Topsitestop1top2top3



 

Partagez | 
 

 way down we go | natley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
EWOK SAUVAGE
Avatar : Iwan Rheon.
Messages : 74
Date d'inscription : 22/02/2017

Message way down we go | natley    • Jeu 30 Mar - 22:06    

way down we go
ripley & nate
Il adore ça. Voir les soleils taper le long de la carlingue vieillie, de la carcasse métallique de l'Icare, qui prend son envol, quitte à se bruler les ailes. Alors que l'Icare vole lentement loin du spatioport, pour rejoindre les profondeurs immenses de l'espace, le jeune capitaine tourne la tête, croisant le regard de la brune. Il était arrivé sur Tatooine quelques heures auparavant, et il y avait passé suffisamment de temps pour trouver Ripley, lui faire une surprise et l'emmener sur l'Icare et loin du sable brulant de la planète. Le vaisseau jaillit hors de l'atmosphère et Nate engagea le vaisseau dans l'hyperespace avant que quiconque ait pu noter leur arrivée ou leur départ. Une fois entouré des traits de lumière, il s'enfonça dans son siège, coupant les liens avec sa partie commandant, celle reliée au Premier Ordre, celle qui empêchait Nate d'être avec Ripley les autres jours. Le jeune homme se tourna vers la brune, qui se tenait un peu en retrait. Un instant, il se revit des années auparavant, quand la princesse en fuite était montée pour la première fois à bord d'Icare. Et en quelque sorte, le vaisseau était devenu un refuge, un sanctuaire, un lieu où rien ni personne ne pouvait les atteindre.

Il se perdit dans la contemplation des boucles brunes, de la silhouette divine qui se découpait dans le cadre gris métallique de la cabine. Elle avait beaucoup changé depuis leur première rencontre, était devenue beaucoup plus forte et indépendante. Bien sur, il n'avait pas oublié la difficulté qu'ils avaient du surmonter lorsqu'il avait découvert qu'elle était une espionne de la Résistance. Avec du recul, il trouve que ça lui donne un certain charme, un côté de femme fatale, bien loin des côtés qu'elle montre quand ils sont uniquement entre eux. C'est comme si à chaque fois, il redécouvrait la femme dont il était tombé amoureux des années auparavant, à bord de ce même vaisseau, comme s'il redécouvrait ce vaisseau avec elle, qu'il prenait une autre signification.

"Alors, tu as envie de faire quelque chose en particulier?" Il s'accouda au siège, plongeant ses yeux dans ceux de Ripley, un sourire tendre sur les lèvres. Il n'avait pas prévu quelque chose en particulier, mais il avait bien quelques idées. Avoir les derniers rapports sur les mondes épargnés par la guerre pouvait être considéré comme un des seuls avantages d'être officier au sein du Premier Ordre.


Nymeria. ♕ avatar de stolen paradise & martyr ♕ 0424 mots.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Wanderess
Wanderess
Avatar : Sofia Boutella
Messages : 88
Date d'inscription : 10/02/2017

Message Re: way down we go | natley    • Ven 31 Mar - 19:23    

Way down we go.
Ripley s'était habituée au climat de Tatooine. Si au début, elle avait eu du mal à se faire aux soleils qui tapent en permanence et au sable à perte de vue, elle pouvait sans mal se souvenir que cet endroit était son refuge temporaire. Abritant de nombreux malfrats et hors-la-loi, ces terres désolées accueillaient les âmes en peine, ou en quête de crédits. Pour elle, c'était une cachette. Une cachette qui regorgeait d'occasions afin d'amasser des crédits et espérer les écouler un jour avec Nate. Pour le moment, elle s'était trouvé un espèce d'habitat miteux, qui avait sans doute été abandonné par ses anciens propriétaires, mais il était évident que c'était mieux que rien ; dans quelques semaines, elle changerait d'endroit. La brune se refusait la possibilité de tomber sur l'un de ses anciens alliés. Ces derniers devaient la penser morte : ils ne devaient même pas s'imaginer qu'elle avait déserté, Ripley, l'espionne, Ripley le sourire en permanence, Ripley le rire entre deux pintes. A la pensée de ces visages qu'elle avait décidé de ne plus revoir, son cœur se serre. Étrangement, elle avait trouvé un  moyen de mettre ses compétences à profit, dans le sens où elle exécutait bien souvent des contrats d'espionnage ou d'enquête. Techniquement, elle pouvait même être qualifiée de détective privée, mais puisqu'elle changeait de fausse identité et de quartier général régulièrement, elle était bien plus comparable à une ombre. Les jours passaient ainsi, entre résolution de contrats, recherche de nouvelle place à habiter et attendre les retours de Nate. Parfois, cela pouvait durer des jours sans qu'elle aie de nouvelles de lui, et parfois bien plus quand il s'agissait de pouvoir se voir. Au fond, Ripley ne lui en voulait pas. La jeune femme était parfaitement consciente qu'il faisait de son mieux : il avait ses propres responsabilités et il ne devait en rien culpabiliser sur le fait qu'elle avait abandonné la Résistance pour lui, car il s'agissait de sa décision à elle et non plus la sienne. Il lui a trouvé une planète où rester pour le moment et c'était probablement le maximum qu'il pouvait faire. Elle ne lui demanderait rien de plus. En cette journée, l'espionne venait d'achever un contrat. Elle devait rencontrer une dernière fois le commanditaire afin de régler les derniers détails. Elle s'attendait à voir la silhouette de l'homme qui l'avait engagée : au lieu de ça, la jeune femme avait eu la surprise de voir le visage de Nate se découper, et étouffant un espèce de cri de joie, elle s'était précipitée contre lui. Entre eux, tout avait changé depuis ce fameux jours où ils s'étaient jetés à corps perdu l'un sur l'autre. Même s'ils n'avaient pas vraiment clarifié la situation à ce sujet. Ils étaient à présent sûrs d'avoir des sentiments l'un pour l'autre, mais quant à savoir ce qu'ils en faisait, c'était une autre histoire. Ils évitaient soigneusement le sujet. Cela avait le don de frustrer la jeune femme, mais après tout, si elle ne se sentait pas d'affronter cette discussion maintenant, et s'il n'en avait pas non plus ressenti le besoin, à quoi bon se jeter dans ce genre de débat ? Pourtant, alors qu'elle montait à bord de l'Icare, vaisseau qui avait assisté à leurs premiers rapprochements, avec l'homme qu'elle aimait, elle ne pouvait se retenir de songer à de telles options.

Nate était installé sur son fauteuil de commandement, et manifestement, il avait coupé toute communication avec le Celestial. En gros : il se consacrait à elle. L'ex-Résistante croise les bras sur sa poitrine et hausse un sourcil : « Et s'ils ont besoin de toi ?  » Bien qu'elle n'accepte que très peu son affiliation au Premier Ordre, elle ne pouvait nier qu'il s'agissait en grande partie de son allégeance de base, et qu'aux vues de sa filiation, il serait bien obligé de répondre au moindre appel.  Qui n'a jamais été attiré par l'interdit ? Lorsqu'elle voyait ses grades militaires accrochés à sa veste, elle ne pouvait s'empêcher de trouver ça attirant. Ses yeux remontent vers ceux de celui qu'elle aime. Elle le détaille. Récemment, Nate avait les traits plus tirés, le teint plus blafard : clairement, quelque chose le travaillait et cela embêtait Ripley de le voir se dépérir de la sorte, lui qui affichait d'ordinaire un magnifique sourire capable de vous faire tomber sous son commandement en quelques secondes. Décroisant les bras de sa poitrine, elle approche doucement de l'héritier Pallaeon, et glisse ses doigts sur ses épaules avec tendresse. Elle allait être franche, de toute façon, elle l'avait presque toujours été avec lui. « Quelque chose te tracasses ? Tu peux m'en parler, tu sais.  » Elle ricane doucement et ne peut pas s'empêcher d'ajouter un « Je n'irais rien raconter à la Résistance, ça reste entre toi et moi.  » Elle cesse ses caresses un instant, hésite, puis après un pas en arrière, elle reprend : « D'ailleurs, ça serait bien si on parlait de... Ce qui s'est passé l'autre fois. A l'arène. » Ça y est, c'était sorti. Même s'ils se voyaient rarement à cause de ses obligations et qu'elle ne voulait pas parasiter leurs retrouvailles avec des questions si sérieuses, Ripley était bien consciente qu'elle en serait obligée à un moment ou un autre. Et puisqu'ils risquaient leur vie tous les jours, il n'était pas bon de laisser leurs démons en cage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
EWOK SAUVAGE
Avatar : Iwan Rheon.
Messages : 74
Date d'inscription : 22/02/2017

Message Re: way down we go | natley    • Dim 2 Avr - 19:17    

way down we go
ripley & nate
Le vaisseau filait doucement entre les traits de lumière et d'ombre. Ses mains croisées sous son menton, il continuait de regarder la jeune femme, alors qu'elle parlait. Nate avait toujours trouvé sa voix douce et mélodieuse, et c'était peut-être une des choses qui lui plaisait le plus, avec son sourire et ses yeux. Il ne se mentait pas, Ripley était une des plus belles femmes qu'il avait jamais vu dans sa vie, et il était conscient de sa vie. Au-delà de ça, il savait qu'elle était une femme avec un coeur d'or, prêt à tout pour défendre ses idées. Un peu comme lui, même si les idées de l'officier étaient remis en doute aujourd'hui. "Oh, ne t'inquiètes pas. J'ai pleinement confiance dans les officiers de pont que j'ai laissé aux commandes. Et puis dans la situation actuelle, je ne suis pas sur qu'il y ait une grande agitation..." Il aurait aimé n'être qu'un simple marin de la flotte impériale, à pouvoir s'enfuir facilement avec Ripley. Et à vrai dire, ce serait si simple de le faire, comme elle l'avait fait... Mais il n'était sans doute pas aussi courageux. Il l'avait toujours considéré comme plus forte que lui. Le métier d'espion, loin de sa famille, loin de ses amis, encerclé d'ennemis et de dangers... Nate n'avait pas vraiment de point de comparaison. Au sein du Celestial, il pouvait facilement être encerclé de vaisseaux adverses, mais il aurait toujours du soutien. Ses yeux dérivèrent lentement de la jeune femme pour se perdre dans le vide, pensant aux problèmes qui parcourait le Premier Ordre.

Il retrouva ses esprits lorsque la femme qu'il aimait s'approcha de lui pour glisser ses doigts le long de ses épaules. Elle avait des mains douces et un instant, il s'égara en pensant à ce qui s'était passé entre eux à l'arène. Les choses avaient changé, même s'ils évitaient la question, comme si la frustration implicite entre eux avait disparu pour faire place à un sentiment plus fort quand ils étaient l'un à côté de l'autre. Une sorte de complémentarité, de soulagement. Il s'accouda et placa sa tête dans une main en regardant Ripley. "Plus le temps passe et plus le Premier Ordre se transforme en une sorte d'Empire de seconde main... et plus les idéaux que je défends sont déformés au profit de Snoke et de ses chevaliers." Ce qui était d'autant plus vrai qu'il n'était pas le seul à le penser. Gilad et lui avait longuement discuté de ça, sans parvenir à une réelle solution, et Thrace lui avait aussi fait part de ce qu'elle pensait. Un instant, il se demanda s'il devait demander à Gamora ce qu'elle en pensait. La voix de Ripley s'éleva de nouveau et il rougit malgré lui en pensant au souvenir qu'elle évoquait.

Il revit la façon dont elle l'avait acceuilli quelques heures plus tôt lorsqu'il l'avait surprise là où elle habitait. Son air de surprise, son cri de joie, les étoiles dans ses yeux. Cette façon de ne plus cacher leurs sentiments était apparu après les évenements de l'arène. Il secoua la tête pour chasser le rouge de ses joues avant de plonger son regard dans les yeux de son brin d'étoile. "Bien sur, sans problème. Je.. mh.. Quelque chose te tracasse particulièrement l'esprit?" Bon sang, il avait l'habitude de présenter des stratégies en temps de crise, mais Ripley avait un don pour le déstabiliser et pour percer ses défenses. Et c'est pour ça qu'il l'amait.

Nymeria. ♕ avatar de stolen paradise & martyr ♕ 0624 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Wanderess
Wanderess
Avatar : Sofia Boutella
Messages : 88
Date d'inscription : 10/02/2017

Message Re: way down we go | natley    • Lun 3 Avr - 10:41    

Way down we go.
S'il y avait une chose qu'il fallait reconnaître à Nate, c'est qu'il était extrêmement confiant envers son équipe. Quand bien même il émettait des doutes sur son propre camp, il ne pouvait s'empêcher d'être certain des capacités de ses officiers sur le Celestial. La proximité qu'avait installée Ripley entre eux permet au Capitaine de se dévoiler et d'exprimer ses sentiments face à ce qui le tracasse. Un air très sérieux s'affiche sur le visage de la jeune femme, mais au fond d'elle, elle jubile. Il commence à réaliser, doucement, mais sûrement la réalité. Ces même raisons qui ont poussé Ripley à tout abandonner. Pour le moment, il n'en était qu'à un stade primaire de sa réflexion, et elle ne prendrait pas le risque de donner son avis, de peur qu'il se persuade qu'il s'agit là d'un objectif de la jeune femme. Avec une espionne, on ne sait jamais à quoi s'attendre : un battement de cil, et elle vous retourne le cerveau, vous fait quitter vos attributions. En réalité, l'ex-Résistante se demandait comment il arrivait à lui faire confiance. Après tout, elle n'avait ni trahi ni annoncé son départ de la Résistance. Sa fuite pouvait être une couverture qui servirait à manipuler Nate. Et même si cela lui faisait mal de le reconnaître, elle pouvait tout à fait comprendre ce point de vue. En temps de guerre, il est nécessaire de se méfier de tout le monde, car tous les camps ne reculent devant rien quand il s'agit de la victoire. Ripley secoue doucement la tête. « Je te comprends. » se contente-t-elle de répondre. Et elle sait que c'est largement suffisant. Nate n'a pas besoin de conseils, ni d'avis. C'est un grand garçon, et il en parle comme s'il cherchait à avouer un péché plutôt que de vouloir trouver une solution. « Tu sais que je suis là si tu as besoin. Je te soutiendrai quoi qu'il arrive. » Ces mots, naturels, sincères, sont à l'image de ce que Ripley souhaite évoquer pour lui : un soutien, un pilier. C'est ce qu'elle a toujours souhaité être. Il était temps pour elle de lui rendre la pareille, après tout ce qu'il avait fait pour elle.

Enfin, le sujet le plus difficile fut abordé. Ripley voit le rouge monter aux joues de l'homme qu'elle aime. Après tout, il était un garçon sensible, et certainement pas du genre à s'étaler sur ses ébats. Pourtant c'était bien ce qui avait eu lieu : si pendant longtemps ils étaient restés sourds et muets à l'appel de chacun, ils avaient tiré un trait là dessus au moment même où ils avaient cédé à leurs pulsions. Rip', elle trouvait ça adorable. Ce petit côté timide. Une des raisons pour lesquelles elle avait craqué, il faut bien l'avouer. Et cette gêne, cette déstabilisation, elle avait envie de jouer avec, comme on pourrait jouer avec le feu. Elle approche de nouveau, se penche vers lui : leurs visages s'approchent, elle frôle ses lèvres des siennes, leurs souffles se mêlent pendant quelques instants. Il est toujours assis sur son siège de commandement, et elle profite de cette supériorité pour venir au dessus de lui, lui écartant les jambes d'un geste autoritaire afin de pouvoir se caler entre, et réduisant d'autant plus la distance entre eux. « Oui, quelques petits détails. » murmure-t-elle. Son cœur bat à tout rompre alors que son petit jeu de séduction se met en place. « On fait comme si ça n'était pas arrivé, mais je me souviens de tout, tu sais. » Chaque petit détail. Son corps contre le sien, le tracé de ses muscles sous sa peau, ses coups de bassins, le feu au creux de ses reins. Ripley se saisit des mains de l'homme qu'elle aimait et les guide afin qu'il redécouvre une nouvelle fois les courbes de la jeune femme, comme il l'avait fait sur cette arène. « Il y avait quelque chose que j'avais voulu te dire, tout ce temps. Mais je n'ai pas réussi, et ce n'était peut-être pas le bon moment. Je suis sûre que tu sais déjà de quoi je veux parler. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
EWOK SAUVAGE
Avatar : Iwan Rheon.
Messages : 74
Date d'inscription : 22/02/2017

Message Re: way down we go | natley    • Mar 4 Avr - 15:51    

way down we go
ripley & nate
Au fur et à mesure du temps, Ripley était devenu comme une drogue pour Nate. Elle avait été énormément présente pour lui, malgré leurs différences d'opinion et de camps. Et maintenant que leur désir, leur frustration avait été satisfaite, cette sensation d'addiction avait été renforcée. Son parfum, la vue de ses courbes, du tracé de ses lèvres, Nate connaissait Ripley presque par cœur, et pourtant, il avait à chaque fois l'impression de redécouvrir la femme qu'il aimait, elle qui lui apparaissait comme une princesse diaphane. Et l'envie de presser un bouton et de disparaitre dans l'obscurité de l'espace se renforcer à chaque fois qu'il croisait le regard de la brune. Avec elle, c'est comme s'il était sur un nuage. Il sourit lorsqu'elle lui rappela qu'elle le soutiendrait. Et il n'en doutait pas une seconde.

Bien sur, il avait un moment été conscient des risques. Était-ce une manœuvre de l'espionne? Il avait cessé d'y croire depuis bien longtemps, bien avant ce qui s'était passé dans le hangar. A vrai dire, il faisait plus confiance à elle qu'à un grand nombre de personne au Premier Ordre. Il était plongé dans l'observation de la cascade brune, de la façon dont ses cheveux reposaient sur ses épaules et continuaient sur sa poitrine. Quand elle s'approcha de lui, c'est comme s'il se déconnectait d'un rêve pour retomber dans un autre. Son parfum enivrant pénétra ses narines, envahit ses sensations, avant que le visage de son amante ne soit plus qu'à une portée de lèvres du sien, et que leurs souffles se mêlent. Ripley dégageait toujours cette sensation de sensualité et d'exotisme, et en revenant de Tatooine, elle semblait avoir gagnée en puissance dans ces sensations.     

Puis ses mains écartèrent les jambes de l'officier, avant de se caler près de lui. Le rouge remonta aux joues de Nate, mais ce n'était plus de la timidité, mais du désir et de la tendresse. Il aurait voulu que l'univers ne se limite qu'à ce petit habitacle, à ce sanctuaire de paix et de tranquillité. Puis les mains de Ripley trouvent celle de Nate pour les faire glisser le long de son corps. Les paroles, la voix de Ripley étaient d'une douceur qui trahissait tout de même les pensées qui traversaient la brune. Tandis qu'il laissait ses mains se glisser sous le haut de Ripley, les lèvres de l'officier effleuraient celles de la jeune femme. "Oui, je crois que je vois aussi..."   Lui aussi avait tenté de dire quelque chose à l'arène mais ca n'avait pas été le bon moment, lorsque toutes les barrières et les interdits avaient sauté pour faire place à deux amants fous l'un de l'autre. Un des mains de Nate caressait le ventre de Ripley, à la limite de sa poitrine, si bien que ses doigts sentaient et imaginaient les formes de la brune. Puis il cueillit les lèvres de Ripley, doucement.

Nymeria. ♕ avatar de stolen paradise & martyr ♕ 0512 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Wanderess
Wanderess
Avatar : Sofia Boutella
Messages : 88
Date d'inscription : 10/02/2017

Message Re: way down we go | natley    • Sam 15 Avr - 12:09    

Way down we go.
Il rougit. Il rougit, et elle trouve ça adorable, car ils avaient fait bien pire. Au moins, il ne nie pas, c'est l'essentiel. Car Nate aurait pu. Ils auraient pu rester silencieux sur ce qu'il s'était passé sur ce hangar. Une folie passagère, un moment d'égarement. Un désir assouvi, et pouf, n'en parlons plus. Même si ce genre de tension était arrivée de nombreuses fois à bord de ce même vaisseau. Après tout, Ripley n'avait plus rien à risquer. Elle avait perdu ses convictions pour la Résistance, et maintenant qu'elle avait Nate dans sa vie, elle savait qu'elle avait prit la bonne décision. Comment aurait-elle pu rentrer au camp de la Résistance, en ayant un ennemi en tête ? Comment aurait-elle pu rester impartiale avec la peur de le recroiser sur le terrain et de devoir le trahir de nouveau ? Sans compter qu'elle ne pouvait plus fermer les yeux sur les méthodes de sa propre affiliation, qui ne lui plaisaient guère. De toute façon, elle n'était pas faite pour le combat. Elle n'était pas faite pour se battre, elle n'était pas née pour ça. Elle était née pour survivre, surtout. Cela impliquait d'être égoïste. Et de filer discrètement lorsque tout le monde avait le dos tourné. La croyaient-ils morte ? Avaient-ils cessé de la chercher ? Que se passerait-il une fois qu'ils mettraient la main sur elle ? Si par malheur, un visage connu foulait les terres de Tatooine. Elle prie. Fort, silencieusement, elle prie pour que cela n'arrive jamais. Mais ici, à bord de l'Icare, à l'instant T, plus rien ne comptait. La Résistance, le Premier Ordre, les combats, les pertes. Plus rien n'avait d'importance dans leur petit cocon et dans l'intimité de ces murs. C'est Ripley qui met fin au baiser, assez rapidement. Car se confier ainsi l'un à l'autre avait bien plus de conséquences que de simples mots. « Et maintenant ? » Ils n'avaient pas à prononcer la chose avec précision. Ils savaient tout les deux et c'était suffisant. Il s'agissait de savoir ce qu'ils allaient en faire. « Je sais que tu as énormément de choses à faire avec le Premier Ordre. Même si tu as... Quelques doutes. » Elle hausse les épaules, mais n'ose pas bouger de sa place, qu'elle considère comme la meilleure possible en ce moment. « Je me fiche de t'attendre pendant des jours et des semaines parce que tu seras en mission. Je l'ai déjà fais, je le referai. Cela dit, ça ne m'empêchera pas de m'inquiéter pour toi. Et ça m'est égal de devoir parcourir tout Tatooine et de changer de toit tous les mois. C'était mon choix, et je sais que tu as fais du mieux que tu pouvais pour m'aider pendant ma fuite. » Son but était de le rassurer. Déjà parce qu'elle ne voulait pas qu'il se sente coupable s'il arrivait quoi que ce soit. Et ensuite car elle ne voulait pas sembler trop envahissante. « Je n'ai pas non plus l'intention de te demander plus que ce que tu me donnes déjà. Ni que tu te sentes responsable de mon départ de la Résistance. J'y pensais déjà avant de te rencontrer. Cela n'a fait qu’accélérer les choses. Et si un jour, tu songes à faire la même chose que moi, je serais avec toi. » Ripley secoue la tête, en essayant de remettre ses idées en place. Quelle déclaration merdique. Même Matthew aurait mieux fait. Pourtant, c'est pas une flèche. « Ma seule requête, dans toute cette histoire, c'est que tu reviennes en vie. S'il te plaît. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
EWOK SAUVAGE
Avatar : Iwan Rheon.
Messages : 74
Date d'inscription : 22/02/2017

Message Re: way down we go | natley    • Dim 16 Avr - 19:19    

way down we go
ripley & nate
Il sourit. Sincèrement. Non seulement parce qu'il trouvait la voix de Ripley adorable, mais parce que tout ce qu'elle disait été vrai. Depuis que leur relation avait évoluée, l'idée de la rejoindre, de quitter le Premier Ordre devenait de plus en plus envisageable de son côté. Il avait effectivement des doutes qui se faisaient de plus en plus intense. Et puis il avait commencé à regarder les actions du Premier Ordre avant les événements de Hosnian Prime et de Starkiller. Notamment l'attaque de Yavin IV. Quel genre de acceptait d'attaquer un système et de tuer des enfants. Malgré tout, Nate restait un militaire, et les pertes militaires adultes était quelque chose qu'il pouvait accepter. Mais les enfants et les civils, que ce soit sur Yavin IV ou sur Hosnian Prime, qu'ils soient ou non des menaces potentielles pour le futur, n'étaient en aucun cas des pertes qu'il pouvait accepter. Il y avait longtemps pensé quand il n'arrivait pas à dormir.

Quand elle évoqua son inquiétude, son sourire s’effaça légèrement, et ses yeux se voilèrent d'une légère tristesse. Il savait tout ça et il se sentait coupable de lui infliger ça. Il plongea ses yeux dans les siens sans l'interrompre. Il ressentait la même chose quand il était loin d'elle, sans nouvelle. Comment savoir que tout se passait bien? Qu'elle n'avait pas croisé une ancienne connaissance. Il avait toujours envie de sauter dans l'Icare et de la rejoindre pour être sûr qu'elle allait bien, mais ça signifierait ne plus être du tout sur le Celestial. "Tu as raison. Mes doutes grandissent de jour en jour, et à vrai dire, je me demande parfois ce qui me retient encore..." Il secoua lentement la tête. "Mais ce n'est pas quelque chose que je peux faire sans tout préparer à l'avance. Grâce à mon rang au sein du Premier Ordre, je pourrais avoir des infos et préparer nos allées et venues. Le problème majeur... C'est que je ne suis pas le seul à avoir les doutes. Entre mon grand-père, qui est la seule vraie famille que j'ai, et mon amie... Je n'ai pas envie non plus de les menacer ou de leur faire subir les conséquences de mon départ." Il regarda Ripley, avec un sourire nouveau aux lèvres. " Mais ce n'est plus une question de pourquoi, mais plutôt de quand, désormais."




Il se leva, tout en tenant Ripley près de lui, lui arrachant un cri de surprise. L'officier activa un bouton près de lui et la musique remplit la cabine. C'était une musique qui rappelait un peu la jeunesse que Nate n'avait jamais eu. "Vous m'accordez cette danse?" Evidemment, Ripley et lui avait déjà dansés, mais il savait que tout était différent maintenant. Nate avait envie de retrouver cette insouciance qu'il avait auprès d'elle, ce sentiment d'être complet, d'être heureux. Ils étaient dans les étoiles et elle était son étoile. Un brin d'éternité.



Nymeria. ♕ avatar de stolen paradise & martyr ♕ 0510 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Wanderess
Wanderess
Avatar : Sofia Boutella
Messages : 88
Date d'inscription : 10/02/2017

Message Re: way down we go | natley    • Mar 2 Mai - 21:24    

Way down we go.
Ripley avait bien conscience de son incroyable naïveté alors que les mots franchissaient ses lèvres. Mais ils ont aussi un autre effet sur l'homme qu'elle aime: il plonge dans un mutisme prolongé quelques instants, comme s'il pesait chacun des mots qu'il venait de prononcer. Il avait peur, bien sûr. Si elle était angoissée de ce qu'il pouvait lui arrivait alors qu'il remplissait son service pour le Premier Ordre, il ne devait pas non plus échapper à l'angoisse. Pourtant, Ripley s'était toujours employée à être irréprochable depuis qu'elle était devenue une fugitive. Elle avait tenté de ne remplir que des contrats légaux, où ses aptitudes d'espionne pouvaient être mise en service. On aurait aisément pu la qualifier de détective privée. Obligée de fuir continuellement, vivre dans la peur d'être repérée par son entourage. Elle ne pouvait supporter l'idée d'assumer sa fuite envers ses anciens compagnons d'armes. Le regard qu'ils porteraient sur elle, s'ils venaient à comprendre qu'elle avait préféré ses convictions au bien de la communauté. Non, décidément, elle ne pouvait l'accepter. Mais une autre pensée l'envahit maintenant : peut-être que Nate se sentait coupable de la laisser ainsi. Il avait beau savoir qu'elle était capable de se défendre, peut-être ne pouvait-il juste pas supporter l'idée qu'elle soit ainsi livrée à elle-même, condamnée à n'être qu'un fantôme dans l'immensité de la galaxie, puisqu'elle avait abandonné son nom, son identité, ses valeurs. Ils étaient obligés d'éviter toute communication qui pourrait les relier, de peur de remonter à l'un ou à l'autre. Il serait mal vu pour lui d'être dans une relation avec une ancienne Résistante même si celle-ci n'était pas assumée, et il en était de même pour Ripley. Enfin, les mots reviennent, plus hésitants, mais révélateurs. Enfin, il prononce ce pourquoi la jeune femme avait tant espéré. Il n'y a pas de 'si'. Il n'y a pas de 'peut-être'. Il n'y a que 'quand'. Ce n'est qu'une question de temps. Ses convictions aussi se sont ébréchées avec le temps, si bien que sa décision semble prise, mais le plus important reste les conséquences. Ripley hoche la tête, en tentant de camoufler son excitation. « Ne t'en fais pas, je ne te demandes rien. Lorsque tu te sentiras prêt, nous en parlerons. On prendra la décision ensemble. C'est ce qu'on a toujours fait. » Et là, à cet instant précis, la jeune femme réalise la chance qu'elle a d'avoir Nate dans sa vie. Des hommes, elle en avait connu. Parfois pour très peu de temps, parfois pour quelques mois. Mais rien n'était comparable avec ce qu'elle vivait à présent. Nate représentait tout à la fois son meilleur ami, son pire ennemi, son reflet, son compagnon. Ils étaient sur la même longueur d'onde, sur à peu près tous les plans. Pour eux, cela avait été tout  de suite une évidence. Le temps qu'ils ont passé à se tourner autour en silence n'était qu'une simple étape pour parvenir au palier suivant. Ils n'étaient qu'un, tout simplement. Le sourire remonte sur les lèvres de son aimé. Il se lève, et en même temps, il active la musique qui emplit les murs, un air un reposant qui invite à une danse lancinante. Il lui demande, mais au final, ce n'est que par simple politesse. Sans un mot, elle accepte et se laisse entraîner. Les pas se font doux, et elle sent bien que Nate se laisse emporter dans ce tourbillon de tendresse qu'ils avaient attendu avec impatience, tout ce temps éloignés et sans nouvelles. Ripley cale son visage dans son cou alors qu'elle entour les épaules de l'officier de ses bras, et elle se laisse tanguer au rythme de la musique en laissant son esprit vagabonder. Elle a d'autres choses en tête. Bien d'autres choses. D'une voix presque enfantine, elle laisse enfin échapper le fond de sa pensée, comme si elle était interdite de la dévoiler : « Nate... Si jamais le Premier Ordre préparait une seconde arme, comme celle qui a détruit le Système d'Hosnian... Tu me le dirais... Pas vrai ? » Elle sait. Elle sait d'avance que cette question est étrange et peut prêter à confusion, puisqu'elle pouvait donner l'impression que la jeune femme recueillait des informations auprès d'un haut gradé pour les transmettre à ses alliés. Mais elle est loin de tout cela. Elle a besoin de savoir. Elle doit savoir si d'autres planètes sont en danger, et s'il a la capacité d'empêcher une telle atrocité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
EWOK SAUVAGE
Avatar : Iwan Rheon.
Messages : 74
Date d'inscription : 22/02/2017

Message Re: way down we go | natley    • Jeu 4 Mai - 15:44    

way down we go
ripley & nate

Parfois, le jeune homme regardait dans le ciel, dans l'obscurité sans fin de l'espace, dans cette masse sombre et noire ponctuée par de minuscules points lumineux, parsemant cette couche comme une pellicule de neige pure. Parfois, en contemplant les filaments lumineux tracés par les comètes parcourant l'espace telles des entités sans noms, sans âge, il aimait à rêver qu'il y avait plus dans l'univers qui les entourait que ce qu'il connaissait. Il se rêvait en explorateur, en pionner de nouvelles découvertes, en premier contact avec des races qui transcendaient l'image même qu'on avait de la galaxie en ce moment. Mais il savait que c'était de plus en plus difficile.

En tout cas, il avait la chance d'avoir découvert un être unique et précieux, un être qui pour lui passait au delà de l'éternité et arrivait même à l'atteindre dans ses rêves. Et il dansait avec en ce moment même. La danse qu'il attendait depuis si longtemps, maintenant qu'elle était devenue encore plus importante dans sa vie. Et le moment semblait presque lancinant dans sa tendresse, comme si ils étaient tous les deux conscients qu'il finirait par se terminer. Il sentit les cheveux de la brune glisser le long de son cou quand elle cala sa tête à l'intérieur du creux de son cou. Les mouvements sont lents, tendres et calmes, presque mélancoliques. Puis elle prit la parole, d'une voix qui lui semblait absente, presque hésitante.

Si quelqu'un d'autre avait entendu cette question, peut-être qu'il aurait eu des doutes. Mais Nathanaël comprenait parfaitement la peur de Ripley et, au delà de ça, il lui faisait confiance. L'officier savait combien elle avait sacrifié pour en arriver là aujourd'hui. Il réflechit un court instant sur ce que ca impliquait avant de répondre. "Oui." Il hésite à ajouter sauf si ca te met en danger, mais Ripley était à même de se défendre toute seule, et si elle était à ses yeux une princesse, il savait qu'elle n'était pas sans défense. "Je ne suis pas suffisamment proche de Snoke pour savoir si c'est le cas, mais si j'apprenais l'existence d'une arme pareille, tu le saurais." Non seulement parce qu'elle était une des seules personnes avec qui il parlait de ce qui le tracassait, mais aussi parce que si une telle arme renaissait, il quitterait immédiatement le Premier Ordre, en tentant d'emmener Gilad et Thrace.

Alors qu'il pensait à ça, l'Icare fut violemment jeté hors de l'hyperespace, et Nate ne connaissait que trop bien l'effet pour savoir que ce n'était pas naturel. Il s'attendait presque à voir un Interdictor dans le champ d'horizon de l'Icare - voire même le Celestial lui-même - mais il n'y avait qu'une station spatiale qui orbitait autour d'une planète. La station spatiale ne semblait pas habitée, et semblait ne servir qu'à fournir un puits de gravité de ce genre. Quand à la planète, elle n'apparaissait pas dans les registres du vaisseau. Ce n'était pas du tout ce qu'il avait prévu et il n'avait aucune idée de ce qui se trouvait sur cette planète. Nate se rendit compte qu'instinctivement, ses bras s'étaient refermés sur son amante, dans une attitude protectrice. "C'était pas prévu.."

Spoiler:
 

Nymeria. ♕ avatar de stolen paradise & martyr ♕ 0571 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Wanderess
Wanderess
Avatar : Sofia Boutella
Messages : 88
Date d'inscription : 10/02/2017

Message Re: way down we go | natley    • Mar 9 Mai - 15:53    

Way down we go.
Au moins, elle était tombée sur l’un des rares officiers du Premier Ordre avec un tant soit peu de morale. Il était de ces hommes qui voulaient le bien de tous et qui croyaient dur comme fer en leur affiliation, voulant donner le meilleur aux populations, sans réellement savoir ce qu’il se passait au sein même de son camp. Ripley l’admirait tant. Elle l’aimait tant. Et le fait qu’il soit si perdu ne voulait dire qu’une chose : il ne pouvait pas être plus sincère avec lui-même que maintenant. Nate avait ouvert les yeux sur la réalité, et cela avait été douloureux, choquant, épuisant. La jeune femme s’en voulait presque de ne pas avoir été là pour lui lorsqu’il avait besoin de quelqu’un pour le soutenir dans ce cheminement de pensée, même si elle n’aurait pas pu y faire quoi que ce soit pour le moment. Pendant un bref instant, elle eut peur que ses paroles le ravisent, qu’il n’en oublie la confiance qu’ils avaient construit et ainsi, effondrer les bases sur lesquels ils s’étaient apprivoisés. Pourtant, il n’en fut rien. Bien au contraire. Il lui répond, calmement, honnêtement, avec une franchise qui mettrait à mal tous ses supérieurs hiérarchiques. Oui, il le lui dirait. Oui, il la protégerait. Non, il ne cautionnerait jamais une seconde catastrophe comme la destruction d’Hosnian. Était-il seulement au courant de ce que ses supérieurs comptaient faire ? Ripley ouvre la bouche pour répondre, voulant le remercier mille fois d’être aussi sincère, et qu’elle serait, encore une fois, toujours là pour lui s’il en avait besoin. Ses mots furent coupés aussi brutalement que l’attaque que subit leur petit cocon, ils sont secoués d’un coup. Ripley sentit les bras de Nate se resserrer autour d’elle, comme s’il formait une cage protectrice, comme s’il érigeait une barrière entre elle et le danger. Une fois la secousse terminée, Ripley laisse le silence reprendre ses droits sur le vaisseau et défait lentement son étreinte de son amant, comme si se détacher de lui l’exposait au danger de manière directe. La jeune femme se dirige ensuite vers le tableau de bord afin d’évaluer les dégâts. « Une station spatiale… ? » Prenant ses aises, Ripley effectue une première recherche pour déterminer sur quel genre de station spatiale ils avaient bien pu tomber. « Merde… Il n’y a aucune foutue information. » Par-delà la vitre, l’ex espionne jette un coup d’œil à la station responsable de leur propulsion. Elle a l’air bien calme… Trop calme… Aucun signe de vie, vue de là. « Nate, je crois qu’il va falloir qu’on se pose. J’ai l’impression que le vaisseau n’a pas trop aimé cette secousse. » Les rapports d’état ne signalaient aucune véritable panne technique, mais c’était comme si le vaisseau ne répondait plus. Elle n’avait aucune compétence de pilotage, si bien qu’elle lui fit signe de prendre les rênes tandis qu’elle se mit à réfléchir à ce qu’il pouvait bien se trouver sur cette station spatiale inhabitée et complètement invisible sur les cartes… « Je ne sais pas… On pourrait se poser quelques instants, vérifier que tout va bien. Laisser une station spatiale comme ça, vide… A quoi cela peut-il bien servir ? » Elle réfléchit à voix haute, mais elle se doute bien que Nate n’avait pas non plus la réponse à cette question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Re: way down we go | natley    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
way down we go | natley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: In a galaxy far far away :: Espace & Zones de Conflits-
Sauter vers: