Topsitestop1top2top3



 

Partagez | 
 

 Life can get you down so I just numb the way it feels (aram&keva)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

avatar
Hors la Loi
Avatar : Alicia Vikander
Holopad :

Spoiler:
 



Messages : 190
Date d'inscription : 06/03/2017

Message Re: Life can get you down so I just numb the way it feels (aram&keva)    • Jeu 4 Mai - 15:32    



Life can get you down so I just numb the way it feels
Keva & Aram
L’intervention d’Allyria m’avait permis de laisser derrière cette phrase qui était mal passée. Je ne devais pas m’emporter pour si peu. Je sais bien qu’il a tendance à faire de l’humour et réagir ainsi n’est pas justifié. Mais c’était plus fort que moi parce que j’apprécie vraiment Aram et qu’imaginer qu’il puisse penser que j’agis ainsi par pur plaisir m’a fait du mal. Mais je ne dois pas me plaindre, dans l’histoire, c’est lui qui est en mauvaise posture. Cela dit, il aurait pu me tuer depuis longtemps, il aurait pu engager quelqu’un pour me faire abattre ou me faire disparaître. J’ai l’impression qu’il ne rechigne pas sur son sort. C’est le sentiment que j’ai, en tout cas.

Je lui présente mes excuses, honteuse d’avoir eu un tel comportement. J’ai l’impression d’être une gamine qui sur réagit.  J’ai pourtant passé l’âge. Il faut dire qu’il a touché pile là où ça fait mal. Il en fait pourtant beaucoup pour me blesser, pour me faire mal. Je suis du genre à rire de tout, mais à m’énerver de la sorte c’est si rare. J’espère sincèrement qu’il me pardonnera car le temps est précieux, la vie est si courte et si imprévisible. De telles futilités ne devraient pas nous prendre autant la tête et nous mettre dans cet état.

Je me soucie de savoir pour combien de temps il sera sur Porus Vida. C’est une question totalement intéressée, je l’admets. Je voudrais qu’il reste un peu, ou du moins qu’il ne soit pas pressé pour repartir ce soir, qu’on puisse prendre le temps de boire et de manger, de parler et arrêter de se prendre la tête pour des futilités. Il fait encore bien jour, rien ne presse, mais de ce qu’il dit, tout dépend de ce mandalorien de Norin. Il suffirait qu’il le contacte là, dans la seconde et Aram serait déjà reparti pour de nouvelles aventures. Je serais hautement frustrée, je dois l’avouer. Mais ai-je le choix ? Est-ce que je peux réellement demander à un gars que je traque de rester plus longtemps ? Sincèrement, si j’étais lui, ça fait bien longtemps que je serais parti. Je me demande parfois s’il n’est pas masochiste, mais je ne vais pas me plaindre car passer du temps avec lui est appréciable et ironiquement, ça me donne l’impression d’être loin de mon travail. « En effet, on est pas prêts de partir. Je ne sais pas comment elle se débrouille pour que tout soit toujours cassé. C’est d’ailleurs comme ça que j’avais rencontré Skoji, je te l’avais dit ça ? » Quant au caractère de ma sœur, il n’a pas tort. Elle a toujours été particulière cette petite, mais ça fait son charme, c’est exactement ça.

Aram insiste sur le fait que je n’ai pas à m’excuser. Et pourtant, je suis fautive. Il ne devrait pas autant culpabiliser. « Non, vraiment, j’insiste pour te présenter mes excuses. » Je ne dis rien de plus, je ne veux pas envenimer la situation plus qu’elle ne l’est déjà. Je lui demandai de manière détournée s’il comptait rester boire avec moi. Je ne m’attendais pas à une réponse positive, mais finalement il semblait même enchanté à cette idée. J’esquissai un sourire à ses paroles. Cette manière de charmer sans retenue, c’était vraiment quelque chose d’unique chez lui. Ce sourire, enfin il revenait. J’ai bien cru que je l’avais perdu pour la soirée. « Très bien, mais ne viens pas pleurer quand tu seras trop ivre pour marcher sur tes pieds. » Je lâchai un rire. Rien que l’idée de le voir ramper jusqu’au Condor Ecarlate me faisait rire. Il commanda deux whisky et s’exclama que c’était sa tournée. « Ne dis pas ça trop fort, on risque d’avoir toute la cantina sur les bras. Tu sais, ce n’est pas le genre de paroles qui rentrent dans les oreilles d’un sourd… »

Le serveur revint très rapidement avec les deux whiskies. Même si je n’avais pas encore tout à fait terminé ma bière, je m’empresse de trinquer. Le petit différend est déjà loin derrière. « Eh bien, trinquons à cette belle fin de journée sur Porus Vida. » Je lève mon verre et en boit le contenu cul-sec. « Parlons de choses sérieuses maintenant. » Je marque une pause. Je ne vois pas de quel genre de choses sérieuses je pourrais avoir envie de parler là. Je ne peux pas lui demander ce qu’il compte faire après, ce serait tricher pour tenter de l’avoir plus facilement. Je cherche un truc. Quelque chose d’intelligent, ou pas trop. Réfléchis, Keva. « Quelle est la chose que tu aimerais absolument faire avant que je ne t’attrape. Parce que tu sais que ça va arriver un jour. Mais juré, on n’en parle pas. Je veux juste savoir quelle est la chose que tu aimerais faire à tout prix avant de mourir par exemple. » Oui, c’est un peu nul. Mais c’est la première chose un peu sensée qui m’est passé par la tête. « Moi, avant de mourir, j’aimerais arrêter ce job, me mettre à la retraite quoi. Trouver quelqu’un et fonder une famille. Mais je crois que je suis un peu utopiste. » Chasseuse de prime quand on est mandalorienne, c’est un peu difficile d’arrêter. C’est quelque chose qui colle à la peau. Et puis je pourrais mourir demain que je n’aurais pas réalisé ma dernière volonté. Mais c’est bien d’avoir un rêve, ça permet de s’échapper de la réalité en l’espace d’un instant. Oublier. C’est un peu comme l’alcool en fait.

CODE BY MAY



_________________

I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
Who are we? Just a speck of dust within the galaxy? Woe is me, if we're not careful turns into reality. Don't you dare let our best memories bring you sorrow. Yesterday I saw a lion kiss a deer, turn the page maybe we'll find a brand new ending, where we're dancing in our tears. 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hors la Loi
Avatar : Tom Hardy
Holopad :
You can't take the sky from me !




Messages : 984
Date d'inscription : 19/10/2016

Localisation : Dans son X-Wing probablement
Message Re: Life can get you down so I just numb the way it feels (aram&keva)    • Dim 7 Mai - 21:33    

Si Aram avait eu le choix, il serait resté sur cette planète avec la mandalorienne, hélas ce n'était pas le cas, il n'étais pas le capitaine, il n'était que le pilote. De plus Norin a une affaire a faire tournée, alors ce n'est pas un petit flirt qui va l’empêcher de continuer a faire son métier. Keva avoua qu'elle ne savait pas comment sa sœur faisait pour mettre le vaisseau dans un état pareil, c'est d’ailleurs a cause de ce genre de soucis qu'elle a fait la connaissance de Skoji à l'époque. Aram savait que la chasseuse de prime connaissait Norin et Skoji, mais eux ne savaient pas que le natif d'Hutta était en contact avec elle, ils ne savaient même pas non plus qu'elle était a sa poursuite, non il voulait le garder pour lui de peur que Norin face du mal à la jeune femme, il en est tout a fait capable le bougre et ça Aram ne pourrait l’accepter, oui on y repensant bien Fray est peut être un peu maso sur les bords à absolument protéger celle qui veut sa tête, mais que voulez-vous on ne contrôle pas ses sentiments.

- Ah Skoji a réparé ton vaisseau ? Il est doué pour ça... Très doué. Pas pour rien que Norin l'a recruté, il peut réparer n'importe quoi avec rien, ce genre de mec est inestimable dans un vaisseau de contrebandier ou les vaisseaux sont fait de bric et de broc. Juste par curiosité, il était toujours aussi... Distant quand tu l'as rencontré ? Demanda t'il intrigué.

Aram a toujours connu le mécano comme ça, il ne parle quasiment jamais et il reste toujours en retrait des choses. Cela peut sembler bizarre a première vu mais quand on connait son histoire on ne peut que comprendre. Lorsque le mécano lui a enfin raconter son passé, Aram c'est senti beaucoup plus proche de lui, ce qu'ils avaient vécu tous les deux étaient quasiment similaire à quelques détails prêt, c'est a partir de ce jour d’ailleurs qu'Aram a pu considérer Skoji comme un ami et c'était réciproque. Bref, après ça Keva enchaîna sur le fait qu'elle se devait de s'excuser pour son comportement, ce a quoi Aram ne répondit rien, il ne valait mieux pas, c'était du passé, il se contenta juste de lui adresser un simple sourire comme pour dire "C'est oublié". Et pour oublier quoi de mieux que l'alcool ? Keva l'invita a passer la vitesse supérieur, c'est a dire oublier la bière et passer a un alcool un poil plus fort, invitation qu'Aram accepta avec grand plaisir. D'ailleurs c'est lui qui commanda les alcools et ça sera deux whisky corellien, un classique. Keva lui adressa une petite pique qui ne manqua pas de lui arracher un sourire amusée, elle enchaîna ensuite sur le fait qu'il ne devrait pas dire qu'il paye sa tournée, que ça risque de lui coûter très chers.

- Moi trop ivre ? Si moi je suis trop ivre, ça sera pire pour vous madame Kryze... Je vais devoir vous porter jusqu'à votre vaisseau ! Dit-il toujours avec ce sourire charmeur et coquin. Il l'a dévoré des yeux, comme a chacune de leurs rencontre, son regard s'intensifiait au fur et à mesure de leurs rencontre. Ca sera dur le jour ou elle arrivera à l'attraper...

Bref, le serveur arriva donc avec les boissons. Aram s'empressa d'attraper son verre et de trinquer avec Keva. Elle trinqua a cette magnifique fin de journée sur cette magnifique planète. Le paysage ne pouvait pas être plus magnifique pour ce rendez-vous. Aram pourrait presque oublier le fait qu'il était un fugitif, ça lui fait du bien. Bref, après ça Aram imita la jeune femme en buvant cul sec l'intégralité de son verre. Le natif d'Hutta avait une bonne descente et il tenait bien l'alcool. Il faut dire qu'avec les deux autres alcoolique que sont Norin et Skoji il valait mieux. Après avoir bu leurs verres culs sec, Keva prit la parole, elle voulait parler sérieusement, ce qui inquiéta dans un premier temps Aram. Inquiétude qui grandissait car la jeune femme avait marqué une pause avant de continuer, elle posa une question, une simple question, elle voulait savoir qu'elle était la chose qu'il voulait absolument faire avant qu'elle ne l'attrape, sous entendu avant de mourir. Une question bien compliqué pour Aram. Keva répondit en première, elle avoua qu'elle aimerait arrêter ce métier un jour et fonder une famille, un rêve simple mais tellement beau, mais forcément Aram ne sera pas dedans...

- Il ne faut jamais dire jamais tu sais... Regarde moi ! C'était quoi les probabilités de chance que je puisse devenir un pilote de module professionnel ? Elles étaient bien mince... Mais je me suis attaché a ce rêve, je me suis battu... J'en ai chié et au final tu as devant toi un triple champion. Il ne faut jamais dire jamais a ce niveau là et nul doute que tu trouvera quelqu'un avec qui partager tout ça. Dit-il tout en regardant son verre vide. Il était maintenant temps pour lui de répondre à la question et ça c'est un poil plus compliqué pour lui, il marqua une pause avant de répondre. Pour ce qui est de moi... Je... Je n'ai pas vraiment de chose que je voudrai faire avant de mourir, j'ai eu la chance d'accomplir mon rêve, devenir pilote de module... J'ai même surpasser ce rêve en devenant champion alors bon. Et pour ce qui est d'avoir une vie de famille ça me semble compromis. Il lève sa main pour alerter le serveur. Un autre s'il vous plait. Le calme était revenu sur cette table, Aram balançant un froid avec sa tirade, alors il décida de rompre le silence en ajoutant. Si... Il y a bien une chose que j'aimerai... Etre aux commandes d'un module une dernière fois, pour une dernière course... Rien de bien emballant je te l'accorde, promis je trouverai mieux la prochaine fois, enfin surtout une réponse plus réjouissante. Dit-il enfin avec le sourire aux lèvres, sourire qu'il avait perdu quelques secondes auparavant.



_________________
Areva
I think my life are about to be destroyed anyway. My love for you is a puzzle, Keva, for which I have no answers. I can't control it... and now I don't care. I truly, deeply love you, and before I die I want you to know. ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hors la Loi
Avatar : Alicia Vikander
Holopad :

Spoiler:
 



Messages : 190
Date d'inscription : 06/03/2017

Message Re: Life can get you down so I just numb the way it feels (aram&keva)    • Mer 10 Mai - 10:47    



Life can get you down so I just numb the way it feels
Keva & Aram
Ce que j’ai dit ou n’ai pas dit à Aram est assez confus dans mon esprit. En vérité, j’ai tendance à bien souvent changer la réalité de mon passé. A force, je m’y perds un peu. Cela dit, Aram est peut-être un des rares pour qui je ne modifie pas, ou pas trop, mon histoire. Malgré tout, je préfère savoir, me rappeler de ce que j’ai bien pu lui raconter. Concernant ma rencontre avec Skoji, je n’ai pas intérêt à lui avoir raconté n’importe quoi, c’est une histoire banale et mentir là-dessus serait absurde car Skoji lui-même connaît la vérité. Je fais donc savoir à mon ami que c’est à cause d’une panne de vaisseau que j’ai rencontré son collègue, il ne me semble pas lui en avoir déjà parlé car au fond, ça n’a pas réellement d’importance. A cela, Aram répondit simplement en complimentant son collègue. A vrai dire, je ne suis pas très douée pour reconnaître un bon ou un mauvais mécano, moi j’ai juste constaté qu’il l’avait réparé et ça m’avait largement suffit à l’époque. Il m’interrogea sur le côté distant de Skoji, ce à quoi je réfléchis un moment. « Je ne sais plus trop, oui certainement… Tu sais pour moi ce n’était qu’un mécano rencontré sur Corellia qui nous a bien dépanné ce jour-là, mais je n’ai pas été marquée plus que ça par un comportement étrange. Désolé si ça n’est pas la réponse que tu espérais. »

Mais nous étions passés à une toute autre étape de nos retrouvailles. Siroter une bière, c’est sympa mais j’ai toujours été plus friande des alcools un peu plus forts comme le whisky corellien. Ça fait toujours rire Allyria d’ailleurs car mes deux boissons préférées sont corelliennes, ironiquement. Tout le monde sait que je ne porte pas les Corelliens dans mon cœur. Je leur reconnais au moins d’avoir de bons alcools, je ne suis pas de mauvaise foi, je reconnais ce bon point. C’est dans des moments comme ceux-ci que je me rends compte qu’Aram me connaît plutôt bien, du moins il connaît mes goûts. Je ne peux m’empêcher de lancer des piques à son encontre. Jouer à ce petit jeu m’amuse. Évidemment, sa réaction est prévisible. Mais je ne dis rien, je souris juste. En réalité, il est difficile de savoir qui de nous deux sera la premier à flancher. Enfin cela dit, je l’imagine bien me porter jusqu’au vaisseau. Le contraire serait compliqué, on ne va pas se mentir, frêle comme je suis, porter Aram serait un défis très compliqué et qui amuserait probablement tous les Porus Vidiens. Je me mets à rire seule et me ressaisis rapidement avant qu’il ne me questionne.

Les verres ne firent pas long feu lorsqu’ils arrivèrent à notre table. Ce n’était pourtant pas un concours de celui qui allait boire le plus. Ou peut-être que si, en fait. Mais le ton avait changé pour quelque chose de plus sérieux, en quelque sorte. C’est censé être une sorte de jeu d’alcool mais je tourne la question comme si c’était quelque chose de crucial tout en mettant la forme. Je déteste avoir à lui rappeler ce qui l’attend au final, mais là, c’était pour être certaine qu’il me réponde sincèrement. C’était une question importante pour moi car malgré les apparences, je suis pas mal attachée à lui. C’est mon plus gros défaut, ma faiblesse. Je sais que je ne devrais pas, je le sais pertinemment. Je lui partage ce que je désire le plus. Je sais que c’est quelque chose qui peut sembler absurde par rapport à l’image que je peux dégager, mais il semblerait qu’en réalité, j’ai toujours aspiré à une vie plus simple, plus légère, une vie banale.

Aram tente de me rassurer, me dire que mon rêve est réalisable, que je trouverai quelqu’un. Je ne peux m’empêcher de rire à ces mots. Je trouve ça tellement ironique. « A force de les pourchasser, je vais finir par réellement tous les faire fuir. » J’en ris, mais finalement, je me sens pitoyable. Je ne lui parle pas de Dahn et pourtant il est l’exemple parfait. Nous vivions heureux tous les deux mais l’argent a été plus fort que notre relation et j’ai compris ce jour-là que je pourrai difficilement trouver quelqu’un avec qui me poser. Il reprend alors la parole pour parler de lui, de son rêve et je suis alors très attentive. Je me pose souvent ce genre de questions à son sujet, ce qu’il aime, ce qu’il voudrait faire. Je me pose aussi des questions sur son passé, sur les raisons qui ont fait qu’il est aujourd’hui en fuite. Mais je me retiens constamment de demander car ce n’est pas quelque chose que je fais avec mes cibles sauf quand c’est utile à la recherche. Pour ce qui est de la réponse d’Aram, je ne sais pas trop comment l’interpréter. Je trouve ça dommage de ne plus avoir de rêve sous prétexte qu’ils sont déjà réalisés. Pour moi, on en trouve un autre et on se bat à nouveau pour le réaliser. D’autre part, il me semble comprendre ce qu’il sous-entend et je m’en veux. Je m’en veux de participer à ce qui semble le démotiver, le priver de rêve. L’idée qu’il ne puisse songer à fonder une famille me met mal à l’aise. Je baisse la tête, gênée par cette réponse et me sentant en partie coupable. « Je comprends… »

Oh non, je ne suis pas fière de moi là. Mais quand il dit avoir peut-être une envie finalement, je relève la tête, une lueur d’espoir dans mon regard. Il rêverait de piloter une dernière fois un module pour une dernière course. « Je trouve ça plutôt cool comme idée. C’est quelque chose qui te ressemble, en fait. Qu’est-ce qui t’empêche de le faire ? » Si j’étais lui, si j’avais cette passion, je ne me priverais pas pour réaliser cette envie. Je pose ma main sur la sienne. « Tu sais quoi ? Je te trouverai un module et tu pourras la faire ta dernière course. Je te le promets. » Reste à voir où je peux trouver ce module, mais je me débrouillerais. Je peux au moins faire ça pour lui. J’interpelle le serveur pour qu’il remette deux whiskies. « Cette fois-ci, c’est ma tournée. » J’évite de dire ça trop fort, je ne voudrais pas voir débarquer des alcooliques à ma table. « Bon, à toi de poser une question, j’y répondrai sans problème. » Enfin je crois…

CODE BY MAY



_________________

I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
Who are we? Just a speck of dust within the galaxy? Woe is me, if we're not careful turns into reality. Don't you dare let our best memories bring you sorrow. Yesterday I saw a lion kiss a deer, turn the page maybe we'll find a brand new ending, where we're dancing in our tears. 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hors la Loi
Avatar : Tom Hardy
Holopad :
You can't take the sky from me !




Messages : 984
Date d'inscription : 19/10/2016

Localisation : Dans son X-Wing probablement
Message Re: Life can get you down so I just numb the way it feels (aram&keva)    • Mer 10 Mai - 22:47    

Keva n'avait pas vu assez longtemps Skoji pour remarquer quoi que ce soit sur le comportement du mécano. En plus de ça si celui ci était en train de travailler, c'était pas le meilleur moyen de parler et de connaitre une personne. Ainsi donc elle avait connu Skoji bien avant qu'il ne prenne pas à l'aventure dans le Condor Ecarlate, une autre époque maintenant, peut être a t'elle même connu le mécano bien avant que sa fille ne soit morte ? Aram aurait aimé savoir comment il étai avant tout ça, très probablement différent d'aujourd'hui, ou peut être pas, il ne le saura probablement jamais, en effet Skoji n'était pas du genre a s'étendre sur sa vie passé, présent, en fait il ne s'étend jamais sur aucun sujet même quand il a bu, imperturbable ce mécano. Bref, Keva ne lui appris rien de plus sur cet homme étrange et elle s'en excusa, ce a quoi Aram adressa un sourire amusé.

- Tu n'as pas à t'excuser c'etait une simple question... Dit-il avec le sourire aux lèvres. Skoji n'est pas du genre très bavard, cela dit moi non plus, enfin... Ca dépend des personnes. Dit-il en la regardant droit dans les yeux.

Après ça, Keva eu le sourire aux levres suite aux remarques du natif d'Hutta a propos de la ramener au vaisseau en la portant. Il aimait ce sourire, il était gâté aujourd'hui. Aram attendait chacun d'eux comme certaines personnes attendaient la moisson, ce sourire était l'une des rares choses dans la galaxie capable de le rendre vivant, paradoxale venant de son future bourreau. Après les sourires et les petites piques, vint les question sérieuse. Keva demanda a Aram quel était la chose qu'il aimerait faire avant de mourir, sous entendu avant de se faire capturer par elle même, elle répondit à la question en première, affirmant vouloir une vie simple en arrêtant le métier qui était le sien et fonder une famille. Un rêve classique et pourtant si beau. Aram lui affirma qu'elle trouvera quelqu'un pour réaliser se rêve. Le natif d'Hutta en était persuadé, Keva était une belle femme, intéressante, marrante, comment ne pas tomber sous son charme ? Comment ne pas tomber amoureux ? C'était si dur d'être une cible, sa cible... Bref, Keva ajouta une chose aux remarques d'Aram, une remarque qui fit battre le cœur d'Aram, était-ce un sous entendu a propos de lui ? OU parlait-elle du fait que son métier était de chasser des hommes ? Aram ne le demandera pas, la chasseuse de prime était suffisamment gêné et il avait déjà fait mal à Keva une fois aujourd'hui, il était hors de question de recommencer. Alors Aram répondit à la question a son tour, une réponse qui ne fut pas très reluisante, limite dépressive mais pourtant tellement vrai, Aram avait perdu tout espoir de vivre quelques choses aujourd'hui. Il sait pertinemment que demain il sera probablement capturer ou même tué. D'ailleurs une fois sa réponse donné, Keva avoua qu'elle comprenait, on pouvait lire sur son visage ainsi que dans sa manière d'être qu'elle n’était pas a l'aise, alors Aram ajouta qu'il avait bien un rêve, certes ridicule, celui de piloter a nouveau un module de course. Le visage de Keva rayonna a nouveau pour son plus grand bonheur. Elle enchaîna en demande ce qu'il empêchait de le faire. Aram sourit.

- C'est compliqué... Avec les Hutts, les chasseurs de prime. Dit-il en lui faisant un clin d’œil. Et puis, il y a ce je ne sais pas quoi qui me dit que c'est pas encore mon heure... Je pense que quand je le saurai, je foncerai. Elle pose sa main sur la sienne et elle lui fit une promesse, elle lui promi de trouver un module et de lui donner cette dernière course, Aram fut touché et sa main caressa la sienne l'espace d'une seconde, puis il retira aussitôt sa main. Il regarda Keva droit dans les yeux, un peu gêné avant de reprendre. D'accord, je prend note Kryze ! Dit-il sous un ton faussement assuré.

Après ça la jeune femme affirma que cette fois-ci c'était sa tournée. Aram n'était pas contre, loin de là même. Elle commanda alors au serveur la même chose puis elle se tourna de nouveau vers Aram, elle affirma que c'était maintenant a lui de poser une question et qu'elle y répondra sans problème. Aram fut pris de court, il n'avait pas forcément de question a lui poser, enfin si il en avait des tas mais... Pas maintenant. Il adressa un sourire gêné avant de sortir.

- Sans problème ? Intéressant... Eu... Il se gratte la tête pour s'aider a réfléchir, bien entendu ça marche pas sinon ça se saurait. Eu... Si tu n'avais pas été Chasseuse de prime, tu aurais fais quoi à la place ? Désolé j'ai pas mieux comme question. Dit-il avec son sourire charmeur. Pour ma part si je n'avais pas été pilote, je... Je ne sais pas en fait... J'aurai probablement bossé pour les Hutts, mais ça n'aurait pas été par choix.

Aram se souvient encore de la période ou il cherchait des sponsors pour participer aux championnats de module de course. Son père faisait le forcing pour qu'il abandonne de doux rêve et qu'il pense à avoir un emploi plus "stable", enfin aussi stable que peut être un emploi dans l'espace Hutt. A cette époque Aram gagnait sa vie en faisant des courses de speeder, il était d'ailleurs très bon et il aurait pu faire carrière la dedans mais il n'avait qu'une seule chose en tête, les courses de pod.

_________________
Areva
I think my life are about to be destroyed anyway. My love for you is a puzzle, Keva, for which I have no answers. I can't control it... and now I don't care. I truly, deeply love you, and before I die I want you to know. ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hors la Loi
Avatar : Alicia Vikander
Holopad :

Spoiler:
 



Messages : 190
Date d'inscription : 06/03/2017

Message Re: Life can get you down so I just numb the way it feels (aram&keva)    • Ven 12 Mai - 10:12    



Life can get you down so I just numb the way it feels
Keva & Aram
L’heure était au jeu et j’étais ravie que nous ayons pu mettre de côté notre petite altercation. Ce n’était absolument pas le moment et me connaissant, je savais pertinemment que j’aurais regretté être en mauvais terme avec Aram. Je regardai autour de nous. Alors qu’en général, j’ai souvent l’impression d’attirer les regards sur moi car je suis armée ou parce que je ne rentre pas dans le décor, Aram et moi avions l’air de deux simples citoyens buvant deux ou trois verres assis à une table. Cet air de normalité concordait parfaitement avec ce à quoi j’aspirais, cette envie de tout arrêter et de vivre une vie normale aux côtés de quelqu’un que j’aime ou que je pourrais aimer. Je me pose souvent la question de la probabilité pour que ce tableau se réalise. La probabilité tend généralement vers zéro.

Mais de quoi me plaignais-je ? Je ne suis pas seule et personne ne me court après pour me tuer ou me livrer à des criminels. Pour le moment, certes, mais je vis actuellement une vie des moins pires. J’ose sous-entendre une plainte alors que j’ai en face de moi un homme pour qui la vie ne tient qu’à un fil. J’ignore comment il vit sa vie, j’ignore si en dehors du Condor Ecarlate il a des proches, des personnes qu’il aime. J’ignore tout cela mais à l’entendre parler, le ton de sa voix indique clairement que sa vie n’est pas des plus resplendissantes. Je m’en veux tellement. Je crois que c’est là la partie la plus difficile de mon métier. En même temps, personne ne m’a demandé de m’attacher à ce pilote, rien ne m’y obligeait et Leeto n’approuverait pas. Seulement Leeto a mis au monde une fille qui parvient toujours à m’adoucir, à me rendre amicale. J’ignore pourquoi avec Aram je n’arrive pas à me détacher. Je l’ai fait pour Dahn alors que nous vivions une relation des plus parfaites. Je lui ai dit de partir, de me fuir. J’aurais pu trouver un accord comme avec Aram. Mais je ne l’ai pas fait.

Il m’expliqua alors pourquoi il ne tentait pas de réaliser sa dernière volonté. Je compris totalement le message et même le clin d’œil n’était pas nécessaire pour que je comprenne la pique qu’il me lançait. Il affirmait aussi ne pas sentir que son heure était là. « C’est vrai. On est en trêve donc ça ne peut être ton heure. » Un petit sourire. Je suis assez sûre de moi sur ce coup. En fait, je ne laisserai personne s’en prendre à lui autre que moi. C’est égoïste, je sais, mais quitte à devoir le livrer aux Hutts autant que ce soit moi qui profite du pactole. Sinon, j’aurais fait tout ça pour rien. Je comprenais en tout cas son agissement mais ça ne changeait en rien ma promesse. J’eus un léger frisson lorsqu’il caressa ma main. Ce n’était que l’espace d’un court instant avant qu’il ne retire sa main mais… C’était agréable. Très agréable même. Mais penser de la sorte, ce n’était pas du tout raisonnable et je tentais de ne rien montrer à mes émotions.

C’était alors à son tour de me questionner. Je lui laissais une chance d’en apprendre davantage sur moi et j’espérais qu’il choisirait une bonne question. J’appréhendais, je ne voulais pas quelque chose de trop personnel, je ne voulais pas avoir à lui dire quelque chose que je préfère garder pour moi. Mais sa question me convenait plutôt bien même si finalement, je ne savais pas trop quoi répondre. « Ce que j’aurais fait… C’est une question assez difficile car j’ai été éduquée dans le but de devenir chasseuse de primes. Je n’ai pas vraiment eu la possibilité d’envisager quelque chose, pour moi c’était la seule option. Mais… » Je réfléchis un moment, il doit bien y avoir quelque chose d’intéressant, quelque chose qui aurait pu me convenir. Lui, il aurait travaillé pour les Hutts. C’est assez ironique quand on y pense. « Je ne sais pas trop, j’aurais simplement voyagé à travers la galaxie. Peut-être marchande itinérante ? » C’est vraiment quelque chose à laquelle je n’ai jamais réfléchi, il y a toujours eu cette évidence. Que ce soit l’héritage de Leeto ou de ma mère, mon chemin était tracé. « Ou peut-être me serais-je battue pour l’abolition de l’esclavage dans la galaxie. » Mon regard se renferma d’un coup. Je repensais à mon père, cette enflure qui possédait des esclaves. Je n’ai jamais supporté cette image et je n’ai jamais supporté la condition de ces personnes.

Les boissons arrivèrent finalement. Je les avais presque oubliées celles-là. Je me saisis de mon verre pour le lever. « Je crois qu’on va faire ça pas mal de fois aujourd’hui. » Dis-je en riant. Je n’avais même plus d’idées de ce à quoi on pouvait trinquer. « Mmmh. Trinquons… à nos rêves ? » C’était moyen mais c’était la seule chose qui me venait à l’esprit. Je bus une nouvelle fois cul-sec mon verre. Je ne crois pas que ce soit une bonne idée, mais je ne suis plus à une mauvaise idée près de toute manière. « Bon, eh bien je crois que c’est à moi de te questionner cette fois-ci. » Mais que lui demander ? Je ne pensais qu’à des choses un peu personnelles mais après tout, je n’aurais peut-être plus jamais l’occasion de savoir alors autant assouvir ma curiosité. « Mmh… A quand remonte ta dernière histoire ? » Sous-entendu évidemment histoire d’amour. « Et pourquoi ça s’est terminé ? » Pour le coup, je n’osais pas répondre tout de suite à la question moi-même. Je voulais voir s’il me retournerait la question.

CODE BY MAY



_________________

I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
Who are we? Just a speck of dust within the galaxy? Woe is me, if we're not careful turns into reality. Don't you dare let our best memories bring you sorrow. Yesterday I saw a lion kiss a deer, turn the page maybe we'll find a brand new ending, where we're dancing in our tears. 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hors la Loi
Avatar : Tom Hardy
Holopad :
You can't take the sky from me !




Messages : 984
Date d'inscription : 19/10/2016

Localisation : Dans son X-Wing probablement
Message Re: Life can get you down so I just numb the way it feels (aram&keva)    • Lun 15 Mai - 20:52    

Ce petit jeux qu'il y avait entre eux, Aram adorait ça. C'était d'autant plus exaltant et excitant il ne faut pas se le cacher, du fait qu'il était la cible de la jeune femme. Aram savait qu'au bout d'un moment ce jeux aura une fin, une fin triste et douloureuse mais il ne préfère pas y penser pour le moment. Keva était probablement l'une des rares choses qu'il lui est arrivé de bien ces derniers temps,bien entendu il ne met pas de côté sa rencontre avec Norin et Skoji mais c'est différent disons le clairement. La différence réside dans les sentiments amoureux qu'il éprouvait pour la chasseuse de prime, des sentiments forts, qu'il n'avait jamais ressentit auparavant pour une femme, il fallu que sa tombe sur une chasseuse de prime qui voit en lui une cible avec un bon paquet d'argent au bout, vraiment une vie de merde. Bref, la mandalorienne continua sur ses blagues, celle-ci était sur la trêve et que forcément son heure ne pouvait pas être durant cette période, un sourire amusé se dessina une fois de plus sur le visage d'Aram.

Vien ensuite le jeux des questions, après avoir répondu à la question de la jeune femme concernant ce qu'il voulait absolument faire avant de mourir, la c'était a son tour de lui poser une question. Après avoir longuement réfléchis a celle-ci il finit par lui poser une question tout à fait simple, savoir ce qu'elle aurait fait si elle n'avait pas été chasseuse de prime. Aram répondit à la question avant la jeune femme, lui expliquant qu'il aurait probablement travaillé pour les Hutts, pas très rêveur mais Aram n'a jamais rien voulu faire d'autres que pilote de module et ça depuis qu'il est tout petit. Bref,
une fois son histoire terminé il laissé la jeune femme raconter la sienne. Elle avoua qu'elle é été éduqué pour devenir chasseuse de prime depuis toute petite, au final comme lui elle n'avait pas vraiment le choix d'une carrière. Aram a réussi a sortir de cette prison que sont les Hutts. Mais elle avoua qu'elle aurait aimé voyager a travers la galaxie, pourquoi pas en tant que marchande itinérante, Aram acquiesça le choix d'un simple mouvement de tête, le natif d'Hutta était pareil, il aimait voyager, c'est l'une des choses qu'il adorait le plus quand il était pilote de module, voyager a travers la galaxie pour participer a des courses de légendes, et c'est aussi en parti pour ça qu'il a accepté de devenir contrebandier. Keva finit par dire qu'elle se serait probablement battu pour abolir l'esclavage, la jeune femme baissa les yeux quand elle sortit ces mots, Aram l'avait remarqué, il comprit rapidement que son passé était probablement lié a cela mais il ne préféra pas demander, l'instant était trop beau pour le gâcher avec des souvenirs douloureux.

- Je te vois bien là dedans ! Que ce soit en marchande itinérante ou en guerrière prête à défendre la justice, ça te correspond assez bien. Je fais plutôt pâle figure moi à côté. Dit-il avec un air amusé. Quand je dis que j'aurai bossé pour les Hutts, je pense pas en fait... Peut être au début mais ça m'aurait rapidement emmerdé. Je pense que j'aurai quitté l'espace Hutt et trouver un petit boulot sur une planète perdu pour me la couler douce et vivre une vie paisible. Ouais j'aurai probablement fait ça... Ouais non j'aurai été pilote de speeder en fait, le pilotage c'est ma vie. Dit-il en regardant dans le vide, voler, la vitesse, c'était ce qu'il aimait par dessus tout, c'était dans sa nature, il ne pouvait pas le renier.

Après ça le serveur arriva avec une nouvelle tournée, Keva avoua qu'ils risqueraient de faire ça plusieurs fois aujourd'hui, un nouveau sourire se dessina sur le visage du natif d'Hutta. La mandalorienne chercha un nouveau truc pour trinquer, ça sera aux rêves cette fois-ci. Aram leva son verre avant de le boire cul-sec une nouvelle fois. Une fois fait Keva sortit que c'était maintenant a son tour de poser une question, a ce rythme elle connaitre toute la vie du pilote. Aram eu un petit moment de pression avant que la jeune femme ne pose sa question, craignant une question gênante ou autre. Finalement elle demanda juste a quand remontait sa dernière relation et pourquoi celle-ci c'est elle terminé. Une question très personnelle mais qui ne gênait Aram en rien. Keva ne répondit pas tout de suite a sa propre question, laissant sans doute la natif d'Hutta répondre en premier, avait-elle peur d'y répondre ? Bref, Aram tenta tant bien que mal de se rappeler de sa dernière relation amoureuse. Depuis qu'il est en cavale il n'a pas eu de relation, du moins des relations sérieuses, il y a eu des coups d'un soir, notamment un avec une charmante résistante, mais ce n'est pas le sujet aujourd'hui et c'est surtout pas la question.

- Ma dernière histoire, c'était quelques semaines avant ma dernière course... Je sortais avec cette actrice, Kry'a Rahn, une Mirialan. On est resté un moment ensemble mais nos calendriers ne concordaient pas tellement entre mes courses et ses tournages c'était compliqué de se voir et puis... A l'époque j'avais vraiment la tête a autre chose. En fait je vais te faire un aveu, je ne suis jamais tombé amoureux, j'ai été attaché a des personnes mais je n'ai jamais été amoureux au point de vouloir arrêter les courses pour vivre avec celle-ci. Dit-il en baissant les yeux, il avait presque honte d'avouer ça. Des relations Fray en a eu des tonnes, entre les femmes qui voulaient sortir avec Aram car il était l'une des célébrités du moment et d'autre avec qui il avait eu un bon feeling mais malheureusement les courses lui bouffaient trop de temps, compliqué de trouver l'amour. Et toi du coup ? Demanda t-il avec une petite voix.

Aram ne s'est jamais vraiment posé la question a savoir si la jeune femme avait des relations ou non. peut-être même qu'elle était déjà avec une personne ? Rien que d'y penser, Aram se sentait mal, il ne savait pas pourquoi. Peut être l'idée de voir la jeune femme aimait une autre personne lui faisait plus de mal que prévu ? Il ne devrait pas pourtant, elle est une chasseuse de prime et lui est une cible, il ne pourra jamais rien se passer entre eux, ni aujourd'hui ni demain alors pourquoi autant s'en soucier ? Pourquoi avait-il mal quand il pensait à Keva avec un ou une autre ?

_________________
Areva
I think my life are about to be destroyed anyway. My love for you is a puzzle, Keva, for which I have no answers. I can't control it... and now I don't care. I truly, deeply love you, and before I die I want you to know. ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hors la Loi
Avatar : Alicia Vikander
Holopad :

Spoiler:
 



Messages : 190
Date d'inscription : 06/03/2017

Message Re: Life can get you down so I just numb the way it feels (aram&keva)    • Mar 16 Mai - 13:24    



Life can get you down so I just numb the way it feels
Keva & Aram
Je suis curieuse, un peu trop parfois. Mais j’essaye de ne pas le montrer et de garder mes questions pour moi. Seulement là, je trouve ce jeu tellement bien venu pour questionner mon ami. Je n’irai pas trop loin dans mes questions, mais je pense que c’est l’occasion de savoir certaines choses juste pour le plaisir de savoir. Rester dans le mystère et l’ignorance peut être amusant un temps et finit toujours par poser problème. Je profite de cet instant et pourrai toujours mettre ça sur le compte de l’alcool si ça va un peu trop loin. Je n’ai rien à perdre.

Il semble satisfait de mes réponses et je le suis aussi. J’en apprends un peu plus sur le pilote, du moins j’ai cette impression de le connaître un peu mieux, de connaître un peu ses envies. Je m’en veux un peu car j’ai ce sentiment qu’il est totalement honnête, quant à moi, je ne sais pas si je pourrais l’être complètement. Ce n’est pas dans le but de lui mentir, mais je ne suis pas certaine de pouvoir lui dire toute la vérité sur ma vie. Il sait que je suis chasseuse de primes et que je suis amenée à faire des choses relativement discutables. Mais sait-il ce que j’ai fait dans le passé ? Sait-il jusqu’où je suis prête à aller pour une prime ? Il ne semble pas réaliser à quel point il est privilégié et moi-même j’ignore la raison pour laquelle je lui ai fait ce traitement de faveur.

Ce qui me tracasse c’est que quoique je dise, Aram semble trouver ses idées, ses rêves fades à côté des miens. Je n’ai pourtant rien dit d’exceptionnel et je ne trouve pas ses rêves moins intéressants. Je ne sais pas pourquoi il se rabaisse de la sorte, j’ai cette impression qu’il y a comme un manque de confiance ou une insatisfaction. « Tu ne fais pas pâle figure à côté, ne dis pas ça. Tu as tes rêves, tes envies, tes passions. Il n’y en a pas de meilleures que d’autres. »Il fallait que ça sorte. Il semblait pourtant si déterminé avec le pilotage de speeder. Quelqu’un d’aussi certain de ce qu’il aime et ce qu’il veut ne devrait pas se rabaisser.

Mais je suis rapidement passé à autre chose avec l’arrivée des nouveaux verres que nous avons bus cul-sec une nouvelle fois. La question suivante se voulait plus personnelle sans être non plus trop intrusive. Je ne sais pas trop à quel genre de réponse je m’attends, je ne suis même pas sûre d’obtenir une réponse tout simplement. Il pourrait refuser de répondre, c’était son droit, trouver ça déplacer, juger que je n’ai pas le droit de savoir. Mais étonnamment, il répond et donne même plus de détails que je ne l’avais attendu. Il est vrai que ce n’est pas toujours évident lorsque les deux personnes n’ont pas le temps de se voir. Il me semble avoir déjà entendu parler de cette actrice, mais je n’ai jamais été trop axée célébrités. Il m’expliqua qu’il y avait une autre raison. L’amour, le fameux, l’introuvé. Il n’est jamais tombé amoureux, pas au point de tout lâcher pour celle qu’il aime. Je considère que faire de tels sacrifices ce n’est pas forcément une véritable preuve d’amour. Mais que sais-je de l’amour ? « Est-ce une bonne chose d’être amoureux ? » Je ne sais pas pourquoi je dis ça, mais c’est dit. Je vais probablement passer pour une rabat-joie mais parfois je me demande si ce sentiment en vaut vraiment la peine.

Il me demande finalement ce qu’il en est de moi, de ma situation. Un sourire se dessine, j’aurais peut-être préféré ne pas avoir à y répondre. Dois-je tout lui dire ? Je ne pense pas que c’est nécessaire. « Je ne sais plus à quand ça remonte, peut-être trois ans, quatre ans, quelque chose comme ça. Nous sommes restés un moment ensemble et tout se passait plutôt bien. Puis, pour des raisons disons professionnelles, on a préféré se séparer. Un peu comme toi, finalement. » Si je lui avouais avoir rompu parce que je voulais sa tête, je crois que mon image serait à jamais ternie. Il n’a pas besoin de connaître les détails, pas tous les détails. « Pour le coup, je crois que je l’appréciais vraiment beaucoup. » Pour ne pas dire amoureuse. Mais mon rapport à l’homme a toujours été un peu confus. Entre ce mentor que j’admirais et ce père qui me dégoûtait. Il est difficile pour moi d’établir une relation normale, saine avec eux.

« Je crois que nos verres sont encore vides, on va vite être ruinés à ce rythme-là. » Je n’avais pas prévu de boire, du moins pas avec une telle descente. On devait juste se retrouver autour d’un verre, sans même savoir s’il allait se joindre à moi ou non. Mais Aram me surprend toujours, il a ce don. Quand je suis avec lui, j’en oublie presque ce que je suis, ce que je fais, il me rend un peu meilleure, il me donne envie de changer, comme de sa simple présence émanait une aura positive. Dès qu’on se quitte, je reprends conscience de ce que je suis, je me souviens de mes objectifs et je tente de les appliquer. Si j’étais un peu naïve, je me dirais que c’est un sorcier et qu’il m’a jeté un sort, qu’il tente par tous les moyens de me faire oublier ce contrat sur sa tête. « On fait quoi du coup ? » Car non, je ne veux pas que ça s’arrête-là, on s’amuse bien. Je m’amuse bien. Et je l’aime bien aussi, j’apprécie sa compagnie, son sourire, sa voix. Je suis curieuse, intriguée.

De la musique commence à se jouer, du Jatz. Je vois par dehors que le soleil commence à se coucher, c’est donc probablement l’heure à laquelle on peut considérer que la soirée commence. Même si la nôtre a déjà commencé depuis un petit moment, plutôt que de nous ruiner davantage en si peu de temps, je décide de me lever. Je m’avance vers Aram et je lui tends ma main. « Allez, viens. On va danser un peu. » Je ne sais absolument pas danser, mais quelqu’un d’aussi séducteur qu’Aram doit probablement savoir. Il a bien dû la faire danser cette actrice. Au pire, on aura juste l’air de deux êtres stupides un peu trop alcoolisés.

CODE BY MAY



_________________

I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
Who are we? Just a speck of dust within the galaxy? Woe is me, if we're not careful turns into reality. Don't you dare let our best memories bring you sorrow. Yesterday I saw a lion kiss a deer, turn the page maybe we'll find a brand new ending, where we're dancing in our tears. 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hors la Loi
Avatar : Tom Hardy
Holopad :
You can't take the sky from me !




Messages : 984
Date d'inscription : 19/10/2016

Localisation : Dans son X-Wing probablement
Message Re: Life can get you down so I just numb the way it feels (aram&keva)    • Lun 22 Mai - 22:02    

Keva avoua que le rêve d'Aram n'était pas moins bien qu'un autre, loin de là même, a chacun ses rêves, ses objectifs dans la vie. Aram a toujours pensé comme ça même si il ne le montre pas. Depuis tout petit il a toujours rêvé d'être un pilote de module de course et ce même avec ses parents qui n'étaient pas d'accord, ses amis aussi d'ailleurs. Seule une personne a vraiment cru en lui et aujourd'hui il est mort, par sa faute. Bref, il ne répondit pas à la remarque de la jeune mandalorienne, il se contente juste de sourire et la nouvelle tournée arriva, ainsi qu'une nouvelle question, plus personnelle cette fois. Celle-ci se portait sur l'amour et Keva semblait surprise de la réponse d'Aram. Le natif d'Hutta a eu beaucoup de conquêt mais c'était d'avantage de l'amusement que de véritable relation amoureuse, c'est pas faute d'avoir essayé, enfin essayer, tout est relatif avec Aram. Il aurait aimé tomber amoureux, fonder une famille mais seulement après sa carrière. Malheureusement pour lui la fin de sa carrière n'a pas signé le début d'une vie paisible pour lui, loin de là même.

Bref, Aram expliqua les diverses raisons du fait que ses relations n'ont jamais marchés en résumé sa dernière véritable relation "amoureuse". Les courses passaient avant tout avant, il appréciait cette jeune femme autrefois mais pas au point d'oublier les courses. peut être avait-il une vision biaisé de l'amour ? Peut être que la représentation qu'il se fait est tronqué ? En tout cas il a cette vision de sa mère et de son père qui n'étaient pas forcément des gens bien et qui pourtant par amour ont élever leurs fils de tel sorte qu'il devienne un jour un homme bien. Bref, Keva finit par poser une question qui n(avait pas forcément besoin de réponse mais qui était tout de même intéressante. "Est-ce une bonne chose d’être amoureux ?". La réponse Aram ne l'a pas forcément, n'ayant jamais vraiment ressentit ce sentiment, tout du moins c'est ce qu'il pensait. Mais le contrebandier pense que oui, ça pouvait être une chose exceptionnelle, de vivre des choses avec une personne qui nous ait chers. Le natif d'Hutta ne répondit pas a la question de la jeune femme, préférant attendre ce qu'elle va répondre vis à vis de sa dernière relation.

Comme attendu elle reste évasive mais elle répondit tout de même a la question. Sa dernière remontait à trois quatre ans, Aram se doutait que de part la situation de la jeune femme avait une relation stable n'était pas évident, être une chasseuse de prime ne permettait pas d’avoir des relation saine, mais si en plus vous êtes chasseuse de prime chez les Renliss c'est encore pire vu leur position vis à vis des hommes. Bref, la mandalorienne finit par avouer qu'elle appréciait vraiment beaucoup son ex, ce petit détail fut comme une petite pique pour Aram, était-il jaloux ? Probablement. La savoir avec un autre lui était insupportable curieusement. Bref, il chasse ces pensées de son esprit.

- Je vois, de plus la situation ne doit pas forcément être évidente pour toi. Dit-il avec ce regard compatissant.

Bref, après ce sujet "sensible" Keva fit une remarque vis à vis des verres. Décidément les deux avaient une sacré descente, s'ils continuent sur ce rythme d'ici quelques minutes ils dormiront dans le bar. Mais il en était hors de question, de plus Keva avait raison a ce rythme ils vont être rapidement fauché comme les blés. Elle finit par demander ce qu'ils voulaient faire. Aram n'en avait aucune idée, malheureusement pour lui il ne pouvait pas vraiment programmer quoi que ce soit avec Norin qui pouvait l'appeler d'une minute à l'autres pour partir de la planète.

C'est alors que la jeune femme lui tendit la main et lui proposa de danser. A cette demande Aram afficha un sourire amusé, danser ? Vraiment ? Cela faisait un moment que le natif d'Hutta ne c'était pas essayé a cette exercice, la dernière fois étant a la soirée d'avant course sur Nar Shaddaa. Oui Aram Fray sait danser, le pilote avait du apprendre à l'époque car lors des premières soirées de gala il se couvrait de ridicule, du coup il a du prendre des "cours" si on veut, par Fauve. Aram n'était pas un excellent danseur mais il se débrouillait très bien,enfin à l'époque tout du moins, qu'en est-il aujourd'hui ? Il aura la réponse d'ici quelques seconde. Il prit la main de la jeune femme et il la rejoignit sur la piste de danse. Il posa l'un de ses mains sur ses hanches et l'autre en l'air tenant toujours les mains de la mandalorienne. La situation était assez bizarre il faut bien se l'avouer, c'était bien la première fois qu'ils étaient aussi proche, enfin si on compte pas les bagarres durant leurs course poursuite, c'était la première fois qu'ils étaient aussi proche avec de bonne intention. La sensation de frôler le corps de Keva it une étrange sensation à Aram. Il regarda la jeune femme droit dans les yeux et son cœur se mit a battre de plus en plus vite. Sa main droite serrait de plus en plus la main de Keva et le contact de sa main gauche sur les hanches de Keva se faisait de plus en plus hésitant. Après s'être mis en place ils commencèrent a danser, les premiers pas étaient hésitant puis enfin ils prirent le rythme, Aram menait la danse et il se débrouillait pas trop mal.

- Je dois t'avouer que je suis un peu rouillé, ça doit bien faire plus de cinq ans que je n'ai pas dansé. Dit-il avec un sourire gêné. Et puis l'alcool n'aide pas vraiment à la reprise non plus on va pas se le cacher, cela dit j'ai l'impression que pour le moment on est pas trop mal, si on compare aux autres. En tout cas je suis celui qui est le mieux accompagné ça ne fait aucun doute. Dit-il tout en regardant les autres couples de danseurs.

La nuit commençait a montrer le bout de son nez, Aram espérait vraiment qu'il resterait encore un peu plus longtemps avec la jeune femme. habituellement le natif d'Hutta était pressé de quitter une planète pour éviter le risque de se faire repérer, mais pas aujourd'hui, non aujourd'hui il veut profiter, aujourd'hui et ce depuis longtemps, il était heureux.

_________________
Areva
I think my life are about to be destroyed anyway. My love for you is a puzzle, Keva, for which I have no answers. I can't control it... and now I don't care. I truly, deeply love you, and before I die I want you to know. ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hors la Loi
Avatar : Alicia Vikander
Holopad :

Spoiler:
 



Messages : 190
Date d'inscription : 06/03/2017

Message Re: Life can get you down so I just numb the way it feels (aram&keva)    • Mer 24 Mai - 14:03    



Life can get you down so I just numb the way it feels
Keva & Aram
Non, la situation n’était pas évidente. Mais je ne suis pas à plaindre, certains diront même que je le fais par choix. Si j’avais le choix, je n’aurais pas fait celui-là, c’est certain. Il y a certaines missions qui me tiennent à cœur, des missions pour lesquelles je sais que ce qui a motivé le client à mettre une prime sur la tête de la personne est une raison valable qui correspond à ce contre quoi je me bats. Malheureusement ces missions sont celles qui rapportent généralement le moins. On dit de moi que je suis vénale, que je suis très proche de mes sous, mais très peu savent que l’unique raison qui me motive à vouloir autant d’argent, ce sont les soins et la recherche pour la maladie de ma sœur. En tout cas, même si de mon point de vue, tout n’est pas évident, je n’aime quoi me prenne en pitié ou qu’on me plaigne, car je ne suis pas la personne la plus à plaindre.

Mais la situation actuelle est bien plus grave que cela. Nos verres sont vides et ça, c’est tout simplement problématique. Sauf qu’à l’allure à laquelle on descend nos verres, je crois qu’avant la fin de la nuit on aura dépensé approximativement la somme de la prime qu’il y a sur la tête d’Aram et de ce fait, je me verrai obligée de déroger à notre accord de trêve pour le capturer et pouvoir rembourser les dettes. Ce n’est pas vraiment le but, sachant que je compte sur sa prime pour soigner Allyria. Elle ne me pardonnerait pas d’avoir bu comme une irresponsable au point de m’endetter. Si nous ne pouvons boire davantage, alors il faut trouver une solution et l’ambiance, la musique, l’environnement, tout m’a guidée vers une seule et même idée : danser. Un pari risqué sachant que je ne suis pas vraiment bonne danseuse. S’il ne s’agit que de tourner, alors je peux m’en sortir. Mais si Aram est comme moi, ça risque d’être assez drôle à voir de l’extérieur.

Je pensais qu’il allait refuser. Certains hommes n’apprécient pas le fait qu’une femme les invite à faire quoique ce soit. Mais je n’aime pas faire ce que les hommes attendent de moi ou des autres femmes. J’aime inverser les rôles. Il accepte la proposition à ma plus grande joie. Je ne peux le cacher en affichant un très large sourire sur mon visage. Nous nous sommes alors dirigés vers la piste qui était à proprement parler vide. Personne ne semblait s’adonner à ce genre d’activités par ici. Mais peu importe, on n’allait pas se priver d’amusement simplement parce que c’était différent des mœurs de la population locale. Puis je suis certaine qu’en lançant le mouvement, d’autres personnes viendraient se joindre à nous sur la piste de danse.

Aram se met en place tout en déposant une de ses mains sur ma hanche, l’autre tenant ma main gauche. Je crois que nous n’avons jamais été aussi proche l’un de l’autre. Si je voulais faire ma maline et tenter de le mettre un peu mal à l’aise en l’invitant à danser, je crois que mon petit jeu s’est retourné contre moi très rapidement. Cette proximité est à la fois agréable et étrange. Je me sens toute drôle, surtout lorsqu’il me regarda droit dans les yeux. C’est un peu comme si tout s’arrêtait, comme s’il n’y avait plus que nous deux à cet instant précis. Je lui adresse un sourire. Ma main gauche tient sa main droite, et mon autre main est posée délicatement sur son épaule. Le rythme n’est pas très rapide ce qui rend la situation encore plus spéciale.

Il m’avoua ne pas avoir dansé depuis un long moment. Je lui souris. « Ne t’en fais pas, tu te débrouilles très bien pour un rouillé. Tu ne peux pas être pire que moi, quoiqu’il arrive. » Les mots suivants m’amusent. Je n’avais jamais réalisé à quel point il pouvait être séducteur, choisissant ses mots pour tenter de m’atteindre ou quoi. Je ne sais pas s’il est réellement le mieux accompagné de toute l’assemblée, mais ça me fait plaisir qu’il me dise ça. « L’alcool m’aide plutôt bien, je trouve. En tout cas merci pour tes paroles, tu sais comment parler aux femmes toi, hein ? » Un rire, sincère et affectueux. « Je suis plutôt très bien accompagnée moi aussi, je dois te l’avouer. Un champion de courses de modules, ce n’est pas donné à tout le monde, surtout lorsqu’on n’est pas une actrice. » Une question me taraude. Lui qui était si célèbre, comment se fait-il que personne ne le reconnaisse. Il devrait avoir encore pas mal de fans. A moins que les gens soient superficiels au point de passer à autre chose dès qu’une célébrité s’éloigne du star système. « Tu crois qu’ils savent qui tu es ? »

Nous dansons avec beaucoup plus d’aisance qu’à nos premiers pas. Quelques personnes se lèvent pour nous imiter tandis que nous nous rapprochons petit à petit. Mon corps est près du sien et ma tête vient se poser sur le haut de son torse. Un petit moment de relâchement, de laisser aller à oublier qui je suis et pourquoi je suis là. Je ne suis pas la mandalorienne chasseuse de primes à cet instant. Je suis juste Keva, une jeune femme qui danse et qui passe un bon moment. Je relève ma tête alors. « Où as-tu appris à danser ? » Il n’a pas la carrure de l’homme qui prend des cours de danse comme passion quand il est enfant. Cela dit les apparences peuvent être trompeuses. « Le père d’Allyria voulait toujours me faire danser, mais je n’aimais pas ça. » Contrairement à ma sœur qui elle adore.

La musique change soudain pour quelque chose d’un peu plus mouvementé. Moi qui ne sait pas danser… Ma main se resserre un peu plus fort sur celle d’Aram, signifiant simplement que j’attends de lui de me guider.

CODE BY MAY



_________________

I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
Who are we? Just a speck of dust within the galaxy? Woe is me, if we're not careful turns into reality. Don't you dare let our best memories bring you sorrow. Yesterday I saw a lion kiss a deer, turn the page maybe we'll find a brand new ending, where we're dancing in our tears. 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hors la Loi
Avatar : Tom Hardy
Holopad :
You can't take the sky from me !




Messages : 984
Date d'inscription : 19/10/2016

Localisation : Dans son X-Wing probablement
Message Re: Life can get you down so I just numb the way it feels (aram&keva)    • Sam 27 Mai - 0:29    

Les deux jeunes tourtereaux commencèrent à danser a un rythme lent, pour commencer.Finalement le retour à la danse ne fut pas aussi compliqué que prévus pour la natif d'Hutta.
Il faut dire que la danse actuelle était une danse relativement facile et à la portée de tous,
même des débutants alors pas de quoi s’emballer. Keva avoua qu'Aram se débrouillait plus que bien mieux qu'elle, ce sont ses mots pas ceux du pilote. Un sourire amusé s'afficha sur le visage d'Aram,
elle se débrouillait très bien elle aussi même si Fray sentait bien que la jeune femme n'était pas aussi à l'aise que tout à l'heure avec un verre. Il faut dire qu'a sa décharge la situation était assez bizarre,
être dans les bras de sa cible à danser, ajouter à cela le fait que les deux ont clairement des sentiments inavoué l'un pour l'autre et vous avez le tableau, pas de quoi être super à l'aise.

Aram fit un compliment à la jeune femme qui lui arracha un sourire, encore un. Elle enchaîna en avouant qu'il savait parler aux femmes. Aujourd'hui peut être bien ,mais fut un temps ou c'était autres choses, l'époque ou il n'était que ce simple petit pilote venant d'Hutta, avec son phrasé très limité et son accent Hutteese. Avec le temps et a force de côtoyer des gens avec un vocabulaire beaucoup plus fournis il a appris à mieux s'exprimer, à mieux choisir ses mots. C'est surtout grâce à la cuisto Fauve qu'il en est là aujourd'hui. Bref, au compliment de la jeune femme, Aram répondit par un simple sourire charmeur. La jeune femme enchaîna ensuite sur le fait qu'elle se sentait privilégié de danser avec une ancienne star de module de course, a ces mots Aram laissa échapper un rire.

- Un champion hasbeen maintenant. Répliqua t'il avec humour. Après ça Keva enchaîna avec une question, elle demanda si les gens qui se trouvaient dans cette pièce seraient susceptible de reconnaître Aram. C'était son principale soucis lors de ces premiers mois de cavale, son visage,
lui qui était si connu autrefois et pas que pour ses courses de module, aussi pour cette fameuse célébrité pour le lait bleu de Tatooine. Aram du user de stratagème pour éviter qu'on le reconnaisse,
dans un premier temps il c'est laissé pousser la barbe ainsi que les cheveux, ensuite il a essayé de changer sa manière de parler, puis il eu tout un stade de métamorphose pour passer de Aram Fray à Marsden Leveen, ensuite le temps et l'oubli du public a fait le reste. Bref, il regarda la jeune femme avant de répondre. Non je ne pense pas, les gens ont oubliés Aram Fray maintenant et puis physiquement j'ai un peu changé aussi. Aucun risque que les gens me reconnaissent, sauf les fans de course de module et encore... Sur Malastare j'ai pu passer incognito parmi la foule le visage à découvert alors que c'était le jour de la grande course... Donc oui, les gens m'ont oubliés, sauf les Hutts...Non eux ils m'ont pas oublié. Dit-il avec un sourire narquois.

Après ça la danse continua son cours, les deux jeune gens étaient dans leur bulle, leur monde,
un monde sans contrat, sans cavale, juste Aram et Keva. La mandalorienne laissa reposer sa tête contre le torse du pilote, Aram serra encore plus fort la jeune femme mais pas trop, de peur de lui faire mal, il ne le supporterait pas. Ils bougèrent sur le rythme de la musique, sans faire attention aux personnes qui c'étaient joint à eux sur la piste, peu importe pour Aram, seul Keva comptait. La jeune femme releva d’ailleurs la tête et demanda ou il avait appris a danser de la sorte, elle avoua elle même ne pas aimer danser.

- C'est une amie qui m'a appris a danser. Dit-il tout en entraînant la jeune femme dans la danse.
Elle m'a appris énormément de chose, je lui dois beaucoup... Sans elle j'aurai probablement pas tenu dans tout ce show buisness. Fauve a été un soutient de poids pour Aram, tout comme Melaka et ses parents bien entendu.

Après sa réponse, la musique douce s’arrêta pour partir sur quelques chose de plus rythmé.
Le natif d'Hutta senti que la jeune femme n'était guère en confiance, cette fois ci elle aura besoin l'aide d'un guide pour cette danse. Il était temps pour notre contrebandier de savoir si oui ou non il se souvenait de ses cours de danse.  Il commença avec quelques pas de danse hésitant, histoire de se remettre en place et retrouver les mécaniques et une fois bien en place, ce fut comme conduire un vaisseau quelques mois sans piloter, ça revient tout seul. Il fit donc virevolter la jeune femme un peu partout, elle n'avait plus qu'a se laisser guider par le contrebandier qui semblait être en parfaite maîtrise de la situation. Il tourner la jeune chasseuse de primer sur place avant de la ramener vers lui et de la faire basculer en arrière, comme on voit dans tous les films de ce genre, c'est cliché ?
Oui carrément mais Aram assume parfaitement.

- Il semblerait que je sois encore tout à fait apte finalement. Dit-il avec un sourire amusé.
Après ça il l'a remit sur ses deux pieds et il continua à la faire danser, malgré l'alcool, Aram semblait maîtriser tout ses gestes, sans faire pour autant dans l’extravagance ou autre. Être en contact physique avec Keva fut agréable, il avait l'impression de la connaitre davantage maintenant, il avait l'impression de faire connaissance avec une autre femme, pas la chasseuse de prime non,
le véritable Keva, la femme qui se cachait derrière cette amure.

Après quelques pas de danse, la musique s’arrêta et Aram finit avec Keva dans ses bras.
Il aurait voulu que ce moment ne s'arrête jamais mais il desserra son étreinte pour la laisser respirer un peu. Aram était épuisé, mine de rien il c'était beaucoup donné, il voulait surtout impressionner la jeune femme, ne pas la décevoir.

- Finalement pour une personne qui ne sait pas danser tu t'en sors plus que bien. Dit-il un brin essoufflé. En tout cas ça m'a fait du bien. Il déposa son regard une nouvelle fois sur la jeune femme. Après tous ces événements... Ca vide la tête... Aram était content de passer la soirée avec la jeune femme et il espérait secrètement que Norin n'obtiendrait pas de contrat ce soir. Ca te dit qu'on se balade un peu à l'extérieur ? D'après ce qu'on ma dit la ville est magnifique de nuit ! Et je dois bien t'avouer que j'ai un peu chaud aussi. Dit-il en adressant un sourire.

_________________
Areva
I think my life are about to be destroyed anyway. My love for you is a puzzle, Keva, for which I have no answers. I can't control it... and now I don't care. I truly, deeply love you, and before I die I want you to know. ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Re: Life can get you down so I just numb the way it feels (aram&keva)    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
Life can get you down so I just numb the way it feels (aram&keva)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: In a galaxy far far away :: Bordure intérieure et médiane :: Porus Vida-
Sauter vers: