Topsitestop1top2top3



 

Partagez | 
 

 way down we go | natley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Chimaera's Heir
Avatar : Grant Gustin
Holopad :
Messages : 64
Date d'inscription : 22/02/2017

Message Re: way down we go | natley    • Lun 15 Mai - 11:41    

way down we go
ripley & nate

Vous connaissez cette impression de vide, de désespoir? Celle qui vous donne envie de tout larguer avant que tout ne vous largue? C'est exactement ce que ressentait Nate en ce moment. Ce mélange de mélancolie et de détresse qui le poussait de plus en plus à imaginer une vie qu'il partagerait avec une magnifique brune plutôt qu'avec l'équipage d'un croiseur stellaire. Et à vrai dire, cette vie avait tout pour faire réver. Nathanaël était profondément amoureux de Ripley, parce qu'elle représentait tout ce que lui n'avait pas pu faire. Si elle se battait pour ses convictions, elle n'avait cependant pas hésité quand elle ne s'était plus reconnue dans la Résistance - c'était aussi un peu de sa faute. Elle semblait aussi tellement vivante et "décoincée" là où il ne l'était pas. Il enviait son plaisir de vivre, même s'il se disait que sa mélancolie était due à tout ce qui se passait au sein du Premier Ordre. Aujourd'hui, il craignait que la bataille de Naboo n'apporte encore que des mauvaises nouvelles pour lui.

Depuis que Ripley s'était détachée de son étreinte protectrice, Nate s'était contenté de la regarder, parce que sa voix était envoutante et parce qu'il aimait la regarder. Elle était comme une nymphe envoutante, comme un brin d'éternité qui permettait de se perdre dans ses cheveux, ses courbes, ses yeux. Cependant, il reprit le contrôle de lui-même et écouta attentivement sa dulcinée. Il hocha la tête et se pencha sur le moniteur des systèmes. Le vaisseau semblait ne pas souffrir de dégats visibles, pourtant il avait été sorti de l'hyperespace avec force. Et de ce qu'il voyait, l'Icare semblait être pris dans un rayon tracteur qui les amenait doucement et lentement vers la station. "Je pense qu'on ne va pas avoir le choix. Il faut se poser et trouver ce qui nous empèche d'utiliser les moteurs hyperspatiaux. Et puis, la station nous tracte alors..."

Les dix minutes qui suivirent, Nate les passa à rassembler les armes qu'il pouvait trouver sur l'Icare. Même si rien n'indiquait un danger, il ne voulait prendre aucun risque. Il savait que Ripley saurait probablement mieux s'en servir que lui, mais pas question d'apparaitre désarmé devant elle, même si elle le connaissait mieux que personne. Il se remit aux commandes pour amarrer l'Icare sans problème, puis ce fut comme si le vaisseau s'endormait. A la sortie, lors le sas s'ouvrit et que la station entière semblait s'offrir à eux, il n'y avait aucun bruit, juste l'obscurité et le silence. Et au fond de lui, Nate sentait vraiment très mal cette station.

Nymeria. ♕ avatar de stolen paradise & martyr ♕ 0461 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Wanderess
Wanderess
Avatar : Nina Dobrev
Holopad :


RUN AWAY.




I am not in danger, I am the danger.





I don't need a hand to hold, even when the night is cold ; I've got that fire in my soul.



#actualrayofsunshine







I love you as Icarus loved the sun - too much, too close.




Messages : 88
Date d'inscription : 10/02/2017

Message Re: way down we go | natley    • Lun 15 Mai - 16:53    

Way down we go.
Le rassemblement des armes, l’atterrissage calme, bien trop calme… Quelque chose était décidemment très étrange, et cela n’annonçait rien de bon. Cela faisait bien longtemps que Ripley n’avait pas touché une arme, mais après tout, elle n’avait pas trop le choix : elle devait se tenir prête si quoi que ce soit sur cette station pouvait se révéler hostile. En temps de guerre, on n’est jamais trop prudents… Devant l’étalage que lui propose Nate, la jeune femme essaye de peser le pour et le contre, et se décide finalement pour prendre deux armes de poing, à savoir un revolver et un couteau, tout simplement. Car se montrer prudent ne voulait pas dire non plus s’armer à n’en plus finir, au risque de finir ralenti, gêné dans ses mouvements et de mourir bêtement en essayant d’échapper à un assaillant. Elle était loin d’être experte, mais ses quelques entraînements à la Résistance et les précieux conseils de Matthew lui avaient permis de se montrer offensive, voir létale lorsqu’elle le désirait. Rangeant les deux armes à portée de main, Ripley enfile sa veste et se dirige vers le SAS après s’être assurée de pouvoir descendre sans problème. Elle se retourne pour faire signe à son aimé. « Tu viens ? C’est pas que j’ai peur… Mais je ne suis pas rassurée. » La jeune femme n’hésite pas à formuler ses pensées, sa franchise est paradoxale aux vues de ses anciennes activités, mais elle s’était promis d’être toujours à 100% honnête avec Nate, puisque c’est le seul moyen que leur relation, qui avait déjà assez mal commencé et non sans difficulté, puisse tenir le coup face à toute les épreuves qu’ils allaient devoir affronter maintenant qu’ils étaient ensemble. Enfin… Ils l’étaient non ? La petite conversation qu’ils avaient eue, là, à l’instant, c’était ce que cela voulait dire, non ? Attendant qu’il s’approche, elle lui saisit la main tandis que la porte s’ouvre et que le couple mette le pied sur la station. Tout était… Mort. Le moindre pas qu’ils faisaient se répercutaient sur tous les murs. Une station fantôme. Le vide total. Pas un signe d’activité récente. « Où est-ce qu’on est tombés… » Ripley ne savait pas ce qui aurait été le plus flippant : qu’il n’y ai pas de signe de vie… Ou qu’il n’y ai que des cadavres pour les accueillir ? En tout cas, un certain malaise s’installe dans le cœur de l’ancienne espionne et elle lâche la main de son amant avant de commencer à faire quelques pas en direction des premiers édifices face à eux. «Je ne sais pas toi, mais j’ai la vague impression qu’il s’est passé quelque chose de grave, ici… » La curiosité, mélangée à l’appréhension, se mêlent dans l’esprit de la brune, qui ne peut s’empêcher de garder la main sur son revolver, juste au cas où quelque chose viendrait à leur bondir dessus. De toute façon, la seule lumière dont ils disposent est celle de la lampe qu'ils ont emmenée avec eux, et sa puissance est bien trop faible pour leur permettre de s'éloigner l'un de l'autre sans se perdre dans l'obscurité.

_________________
LIVE like LEGENDS
She's a sweet six shooter, she knows how to get down.© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Chimaera's Heir
Avatar : Grant Gustin
Holopad :
Messages : 64
Date d'inscription : 22/02/2017

Message Re: way down we go | natley    • Sam 20 Mai - 22:58    

way down we go
ripley & nate

Avant de se diriger vers le sas, il avait pris un fusil blaster qu'il avait trouvé dans la cale, et avait récupéré le pistolet qui ne le lâchait jamais, celui que son grand-père lui avait offert à son entrée dans la marine. Il se rapproche de sa femme et lui caresse le bras dans une tentative pour la rassurer. "Moi non plus, mais je suis sur que tout va bien se passer. On enlève les amarres et on se tire au soleil." Il avança, la main de Ripley dans la sienne, et après quelques pas, elle se détacha de lui, alors qu'il tentait de se connecter à un réseau de communication de la station. "Ouais, je suis assez d'accord avec toi..." Il prit le fusil blaster à deux mains, et avanca. La lumière éclaira ses pas, et dévoila le sol et les murs à deux mètres devant lui. La station semblait dater d'avant le Premier Ordre. Les dalles, autrefois blanches, soulevaient de la poussière lorsque leurs pieds leurs redonnaient vie.

Il s'arréta, alors qu'une ombre passa devant lui, à la limite de la lumière, trop rapidement pour ce qu'il puisse le détailler. Il resta figé un instant, alors qu'il n'y avait toujours aucun bruit dans la station. Plus ils avançaient, plus il avait un mauvais pressentiment. Ses mains se resserrèrent sur le canon, et il ferma les yeux de toutes ses forces, espérant que lorsqu'il les ouvriraient de nouveau, la seule chose qu'il verrait serait Ripley, dans un monde lointain et sur, simplement vêtue d'un drap. Mais en retrouvant la vue, il n'y avait que l'obscurité. Il sentait la chaleur du corps de Ripley contre son bras et sa présence valait mieux que n'importe quel rêve, mais il ne voulait pas qu'elle soit en danger.  Au tournant, il s'accroupit, alors qu'il découvrait une substance étrange sur le sol. A certains endroits, une substance visqueuse et noire recouvrait les plaques.

Puis il y eut du mouvement devant eux. Il se redressa lentement, cherchant à distinguer une forme dans l'obscurité, priant pour que les lumières s'allument, mais rien n'y fit. En entendant des bruits, de légers bruits comme des gouttes d'eau ou... des griffes se rapprochant en claquant sur le métal, il leva le canon, et pressa la détente, en visant au jugé. L'espace d'un instant, le bruit l'assourdit, tant il contrastait avec le silence mortel de la station. Puis durant une seconde, il put voir la créature. Plus grande que lui, plus fine, elle se tenait sur deux pattes arrières, semblait dotée d'une carapace violette, et les regardaient d'un air vide et froid. Et elle bondit sur eux. Il eut la présence d'esprit d'écarter Ripley du chemin, mais la créature passa entre eux et il ne se poussa pas à temps, sentant une douleur immense à l'avant bras, alors que la créature disparaissait de nouveau dans l'obscurité. Une griffe de la créature avait laissé une marque sanguinolente et droite sur le bras de Nate.

Nymeria. ♕ avatar de stolen paradise & martyr ♕ 0461 mots.


Dernière édition par Nathanaël Pellaeon le Sam 20 Mai - 23:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Admin
Avatar : BB-8
Holopad :

BB-8 approves this forum !

Messages : 1145
Date d'inscription : 21/05/2016

Message Re: way down we go | natley    • Sam 20 Mai - 22:58    

Le membre 'Nathanaël Pellaeon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Capacité Difficile' :


--------------------------------

#2 'Capacité Normale' :


--------------------------------

#3 'Capacité Difficile' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maytheforce.forumactif.fr

avatar
Wanderess
Wanderess
Avatar : Nina Dobrev
Holopad :


RUN AWAY.




I am not in danger, I am the danger.





I don't need a hand to hold, even when the night is cold ; I've got that fire in my soul.



#actualrayofsunshine







I love you as Icarus loved the sun - too much, too close.




Messages : 88
Date d'inscription : 10/02/2017

Message Re: way down we go | natley    • Dim 21 Mai - 20:07    

Way down we go.
La tension ambiante, le silence, l'attente interminable, l'espoir de voir le moindre signe de vie... Impossible. La station semblait figée dans le temps, autant qu'elle était figée dans l'espace. Rien n'accueille le couple à part une désagréable sensation qu'un danger imminent plane au dessus d'eux. Pourtant, ces deux-là sont loin d'être pleutres, bien au contraire. Chacun à leur manière, ils avaient affronté des choses terribles, et parfois des choses que certaines personnes pourraient qualifier d'insupportables. Mais là ? Tout était vide. Et ancien. Comme si la station débarquait d'une autre époque. Ripley avait du mal à respirer, et la tension qu'elle sentait au creux de son ventre la ralentissait considérablement. Elle voulait rentrer. Elle voulait filer dans l'Icare, se plonger sous les couettes, s'envoyer en l'air avec Nate et oublier cette désagréable sensation d'être une cible ambulante. Puis, les pas de la jeune femme sont soudainement stoppés lorsque son pied rencontre une substance visqueuse, noire, qui balaye le sol. Un petit gémissement de dégoût lui échappe d'entre les lèvres, mais ce petit bruit fut vite éclipsé par l'idée que, du coin de l'oeil, elle avait distingué quelque chose bouger dans l'obscurité. « Nate... » appelle-t-elle, comme si elle essayait de se rassurer. Des bruits de griffes qui raclent le sol et qui approchent semblent raisonner bien plus et tranche avec le silence environnant. Et Nate tire le premier, la détonation explose les tympans de la jeune femme tant elle s'était habituée à l'absence de bruit. La tension dans son ventre se met à remonter le long de son œsophage et l'angoisse aurait pu restée confiner dans son petit corps si la forme qu'elle avait cru deviner ne s'était pas matérialisée devant eux. Ripley allait crier ; un cri de terreur, un cri désespéré que personne n'entendrait dans cette station désaffectée, mais le cri reste bloqué dans sa gorge. La chose bondit sur le couple et Nate a le réflexe, instinctif, d'éloigner sa chère et tendre du danger. Ripley se retrouve donc projetée sur le côté, et l'élan que s'était donnée la créature pour les attaquer l'empêcher de dévier de sa trajectoire, séparant les deux amoureux. Cet instant passe aussi rapidement que la foudre ne frappe, et la créature disparaît immédiatement, comme si le bruit et le choc l'avaient chassée temporairement. Ripley ne supporte pas cette sensation d'avoir été totalement inutile. Et d'un coup, elle se redresse. « Est-ce que ça va ? » La jeune femme supprime la distance entre eux, comme si ces micro secondes avaient été terribles. L'espionne constate rapidement les dégats : il est touché à l'avant bras. « Merde... » Il faut bander la plaie rapidement. Mais deux choses viennent à l'esprit de Ripley : premièrement, ils ne devaient pas rester à couvert, et deuxièmement, qui sait ce que la créature avait pu déposer comme saloperies sur cette plaie au passage. Evidemment, il n'y aurait rien pour désinfecter dans le coin, et retourner dans l'Icare maintenant ? C'était précisément la direction que la chose avait prit. Peut-être même qu'elle était à l'intérieur de leur vaisseau, à l'heure actuelle. « On doit avancer. » dit-elle simplement, et en observant rapidement les environs, elle repère ce qui semble avoir été, à un moment donné, une espèce d'échoppe. Elle se met à courir, en gardant la main plaquée sur la plaie, le sang de son aimé se répandent entre ses doigts comme des filets de vie écarlate que s'échappent. Ripley ne sait pas d'où sort ce soudain sang froid dont elle fait peur, qu'au lieu de paniquer, elle s'était fermée à tout autre sentiment, un instinct de conservation peut-être. En entrant dans l'échoppe, malheureusement vide, elle décide d'arracher un bout de son haut pour faire un bandage de fortune, puisqu'ils étaient évidemment sortis avec des armes, mais rien pour se soigner, pas même un foutu pansement de bacta. « Qu'est-ce que c'était que cette chose... » Ripley secoue la tête alors qu'elle applique le tissu sur la plaie. « Je suis désolée si je te fais mal... » ajoute-t-elle en serrant pour arrêter le saignement. Elle a envie de l'embrasser. De d'assurer qu'il va bien. De se rassurer. Un soupir. « Il faut qu'on fiche le camp de cette station... »

_________________
LIVE like LEGENDS
She's a sweet six shooter, she knows how to get down.© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Chimaera's Heir
Avatar : Grant Gustin
Holopad :
Messages : 64
Date d'inscription : 22/02/2017

Message Re: way down we go | natley    • Lun 22 Mai - 22:14    

way down we go
ripley & nate

Il se sentait vide à l'intérieur. Triste et énervé. Parce qu'il avait rêvé tant de fois de ce moment, où il finirait par se retrouver seul avec Ripley, avec l'amour de sa vie, avec la seule qui réussissait à le faire se sentir vivant, qui donnait une raison à son coeur de battre. La plus jolie brune de la galaxie, un brin d'éternité parmi les étoiles. Et voilà qu'un imprévu venait ruiner ses rêves de se trouver sur une plage à déshabiller lentement son amante. Au lieu de ça, il se retrouvait sur une station morte, pourchassé par une créature mortelle et il se retrouvait blessé. Accroupi contre le mur, il avait vu la créature disparaître dans l'obscurité, vers l'Icare, avant que Rip ne vienne le rejoindre. "T'inquiètes pas Rip', j'ai connu pire.. T'as rien toi?" Evidemment, il avait déjà été blessé dans sa carrière, mais ça faisait longtemps qu'il n'avait subi une blessure grave - les avantages d'un capitaine. Mais voir son sang couler, en réalité, il se sentait davantage vivant par la présence de la femme qu'il aimait que son bras sanguinolent. "Ouais, je suis d'accord.. Rester ici, c'est s'exposer à une menace qu'on ne peut pas voir." Ripley met la main sur son bras et l'entraine à sa suite. Nate ne se débat même pas, tant il apprécie le contact avec la peau douce.

Finalement, elle trouve une échoppe, où elle les fait rentrer. Elle ne trouve rien, et déchire une partie de son haut avant de l'appliquer sur son bras. Dans l'urgence de la situation, il évite de penser à quel point il la trouve sexy. Il secoue la tête quand elle s'excuse. "Nan, tu t'en sors très bien." Il plonge ses yeux dans les siens. "Pour ça, il faut réussir à couper le rayon tracteur et le puits de gravité, sinon on n'ira pas loin." Il a envie de l'embrasser, juste pour lui montrer à quel point il l'aime, mais il n'a pas envie de se distraire. Il souffla, avant de caresser la joue de la brune, et de se relever. Il se connecta à un système, qu'il réussit à allumer difficilement, et à télécharger une carte. "Ok... Si je me trompe, on est au niveau principal. Les systèmes à couper sont... deux niveaux en dessous." Il adressa un signe de tête à Ripley, puis son système de communication s'alluma. Quelqu'un semblait en vie sur cette station. "Vous êtes les gars qui se sont amarrés à la station? Z'êtes soit braves, soit idiots." Il adressa un regard stupéfait à son amante.

Nymeria. ♕ avatar de stolen paradise & martyr ♕ 0458 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Wanderess
Wanderess
Avatar : Nina Dobrev
Holopad :


RUN AWAY.




I am not in danger, I am the danger.





I don't need a hand to hold, even when the night is cold ; I've got that fire in my soul.



#actualrayofsunshine







I love you as Icarus loved the sun - too much, too close.




Messages : 88
Date d'inscription : 10/02/2017

Message Re: way down we go | natley    • Lun 29 Mai - 15:43    

Way down we go.
A l’abri dans leur petite échoppe, l’esprit de Ripley vagabonde sur les options qui se présentaient à eux. Ils s’étaient posés ici parce qu’ils n’avaient pas le choix, et ils étaient maintenant dans une situation que peu de personnes accepteraient. Traqués par une bestiole qu’ils pouvaient à peine voir, dans l’obscurité la plus totale, avec peu d’armes, peu de connaissances et surtout, pour le moment, aucun moyen de s’en sortir. La seule solution probable et possible avancée était sans doute celle que Nate venait articuler, à savoir s’occuper des différents éléments qui les avaient coincés ici dans un premier temps. Ils n’avaient décidément pas de chance. Ils se retrouvaient après des jours loin de l’autre et ils étaient entraînés sur une station fantôme avec un monstre à leurs trousses. Formidable, vraiment. La prochaine fois, ils resteraient sur Tatooine. Ils étaient beaucoup plus à l’abri dans une des maisons temporaires de la jeune femme. Resserrant son emprise sur le bandage de fortune, l’ex-espionne jette un coup d’œil pour être sûre qu’il pourrait se soigner aisément, même dans des conditions aussi difficiles. « Bien. Je te suis. De toute façon, comment ça pourrait être pire ? » Tant que la bestiole ne se retrouvait pas dans leur vaisseau au moment de repartir… Ils n’avaient aucun foutu moyen de combattre cette chose sans un minimum de préparation et surtout de connaissances sur ce qu’elle était. D’ailleurs, elle s’était montrée agressive, mais uniquement parce que Nate avait tiré le premier. Comment savoir qui était bon et qui était mauvais ? Finalement, la brune fut tirée de ses réflexions par la manifestation du système de communication de son compagnon. Une voix s’élève, et celle-ci semble provenir de quelque part, ici. Consterné, Nate essaye de rechercher des réponses vers le visage de Ripley, mais la jeune femme est dans le même état que lui et ne peut lui répondre que par un vague haussement d’épaules. Finalement, elle décide de prendre les devants, et elle s’empare du système de communications. Prenant sa voix la plus convaincante, et la plus sérieuse, Ripley commence son petit interrogatoire. « Ici Shaw. Nous étions deux à bord d’un vaisseau YV-560. Nous avons été obligés d’atterrir à cause du champ de gravité de la station. » Une pause. « Vous êtes seul ? » Ils allaient devoir trouver un terrain d’entente et surtout aller doucement plutôt que de les assaillir de questions. Car autrement, les personnes présentes ici étaient foutues de les laisser se débrouiller avec une grosse bestiole à leurs trousses. Sembler calme, posés, sûrs d’eux et pas du tout paniqué alors que son petit ami avait failli finir en brochette.  Mais leur présence ici était également… Très étrange. « Vous vivez ici ? Depuis combien de temps ? Ou bien, vous êtes piégés ? Nous pouvons vous aider, si vous nous aidez en retour. » Si le couple pouvait utiliser le savoir des personnes présentes sur la station pour s’enfuir, ils pourraient venir à bord de l’Icare et les jeter sur la planète la plus proche. Ils auraient fait leur bonne action de la journée…

_________________
LIVE like LEGENDS
She's a sweet six shooter, she knows how to get down.© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Chimaera's Heir
Avatar : Grant Gustin
Holopad :
Messages : 64
Date d'inscription : 22/02/2017

Message Re: way down we go | natley    • Lun 5 Juin - 14:58    

way down we go
ripley & nate

C'était de pire en pire. Son moment de tranquillité qu'il avait prévu avait été remplacé par une traque - et ils étaient les proies. D'un côté, il s'en voulait d'avoir amené Ripley ici. Néanmoins, il n'avait pas vraiment le temps pour ruminer ses remords, ou pour penser à tout ce qu'il aurait pu faire autrement. C'est Ripley qui prit en première la parole pour répondre à leur interlocuteur. Pendant qu'elle interrogeait l'homme à l'autre bout de la ligne, Nate passait de temps en temps sa tête au-dessus du comptoir pour voir si la chose revenait vers eux. Mais il ne pouvait rien voir, à part les ténèbres, cette obscurité qui semblait les traquer. Il soupira face à une situation qui le dépassait. L'homme commença à répondre aux questions de Ripley. "Non, nous sommes trois, on est réfugiés dans une des ailes du quartier de l'équipage. La station avait beaucoup de vivres, et il n'y avait plus vraiment d'équipage... Depuis combien de temps? 3 mois? 3 ans peut-être? Les journées se ressemblent toutes ici." Nate entendit des voix derrière l'homme, sans doute les autres personnes qu'il avait mentionné. Un autre homme, et une femme, d'après ce qu'il entendait.

"Si vous voulez nous aider, il faut réactiver le courant avant de désactiver le puits de gravité. Une fois le courant réactivé, on sera capable de voir la créature. Mais pour ce qui est de la tuer..." Il regarda Ripley, avant de réfléchir. Il fallait qu'ils descendent de deux niveaux, dans une obscurité quasi-totale, avec une menace mortelle à chaque recoin. Il prit son arme, se releva, avant de se diriger vers la sortie. Les couloirs étaient faiblement éclairés par les lumières automatiques plantées dans le sol, même si ça n'aidait pas vraiment. En réalité, Nate avait l'impression d'y voir encore moins bien, à cause du contraste. "On va vous aider. Des trucs à savoir sur le chemin?" La voix se tut un instant, semblant réfléchir. "C'est là où la créature reste en général. Apparemment, elle est attirée par l'énergie." Bon à savoir. Nate jeta un coup d’œil à gauche et à droite de la sortie, avant de prendre les devants. Alors qu'ils marchaient depuis quelques minutes, un bruit se fit entendre derrière eux. Il n'y avait pas vraiment de doute sur ce que ça pouvait être. "Oh... On peut pas avoir une pause non?"

Nymeria. ♕ avatar de stolen paradise & martyr ♕ 0458 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Re: way down we go | natley    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
way down we go | natley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: In a galaxy far far away :: Espace-
Sauter vers: