouillante d’activités généralement illégales, ils s’éloignèrent pour se poser non loin d’une petite maison en dehors de la ville. Feren n’avait même pas prévenu Nova de son arrivée, préférant garder la surprise, aussi il imaginait sans peine l’étonnement que la jeune femme et sa Tatie auraient en apercevant un vaisseau atterrir près de leur demeure. La simple pensée de Tatie lui fit lever les yeux au ciel, tant la vieille femme était… spéciale, mais cela faisait déjà un certain temps qu’il n’avait rendu visite à ce drôle de spécimen humain à la langue bien pendue nommé Nova, qu’il pouvait étrangement considérer comme son amie. Ou quelque chose s’en approchant, on n’était jamais trop sûr avec un Sith. Dans tous les cas, le courant passait bien entre ces deux-là, aussi surprenant que cela pût paraître.

Une fois la navette immobilisée sur le sol aride, le zabrak s’empara de son manteau et l’enfila en se dirigeant vers la rampe qui s’ouvrit lentement dans un bruit de dépression de vérin. Richi le rejoignit, son malaise soudain se traduisant par le geste inconscient de se triturer les mains. « Dois-je vraiment vous accompagner, maître ? La dernière fois que nous avons été chez cette personne bizarre que vous appelez Tatie, c’était… j’ai cru que mes circuits allaient m’abandonner. » Feren obliqua la tête vers le robot protocolaire, avec un sourire carnassier sur les lèvres. « C’est moi qui vais t’abandonner aux hommes des sables si tu te plains encore. » Les yeux robotiques clignotèrent d’horreur et son modulateur de son sembla rester sans voix. Le droïde suivit finalement le Sith d’une démarche plus trainante que d’habitude, pas franchement ravi de retrouver cet endroit. Feren, quant à lui, plissa les yeux pour apercevoir éventuellement, plus loin, la silhouette de l’une ou l’autre, sans avoir une seule seconde imaginé le comité d’accueil qu’on lui réserverait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: life must have its mysteries (nova)    • Sam 13 Mai - 20:09    

« Allez ! Baboo, remues-toi ! »

Elle talonne l'imposant Bantha dont le seule besoin sur l'instant et de mâcher cet herbe brûlée par le soleil du désert. Là, dans les canyons, il n'est pas de trouver un minima de végétation bien que dans un état déplorable. L'animal quand à lui, s'en contente allègrement, mâchouillant avec une lenteur exceptionnel. Nova, perché sur le dos de sa monture pince les lèvres avec agacement avant de croiser les bras sur sa poitrine. Elle geint, s’arracherait presque les cheveux tant son compagnon velu lui tape joyeusement sur les nerfs. Finalement, il fini par se remettre en route de lui, retrouvant le chemin de leur logis, non loin de Mos Eisley. C'est épuiser qu'elle arriva dans la petite maison de sable au dôme servant de toit. Architecture typique de tatouine. Nova se laisse glisser du dos de Baboo, observe le soleil brûlant qui décline peu à peu et déjà, elle savoure la fraîcheur à venir. Ce ne sera plus très long. Pourtant ce coucher de soleil incroyable est soudainement brisé par l'arrivée d'un vaisseau qui avance en raz-motte des dune de sable jusqu'à atterrir à quelques dizaines de mètre de l’endroit. Qui ? Quoi ? Comment et pourquoi ?

« Hey tatie ? T'attends de la visite ? »

« Non pourquoi ma petite chérie ? »
« Bah... »

Une femme d'âge mur se faufile hors de la maison, chiffon en mains qu'elle agite au gré du vent. Elle est rond -un peu trop même- les cheveux enturbanné et une paire de lunette aux verres fumée cache ses yeux. Le pire sans doute est ce duvet excessive sur sa lèvre supérieur et celui sur son menton. Visiblement, le charme à déserté ce corps depuis longtemps déjà. Elle ne semble pourtant pas inquiète, observant simplement le vaisseau inconnu et la rampe qui s'étend et se pose dans le sable. Nova quand à elle porte une main en visière au dessus de ses yeux, observant elle aussi le vaisseau et son capitaine qui s'apprête à descendre. Et le voilà qu'il apparaît, vêtu de ce sombre manteau qu'elle ne connait que trop bien.

« Ah, je sent que... »
« IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIH !!!!! »

Alors que tatie pousse un rire gras, sa petite protégé quand à elle pousse le cri de joie le plus strident qui soit. Elle abandonne Baboo à sa solitude, courant dans le sable aussi vite qu'elle le peu ; C'est qu'elle est rapide et agile, Nova. Lorsqu'enfin le zabrak est suffisamment proche, elle s'écrie.

« FEREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEN ! »

Dans une joie réelle et viscérale avant de bondir comme une lionne pour se jeter dans ses bras. Bras autours de la nuque, jambe autour des hanches, la prise affectueuse trahit une attitude enfantine alors que déjà, ses lèvres de la mécanicienne bisoute allègrement le menton de son sombre amie dans une effusion de tendre particulière.

« T'es lààà ! Bordel de chiotte à queue ! Pourquoi t'as pas prévenu ? » bruit de bisous bruyant et de sucion « T'es là ! T'es là ! T'es lààà ! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: life must have its mysteries (nova)    • Dim 14 Mai - 0:10    

Un cri strident parvint jusqu’à ses oreilles alors que son origine se trouvait pourtant à plusieurs dizaines de mètres de Feren. Il aperçut alors une silhouette se dessiner dans la lumière rouge et ocre du crépuscule qui courait vers lui à toute vitesse, avant de hurler encore plus au moment de se jeter sur lui. Heureusement que le zabrak était une armoire tout en muscle sinon il se serait sûrement retrouvé les fesses par terre. En revanche, il crut malgré tout perdre la moitié de ses capacités auditives pendant qu’elle criait son nom. Bon, au moins, toute la planète serait au courant de son arrivée. Il porta ses bras autour de la taille de la jeune femme pour éviter qu’elle ne glisse jusque par terre, plissant les yeux sous cette montagne d’affection tout aussi surprenante que son amie qui l’arrosait de son langage toujours aussi fleuri. Au moins une chose dans la galaxie qui ne changeait pas.

Lorsqu’elle le laissa enfin respirer, le zabrak lui dénoua les jambes qui lui serraient la taille afin de reposer Nova sur le sol. « C’est un peu le principe d’une surprise. », rétorquait-il d’un sourire narquois. En fait, il n’avait surtout pas prévenu parce qu’il avait pris sa décision… juste en programmant l’hyper-propulseur en partant de Coruscant où il avait récupéré son appareil. Sur le coup, il s’était dit que prévenir au départ ou à l’arrivée, ça revenait au même, alors tant qu’à faire, autant lui garder la surprise. Sa réaction en valait ainsi grandement la peine. Il se retourna vers le vaisseau, un poing sur la hanche, l’autre bras autour de la taille de Nova, les traits illuminés de fierté. « Alors, t’en penses quoi ? » Du vaisseau bien sûr, pas de la mine boudeuse de Richi qui se traduisait par un regard quelque peu éteint. Toutefois, il fit en sorte de faire bonne figure auprès de la jeune femme, parce qu’après tout, elle, il l’aimait bien. « Dame Nova, quel plaisir de vous revoir ! », s’exclamait-il en pressant un peu le pas. Ah, c’était sûr, le droïde était en train de mourir de bonheur.

En parlant de surprise, il en avait une autre à lui confier, mais cela attendrait un peu plus de calme et qu’ils aient aussi retrouvé cette chère Tatie. Comment réagirait Nova en lui annonçant qu’il s’était enfin casé ? Avec plus barge que lui, qui plus était ? Il était fort probable qu’elle ne le croirait même pas, qu’elle lui soutiendrait qu’il lui faisait une blague. « Bon, à part ça, comment se porte ce merveilleux trou paumé de la galaxie ? Tu vas bien ? Tatie se porte bien aussi ? » Il supposait que Tatie était toujours la même, ceci dit. Une… sorte de mélange entre un wookie un peu petit, un Hutt un peu moins gluant et il ne savait trop quoi, qui formait ce cocktail explosif. Et impossible de comprendre d’où elle tenait son caractère et ses manières. Mais, du moment que son thé était toujours aussi bon, et ses gâteaux toujours aussi secs… Tatie était au fond une personne adorable. Très bizarre, mais adorable. Même un Sith hésiterait à la tuer. De toute façon, même morte cette vieille branche serait impossible à faire taire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: life must have its mysteries (nova)    • Jeu 25 Mai - 14:44    

La joie de Nova n'était pas feinté, elle suppurait de plaisir alors que le zabrak l'enlaçait sans difficulté pour la soutenir. La jeune femme, ravie de voir son amant, reste un instant accroché à lui, ronronnant presque son bonheur de le retrouver. Les visites n'étaient pas nombreuses et ses rares amis avaient toujours l'art de provoquer chez elle une extase toute particulière. Pourtant elle détonne immédiatement quelque chose chez le sith. IL est distant, presque gêné et ne répond à aucun de ses baiser qu'il n'aurait jamais hésité à lui rendre d'ordinaire. Malgré sa sombre aura, Feren avait toujours été tendre avec elle et toujours très tactiles. Il acceptait les marques d'affection et le lui avait toujours rendu avec le même plaisir. Alors qu'est-ce qui avait changé en quelque moi, pour qu'il soit aussi tendu ?

Alors, t’en penses quoi ? 

Lâche le zabrak avec fierté en fixant le vaisseau. Nova sourit, pivote le visage et plisse les yeux avant de se laisser glisser jusqu'au sol et sautille jusqu'au véhicule spatiale et tapote la carlingue de son poing. L'écho du métal qui résonne à son oreille lui arrache un rire carnassier et la jeune femme lâche d'une voix forte.

« Il est géniale ! T'as le droit de m'engager pour huiler ton bébé ! »

Dame Nova, quel plaisir de vous revoir !

« RICHIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! »

Hurle à nouveau Nova en courant vers le droïde qui suivait son maître de près mais qu'elle ne voyait que maintenant. La jeune femme lâche un rire amuser et vient enlacer le robot, comme si l'étreinte pouvait lui faire quelque chose. Vieux réflexe d'une femme qui aimait le contact, qui avait trop d'amour à donner, sans doute.

« Ce que je suis contente de te voir mon copain ! »

Elle le relâche, sourire jusqu'aux oreilles et met un petit coup sur le bras du droïde et ricane à nouveau.

« Dis donc, t'es tout brillant...Je vois qu'on s'est fait beau avant de venir ! Je te fais un petit exam après voir si tout roule pour toi et je te huilerais un peu, ça peut pas te faire de mal ! Oh, hey viens, y a baboo qui va être super heureux de te voir Richi ! »

Comme une enfant face à un copain de toujours, Nova prend le droïde par la main et le traîne jusqu'à l'enclos, non sans rire de joie. Toujours aussi vive, expressive. Et alors que Nova et Richi file s'occuper de baboo occupé à boire goulûment pour se remettre de son voyage dans le désert, c'est tatie qui sort de la maison d'un pas lent, sourire aux lèvres. Elle a juste son tablier autour de ses hanches rondes et rejoins Feren de son éternel sourire joviale et bienveillant. A ses côté, elle observe Nova au loin qui s'amuse avec le droïde en compagnie du Bantha.

« Alors, c'est quoi son nom ? » La vieille femme pivote le visage pour fixer le zabrak à travers ses lunettes aux verres cendrés et lâche, amusée. « Allons, ce n'est pas aux vieux bantha qu'on apprend à la faire la grimace ! Tu ne l'a pas regardé comme tu le fait d'habitude, c'est à peine si tu lui as sourit... Alors dis-moi Feren, c'est quoi le nom de la donzelle qui a tes cœurs entre les griffes ? »
Tatie soupir, observant sa protéger qui remplit un seau d'eau et le jette sur le lourd pelage du bantha pour le rafraîchir puis elle souffle. « Annonce lui en douceur... Tu sais qu'elle vit mal l'abandon. Ne la laisse pas croire qu'elle ne compte plus pour toi.»
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: life must have its mysteries (nova)    • Jeu 25 Mai - 22:39    

Non, décidément, Nova était véritablement le pilier constant et inébranlable de la galaxie. Ou du moins, à défaut de la galaxie, de l’existence fort modeste de Feren. Elle semblait constamment capable de donner une grande affection à ceux qu’elle appréciait. Et c’était si étrange de songer que le zabrak faisait partie de cette catégorie de personnes. Le Sith se sentit presque mal à l’aise de ne pouvoir lui rendre la pareille alors qu’il l’adorait tellement… Après tout, c’était son amie. Sa seule et véritable amie. D’accord, son amante aussi. Mais comment résister à ses ardeurs plus brûlantes que les sables de Tatooine ? Sans doutes en ayant une compagne de la trempe d’Aava… En tout cas, il fut heureux de la voir s’extasier devant son vaisseau tout beau, tout neuf. Un peu moins quand elle lui proposa de l’huiler. Bon sang, c’était un coup à ce qu’elle le lui démonte en plusieurs milliers de morceaux pour ne jamais plus le remonter comme il était à l’origine ! Heureusement, les paroles de Richi sauvèrent les meubles et le zabrak n’eut pas besoin de répliquer quoi que ce soit. Ni un oui faussement enthousiaste, ni un non navré.

Ses oreilles se sentirent une nouvelle fois sur le point de flancher tandis que la jeune femme l’abandonnait pour se jeter sur le droïde qui regretta peut-être ses mots, très peu habitué à ce genre de marque d’affection. Pas habitué tout court à être ainsi déséquilibré par un gros câlin. « Le bain d’huile… est-ce vraiment nécessaire, dame Nova ? », se lamenta le droïde. Un sourire amusé se dessina sur les lèvres du zabrak en observant la jeune femme et le robot se diriger vers l’enclos de cet increvable et irremplaçable bantha, tandis qu’il croisait les bras sur son torse, le regard à la fois fixé vers l’horizon et ailleurs. Il sentit une présence s’approcher de lui, tourna légèrement la tête et aperçut alors Tatie avec sa bonhommie habituelle, son éternel tablier sur les hanches. Son sourire s’agrandit et fit office de salutations. Mais, après plusieurs secondes de silence, les mots de la vieille femme firent fondre son expression comme neige aux deux soleils de cette planète brûlante. Quoi… mais comment ? Mais d’où… Le zabrak se sentit désarçonné, pantois face à cette analyse et de sens horriblement juste de l’observation.

Il ouvrit la bouche, se rendit compte qu’il était incapable de dire quoi que ce soit, puis la referma. Comme un ridicule poisson. Le Sith se racla la gorge, lâcha un soupir déconfit. Quelle que fut la question qu’il poserait à la vieille Tatie, il n’obtiendrait sans doutes pas la moindre réponse. « Je sais… », commença-t-il d’un air accablé. « Mais elle est et reste ma meilleure amie. Ma seule et véritable amie, en fait… » Un piteux sourire s’afficha sur son visage tatoué. « Elle… s’appelle Aavryn. C’est un peu compliqué, en fait. Faut croire que je suis pas le genre de zabrak à avoir des histoires autres que compliquées. » Son regard se porta à nouveau vers Nova qui s’amusait avec Richi et Baboo. Cela allait être tout aussi compliqué à expliquer à la jeune femme, et surtout, elle ne le croirait jamais. D’un signe de la main, il fit savoir à Tatie de ne pas s’inquiéter, puis il s’avança vers l’enclos du bantha. « Alors, c’est qui l’heureux Baboo qui va avoir droit aux gratouilles de Richi ? », susurra-t-il en arrivant, un sourire narquois aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: life must have its mysteries (nova)    • Jeu 25 Mai - 23:43    

Les rires de nova résonnent, elle asperge encore le Bantha qui dans l'amusement manque d'écraser le droïde. Si la scène transpire la joie et l’innocence, de son côté tatie est en proie avec les émois de Feren dont la culpabilité est évidente. La vieille femme soupir, mains sur les hanches et murmure.

« Allons, tu as le droit de faire ta vie...Toi et Nova n'avez jamais désirez plus que la chaleur d'un lit. Tu ne vas pas lui briser le cœur... La seule chose que tu as a faire, c'est lui faire savoir que tu seras toujours là pour elle. » Tatie soupir et souris, ajustant ses lunettes sur son nez en murmurant. « Aavryn, hein... ? Espérons qu'elle te rendra heureuse. Et tu sais, tu seras toujours le bienvenu chez nous Feren, tu es ici chez toi. »

La femme lâche un rire gras, amusé et s'éloigne pour retourner à l'ombre de son logis tranquillement alors que Feren lui, s'empresse de rejoindre l'enclos où un Bantha mouillé se secoue lourdement.

Alors, c’est qui l’heureux Baboo qui va avoir droit aux gratouilles de Richi ?

Nova pivote, large sourire aux lèvres alors qu'elle fie son ami avec une joie puissante peinte sur le visage. Elle rit de plus belle alors qu'elle s'approche de lui, prenant sa main et le tire jusqu'au Bantha.

« Viens avec nous !»

La jeune femme pivote le visage, observant l'air de Feren. Partager entre la douceur, l'inquiétude, l'amusement. Elle comprend tardivement que quelque chose ne va pas et bien vite le sourire de Nova se fige dans une moue tendue.

« ça va ? Tu fais une drôle de tête Feren... »

Nova relâche la main du sith, continue de le fixer et vient se placer face à lui pendant que Baboo profiter des bienfaits de Richi et de l'eau qui lui était lancer pour le rafraîchir. Nova ne sait pas quoi dire mais elle connaît son ami, elle sait décrypter la moindre de ses expressions et en cet instant, c'était ses yeux qui le trahissait. Dans l'ambre de ses prunelles, il y a la culpabilité.

« Feren... ?»

Et à quelques mètres, par l'une des rares fenêtre de la maison, tatie observe discrètement, toujours caché derrière ses larmes lunettes aux verres fumés. Elle voyait déjà à l'expression angoissé de sa petite Nova que les l'échange allait être houleux... Après tout, leur amitié étaient devenue tellement fusionnel, tellement ambiguë...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: life must have its mysteries (nova)    • Ven 26 Mai - 10:08    

Il n’allait pas lui briser le cœur… « En es-tu si sûre, Tatie ? », ne put s’empêcher de questionner le zabrak, l’appelant ainsi parce que c’était comme ça que tout le monde appelait la vieille femme. Tatie. Ni plus, ni moins. C’était comme si elle pouvait s’improviser comme étant la tatie d’adoption de tous les clampins de la galaxie. Feren fut en tout cas à la fois surpris et touché par la confidence de la vieille humaine. Chez lui ? Ici ? Cette pensée le fit se sentir si bizarre. De la gratitude lui remua le ventre. « Euh… merci. », bredouilla-t-il avant de retrouver son amie à l’enclos, plus anxieux qu’il ne l’aurait cru. Il était de très rares personnes auxquelles tenait le zabrak et Nova en faisait bien évidemment partie. Il détesterait la voir malheureuse ou en colère par sa faute. Et ce qu’il avait à lui dire, c’était forcément suffisamment important pour que cela la rende triste. Ou pire que triste. Mais il n’osait même pas l’imaginer, à vrai dire.

Il esquissa un sourire amusé en suivant la jeune femme qui le tirait derrière elle. Toujours la grande forme, jamais fatiguée, comme si ainsi, elle pouvait transmettre toute cette énergie qui débordait d’elle. Toutefois, elle était loin d’être dupe, la petite Nova. Il ne lui fallut pas longtemps pour se rendre compte que le zabrak n’était pas comme d’habitude. Ses muscles se tendirent, conscient qu’il lui fallait la rassurer tout de suite pour ne pas l'alarmer davantage. « Oh, c’est rien, t’inquiète pas… » Il esquissa une moue complice et songea que pour faire passer la pilule, il n’y avait rien de tel que de noyer le poisson. Ou une expression du genre. Il fallait vraiment être un humain pour inventer pareils jeux de mots. « J’ai tellement de choses à te raconter que je ne sais pas trop par où commencer. » A vrai dire, si, il savait quel était le point le plus important à aborder mais il avait beau se triturer le cerveau et prendre le problème par tous les sens, il n’en était pas moins compliqué. « Je ne sais pas si tu as vu Norin dernièrement ou s’il t’a déjà raconté le bordel qu’on a foutu sur Nar Shaddaa ? » Rien qu’à la pensée du cambriolage chez le Hutt, il ne put s’empêcher un ricanement vaguement amusé.

Le zabrak lâcha un soupir d’anxiété et posa ses mains sur les épaules de la jeune femme pour l’attirer plus près de lui. Il la contempla un instant avec une lueur de tendresse dans son regard de braise, avant de se lancer à l’eau. « Nova, j’ai quelque chose d’important à t’avouer. Tu sais qu’il n’y a vraiment qu’à toi à qui je peux vraiment me confier, sur absolument tout. T’es ma meilleure amie. D’accord, ma seule amie en fait, mais si j’en avais plusieurs, tu serais forcément celle que je qualifierais de meilleure amie. » Pendant quelques secondes, il se mordilla l’intérieur de sa joue, avant de reprendre. « Tu vas pas me croire mais… J’ai quelqu’un. Je crois que je suis amoureux. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: life must have its mysteries (nova)    • Jeu 1 Juin - 15:12    

J’ai tellement de choses à te raconter que je ne sais pas trop par où commencer.

« N'oublies aucun détail surtout ! »

Je ne sais pas si tu as vu Norin dernièrement ou s’il t’a déjà raconté le bordel qu’on a foutu sur Nar Shaddaa ?

Nova esquisse un sourire, prenant appuie sur la clôture métallique qui entoure l'enclos de son bantha. Elle soupir longuement, secouant la tête. Non, elle n'avait pas de nouvelle de Norin depuis un moment. Mais c'était toujours comme cela, tout le temps agissait de la sorte. On ne venait la voir que lorsque c'était nécessaire ou bien lorsque les gens avait des besoins à... combler.

« Non, faut croire qu'il doit pas être assez frustrer encore pour juger bon de venir me voir. Un peu comme toi, d'ailleurs. »

Rétorque Nova sur un ton cynique, toisant son comparse du coin de l'oeil. Pourtant elle fini par lâcher un éclat de rire, plus amusé par la situation que gêné. La jeune femme observe le droïde qui s'amusait difficilement avec Baboo dont l'énorme langue passait et repassait sur son corps métallisé pour lécher l'eau qui avait ruisseler sur Richi.

Nova, j’ai quelque chose d’important à t’avouer. Tu sais qu’il n’y a vraiment qu’à toi à qui je peux vraiment me confier, sur absolument tout. T’es ma meilleure amie. D’accord, ma seule amie en fait, mais si j’en avais plusieurs, tu serais forcément celle que je qualifierais de meilleure amie.

Le sourire de la jeune s'étiole doucement. Elle sent déjà le coup de trafalgar venir à des kilomètres. Ouais, meilleur amie... Il tentait pas de lui graisser la patte le zabrak, là ? Une évidence. Et si elle-même le considère comme tel, elle sait qu'il n'est pas dans les habitude de Feren d'être si direct sur ses émotions. Quelque chose cloche, ça pue à pleine nez.

« Crache le morceau. »

Tu vas pas me croire mais… J’ai quelqu’un. Je crois que je suis amoureux.

Le silence tombe un instant. Une blague ? Nova connaissait l'humour de Feren, mais là, cela n'avait rien à voir. Elle pivote son visage poupin pour poser sur lui son regard en amande alors que sa bouche se tord en une moue de déception.

« Donc si je comprend bien... après des semaines si ce n’est des mois de silence radio, t'es venu m'annoncer que la culbute est terminé parce que t'as enfin une greluche qui peut faire autre chose que te pomper le dard? Bah écoute, tant mieux pour toi. »

Visiblement, ce n'est pas la joie qui étouffe la demoiselle qui d'un coup de rein, s'éloigne de la barrière, prenant ses distance avec Feren. Nova semble hors d'elle et déjà, elle s'écrie, époumonant de colère

« Il était beau ton baratin à la con sur notre soit-disant amitié ! Tu sais quoi Feren ? J'espère qu'elle te suce bien la queue ta copine ! J'espère vraiment que ça en vaux la peine ! Maintenant que t'as terminé, tu peux prendre ton putain de vaisseau et retourner auprès de ta... copine, ton amoureuse où-je-ne-sais comment tu l'appelle. Et nous on se revoit dans six mois quand tu aura un déclic un matin en réalisant que t'as une amie paumée et seule au milieu d'un putain de désert !!! »


Elle pivote, toisant Feren et hurle de plus belle.

« Je t'emmerde Feren ! Je t'emmerde toi et toute ta putain d'espèce à la con ! J'espère que tu vas crever dans un coin perdu de la galaxie et qu'un jour j'aurais le plaisir de venir chier sur les reste pourrissant de ta foutue carcasse ! Enculé !!!! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: life must have its mysteries (nova)    • Ven 2 Juin - 13:39    

A la pique presque amère que la jeune femme lança l’intention de Norin, puis accessoirement vers lui aussi, Feren sentit ses épaules se raidir. Et même si finalement, elle lâcha un rire de sa propre remarque, décidément, ce que le zabrak allait lui dire ne ferait certainement que l’engager sur cette voie. Et pourtant, il en avait pris des pincettes, pour qu’elle ne s’imagine pas qu’il l’abandonnait sagement à son tas de sable. Mais elle était loin d’être dupe, elle l’avait flairé tout de suite, qu’il y avait quelque chose qui clochait. Le silence qui suivit son aveu était tout sauf rassurant. Quelque part, le Sith était en train de songer que décidément, les relations sociales n’étaient vraiment pas pour lui. Qu’il avait soit la poisse, soit le chic pour tout faire foirer. Une première vague de reproches le traversa. Facile à encaisser, quoiqu’un peu vexant pour Aavryn. Heureusement qu’elle n’aurait jamais à entendre ça… Une greluche… Comment pouvait-on insinuer que Feren saurait se contenter d’une simple greluche ?

Mais ce fut avec la seconde vague que la voix de Nova s’emporta et que toute sa colère éclata. Bon sang de corne…, songea-t-il en roulant des yeux. Il se demanda, à un moment, ce qui le retenait de lui balancer une petite volée d’éclairs dans la frimousse. Ah oui, c’était vrai, c’était sa meilleure amie. Il paraissait qu’on n’agissait pas ainsi avec ses relations amicales. Dommage, c’était foutrement efficace pour remettre les neurones en place après une grosse insolation. Cela dit, l’acide de l’agacement commença à gagner ses veines. D’accord, il ne venait pas lui rendre visite régulièrement, mais qu’y pouvait-il, avec les nombreuses missions qui l’occupaient, les allers-retours au travers de la galaxie, et surtout, le fait d’avoir dû se casser les cornes sur ces fichus voyages compliqués à organisés quand il n’avait pas encore son vaisseau personnel ! Rien que le fait d’en avoir un, à présent, lui permettrait de venir plus souvent sur ce fichu caillou cramé. Et il avait presque pensé que c’était aussi une bonne raison de l’emmener pour visiter un peu du pays. Histoire de la sortir de son trou. Le zabrak lâcha un soupir exaspéré en se pinçant très fort l’arête du nez. Les femelles qu’il côtoyait avaient sérieusement tendance à lui casser les pieds ces derniers temps, personne ne pouvait imaginer à quel point.

Il finit par caler ses poings sur les hanches tandis que son torse se gonflait d’une longue mais très calme inspiration, qui s’expira par une voix grondante : « Ça suffit, Nova ! Si tu ne comptais pas à ce point à mes yeux, je t’aurais déjà fait avaler tes insultes à partir du mot greluche avant de marcher sur tes restes. » Et il était sincère. On n’insultait pas un Sith, sans que ce soit la dernière chose qu’on veuille faire dans sa vie. Il la foudroya du regard avant de s’apaiser légèrement, comme un orage qui s’éloignait lentement sans avoir éclaté. « Je sais que je le prouve pas comme je devrais, que je viens pas aussi souvent que j’en ai envie ! Je comptais me rattraper maintenant que j’ai mon propre vaisseau pour t’emmener faire des tours hors de ton trou. Voilà ! Bordel de merde, les femelles, je te jure… » En parlant, il avait commencé à faire les cent pas sur la caillasse sableuse de Tatooine. Oui, bon sang, les femmes finiraient par le rendre fou, et il se demandait s’il n’allait pas avoir besoin de programmer Richi pour qu’il devienne aussi son psy.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: life must have its mysteries (nova)    • Mar 6 Juin - 13:46    

Ça suffit, Nova ! Si tu ne comptais pas à ce point à mes yeux, je t’aurais déjà fait avaler tes insultes à partir du mot greluche avant de marcher sur tes restes.

« Et alors ? Si j'avais peur de toi Feren, ça ferait un moment que je te laisserais plus foutre les pieds ici. Alors ton attitude de zabrak macho super sith au torse bombé, colle-la toi au cul. »

Lâche Nova en imitant la posture de Feren, main sur les hanches. Petite mais quelle grande gueule ! Ce n'était plus du courage à ce niveau là, c'était de la pure folie. Téméraire comme pas deux, la jeune femme soutient le regard féroce du zabrak et retrouve le silence attendant qu'il déverse sur elle sa colère. Ou pas.

Je sais que je le prouve pas comme je devrais, que je viens pas aussi souvent que j’en ai envie ! Je comptais me rattraper maintenant que j’ai mon propre vaisseau pour t’emmener faire des tours hors de ton trou. Voilà ! Bordel de merde, les femelles, je te jure…

« Les femelles... ? LES FEMELLES ?! »


Fronçant les sourcils, Nova gémit d'indignation avant d'abattre ses poings sur le zabrak, lui assénant une myriade de tapes du haut de sa force de mouche. Autant dire que c'était plus évacuer sa colère que pour faire mal à Feren. Elle n'aurait pas pu, même si elle l'aurait voulu. Satané colosse zabrak et leur résistance hors norme.

« Tu fais chier sérieusement ! »

Dans un soupir las, le souffle court, Nova recule d'un pas et se penche en avant, main posées sur ses genoux, dos voûté. Elle reprend son souffle, cogitant sur les paroles de son ami avant de se redresser lentement,, visage contrit dans une expression déçu. Pourtant elle est plus calme et semble enfin s'ouvrir à la discutions, sans cri si coup.

« Écoute, je te demande pas d'être là tout le temps, je sais bien que t'as une vie, des obligations... C'est juste que parfois tu disparaît pendant des mois et j'ai absolument aucune nouvelle, je sais même pas si t'es vivant. Sauf quand Richi m'envoie des messages dans ton dos pour me dire que tu vas bien... »

Elle pivote le buste, faisant un signe de la main à Richi alors qu'elle venait de vendre la mèche. D'un pas lent, elle se remet en marche, prenant la direction opposé pour filer droit vers le vaisseau de Feren.

« Tu sais, des amis j'en ai quelque un, des très bons aussi mais... Pour une obscure raison, tout le monde finir par partir, en moins de temps qu'il n'en faut, je ne deviens plus qu'un vague souvenir de votre vie... ça colle la trouille Feren. J'ai toujours peur que tu décolles d'ici un jour et que ce soit la dernière fois que je te vois. »

La jeune femme se livre enfin, dans le calme. Elle hausse doucement les épaules, observant la carcasse rutilante du vaisseau cargo luisante sous le soleil couchant et murmure, un sourire en coin.

« Je suppose aussi que... Dorénavant on devra se contenter d'une amitié conventionnel ? Plus de... enfin... Tu sais. » Lentement Nova pivote, croisant les bras sur sa poitrine et esquisse un sourire compatissant. « C'est pas grave... ça va me manquer mais... ça me convient aussi. Je préfère la simple amitié et un abandon. »

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message Re: life must have its mysteries (nova)    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
life must have its mysteries (nova)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» Chaos Nova, Double bash...
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: Anciens RPs-
Sauter vers: