Topsitestop1top2top3



 

Partagez | 
 

 what if we're wrong? | Thrace & Nate [Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Chimaera's Heir
Avatar : Grant Gustin
Holopad :
Messages : 64
Date d'inscription : 22/02/2017

Message what if we're wrong? | Thrace & Nate [Flashback]    • Ven 24 Fév - 22:25    


   What if we're wrong?
Cpt. Thrace & Cpt. Pellaeon

   
Nathanaël éteignit la communication d'un geste rageur. Gilad avait les mêmes opinions que lui mais ca ne permettait pas d'avaler la pilule plus facilement. Combien de vies avaient été sacrifiés dans cet acte stupide et horrible? Il se sentait submergé par la culpabilité. Une culpabilité indirecte, parce qu'il n'était pas au courant pour la base Starkiller, ou pour l'opération, il n'était pas celui qui avait donné l'ordre, et encore moins celui qui avait pressé le bouton. Il s'adossa à un mur, prenant son visage entre ses mains. Au milieu de l'espace, le Celestial flottait lentement, et il percevait le vrombissement perpétuel des moteurs. Il se redressa, afin de se ressaisir. Nate aimait le calme de ses quartiers. Ils étaient assez sobre, avec une légère touche  de couleur écarlate.

Il remit son uniforme en ordre, avant de sortir de sa cabine. Deux gardes le saluèrent en silence, et il leur rendit leur salut. La discipline et les formalités étaient toujours respectés, mais il y avait aussi une sorte de loyauté qui liait l'équipage à Nate, plus forte que celle dûe à son rang. C'était quelque chose que son grand-père lui avait inculqué dans une de ses nombreuses leçons. Bien traiter son équipage était une bataille qu'il fallait absolument gagner. Si il ne partageait pas tout ce qu'il pensait du Premier Ordre, il n'hésitait pas à écouter les idées de son équipage lorsqu'une situation se présentait. C'est aussi pour ça qu'il faisait confiance à l'officier qui le rejoignait sur le vaisseau. Non seulement elle avait reçu une part de son éducation par Gilad, mais elle avait en grande partie la même opinion que Nate.

Il s'engagea dans l'ascenseur, tout en appuyant sur le bouton menant au hangar. Les lumières blanches se reflétaient sur l'uniforme de Nate. Rapidement, les portes s'ouvrirent de nouveau en chuintant. Il assista à l'arrivée de la navette  contenant l'officer attendue. En voyant la frimousse bleue descendre et se diriger vers lui, il ne put s'empécher de sourire. Avoir la descendante de Thrawn et le petit-fils de Gilad Pellaeon sur le même navire ne promettait que des bonnes choses. Bienvenue sur le Celestial, Capitaine.

   
(c) Colyn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine Thrace
Avatar : Chloe Bennet
Holopad :



Messages : 1248
Date d'inscription : 16/09/2016

Message Re: what if we're wrong? | Thrace & Nate [Flashback]    • Dim 26 Fév - 23:26    


What if we're wrong?
What if we're wrong?

Combien de murs allais-je encore devoir encore forger entre moi et mes principes les plus profonds ? Je sentais bouillir au fond de moi une colère profonde, brûlante et pourtant distante : je savais qu’elle était là, j’en étais consciente, mais je la tenais au loin, dissociée de moi, dissociée de mes gestes et de mon esprit que je gardais entièrement concentrés sur le pilotage. La navette fendait l’hyperespace, je restais aux commandes, le regard fixe, perdu dans les méandres lumineux, dans un état presque méditatif.
J’observais ma colère, comme si je contemplais un objet face à moi, je l’analysais, étrangère, puis me décidais à la libérer, un peu.
Le nombre de vies détruites, je n’avais pas encore su l’affronter. Plusieurs milliards sans doute, au moins autant qu’il y avait eu sur Alderaan. Beaucoup trop. Inutiles. La même erreur une génération plus tard, c’était stupide, inconsidéré et renforcerait l’influence de la Résistance, comme la Rébellion au temps de l’Empire.
Et j’avais peur, derrière la colère, parce que le temps nous manquait et que les moyens étaient limités, parce que cette stupide base nous faisait perdre un temps et des ressources précieuses. Lasse, parce que je voulais rentrer, retrouver les canyons de Nirauan, revoir la glace étincelante de Csilla, retrouver les combats pour lesquels je croyais, ceux qui visaient à lutter contre des menaces bien plus réelles que cette risible résistance. Mes yeux piquaient, alors que je me prenais à rêver aux temps de l’insouciance, aux commandes de ma Griffe, à savoir contre qui je me battais et pourquoi. Quand rien ne pouvait se mettre entre moi et l’espace, quand j’en étais encore capable.
Je fermais les yeux.
Mon poing serré s’abattit sur le tableau de bord, dans un bref cri de rage qui fit sursauter l’ysalamir à mes côtés. Je veux rentrer. Pourtant ce n’était pas vers Csilla que je volais, c’était un autre foyer. Thrawn était partit pour Borosk avec le Precursor, sans doute pour limiter les dégâts, tirer parti de cette bourde monumentale signée Snoke. Et moi…
- Sortie de l’hyperespace dans deux minutes..
Je rouvris les yeux, le souffle un peu court que je maitrisais, retrouvant mon calme. La colère, je la remis à sa place, derrière toutes les protections mentales qui scellaient d’ordinaire mes émotions les plus nuisibles. Les humains pensaient souvent que nous les chiss étaient dépourvus de sentiment. Quoi de plus faux, non, je savais juste les mettre de côté, dans un coin de mon esprit où leur influence n’existait plus. J’étais en rage et terrifiée, c’était un fait, comme un autre, au même titre que j’étais heureuse d’arriver. Ce dernier point était celui que je voulais conserver. Je passais une main fraiche sur mon visage marqué par la fatigue ; le sommeil me fuyait depuis la destruction du système d’Hosnian. Ça me passerait. Je l’accepterais, tout comme ma mère avait fini par ne plus rêver de la destruction d’Alderaan.
La navette ralentit et l’espace normal revint, les lignes des étoiles se stabilisèrent, pour laisser voir en contrejour la ligne du Celestial. Je réajustais mon uniforme, attachais soigneusement mes cheveux et passa une main sur la tête de Csairiv. L’ysalamir me jeta un regard curieux qui ne me lâcha pas pendant toute la manœuvre d’appontage.
La porte s’ouvrit et je descendis la rampe, effectuant le salut réglementaire à mon comité d’accueil, avant de réponde au sourire de Nathanaël, d’un sourire à peine marqué mais bien existant.
- Je vous remercie, Capitaine.
Bienvenue sur le Chimaera, Amiral. Avait été un jour dit à mon aïeul par le sien. Bien sûr, la situation n’était pas identique, je n’étais pas Thrawn, il n’était pas Gilad. Et le capitaine face à moi était aussi bien un estimé collègue, un frère d’arme, un ami. A présent face à lui, je ne désirais pas m’annoncer à la cantonade. Si j’affichais mon habituel air calme, que les humains aimaient qualifier d’impénétrable et de glacé, j’étais néanmoins tendu et j’avais bien besoin de me trouver seule avec Nate.
- J’ai fait aussi vite que j’ai pu. C’était la folie sur le Precursor ces derniers temps. M’excusais-je.
J’avais voulu contacter Gilad pour transmettre l’information quant à la destruction du système d’Hosnian. Entre temps, Starkiller avait été détruite et je n’avais pu contacter Gilad directement, c’était au capitaine en face de moi que j’avais dû apprendre la nouvelle. Y aller en personne était une idée de Thrawn, autant pour voir la situation sur place que m’offrir la possibilité de changer d’air.
- Comment ça se présente ici ?
Avais-je vraiment besoin de préciser ma question ? Je ne pensais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealamande.tumblr.com/ En ligne

avatar
Chimaera's Heir
Avatar : Grant Gustin
Holopad :
Messages : 64
Date d'inscription : 22/02/2017

Message Re: what if we're wrong? | Thrace & Nate [Flashback]    • Ven 3 Mar - 20:07    

what if we're wrong?
thrace & nate

Thrace était certainement, après Ripley, la personne dont il était le plus proche, avec Gamora. Evidemment, ils avaient un certain lien du fait de leur héritage, mais plus que ça, ils avaient appris à se connaitre, et ils étaient devenus amis. C'était la seule dont il reconnaissait le potentiel - en dehors de Thrawn et de Gilad - parce qu'il n'aimait pas parler des aptitudes des autres officiers. Il n'en comprenait pas l'utilité et franchement, il se fichait pas mal des autres. Nate gratifia une nouvelle fois la capitaine chiss d'un sourire las, et lorsque les formalités furent terminés, il congédia l'équipe d’accueil d'un signe de la tête. Si certains avaient des avis partagés sur Thrawn et son amie, ils savaient aussi que la critiquer ouvertement n'était que peu acceptée. Et puis, il ne voyait pas ce qu'on pouvait lui reprocher. Une fois qu'ils furent seuls, elle commenca à s'excuser, et il leva lentement. "Tu n'as pas à t'excuser. Je suis presque sûr que c'est la folie un peu partout." Alors qu'elle reprenait, il lui indiqua la sortie - qu'elle connaissait cependant, étant donné que le destroyer n'avait pas autant changé depuis sa dernière visite.

Alors qu'ils montaient dans l’ascenseur, Nate, qui n'avait pas pipé un mot depuis leur dernier échange, se tourna vers Thrace. "Honnêtement, je ne sais pas vraiment quoi en penser. Ca a été plutôt calme, mais je m'inquiète pour Gilad. Même si j'imagine que son passif avec le Grand Amiral doit aider, ses positions au sujet de ces armes doivent surement être connus." Ils débouchèrent sur le couloir menant aux salles d'entrainement, parce qu'ils savaient que personne ne s'y trouverait en ce moment. Il avait laissé le vaisseau aux commandes de sa seconde, parce qu'il voulait prendre le temps de discuter avec son amie. L'atmosphère dans la salle où ils entrèrent était calme, comme déconnectée de ce qui se passait dans le reste de l'Univers. Nate s'adossa à un mur, et en un instant, il ne ressemblait plus à l'officier, et il était redevenu le jeune homme en proie au doute, désireux de se confier à la jeune femme à la peau bleue. Malgré le bruit blanc qui résonnait dans le silence, celui que faisait les moteurs sur n'importe quel vaisseau, il avait toujours cette boule au ventre, cette inquiétude lancinante et il se posait cette question de plus en plus. Et si on ne faisait pas la bonne chose? "Et toi, comment ca va? J'imagine que Thrawn n'est pas pour rien dans ta venue?" Il n'y avait aucune critique dans sa remarque, et il espérait toujours réussir à devancer le grand amiral d'un pas, sans résultat pour l'instant.

 
Nymeria. ♕ avatar de lux aeterna & stolen paradise ♕ 0479 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine Thrace
Avatar : Chloe Bennet
Holopad :



Messages : 1248
Date d'inscription : 16/09/2016

Message Re: what if we're wrong? | Thrace & Nate [Flashback]    • Mar 7 Mar - 20:00    


What if we're wrong?
What if we're wrong?

Derrière la chaleur de son sourire, je sentais son regard grave. Les expressions humaines même les plus retenues étaient enfantines à lire pour moi. Quoi qu’il en soit l’accueil était exemplaire mais je fus heureuse de voir qu’il fit une petite entorse au règlement pour que nous soyons un peu seuls. Ce n’était pas l'usage pour accueillir un capitaine, mais au diable le protocole, c’était plus Nate que le capitaine Pellaeon que je tenais à voir. Enfin, nous n’allions pas rester plantés dans le hangar et je laissais ma navette derrière moi pour suivre le capitaine au travers des couloirs. Notre discussion ne repris qu’une fois dans l’ascenseur, à l'abri d’oreilles indiscrètes.
- De ce que j’en sais, peu d’officiers l’approuvaient. Thrawn aura tenté jusqu’au bout de convaincre de ne pas utiliser cette arme. Quand la nouvelle sera moins abstraite, on risquera des réactions bien plus violente dans nos rang...
Le Precursor était aux premières loges et tout le monde avait été secoué d’une manière ou d’une autre, surtout à bord de notre flotte qui comptait avant tout des combattants de Thrawn et des ex-impériaux ; ceux issus du Premier Ordre et de son conditionnement spécifique étaient en proportions moindre. Les plus anciens avaient connu la chute de l’Empire et les erreurs qui l’y avaient conduit. Personne ne le disait, tout le monde le pensait : est-ce que le Premier Ordre ne reproduisait pas les mêmes erreurs ?
Allions nous de nouveau à la perte du système dans lequel nous avions voulu croire ?
Nous étions arrivés dans la salle d’entrainement, vide à cette heure. C’était sans doute intentionnel et là aussi j’appréciais l’initiative non conventionnelle et bien plus complice, nous serions bien mieux ici que dans son bureau. Nate s’installa et, suivant son exemple, je me hissais avec souplesse sur un muret d’entrainement pour m’installer là, le regard un peu absent, en proie à l’introspection. Comment moi je me sentais ? Je laissais échapper un court soupire las.
- Que je vienne ici était effectivement son idée… La mienne ressemblait plutôt à lui laisser le Precursor et aller prendre quelques vacances du côté de Nirauan.
D’après les propos de Thrawn, lui-même ignorait que j’en savais si long sur les jurons mandaloriens, ni que je jurais en mandalorien sous l’effet d’une violente émotion. Comme quoi, j’étais capable de le surprendre.
- Je… Parler de moi, mes sentiments était une chose qui m’était difficile, surtout pour admettre que le bilan était plutôt négatif. Pour beaucoup d’autres j’aurais simplement dit que je gérais le choc et que ça irait. A lui, je ne voulais pas mentir. J’évitais son regard, incapable de dire cette simple phrase, “je vais très mal, mon équipage va très mal et le Premier Ordre est dans la bouse de bantha jusqu’au cou.” Je clignais lentement des yeux, une fois, deux, respirais avec un calme forcé. La panique était là, au fond, ma voix qui me répétait “vous avez fait exploser un système.” qui me donnait envie de hurler. Et il y avait encore cet espoir de soudain me réveiller et découvrir que ce n’était qu’un mauvais rêve, que Starkiller n’avait jamais existé. Ktah, on l’avait fait…  Tant que je me noie dans le travail, ça va. Avec l’évacuation et la retraite, on a eu de quoi faire, et maintenant… On se retrouve avec tout le loisir de considérer les faits. Je... De nouveau, je bloquais. Etait-ce si difficile d’admettre que je n’avais pas vraiment dormi depuis ? Que quand je m’assoupissais enfin, je revoyais les rayons frapper ces mondes ? Oui, c’était des ennemis et peut-être que c’était nécessaire. Non, ça ne l’était pas, ce n’était pas la guerre ça, ça n’avait rien d’un combat. Je passais une main sur mon visage las et secouais la tête. Quelle légitimité on peut avoir en affirmant à ses hommes que c’était nécessaire et qu’on finira par l’accepter, quand on sait très bien que c’était faux. Si Snoke désire sombrer dans la même démence que Palpatine, grand bien lui fasse. Mais qu’il n'exige pas de ceux qui se battent en son nom d’approuver ses erreurs !
Sans élever la voix, elle était devenue glaciale, seule démonstration de mes colères les plus intenses.
- C’était une erreur oui, disons-le clairement. Et si le Premier Ordre n’était pas indispensable pour maintenir nos forces aux frontières de la galaxie je... Je me tus, encore une fois, la mâchoire serrée, les poings tremblants. Pour la troisième fois, je n’achevais pas ma phrase, confiant pourtant à demi-mot combien cette alliance me pesait. Je respirais profondément et lentement, tapie derrière la colère, il y avait la peur. Nous ne pouvions pas nous permettre de perdre, les enjeux étaient bien trop élevés.
- On doit rester soudés Nate… L’unité pourrait bien être notre unique chance dans les temps à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealamande.tumblr.com/ En ligne

avatar
Chimaera's Heir
Avatar : Grant Gustin
Holopad :
Messages : 64
Date d'inscription : 22/02/2017

Message Re: what if we're wrong? | Thrace & Nate [Flashback]    • Mar 28 Mar - 15:01    

what if we're wrong?
thrace & nate

Nate avait conscience de la position difficile dans laquelle il se trouvait. Il voyait bien une échappatoire au trouble moral qui le parcourait, mais était-il prêt à prendre les responsabilités de ses actes? S'il fuyait, s'il désertait le Premier Ordre, dans quelle position Gilad se retrouverait-il? Lui qui lui avait permis d'en arriver là, même si ce n'était qu'un non-dit, un accord tacite, aurait-il à subir les conséquences de ses problèmes. Et là, dans la salle d'entrainement du Celestial, Thrace et lui ressemblaient à deux adolescents en pleine crise existentielle. Il laissa à Thrace le temps de répondre. Nate ne pouvait qu'imaginer ce qu'elle pouvait ressentir, elle qui avait été en première ligne, qui avait vécu tout ça en direct. Même lui, qui en avait juste entendu parler, en avait perdu le sommeil, tant c'était à l'opposé de ce qu'il attendait du Premier Ordre. Il voulait voir le Premier Ordre comme ce que l'Empire aurait du être, une ère de paix, de sécurité et de justice à travers la galaxie, pas une simple machine de mort.

Même si c'était prévisible à un certain point, Nate fut surpris du frisson qui lui parcourut l'échine en entendant la voix glaciale de Thrace. Peut-être parce qu'il avait l'impression d'entendre le même discours qu'il avait adressé à Gilad en apprenant la nouvelle. Encore une fois, Thrace se coupa au milieu de sa phrase. Et le capitaine de l'interdictor la comprenait. Les mains dans les poches, il tournait en rond, plongé dans ses pensées. Bien sur, la dernière phrase de la capitaine bleue résonnait particulièrement dans son esprit, tant il était convaincu par cette dernière. "Je sais. Mais l'unité dans quoi? On ne peut pas faire front contre Snoke à nous deux. Même si on arrivait à rallier plusieurs officiers, rien ne prédit absolument que nos hommes nous soutiendraient. Bon dieu, j'aimerais avoir les talents de Thrawn pour savoir comment prendre de l'avance de Snoke!" Son poing gauche était si serré que ses jointures blanchirent. Bien sur, l'option la moins compliquée serait de déserter, de prendre une capsule de sauvetage et de rejoindre Tatooine le plus rapidement possible.

"Je te soutiendrais toujours, mais il faut qu'on trouve quoi faire. Je peux pas... je peux pas..."
Soutenir une entreprise qui prend si facilement autant de vie, pensa-t-il quand les mots s'étouffèrent dans sa gorge. Ironique, de la part d'un commandant capable de détruire des vaisseaux dans une bataille spatiale. Alors qu'il se tournait vers Thrace, un de ses officiers de pont ouvrit la porte. Il s'excusa, avant de saluer la Chiss et de se tourner vers lui. "Capitaine, je m'excuse de vous déranger, mais on a plusieurs vaisseaux en approche. Aucune réponse, aucune identification." Nate hocha la tête, signe qu'il allait rejoindre le pont rapidement. Il n'y avait aucune circulation présumée dans ce secteur. Alors qui? Il fit signe à Thrace de le suivre, avant de s'engager à la suite de l'enseigne.

 
Nymeria. ♕ avatar de lux aeterna & stolen paradise ♕ 0519 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine Thrace
Avatar : Chloe Bennet
Holopad :



Messages : 1248
Date d'inscription : 16/09/2016

Message Re: what if we're wrong? | Thrace & Nate [Flashback]    • Mar 4 Avr - 23:36    


What if we're wrong?
What if we're wrong?

Ce sentiment de solitude, je le partageais. On se sentait bien trop souvent démunis, surtout face à ce type de décisions que nous ne pouvions approuver, qui nous donnait volontiers la sensation d'être les seuls encore dotés de bon sens chez le Premier Ordre. Bien entendu, ce genre d'avis n'était pas celui que l'on clamait haut et fort et dans la réalité, nous étions bien loin d'être les seuls à le penser. Il se lisait dans les regards, dans les propos de couloirs, à demi-mot, dans la lassitude des hommes qui avaient déjà vu bien trop de morts inutiles.
- Je doute que nous soyons que nous deux. Je voyais son poing serré, comme les miens quand j'avais vu les rayons frapper ces mondes, seul geste que je m'étais autorisé quand mon visage se devait de rester calme. Nos ennemis affirment que le Premier Ordre n’est jamais que l'ombre d’anciens impériaux nostalgiques du passé. Ils n'imaginent pas combien ils se trompent sur ce dernier point. Plus que n'importe qui dans la galaxie, nous ne voulons répéter les erreurs de l'Empire. Le Premier Ordre devait être ce que l’Empire aurait dû être.
Un échec ? Je l'admettais à demi-mot, mais quelle était l'alternative ? La fuite ? Non, faire en sorte de redresser le tir, remettre sur les rails cette puissance dont nous avions besoin. J’aurais voulu dire à Nate que Thrawn serait avec nous : après tout, si nous rêvions de ce qu’aurait dû être l’Empire, l’influence de nos grands-pères y était clairement pour beaucoup. C’était Thrawn le premier qui m’avait parlé de l’Empire, ce jour si lointain où je m’étais glissée dans une salle interdite et où il aurait peut-être mieux fait de me réprimander et non m’encourager. Je sautais souplement au bas de mon perchoir pour m’approcher de lui, me composant un air que je voulais apaisant. Je m’arrêtais à un pas de lui, interrompue par l’arrivée d’un officier du Celestial. Instantanément je repris ma posture militaire de rigueur, qui me rendait plus effrayante que je ne l’étais. Celle que tout le monde me connaissait, excepté les amis les plus proches, comme Nate avec qui j’étais bien plus naturelle, détendue. L’officier nous salua et annonça le problème : un vaisseau non identifié en approche et ne répondant pas. Dans cette partie-ci de l’espace, c’était curieux. L’absence d’alarme indiquait qu’ils n’avaient pas encore ouvert le feu mais nous nous mîmes immédiatement en route vers la passerelle. Passée l'heure des confidences, c’était bien deux capitaines parés au combat qui firent leur entrée sur le pont.
Spontanément, je m’installais derrière l’holotable tactique et observais la position et formation des appareils en approche. Instantanément je retrouvais cette sensation familière et grisante de la multitude d’informations qui s’en dégageait, et de mon esprit captant chaque détail, recoupant, comparant. Il se serait perdu en une foule de détails superflus si je n’avais pas appris à le canaliser, orienter mes observations pour en tirer les données utiles.
La formation employée n’avait rien de militaire, elle n’était d’ailleurs pas adaptée à une patrouille, mais il s’en dégageait une structure bien établie. Leurs positions était défensive, des vaisseaux plus léger mais manifestement armés entouraient un appareil plus massif, les données indiquaient la présence de puissant déflecteurs. Je notais la présence de défenses également au-dessus et en-dessous de l’appareil central, ce qui me laissait penser que le commandant n’était pas un humanoïde à perception horizontale. Intéressant. Je tournais mon regard vers la baie vitrée, même s’ils étaient encore bien loin pour un contact visuel clair, je perçu des différences dans leurs formes, y compris chez les appareils de défense. Un convoi hétéroclite, des modèles légers et armés encadrant un appareil lourd défensif, des pirates ? L’espacement entre eux croissait, ils se déployaient, trahissant une intention de fuite en préparation. Je haussais un sourcil : oui, des pirates, ou tout autre type traitant d'affaires louches. Du type à ne pas être ravis de tomber sur une flotte du Premier Ordre. Et dans ce secteur… Je fis appel à mes souvenirs et mes connaissances, avant d’esquisser un fin sourire et de me pencher vers Nate.
- Il pourrait s’agir du convois du rodien Frabb Trulda, affilié aux pirates du Blazing Claw.
Les pirates disposant d’assez de moyen pour se payer le luxe d’une telle défense étaient assez rare, non-humains encore plus. Leur formation m’évoquait une espèce reptilienne et j’avais tout d’abord pensé à du trandoshan, mais ces derniers agissaient plus volontiers seul. Quant au gang, les Blazing Claw étaient les seuls vraiment représentés par ici et ce Frabb était connu pour ses échappées très efficaces.
- Ils ont commencé une manœuvre de fuite. Ils n’ouvriront pas le feu à moins d’y être contraints : leur formation laisse supposer qu’ils transportent une belle prise, ils sont sur le qui-vive. A vous de voir si vous voulez les en délester, Capitaine. J’observais de nouveau la représentation sur la table tactique en évaluant la distance qui nous séparait. Cet équipage est-il formé aux micro-sauts en hyperespace ?
Je n’étais pas là pour donner des ordres, ce n’était pas mon bâtiment et je n’étais techniquement même pas en service, mais cela ne m’interdisait pas de donner mon avis ainsi que des pistes sur ce que j’aurais eu en tête. Peu d’équipage employaient cette technique, je me demandais même si elle n’avait pas été mise au point par Thrawn lui-même, quand il servait encore l’Ascendance. Le Precursor et la flotte de Thrawn y était donc habitués et j’étais presque sure que le Chimaera serait encore capable de l’employer. Les rodiens étaient facilement impressionnables, une arrivée soudaine à revers les prendrait au dépourvu et nous donnerait assez d’avance pour piéger leur vaisseau mère dans un rayon tracteur tout en déployant les chasseurs légers pour tenir leur force de défense occupée. Mais la clef était une arrivée spectaculaire, presque impossible à cette distance sans passer par un passage de quelques secondes dans l’hyperespace. Avec un Interdictor, les choses auraient été plus simples encore.
Encore fallait-il que le capitaine du Celestial ait dans l’idée de prendre cette flotte d’assaut, et dans cette décision, je n’avais pas l’intention d’interférer. Je joignis mes mains derrière le dos, en posture d’attente, en observant silencieusement les étoiles, en attendant sa décision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealamande.tumblr.com/ En ligne

avatar
Chimaera's Heir
Avatar : Grant Gustin
Holopad :
Messages : 64
Date d'inscription : 22/02/2017

Message Re: what if we're wrong? | Thrace & Nate [Flashback]    • Jeu 4 Mai - 12:58    

what if we're wrong?
thrace & nate

Quel horizon était possible pour les deux officiers du Premier Ordre, en proie au doute?  Rester dans le Premier Ordre, dans une machine qu'ils ne supportaient plus, qui incarnaient tout ce contre quoi ils voulaient se battre? Ou quitter le Premier Ordre, devenir des renégats, et être des cibles de choix pour les deux camps, de par leur filiation? Nate avait lui, déjà pris sa décision, sans vraiment savoir quand il quitterait vraiment le "cocon" dans lequel il avait grandi. Mais il n'était pas sur de savoir si Thrace était prêt à faire le même choix que lui. Après tout, lui avait quelqu'un qui l'attendait à l'extérieur du Premier Ordre.

Il secoua la tête et sortit de l'ascenseur à la suite de Thrace et de l'enseigne. Pour l'instant, leurs doutes s'étaient effacées, mais il n'avait pas repris son attitude de capitaine pour le Premier Ordre, plutôt par respect pour ses hommes, qui n'avaient rien à voir avec les atrocités commis par Snoke. Il se plaça devant l'holotable, où Thrace avait déjà trouvé des repères. Les deux capitaines avaient déjà servi ensemble, mais rarement sur le même bâtiment, comme Thrawn l'avait fait avec Gilad. Ses yeux se perdent sur les contours bleutés projetés par les projections, mais il décide de voir la Bleue en action, un spectacle bien trop rare pour le manquer. Elle semble déjà aspirée par le grisement de l'analyse à venir, ce qui ne manque pas d'arracher un mince sourire à Nate. Avec leurs deux expériences tactiques, ils pourraient faire des pirates invincibles s'ils le voulaient.

Finalement, Thrace esquisse elle aussi un sourire avant de se pencher vers l'officier. Il écoute attentivement sa remarque, avant de se tourner vers elle, un air interrogateur et amusé sur le visage? " Ai-je vraiment envie de savoir comment tu sais ça?" Il continua d'écouter la voix de la Chiss. Que faisait ce convoi dans un espace contrôlé par le Premier Ordre? Il écouta sa proposition avant de sourire. "Est-ce un défi? Tu sembles oublier mon nom de famille." Il sourit avant de se tourner vers ses hommes. "Poste de combat. Timonnier, réglez-nous un saut qui nous fera sortir devant eux." Les lumières passèrent à un bleu sombre, qui servait d'éclairage de combat sur le Celestial. Nate appuya sur un bouton de l'holotable. "Salle des machines, préparez un champ de gravité qui englobe cette flottille. Je le veux opérationnel dès la sortie du saut. Préparez un rayon tracteur pour le transporteur." Finalement, il se tourna vers Thrace. "Envie de diriger un Interdictor pendant un affrontement?" Une sorte de défi pour sortir un moment des doutes qu'ils avaient évoqués.


 
Nymeria. ♕ avatar de lux aeterna & stolen paradise ♕ 0519 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine Thrace
Avatar : Chloe Bennet
Holopad :



Messages : 1248
Date d'inscription : 16/09/2016

Message Re: what if we're wrong? | Thrace & Nate [Flashback]    • Mer 17 Mai - 22:57    


What if we're wrong?
What if we're wrong?

Mon regard balayait l’holotable, captant encore quelques détails dans les positions et vitesses des ennemis venant confirmer mon hypothèse. En temps normal je trouvais mon analyse un peu trop lente et superficielle, mais c’était quand je me trouvais avec Thrawn. Même si j’étais capitaine je restais toujours un peu en apprentissage quand il était là et, même s’il trouvait de moins en moins de choses à ajouter à mes observations, j’étais encore très loin d’être aussi efficace que lui. Dans le meilleur des cas, je l’étais autant que lui à mon âge, il me manquait juste une vie entière d'expérience.
Pourtant même ainsi il semblait que le fil de mes pensées échappaient à mon ami, sa réaction me fit sourire plus qu’elle ne le devait, je m'efforçais de prendre un ton un peu ferme.
- Tu devrais. Je ne peux pas être toujours là à montrer les évidences. Murmurais-je avec tout de même un demi sourire.
C’était plus une boutade qu’un reproche, même si son sens de l’observation avait été moins poussée que la mienne, il était très bon comme capitaine. Ce n’était pas pour rien si quand nous étions ensemble il était difficile de ne pas nous comparer à Thrawn et Gilad. D’ailleurs Nate choisit de suivre mes pistes sans plus de tergiversations. Au contraire, il sembla voir ça comme un défi, c’en était pas un, juste un conseil. Je fronçais brièvement les sourcils.
J’avais du mal avec les implicites dans la communication humaine, surtout dans les formes d’humour. J’avais assez bien pris en main le sarcasme et les sous-entendus, mais certaines formes d’implicites me demandaient un peu plus de réflexion. Je faillis lui rétorquer que ce n’était pas un défi et qu’il ne fallait pas se lancer dans une telle manœuvre à la légère avec un équipage qui n’y était pas formé, avant de me rappeler avec qui je me trouvais, qu’il jouait le fanfaron comme un rôle mais n’était pas du genre à risquer la vie de son équipage par orgueil et que je le connaissais assez pour savoir sa valeur au combat. Aux lumières de tout cela je compris que sa réaction était une plaisanterie pour confirmer implicitement qu’ils connaissaient la manœuvre, qu’il suivrait mon idée tout en faisant une référence à son grand-père qui avait un certain nombre de faits d’arme audacieux à son actif.
Si je m’attendais à ce qu’il suive mon plan, je fus surprise qu’il me propose de mener l'attaque. C'était son vaisseau après tout. Mais l'expérience pouvait être intéressante.
- Tu sembles oublier mon nom de famille. Répliquais-je en reprenant son intonation précédente.
Je ne me rappelais pas avoir déjà expliqué à Nate le système des noms chiss, je n’étais même pas sûre qu’il sache qu’il y avait un nom derrière le mien et celui de Thrawn, que le “th” de nos noms venait de ce que nous avions de plus proche d’un nom de famille. Mais le moment n’était plus propice à un cours de culture chiss. Nous avions une bataille à mener et je reportais mon esprit sur mes souvenirs d’art rodien. Les thèmes tournaient en majorité autour de la célébration des actes guerriers, de victoire de chasse et de gladiateurs. La déformation de leurs perspectives n’était pas tant dues à leur astigmatisme naturel de l’espèce qu’à leur vision grandiloquente et parfois maladive d’eux même. Les rodiens étaient des chasseurs naturels mais anticipaient peu de se retrouver dans la position de la proie. C’était ce que j’avais l’intention d’exploiter, en retournant la grandiloquence de leurs codes contre eux.
- Très bien. Officier radar, marquez l’appareil de tête.
Dans la fosse, les officiers ne semblaient pas particulièrement surpris ni perturbés que je prenne les commandes. J'activerais le comlink pour contacter les ponts d’envol.
- Ponts un et cinq, que les chasseurs TIE se tiennent prêt au déploiement. Lancement dès la sortie d’hyperespace. En envoyant les TIE depuis les ponts les plus opposés du Celestial j’espérais ainsi donner une sensation d’enfermement aux pirates. Que je m’inspire de la Marg Sabl n’était pas un hasard. Je comptais sur la riposte réflexe des appareils de flanc de leur formation. - Bond aux coordonnés trois point deux.
L’équipage était effectivement formé aux bonds courts, peu expérimenté mais réactifs, l’exercice ne rencontra pas d’incident. Après quelques secondes à peine dans ce tunnel plus familier que n’importe quel ciel, les étoiles reprirent leur aspect normal, ne faisant apparaitre derrière la verrière que le détachement ciblé. Le transporteur était un modèle gank à l’allure neuve, l’escorte en revanche semblait de récupération hutt variée. Je me détournais de la contemplation du ciel pour faire de nouveau face à l’holotable tactique et à la fosse.
- A tous les chasseurs TIE : frappe alpha sur l’appareil marqué.
- Je lance le rayon tracteur.
- Pas encore. Je retins l’officier d’un geste.
Les premiers tirs perdus des TIE provoquaient une distorsion à peine visible mais qui avait confirmé mes doutes. C’était pour cela que je n’avais pas encore ordonné l’activation du rayon. Ils ont déployés un bouclier, l’appareil de tête le génère. Tenez-vous prêt.
Les tirs touchèrent l’appareil de tête dont toute la puissance était dirigée vers le bouclier destiné à protéger le convoi. Quelques impacts plus tard, une explosion plus significative indiqua qu’il était hors-jeu, la distorsion fut alors clairement visible pour tous alors que le bouclier cédait.
- Activez le rayon tracteur.
Le transporteur fut pris dans le rayon et le reste de la capture s'annonça enfantin, confirmé par la fuite des vaisseaux restants de l'escorte. Je n’ordonnais pas leur poursuite, ça aurait été gâcher du temps et des ressources alors qu’ils n’avaient plus rien à nous apporter.
- Bon travail à tous. Je me tournais enfin vers Nate, un sourire amusé sur les lèvres. Je pourrais m’y faire, mais j’aime tout de même mon Resurgent.
Je parlais assez bas pour que notre échange semi-informel reste entre nous. Une voix s’éleva de la fosse, celle de l’officier en charge du radar qui s’adressa à Nathanaël.
- Scan terminé Capitaine. La cargaison semble être majoritairement composée d'armes de contrebande.
- L’équipage pirate vient d'émettre une demande de contact pour discuter de leur reddition. Annonça l’officier des communications.
- Je te laisse le comité d'accueil. Il paraît que la politique n’est pas mon fort.
Le principal avantage de mener une attaque à bord d’un Destroyer qui n’était pas le mien, c’était que l’aspect administratif ne serait pas à ma charge. A mon poste sur le Precursor, non seulement je ne pouvais pas y échapper mais en plus, en secondant Thrawn, je reprenais également une partie de la gestion de sa flotte. Sur son vaisseau, je laissais donc ces tâches à Nate sans le moindre scrupule. Quant à savoir ce qu’il allait faire de la prise et des captifs, ce n’était plus de mon ressort non plus.
Tout ceci nous avait au moins occupé l’esprit à tous les deux, pour le moment.
Mais l'incident était clos et, alors que je considérais cette petite victoire, les images de Hosnian revinrent me hanter, venant effacer le sourire que j'étais parvenue à me composer.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealamande.tumblr.com/ En ligne

avatar
Chimaera's Heir
Avatar : Grant Gustin
Holopad :
Messages : 64
Date d'inscription : 22/02/2017

Message Re: what if we're wrong? | Thrace & Nate [Flashback]    • Lun 22 Mai - 19:57    

what if we're wrong?
thrace & nate

Pas une seule seconde Nate n'avait imaginé que Thrace pourrait perdre dans une bataille comme ça. Et elle ne le déçut pas une seule seconde. L'équipage du Celestial ne fit aucune réflexion lorsque Thrace prit le commandement. Ils étaient bien trop entraînés, polis et respectueux. Rien que de voir leur capitaine transférer aussi facilement le commandement suffisait à les convaincre. De plus, personne n'ignorait les faits d'armes de Thrace - comme ceux de Thrawn - et ils n'étaient pas contre un peu de changement et d'exercice. Nate se recula par rapport à elle, et la regarda prendre ses décisions. A vrai dire, il adorait ça. Thrace était sans doute l'amie la plus proche qu'il avait après Ripley, et il était toujours ébouriffé par ses compétences, si bien qu'il considérait souvent qu'elle était bien meilleure qu'il ne le serait jamais. Malgré tout ça, il était fier de son équipage et de son efficacité sous les ordres de la capitaine bleue. Les bras croisés, il observait les déductions de la Chiss. Aurait-il pensé la même chose? Aurait-il eu la même intuition? Il lui sourit en retour. "Je n'en doute pas."

Il hocha la tête, avant de reprendre les communications. "Faites les atterrir sur le Pont 5, je suis en route." Le Capitaine retourna vers sa camarade. "Je reviens vite." Il partit en direction de l'ascenseur, puis descendit jusqu'au pont 5. Là-bas, le transport des contrebandiers s'était posé et les gardes avaient sorti la plupart des contrebandiers, qui se tenaient debout dans le hangar. "Vous êtes sur un transport officiel du Premier Ordre. Vous voyagez en transport du matériel de contrebande. Vous serez des prisonniers sur ce transport jusqu'à ce que nous rejoignons la première prison sur notre route."Une fois que les prisonniers furent conduit hors du hangar, il se tourna vers l'officier en charge."Apportez-moi les rapports sur la cargaison dans mes quartiers." L’officier hocha la tête, et Nate tourna les talons pour rejoindre l'ascenseur. De plus, il demanda à ce que Thrace soit conduit dans ses quartiers, afin qu'ils puissent terminer leur conversation.

 
Nymeria. ♕ avatar de lux aeterna & stolen paradise ♕ 0519 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine Thrace
Avatar : Chloe Bennet
Holopad :



Messages : 1248
Date d'inscription : 16/09/2016

Message Re: what if we're wrong? | Thrace & Nate [Flashback]    • Lun 29 Mai - 23:51    


What if we're wrong?
What if we're wrong?

Je regardais de nouveau à travers la vitre de la passerelle, contemplant la paix retrouvée de l’espace. Que c’était beau, des étoiles non sillonnées par une nuée de laser. C’était ainsi que cela devait être, paisible, sécurisé. J’étais née dans la guerre et vouée à la guerre, le combat composait ma vie, plus que pilote, tacticienne ou officier, j’étais guerrière, pourtant je ne devais jamais oublier que c’était cela, la finalité du combat : la paix. Dans l’idéal, cela passait par une victoire comme celle-ci : un minimum de perte, la cause du conflit sécurisée et les responsables appréhendés pour répondre de leurs actes. Avec les fuyards cela ajoutait en plus comme bonus le message qui servirait de dissuasion dans ce secteur. La victoire ne venait pas toujours des grosses batailles impliquant des armées entières, c’était parfois juste un petit bout de territoire à qui on rappelait la légalité.
C’était bon de se rappeler que tel était notre tâche originelle : les biens que transportaient ses pirates pourraient être tracés et reconduits dans leurs mondes d’origine, eux aussi seraient gagnant. Et les Dieux savaient combien le Premier Ordre aurait besoin d’une image de protecteur dans les temps à venir.
Je ne pouvais pas m'ôter de l’esprit la vision de ces rayons allant frapper le système d’Hosnian. Pourtant je l’avais vu de mes propres yeux, pas au travers de l’holonet ou d’enregistrements, j’étais là… mais l’horreur était telle que je ne pouvais accepter que ce soit réel. Peut-être même que je ne l’accepterais jamais. Cela n’affecterait pas mon travail, j’y veillerais. Avant de quitter le Precursor, Thrawn m’avait fait parvenir un document : ses notes de la bataille de Batonn, celle qui lui avait valu son titre de Grand Amiral à l’époque. C’était sa manière de me faire comprendre que dans le chemin d’un guerrier, il y avait des choses que l’on n’accepterait probablement jamais, on vivait avec et on avançait, en agissant comme si on l’avait accepté. Parce qu’il le fallait.
Il était si facile de se dire que nous n’étions pas du bon côté de la guerre, rêver nous aussi à plus de justice ou de liberté. C’était tellement plus confortable pour la conscience personnelle et le respect de sa propre moralité, dans un moment de faiblesse renoncer et céder au chaos de l’aspiration individualiste et du court terme. J’aurais sans doute moins de cauchemars si je n’avais pas à faire comme si j’approuvais les choix du Premier Ordre, mais le Premier Ordre était un outil, une ressource que nous devions modeler et diriger dans la bonne direction. C’était un travail long et pénible et trop rares étaient ceux qui avaient la force de se salir les mains. Non, ceux qui avaient un tant soit peu de moralité passaient bien trop souvent à l’ennemi, nourrissant ainsi le conflit.
L’abattement me guettait mais je devais faire bonne figure tant que j’étais sur la passerelle, c’est donc avec un soulagement invisible mais intense que j'accueillais un officier s’approchant de moi pour m’offrir une porte de sortie.
- Capitaine Thrace. Le Capitaine Pellaeon vous attend dans ses quartiers.
- Merci Lieutenant. J’inclinais légèrement la tête avant de quitter la passerelle.
Je connaissais le chemin et annonçais mon arrivée au terminal de sa porte, avant d'entrer.
- Tout s’est bien passé ?
J’avais failli lui demander textuellement “quelle est la situation ?”, déformation professionnelle et j’avais la très mauvaise habitude de me comporter en commandant même avec ceux de mon grade. Je pouvais blâmer Thrawn qui me donnait bien plus de responsabilités que celles d’un capitaine de Destroyer, ou pouvait le blâmer pour m’avoir refilé son caractère de leader même aux moments les moins opportuns. Enfin, j’essayais de ne pas laisser ces travers prendre le pas, surtout en situation informelle comme celle-ci.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thealamande.tumblr.com/ En ligne

Contenu sponsorisé

Message Re: what if we're wrong? | Thrace & Nate [Flashback]    •    

Revenir en haut Aller en bas
 
what if we're wrong? | Thrace & Nate [Flashback]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nate Yassine Taylor || Finished
» 03. What's wrong with you ?
» Voila un grand dresseur , voila Nate River !
» Nate Parker (gryf)
» [1616] Right way to do Wrong.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAY THE FORCE :: In a galaxy far far away :: Espace-
Sauter vers: