Topsitestop1top2top3



 

Partagez | 
 

 Masquerade - Thrace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
the Mad General
Avatar : Richard Armitage
Holopad :

***

Messages : 108
Date d'inscription : 10/02/2017

Message Re: Masquerade - Thrace    • Mar 20 Juin - 21:11    




Face to Face, my lovely Foe

Diar & Thrace
Son sourire lui déforma un peu plus le visage, comme un mauvais coup de couteau. Aucun blessé n'aimait à exhiber ses cicatrices, peu importe les combats perdus ou gagnés. Elles existaient voilà tout, elles existeraient toujours et peu importe qu'elles soit grandes ou petites, visibles ou non, elles vous coupaient des autres.
Toujours.
On ne séduisait pas par des cicatrices, on les cachait, on détournait l'attention d'elles.
On ne s'aimait pas mais tout cela, la Chiss le savait : inutile de perdre encore plus de temps à expliquer, inutile de s'insulter plus qu'ils ne le faisaient déjà l'un l'autre à simplement être face à face.
Ils ne pouvaient se faire la guerre ici, maintenant. Et la robe blanche voletait légère, portée par le souffle de la jeune femme et son peu de mouvements. Depuis un arbre, un oiseau s'envola, aucun d'eux ne détourna la tête, aucun d'eux ne lâcha l'autre du regard.
Bien des manières existaient de se battre, parfois il y avait la mort, parfois il y avait le sang et parfois...Rien, juste rien.
L'homme se releva.

Mon histoire à moi est terminée.... Il m'est inutile de la raconter la nuit, inutile que d'autres l'écoutent. Cela ne me rendra pas ce que j'ai perd, cela ne me donnera pas l'absolution pour chacun des actes que j'ai commis

Il l'avait donné l'ordre, ce putain d'ordre de mourir pour leur cause. Lui, lui seul...
Il avait actionné la bombe, ne se souvenait même plus si sa main avait tremblé, s'il lui avait parlé aussi, elle, une dernière fois
Il ne se souvenait plus, et personne, ses amis, ses maîtresses, ne savaient, ne sauraient jamais.

Une menace, ne vous y trompez pas. Entre nous, tout ne sera jamais que combat...Cela n'empêche pas d'y prendre plaisir parfois. Approchez...Approchez, Capitaine, si je me souviens bien.

Pour un instant, les yeux de Diarmuid s'accordèrent aux lacs glacés de Csilla dans chacune de leurs nuances. Il leva la main assez pour effleurer quelques mèches noires du visage de la jeune femme, elle était proche, si proche, elle ne fuyait pas.

Approchez, que je vous conquiers....

Cela serait facile n'est-ce pas? Ils n'avaient besoin de rien d'autre que d'eux même, car l'obscurité de la nuit était là, car ils avaient l'herbe à leurs pieds pour s'y coucher, et le regard de l'homme savait comment tout déchirer de la robe.
Une voix en lui aurait pu pleurer: qu'était-il devenu, quel monstre acceptait-il d'être au nom de la haine et de l'inimitié?
Une voix aurait pu pleurer, elle ne le faisait pas.
Diarmuid était de marbre, Diarmuid était de glace.
Il baissa la tête assez pour que leurs fronts se touchent. Une énergie émanait d'eux bien sûr, celle des soldats déjà morts, des étoiles en furie, pas besoin de la Force pour que tout brûle en eux, il suffisait de porter le poids d'un coeur grand, beaucoup trop grand.
Et aucun d'eux ne respirait....

BesidetheCrocodile pour May the Force

_________________


free me from this world
« You want a battle, kiddo? Here's a war! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine Thrace
Avatar : Chloe Bennet
Holopad :



Messages : 1314
Date d'inscription : 16/09/2016

Message Re: Masquerade - Thrace    • Mar 4 Juil - 19:35    


Masquerade
Masquerade

Beaucoup trop proche et cette proximité n’était plus celle ritualisée et confortable de la danse, c’était de celles que je n’appréciais pas, pour ne pas dire que je craignais. Je ne montrais pourtant nulle crainte et ne reculais pas. Il avait clairement noté ma réticence et je le soupçonnais d’en user pour me pousser dans mes retranchements ; voir combien je pourrais tenir avant de lui offrir une réaction violente. Peut-être était-ce pour me faire briser mon devoir de ne pas provoquer d’hostilités ici alors que je devais représenter le Premier Ordre. Lui était anonyme, moi, mon identité était presque écrite sur mon visage et nos masques ne nous cachaient plus. Ou peut-être était-ce juste sa manière de réellement vouloir me séduire, sans la moindre tendresse ni le moindre égard. Curieux.
Ne pas répondre à la provocation. Ce n'était une violence que pour moi qui aimait le confort de la distance, mais ça n'en était pas une vraie. J’étais une Chiss, je savais rester calme. Insensible même, disaient les ignorants. Mon visage avait pris un masque de calme indifférence.
- Qu’est ce qui peut vous faire penser que je veux être conquise ?
Toute peur ou inconfort ne devait percer dans mon attitude. Je ne pouvais répondre par l’hostilité mais ne pouvait pas non plus le laisser jouer. Par le combat ou la séduction, il approchait là des limites privées, une frontière que peu avaient le droit ou l’audace de franchir. Pourtant il était toujours plus proche et j’avais cessé de respirer, la mâchoire crispée par le contact de nos fronts. Mes poings étaient serrés eux aussi et tout en moi me soufflait d’en lancer un sur lui, juste entre les côtes, de quoi lui couper le souffle et reprendre le mien.
N’attaque pas.
Le conseil avait la voix de mon père, la voix de la sagesse et de la pondération dans une famille de guerrier. Lui avait pris la voie de son oncle, il aurait sans doute voulu me voir suivre ce chemin moi aussi. Je ne l’avais pas fait, souvent je ne l’avais pas écouté non plus. Si je l’avais écouté, je n’aurais pas été responsable de tant de mort dans des combats qui n’étaient pas le mien. Peut-être que je serais toujours pilote, pour l’Ascendance ou sur Nirauan, à suivre mes rêves et respecter mes convictions. Peut-être… Mais ça n’était pas le cas, c’était trop tard. Mais je l'écoutais un peu plus maintenant, même s'il n'était pas là et que je ne faisais qu'imaginer ce qu'il pourrait me dire.
Nos visages étaient tout proches à présent. Soudain, je m’échappais. Souple, dansante, je glissais dans l’air pour échapper à toute emprise, peignant sur mon visage un sourire joueur. Il était aussi feint qu'un masque mais j'avais su le faire paraitre naturel.
- Et pourquoi devrais-je croire que vous voulez me conquérir ? J’inclinais la tête dans une expression curieuse, en me rapprochant de nouveau.. Pourquoi moi, une inconnue, une ennemie ? Soufflais-je.
Cette fois, c’était moi qui avais réduit l’espace qui nous séparait, comme pour évaluer son comportement, le degré de menace qu’il représentait. C’est alors qu’une voix criarde vint nous interrompre : la vieille humaine que Giskar avait fui avant notre rencontre. Cette dernière était désormais accompagnée d’un autre humain, massif et d’une expression fort peu avenante.
- Je vous l’avez bien dit ! Un espion de la Résistance ! Et la fille alien doit être son contact ! Attrapez-les ! Faites quelque chose enfin !
- Alors ça c’est la meilleure. Moi qui pensais que mon allégeance était littéralement écrite sur mon visage.
Me défendre de l’accusation était une chose, je n’étais pas ici sous couverture mais bien représentante du Premier Ordre, mais cette dame m’avait l’air de quelqu’un qui accusait sans preuve et accuser à mon tour mon cavalier, ou le défendre, n’aurait fait qu’attiser les suspicions de ceux qui ne la prenaient pas encore au sérieux. L’ignorer semblait la meilleure approche, mais le type qu’elle avait rallié à sa cause ne semblait pas l’entendre de cette oreille. Je m’écartais un peu, le laissant avancer dans la direction du Résistant. L’heure était à l’observation.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealamande.tumblr.com/

avatar
the Mad General
Avatar : Richard Armitage
Holopad :

***

Messages : 108
Date d'inscription : 10/02/2017

Message Re: Masquerade - Thrace    • Mer 12 Juil - 22:22    




Face to Face, my lovely Foe

Diar & Thrace
Elle essayait de gagner du temps par ses questions, avouant ainsi qu'elle n'avait rien pour comprendre la situation, la maîtriser. Comme ces batailles qu'ils avaient eu, où la chiss se trouvait parfois incapable de lire la stratégie de Giskar, ne pouvant alors lui résister que par de menues diversions que l'homme écartait d'ordres impérieux, sachant très bien lui où il allait. Ille
La chiss comme l'humain, tous deux possédaient une forte personnalité dominante où l'ombre de l'Empire laissait des marques peut-être, pourtant chacun d'eux l'exprimait à sa manière, les rendant totalement différent l'un de l'autre que le disaient leurs races.
Il leva les yeux juste assez pour saisir un mouvement plus loin, comprenant que ce n'était pas la peine de répondre à sa cavalière.
Bien entourée par un homme sûrement croisé gorille, la vieille vache semblait revenir à l'attaque, loin des minauderies cette fois-ci.
Fort bien...
Ainsi, Thrace était désignée comme sa complice. Soit la vieille n'avait de ce fait aucun lien réel avec le Premier Ordre, soit voulait-elle se venger ou évincer l'alien dans une sournoiserie plus que gonflée.
Alien qui s'écartait, indifférente, étrangère. Sous les quelques ridules que le léger maquillage accentuait, Diarmuid prit une expression profondément peinée. Etrangement, cette réflexion sembla alors augmenter toute la sensualité qu'il savait mettre dans ses postures et son regard.
Une femme à moitié tournée vers l'ombre, la peau bleue, les yeux rouges, un homme dont la chemise est froissée, déboutonnée, et la veste négligemment jetée au sol. Et puis deux verres d'alcool aussi, alcool donc les légères effluves flottaient encore dans l'air.

 « Comme l'a dit ma maîtresse, c'est un peu la meilleure... Enfin on s'amuse de temps en temps, ce genre de jeux, je ne sais pas si vous voyez ? Un couple d'espion une nuit, l'autre, une prisonnière et son bourreau... »

A u gorille, il fit le plus naturellement du monde un clin d'oeil lubrique pour bien faire comprendre ce que sous entendaient de tels jeux. Le gorille ricana, la partie « reproduction », il maîtrisait. Et puis il y avait Diarmuid, l'accent de Borosk, l'ancienne Borosk, pas le nid du Premier Ordre mais l'Impériale, qui transparaissait de ses mots.
Il était un fils de l'Empire.

 « Epouser une alien serait peut être un peu trop, généralement on se contente de nos jeux, tout le monde y trouve son compte. Et puis on se voit peu, cela ne rend les choses que beaucoup plus intéressantes.... »

Nouveau clin d'oeil, nouveau ricanement du primate humain pendant que la vieille semblait trop choquée pour répliquer. Bien fait.

 « Maintenant madame, retirez vos accusations, cette femme devant vous se bat pour l'Ordre et n'a simplement gagné que des cicatrice en retour, non des merci pendant que vous, vous restez dans votre fauteuil à vous empiffrer avec votre thé parfumé au whisky -oui je sens votre haleine- et vos loukoums.... »



BesidetheCrocodile pour May the Force

_________________


free me from this world
« You want a battle, kiddo? Here's a war! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Re: Masquerade - Thrace    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
Masquerade - Thrace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Chronique Vampire Masquerade : "White Nights" (4)
» Chronique Vampire Masquerade : "City of Black Miracles" (2)
» Les goules
» Entrainement : recrue Athéna Thrace
» ϟ MASQUERADE ϟ Abandon all hope ye who enter here

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: In a galaxy far far away :: Bordure extérieure et mondes inconnus-
Sauter vers: