Topsites
top1top2top3



 

Partagez | 
 

 The night is dark and full of terrors ⚔ Matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Invité
Invité
Message Re: The night is dark and full of terrors ⚔ Matthew    • Sam 20 Mai - 23:42    



The night is dark & full of terrors

Matthew && Sÿnn

Seltos
Peut-être qu'elle avait pu avoir une vie de tarée, sans réel temps mort, allant sans cesse, tout le temps et partout, à 100 à l'heure, mais au moins Sÿnn avait-elle eu l'intelligence d'esprit de ne jamais baisser les bras. Et de ne jamais rester seule, non plus. Concernant ce dernier point, cela lui était venu de façon instinctive tout autant que parce qu'on lui avait expliqué que, dans son cas, il valait mieux qu'elle ne soit jamais seule. Sans pour autant avoir à former quelque réel lien, fort et puissant. Mais le simple fait de ne pas être seule, c'était nécessaire. C'était l'un des leaders qui avait pu mener les Freelies qui lui avait expliqué ça. Selon lui, être seul, c'est s'exposer à ses démons intérieurs, et comme eux, ils en avaient beaucoup, à cause de leur passé et de leur quotidien ... Sÿnn ignorait ce qu'il était advenu de tous, de tous ceux qui avaient partagé un bout de sa vie, sur Vorzyd V, avant que tout ne parte a volo avec l'invasion des Vagaari et les plans à la con de ceux qui avaient prétendu venir pour les aider, alors qu'on ne les avait en réalité pas vraiment sauvés, mais plutôt manipulés pour d'autres intérêts personnels. Peut-être qu'une bonne partie des Freelies avait péri, volontairement ou pas. Se donner la mort plutôt que d'être mis plus bas que terre, c'était une idée qui avait pu faire son chemin dans leurs esprits, compte tenus de leur caractère et de leur farouche volonté de ne pas être dirigés et manipulés. Peut-être d'autres étaient-ils devenus de vrais loques, préférant déconnecter un truc dans leur cerveau plutôt que de rester conscients de ce qui leur arrivait ... Quoi qu'il en soit, Sÿnn ne connaissait que sa propre destinée et celles de ceux qu'elle avait pu côtoyer lorsqu'elle avait été torturée et ...

Sÿnn avait fui, seule, sans pouvoir se retourner, et c'était sans doute mieux ainsi. Ses péripéties avaient continué, elle n'avait été que partiellement là, son esprit encore un peu ailleurs, et son corps ayant besoin de s'en remettre. Il y avait eu cette dérive à travers la galaxie, ce type, là, Orion, auquel elle s'était finalement ouverte, avant de se prendre un sacré retour de bâton en pleine pomme. Puis il y avait eu Hosnian Prime, puis le Colonel, et le début de sa vie dans la Résistance. Et Matthew avait alors été le premier, avec le Colonel, avec qui elle acceptait d'être elle-même, et à qui elle acceptait de parler de sa vie, de ce qu'elle avait pu vivre, faire, dire, subir, de ce à quoi elle avait survécu, de ses fiertés, de ses hontes, de tout ça. Le tout sans avoir peur d'être jugée ou critiquée. C'était fort tout autant que c'était rare. Alors, que les gens jugent leur relation, qu'ils se permettent de donner leur avis sans trop tout savoir et sans rien comprendre en entier, et bien, elle s'en foutait royalement ! C'était sa vie, son existence. Elle ne venait pas donner des conseils et des avis aux autres, elle, alors qu'on la laisse en paix ! Parce qu'elle savait mordre, malgré son physique de jolie fille. Elle savait mordre tout autant qu'elle savait frapper et remettre à sa place. Alors ... Alors mieux valait s'abstenir, surtout que, et elle le savait très bien, Matthew ne la laisserait pas tomber. Pas plus que, présentement, il ne la faisait tomber du lit en s'y installant, non sans, bien évidemment, parce qu'il ne pouvait pas s'empêcher, lui faire une blague, ou du moins lui lancer une petite plaisanterie, sans doute pour la tester et voir comment elle allait réagir.
    Tant fait pas, je juge pas ! C'est pas la taille qui compte, mais ce qu'on en fait ! ... C'est le genre de trucs que disent les mecs mal membrés pour se rassurer.
Elle lui tira la langue, amusée et joueuse, avant de soupirer et de lui sourire, en le regardant droit dans les yeux. Ouais, clairement, elle s'en fichait des potentielles rumeurs et remarques qui pourraient venir le lendemain matin. Ce qu'elle savait, c'est que les personnes qui comptaient pour elle, bien que rares, ne seraient pas dans le groupe des persifleurs et des médisants. Leur Commandante, par exemple, Lyana, se fichait bien de savoir ce qu'ils faisaient hors des missions et des entraînements, pourvu qu'ils soient à fond dans ce qu'ils devaient faire le moment venu. Et comme tous deux assuraient plutôt bien de ce côté là, elle ne leur faisait pas trop les gros yeux. Pas trop, mais parfois quand même un peu, quand leur complicité venait se frayer un chemin dans le sérieux qu'ils devaient adopter, par exemple. Mais rien de bien méchant. Et puis ... Et puis, quoi ? Entrer dans la Résistance devait brusquement faire de vous un être asexué, chaste et abstinent, c'est ça ? ?!

BesidetheCrocodile pour May the Force
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: The night is dark and full of terrors ⚔ Matthew    • Lun 22 Mai - 10:47    




 THE NIGHT IS DARK AND FULL OF TERRORS 


feat SŸNN BATORY'AAN  



En temps normal, la majorité des gens partageant le même lit dans un contexte amical évitaient quand même au maximum le contact entre eux, comme une gêne qui les empêcherais de dormir si jamais ils restaient en contacts. Dans le cas de Matthew et Sÿnn, c'est une gêne qui n'existe pas. Pour ainsi dire, ils n'avaient aucune honte à se toucher, du moment que ça restait raisonnable et sans partir dans le graveleux : Le dessous de la ceinture était prohibé de façon tacite, mais ça n'avait jamais empêcher Matthew de parfois se réveiller, la tête enfoncé dans le giron de sa meilleure amie. Et présentement, ils étaient collés l'un à l'autre, se tenant respectivement chaud, quand bien même la température fût assez agréable pour que ce ne soit pas nécessaire, mais c'est cette chaleur réconfortante qui aiderait Sÿnn à mieux s'endormir, sans doute. Il passa son bras autour de ses épaules et la cala doucement contre lui, avec un léger sourire. Sa remarque n'avait eut que très peu d'effets sur Matthew. Il n'était pas le genre à se comparer avec les autres, et ne savait donc pas à partir de quels tailles on devait considérer comme « mal-membré » comme l'avait si bien dit Sÿnn. Il garda donc le silence, admirant du coin de l’œil l'air de sa comparse, qui devait sûrement être déçu par cette absence de réaction.

De son côté, il ne pouvait pas vraiment dire que Sÿnn manquait de féminité, et de toute façon il ne l'aurait dit d'aucunes femmes, quand bien même la foule dirait le contraire. Son père lui avait apprit à respecter les adversaires, les clients et les autres personnes, et c'est un esprit très ouvert qu'il à cultivé chez Matthew.... Quand ce n'était pas le brave petit soldat qui obéissait sans rien dire à son géniteur. Eut-il été du côté du Premier Ordre que Matthew aurait fait un parfait Trooper. Il secoua légèrement la tête, chassant cette pensée de son esprit. Ce n'était vraiment pas le moment de s'enfoncer dans la mélancolie familial, sinon la prochaine étape était de repenser à Ripley, celle qu'il avait désigné comme sa petite sœur, disparue dans sa mission d'espionnage dans le Premier Ordre. Serrant légèrement les poings, il inspira doucement pour calmer ses nerfs, un fait rare que Sÿnn ne manquera pas de remarquer, en sa présence, Matthew n'avait jamais céder place à la colère, et il ne comptait pas le faire aujourd'hui, pas maintenant.

Il déposa un baiser sur le haut du crâne de son amie et s'allongea confortablement sur le matelas... Enfin, aussi confortablement qui lui était permis en partageant un lit simple avec son amie, et en prenant en compte les vieux matelas digne de vieux camps militaires... M'enfin, c'était toujours mieux que de dormir à même le sol ! Il tourna légèrement la tête de l'autre côté du lit, pressentant le fait que ses rêves le ramèneraient dans des passages délicats de sa jeunesse, des choses que même Sÿnn ne connaissait pas de son histoire...


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: The night is dark and full of terrors ⚔ Matthew    • Jeu 1 Juin - 0:17    



The night is dark & full of terrors

Matthew && Sÿnn

Seltos
Il existait des gens en cette galaxie, et même par delà cette dernière, qui ulcéraient Sÿnn. Il en fallait parfois beaucoup pour la faire sortir de ses gonds, et parfois, elle se montrait des plus promptes à vous décocher une droite en pleine face en vous pétant le nez et éventuellement plusieurs dents au passage. Aller au charbon, comme on disait, ou se salir les mains, cela ne l'effrayait absolument pas. Comme on dit, aussi, il faut parfois se mouiller pour obtenir ce que l'on veut, et puis, il faut ce qu'il faut. Dans sa vie, rien ne lui était arrivé tout cuit droit dans le bec, alors, elle avait dû jouer des coudes ou se mettre en avant en faisant ce qu'il fallait pour. Ce qu'elle avait, elle l'avait obtenu à la sueur de son front ainsi qu'à la force du mérite. Ce dont elle n'était pas peu fière. Dans le même temps, elle savait que son pire ennemi, c'était elle. Elle et personne d'autre. Elle se mettait parfois des bâtons dans les roues, sans faire exprès, mais simplement parce que son attitude ou ses réactions n'étaient ni adaptées ni appropriées, et que, du coup, on se tournait vers quelqu'un d'autre. Parfois, au lieu d'être récompensée pour ses résultats, on la blâmait pour la façon dont elle s'y était prise. Ce qui devait bien expliquer pourquoi, même si elle en avait les capacités, elle n'était pas encore pourvue d'un grade supérieur à celui qu'elle arborait à l'heure actuelle.

En tout cas, parmi ces choses capables de bien l'énerver, il y avait la contrainte. On pouvait dire et penser ce que l'on voulait de la façon dont, pendant presque 16 ans, elle avait vécu, en tout cas, on ne pourrait jamais y voir qu'une volonté farouche de sa part et de la part de ses plus proches à s'émanciper, à vouloir aller plus loin, à réclamer une certaine liberté d'action, de pensée et de mouvements. Elle n'avait jamais voulu se laisser mettre en cage, et avait toujours refusé qu'on lui passe la moindre laisse autour du cou. Les femmes-objets, ou les jolies plantes tout juste là pour décorer, merci, mais, à ses yeux, c'était sans façon ! La première fois que le Colonel lui avait parlé de la Résistance, Sÿnn avait quelque peu été dubitative, loin de vouloir s'enfermer dans un carcan ou de se retrouver prise au piège au sein d'une organisation tellement plus grande qu'elle. Et puis, finalement, il avait trouvé les arguments, mettant en avant le fait qu'ici, ce n'était ni le Premier Ordre, ni l'Ancien Empire, qu'on ne voulait en aucun cas des répliques identiques et des clones, comme chez les premiers Stormtroopers. Et c'était bien parce qu'il y avait eu des casse-cous et des têtes brûlées, dans l'Alliance Rebelle, que certaines missions pourtant kamikazes avaient pu être menées à bien. Alors, elle avait dit oui, sans rogner sur sa personnalité. Et sa personnalité, elle la poussait pourtant à rejeter en bloc tout ordre qui ne lui siérait pas. Elle détestait qu'on lui dise quoi dire, quoi faire, quoi penser si cela n'allait pas dans le même sens que ses inclinaisons. Alors, si les gens venaient lui dire que cela ne se faisait pas de partager son lit avec un ami, et bien, merde alors ! Qu'ils aillent se faire voir ! Enfin, plus ou moins !

Ils étaient tous deux allongés si prêt l'un de l'autre, mais cela ne gênait pas Sÿnn, pas plus que cela ne la mettait mal à l'aise. Vivre dans la promiscuité, elle connaissait, depuis toute petite. Et quand on faisait partir de la Résistance, et bien il fallait quand même accepter d'assez souvent vivre les uns sur les autres. Les petites natures et les misanthropes ne pourraient jamais se plaire ici ! Ils dépériraient, ce qui, dans un sens, ne serait pas forcément une mauvaise chose compte tenu du fait qu'on en serrait alors débarrassé à tout jamais ! Cependant ... Cependant, malgré les paroles rassurantes et les plaisanteries de Matthew, la jeune femme ne pouvait s'empêcher de se dire que le sommeil ne viendrait pas forcément si aisément que ça, en dépit du fait qu'elle n'était plus seule, techniquement, face à ses démons et ses cauchemars. Sans doute finirait-elle plutôt par succomber à l'épuisement, plus qu'à réellement s'endormir en toute paix et toute détente. Mais il lui fallait tout de même éviter de trop gigoter, pour ne pas importuner son ami qui, lui, avait bien le droit de s'endormir sans être incommodé ! Alors, en essayant de rester la plus immobile possible, elle gardait les yeux ouverts, son regard se portant sur le plafond, alors qu'elle tentait de feindre une respiration de sommeil.

BesidetheCrocodile pour May the Force
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: The night is dark and full of terrors ⚔ Matthew    • Ven 2 Juin - 12:56    




 THE NIGHT IS DARK AND FULL OF TERRORS 


feat SŸNN BATORY'AAN  



Malgré le calme qu'apporte la nuit, Matthew n'aime pas cette dernière. Des souvenirs fusent toujours quand il observe l'obscurité nocturne. Des souvenirs de ses entraînements avec son père. Matthew n’a passer que très peu de temps au logis familial, puisque la plupart du temps il était dans la nature, en compagnie -ou non- de son père, pour parfaire l’entraînement digne d'un membre du clan Shto. Matthew n'avait jamais trop poser de questions sur les origines d'un tel clan, mais maintenant il se doutait qu'il avait des ancêtres mandaloriens. Lucyan était l'exemple même du bon mandalorien, que ce soit dans sa façon de penser ou dans son physique impressionnant. Il dépassait largement tout les autres hommes d'une bonne tête, et possédait une musculature à en faire pâlir un wookie... Presque sans exagérer. Matthew avait hérité des hommes de la famille de sa mère concernant son apparence physique. Il aurait fait pale figure à coté de son père si ce dernier était encore en vie ! Encore que, ce dernier n'aurait jamais arrêter l’entraînement de son fils, et il ressemblerait sans doute à un tas de muscle aujourd'hui.

Ses entraînements physiques avaient forgés sa résilience et sa ruse. Contre son père, il n'avait eut aucune chance de gagner par la puissance pure, il avait donc prit l'habitude de réfléchir à plusieurs tactiques pour appréhender une situation. C'était d'ailleurs ce qu'il avait fait pendant la bataille de Theed. La majorité de ses options aurait été balayer par les forces du Premier Ordre, et il avait finalement opté pour une approche plus fine, pour frapper un grand coup. Ce plan ne fut pas une immense réussite non plus, mais il n'avait pas non plus essuyer un revers trop violent de la part de ses ennemis. Il avait perdu quelques hommes, et avait lui-même était relativement blesser, des blessures assez superficielles vu qu'il n'en avait presque pas garder de cicatrices.

Matthew n'était pas dupe, il savait qu'elle ne dormait pas, il avait suffisamment entendu son père feindre le sommeil pour tester ses réflexes qu'il était à présent capable de dire quand une personne dormait ou non. En prenant garde à ne pas faire de trop grands mouvements, il approcha sa main des côtes de Sÿnn... Et y enfonça doucement ses doigts, se tournant vers elle avec un léger sourire. Il remonta doucement sur son coude et glissa doucement ses doigts dans ses cheveux blonds. Il ne savait pas trop quoi lui dire pour l'aider à s'endormir... Il n'avait jamais eut personne pour le faire avec lui, et pourtant il ressentait le besoin d'aider son âme-jumelle à trouver le repos, au moins cette nuit. Il lui pinça doucement la joue, son sourire se faisait plus moqueur.


« Tu crois dupé qui, à feindre le sommeil comme ça ? »

Il l'attira un peu plus contre son torse et appuya doucement son menton sur le crâne de Sÿnn, affectueux. Il continua de caresser ses cheveux sans rien ajouter d'autres, se sentant assez impuissant malgré toute l'affection qu'il lui portait.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: The night is dark and full of terrors ⚔ Matthew    • Ven 9 Juin - 22:34    



The night is dark & full of terrors

Matthew && Sÿnn

Seltos
Certains appréciaient la nuit. Ils y voyaient une occasion de mettre leur corps au repos, et de libérer leur esprit de tout amarrage psychique et physique. Ils se laissaient porter, sombraient dans le sommeil comme on piquerait sans nul doute du nez dans un bon bain bien moussant et chaud, avec un petit fond de douce mélodie apaisante et relaxante. Ces mêmes personnes devaient sans nul doute être capables de dormir d'une seule traite, car rien, ou si peu, ne venait troubler leur sommeil et perturber leurs songes. Des songes dorés, ou bien tout cotonneux, où rien de mal ne pouvait leur arriver, et où leur subconscient ne les portait que bien haut vers les espoirs et aspirations qu'ils pouvaient avoir dans la vie réelle. Ils se voyaient réussir, parvenir à leurs fins, heureux, entourés d'amour et de respect, loin de tout danger et de toute violence. Et puis, a contrario, certains fuyaient le sommeil comme ils fuiraient un sale type qui n'en voudrait qu'à leur cul, ou qui les harcèlerait sans cesse dans l'espoir qu'ils allaient le laisser leur faire la peau un jour. Se retrouver sous les draps leur semblait comme se retrouver piégés, enserrés au sein d'une camisole de force qu'on leur imposait, bâillonnés jusqu'à presque en étouffer. Pour eux, sans doute faisait-il toujours trop chaud, ou bien, au contraire, trop froid. Ils n'étaient pas sereins, et savaient que leurs rêves ne feraient jamais que leur projeter à la figure leurs craintes journalières, non sans leur renvoyer leurs défauts, leurs crimes et leurs erreurs. Ils se faisaient dévorer vivants, ou bien encore on leur arrachait tout ce et ceux à qui ils tenaient. Ils souffraient, finissaient seuls, oubliés ou dénigrés de tous.

Et au milieu, il y avait ceux qui étaient comme Sÿnn. Ceux pour qui le sommeil et les rêves pouvaient aussi bien être des amis qu'on accueillait bien volontiers, ou bien encore des sortes de némésis dont on aimerait se défaire au plus vite. Il était arrivé plus d'une fois à la jeune femme, depuis qu'elle était née, de ne pas réserver les phases de sommeil uniquement pour la nuit. Les gens pensent toujours qu'ils sont majoritairement plus en sécurité la nuit, alors, évidemment, cela a tendance à attirer les esprits mal intentionnés. Sans parler de ces êtres qui profitent des aspects physiques et visuels de la nuit pour se tapir dans l'ombre et en profiter pour vous asséner un violent coup, au sens propre comme au sens figuré. Sÿnn savait donc que, nuit comme jour, si on avait des ennemis, quelque chose à se reprocher ou qu'on menait une vie dite dangereuse, les risques étaient les mêmes, toujours là. Ils ne partaient pas, ne disparaissaient pas, ne s'effaçaient pas, ne s'annihilaient pas. C'était ainsi. La nuit, il fallait toujours s'assurer qu'il y avait sans cesse quelqu'un d'éveillé car, sait-on jamais ... Il y avait bien évidemment ce principe basique du tour de garde, qu'elle avait maintes et maintes fois expérimenté et auquel elle avait pu contribué, elle aussi, du temps de son existence sur Vorzyd V. Il y avait aussi le fait d'assumer ses responsabilités, ou de se voir sanctionné de quelque erreur en devant veiller sur les autres pendant que eux récupéraient comme ils le pouvaient d'une rude journée. Une rude journée que vous aussi vous aviez eu et vécu, mais puisque vous aviez merdé quelque part, votre phase de récupération à vous attendrait encore un peu. Mais, bon, malgré tout, parfois, la nuit permet tout de même de s'échapper de l'enfer ambiant et environnant. La nuit, vous pouviez un bref instant ne plus rien avoir à subir. Vous succombiez au sommeil plutôt comme on succombe à l'épuisement, et vos nuits étaient alors sans rêve, car même votre cerveau était presque HS et avait besoin de se refaire une santé, comme on dit.

Elle était sans doute un peu à ses pensées, sans doute aussi un peu à continuer de se concentrer et de se maîtriser pour feindre l'endormissement et le sommeil. De fait, Sÿnn était un peu ailleurs quand elle sentit ce contact physique avec Matthew. Rien de bien méchant, donc il n'y avait pas mort d'homme. Et puis, sans doute était-ce un peu plus que juste un peu prévisible. Ils se connaissaient bien l'un l'autre, et se duper, respectivement, était donc plus compliqué. Mais y avait-il là aussi mort d'homme ? Matthew n'allait sûrement pas en venir à lui trancher la tête pour la planter sur un pique, tout ça parce qu'elle avait osé faire semblant de s'être endormi ! Y a certes des types suffisamment tarés, dans cette galaxie, pour agir ainsi, mais heureusement, Matthew n'était pas au nombre des adeptes d'un tel type de comportement ! Elle tourna la tête vers lui, l'observant sans rien dire, une expression presque neutre sur le visage, à moins qu'il ne s'agisse de patience, ou bien encore était-ce parce qu'elle n'avait aucun sentiment à surjouer et rien à prétendre. Elle pouvait être elle-même, au naturel, sans masque, sans fard, sans rien. Mais lorsqu'il lui pinça la joue, elle se saisit de sa main, un peu joueuse, et feignit de vouloir la lui mordre, tout en souriant quelque peu.
    Visiblement pas toi ! Et plus, il l'attirait doucement vers lui, et plaçait son visage en amont du sien. Certains pourraient y voir un signe de dominance et de domination, mais il fallait arrêter la psychologie à deux balles. L'analyse comportementale, ça allait deux secondes, parce qu'en attendant, si ces gens là étaient si malins que ça, pourquoi ils ne savaient jamais lire et pressentir dans un regard ou une attitude le fait de se prendre une droite en plein visage dans la fraction de seconde qui suivait ?! C'est très étrange comme sensation tu sais ... Il faut toujours être à l'écoute de son corps, parait-il, et en de rares occasions, le mien semble vouloir me dire de me préparer à m'en manger une dans pas longtemps ... On m'a toujours dit que j'étais très instinctive. Et y a des trucs bizarres, parfois.

BesidetheCrocodile pour May the Force
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: The night is dark and full of terrors ⚔ Matthew    • Ven 16 Juin - 13:11    




 THE NIGHT IS DARK AND FULL OF TERRORS 


feat SŸNN BATORY'AAN  



« Nous sommes en guerre. Je ne suis pas surpris que tu te sente oppressé. »

Matthew caressait doucement les cheveux de son amie. Il ne pouvait pas réellement compatir avec son amie, puisqu'il était totalement insensible à ce genre de ressentit. Son père avait prit la peine d’effacé toute crainte de son esprit avant de mourir. « Un bon guerrier ne craint pas le combat, il craint la paix, qui amenuise son esprit et ses sens », c'était un peu le dogme de la « famille » de son père. Matthew ne pouvait pas réellement lui donner tord, et c'est une des raisons qui font que Matthew est aussi exigeant lors de ses entraînements. Il ne pouvait se permettre de rouiller comme certains soldats pouvaient le faire, la survie de ses compagnons dépendaient peut-être de sa simple faculté à réagir dans les moments tendus.

Elle semblait fragile, Sÿnn, malgré ses bravades. Il l'avait laisser faire quand elle prétendit vouloir lui mordre la main, sachant parfaitement qu'elle n'en ferait rien. A ses yeux, Sÿnn était une petite fille dans un corps de soldat, elle avait ses peurs, ses doutes, et avait besoin d'être rassurer. Matthew n'était peut-être pas le plus indiquer pour se faire, mais il s'efforçait de la soutenir à sa façon, derrière ses piques et ses provocations, Matthew voulait réellement l'aider. Il déposa un baiser sur le front de Sÿnn et recula légèrement pour observer son visage. Une caresse sur la joue et un sourire, c'est le maximum qu'il puisse faire pour le moment... Puisque lui-même ne savait pas ce qu'il aurait fait en étant dans la même situation que son amie.


« Y aurait-il quelque chose que je puisse faire pour t'aider à te détendre avant de dormir ? Une berceuse, je sais pas ? »

Il avait dit ça avec un sourire moqueur, puisqu'il n'imaginait pas Sÿnn s'endormir à l'aide d'une simple berceuse. Ça marchait sur pas mal de personnes, mais généralement l'anxiété restait confiné quelque part, et la personne se réveillait quelques heures plus tard, suite à un cauchemars. Elle avait vécue une vie qu'il n'aurait souhaité à personne, et il relativisait sa propre existence en la comparant à celle de son amie. Certes, son père n'avait jamais été tendre, et sa mère relativement absente, à cause de son travail pour la république galactique, mais au moins il avait connu ses véritables parents, et avait vécu avec eux suffisamment longtemps pour en garder de bons souvenirs, y comprit avec son père. Dans sa tendre jeunesse, son père avait été un parent exemplaire, s'occupant de son fils avec la même diligence que sa mère. Matthew n'avait jamais su pour quel raison il avait changer d'attitude, et n'avait jamais osé lui poser la question. Peut-être aurait-il dû ? Il aurait peut-être enfin compris pourquoi son père voulait faire de lui le parfait petit soldat... Avait-il prévu de l'envoyer sur Mandalore ? Ou pensait-il avoir besoin d'un compagnon pour plus tard, une personne capable de réagir comme lui et d'obéir à ses ordres sans discuter ? Il avait manquer tellement d'occasion d'en apprendre plus sur son géniteur... Il resserra légèrement sa prise autour de Sÿnn pour la protégée de ses bras, comme s'il était un rempart suffisant pour la protéger des mauvais rêves et de toutes agressions pouvant venir interrompre son sommeil. Il n'avait vraiment aucune idée sur quoi faire, et se contentait de réagir instinctivement...


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: The night is dark and full of terrors ⚔ Matthew    • Sam 1 Juil - 21:30    



The night is dark & full of terrors

Matthew && Sÿnn

Seltos
Matthew avait raison. Ils étaient en guerre. Et d'une certaine façon, Sÿnn l'avait toujours été. Depuis qu'elle était haute comme trois pommes, elle évoluait dans un environnement loin d'être des plus pacifistes. Elle avait dû batailler et jouer des coudes, pour sa survie, lorsqu'elle vivait encore sur Vorzyd V, sans parler des embûches que le gouvernement leur mettait dans les pattes, aux Freelies dont elle faisait partie. Il fallait dire qu'ils s'opposaient à l'ordre en place, et se montraient quelque peu vindicatifs concernant un certain nombre de choses. Leurs revendications étaient nombreuses, et certaines n'étaient pas des moindres. Alors, évidemment, ils gênaient. Un peu comme une épine dans le pied, ou un caillou dans la chaussure, sauf que tous autant qu'ils étaient, ils représentaient une forme de gêne, alors, tous additionnés les uns avec les autres ! Finalement, le gouvernement de Vorzyd V avait plus ou moins tenu sa vengeance, à la fin. Si on peut vraiment qualifier de vengeance le fait de balancer dans les pattes des Vagaari nombre de Freelies, histoire que les envahisseurs s'en satisfassent au lieu de tout raser sur la planète. Et tant pis, alors, si le sort réservé aux Freelies est des plus déplorables, avilissants et létaux ... Sÿnn en avait bien évidemment réchappé, sinon, elle ne serait pas là, auprès de Matthew, dans le lit de ce dernier, à se demander ce qui pouvait bien clocher pour qu'elle ressente cette étrange sensation un peu partout autour d'elle ...

La guerre, elle continuait de la vivre. L'assaillant et l'opposant avaient simplement changé de visage, en quelque sorte, quoi que les Freelies n'avaient jamais été potes avec le Premier Ordre. Du Premier Ordre, à l'époque, tous autant qu'ils étaient, ils s'en fichaient tout autant que de leur première chemise, parce que c'était lointain, que cela ne concernait ni ne touchait Vorzyd V, et que leurs préoccupations étaient tout autre, alors ... Mais maintenant, depuis qu'elle avait rejoint la Résistance, tout ça, c'était très concret. Et d'une certaine façon, c'était concret depuis qu'elle avait dû fuir Vorzyd V après s'être bien faîte entubée, pour rester polie, par un membre du Premier Ordre, puis par un second. Sÿnn, elle ne s'arrêtait jamais. Ce n'était pas dans ses habitudes, et pas dans son éducation non plus. Elle ne cessait de courir, en quête de sensations fortes tout autant que parce qu'il le fallait. Rester statique, dans un monde comme le leur, c'était se faire engloutir en moins de deux, ou se retrouver au sol, manipulé et retourné. Rester statique, c'était, au mieux, s'exposer à une morte brutale et rapide, au pire, à une agonie lente et dévastatrice. Et la jeune femme n'avait nullement l'intention de mourir, alors elle restait en mouvement. Même dans son lit ! Elle était connue pour toujours se réveiller les cheveux en bataille, et les draps arrachés, comme si elle avait mener une vraie guerre pendant son sommeil. Et il ne fallait pas la chercher avant qu'elle ait avalé un petit quelque chose, parce qu'elle restait bougonne, aux aguets, et tout le reste, tant qu'elle n'avait encore rien ingéré.
    On ne m'a jamais chanté de berceuse, tu sais. J'ai jamais eu de parents, et ce sont les parents qui font ça, nan ? ... T'as envie que je t'appelle Daddy, c'est ça ? Remarque, je sais que c'est un délire fétichiste comme un autre. Et puis, c'est vrai que t'es plus vieux que moi !
Il fallait bien dédramatiser la situation, toujours. Sinon, même pas la peine de s'évertuer de continuer à avancer, autant se tirer une balle tout de suite ! Une fois qu'on ouvrait grand les yeux et qu'on acceptait la vérité environnante telle qu'elle était, évidemment qu'on ne pouvait y rester insensible. Et évidemment que cela faisait un choc. Alors, si on ne faisait rien pour prendre le contrepied ou ne pas rester bloqué face à l’âpreté des choses, on finissait par se laisser bouffer de l'intérieur. C'était un peu comme une nécrose interne : une fois que ça commençait, on ne pouvait que constater les dégâts. Il fallait couper le membre, quand on se chopait un truc comme ça. Ou se tirer une balle. Ou se pendre. Un délire dans ce genre, qui ne conduisait à rien de bon.
    Je proposerais bien qu'on aille s'épuiser à l'entraînement, mais j'ai pas trop envie de bouger de tes bras. Même si ça m'aiderait sûrement à tomber d'épuisement. Le sommeil n'aurait alors pas le choix ...


BesidetheCrocodile pour May the Force
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Message Re: The night is dark and full of terrors ⚔ Matthew    • Dim 16 Juil - 22:18    




 THE NIGHT IS DARK AND FULL OF TERRORS 


feat SŸNN BATORY'AAN  



⚔ On ne m'a jamais chanté de berceuse, tu sais. J'ai jamais eu de parents, et ce sont les parents qui font ça, nan ? ... T'as envie que je t'appelle Daddy, c'est ça ? Remarque, je sais que c'est un délire fétichiste comme un autre. Et puis, c'est vrai que t'es plus vieux que moi ! 

Matthew grimaça légèrement. Il n'avait jamais penser à lui-même comme un parent, et cette pensée l'effrayait. Il ne se voyait pas s'occuper d'un petit être aussi fragile, et le seul exemple qu'il avait de parent était son père... Autant dire que ce n'était pas l'exemple du siècle. Matthew lui tira légèrement l'oreille pour lui faire comprendre que sa blague ne lui plaisait pas. Et pourtant il avait de l'humour le bougre ! D'ailleurs, il trouva qu'elle parlait beaucoup de fétichisme ou de truc du genre... Bien sûr, il savait que son amie n'était pas une sainte, sans pour autant la traitée de salope non plus, mais quand même, ça faisait beaucoup de sous-entendu de ce genre pour une soirée... Il leva légèrement un sourcil mais ne releva pas cette partie de la phrase, la jugeant inutile vu le contexte actuel. La situation pouvait déjà suffisamment prêter à confusion, deux jeunes gens ensemble, de nuit dans un lit simple... Alors si en plus il tartinait par dessus des allusions sexuelles à ne plus savoir quoi en faire, autant qu'ils se sautent dessus mutuellement qu'on en finisse !

⚔ Je proposerais bien qu'on aille s'épuiser à l'entraînement, mais j'ai pas trop envie de bouger de tes bras. Même si ça m'aiderait sûrement à tomber d'épuisement. Le sommeil n'aurait alors pas le choix ... ⚔

« J'avoue ne pas vraiment avoir envie de bouger là. Je suis bien installé. »

Répondit Matthew avec un petit sourire. Il ne sous-entendait rien de spécifique dans ses mots, il était en effet dans une position confortable tout en laissant suffisamment d'espace à son amie pour ne pas qu'elle se sente écrasée ou quoi que ce soit. L'idée de Sÿnn n'était pas stupide dans les faits, si les deux s’entraînaient toute la nuit, ils n'auraient aucun mal à dormir... Mais il s'était déjà beaucoup entraîner durant la journée, et n'était pas vraiment motivé à y retourner de sitôt. Il reserra un peu plus sa prise sur son amie et ajouta, sur un ton de plaisanterie.

« Tu n'as pas une idée qui éviterait qu'on sorte du lit ? »

Pour le coup, le double sens était totalement volontaire. Elle l'avait cherchée aussi, a force de parler de ça, il était tout naturel qu'il finisse par faire des blagues dessus... Oh il ne dirait pas non si l'occasion se présentait, clairement. Mais ce n'était pas son but de coucher avec sa meilleure amie, ou du moins, pas dans ce genre de situation... Quoi que. Matthew bailla légèrement et la serre de nouveau. Elle ne devait pas avoir froid maintenant, et même pas besoin d'une couverture ! Il n'ajouta rien, attendant la réaction de son amie avec un sourire moqueur.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message Re: The night is dark and full of terrors ⚔ Matthew    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
The night is dark and full of terrors ⚔ Matthew
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» IVAN ☩ night is dark and full of terrors
» The night is dark and full of terrors ~ Eliana & Calista
» [#6] Cause the night is dark and full of... Fantominus [Terminé]
» SUJET COMMUN N°4 - WHEN THE NIGHT IS DARK
» L'armée full boîte de conserve du métalkramé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: Anciens RPs-
Sauter vers: